La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3445 commentaires – Dernier ajout le 14/05/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

29 décembre 2014

Succession à la tête du Sahaj Marg


Une succession rondement menée 
(un article d'Alexis)

ENGLISH TRANSLATION

Les instances dirigeantes de la SRCM ont fait preuve de diligence. En moins de 4 jours, la succession de Chari est définitivement réglée. La crainte d’une répétition de 1983 était dans tous les esprits. Voilà donc tous les abhyasis rassurés, l’avenir est assuré.

Chronique [officielle] de 4 jours bien remplis :
-Parthasarathi Rajagopalachari, 87 ans, s’éteint samedi 20 décembre à 21 h 45
-Il envoie un message à la médium le lendemain matin à 10 h
-Sa dépouille est incinérée lundi 22 décembre à 15 h et le Working Committee se réunit
-Mardi 23 décembre, Kamlesh Patel fait son premier discours de président (Fulfil His Mission), après lecture du relevé de décisions du Working Committee par US Bajpai, secrétaire général de la SRCM

[D'après la communication officielle de la Mission] Kamlesh Desaibhai Patel succède donc à Chari comme président de la SRCM et représentant spirituel du Sahaj marg, 4ème maître après Lalaji, Babuji et Chari selon la légende officielle en cours (rappelons pour l’histoire que Lalaji n’a jamais été le maître de la SRCM ou du Sahaj marg).
Voilà donc théoriquement tous les abhyasis rassurés, l’avenir de la Mission est soi-disant assuré.

Et Patel appelle aussitôt à l’harmonie et à l’unité, en déplorant que ceux qui recherchent Dieu soient plus attirés par la renommée que les bandits et autres mafieux, et qu’il existe plus de différences et moins d’unité au sein de la Mission que chez ces gens là…
Comme si cela ne suffisait pas, Patel revient sur l’image d’ami et courtisan des riches qui a selon lui collé à la peau de Chari tout au long de sa vie. Il rappelle ce fait pour mieux le démentir ? Ou bien pour commencer un droit/devoir d’inventaire ?
Voilà donc théoriquement tous les abhyasis rassurés, l’avenir de la Mission est soi-disant assuré.

Et les messages du Monde lumineux tombent chaque jour en français et en anglais, rendus publics au plus tard dans les 24 heures. Après le premier message de « l’étape finale » dicté par Chari à la médium, Babuji a complètement repris son rôle. Patel n’aura qu’à bien suivre ce qu’on lui dicte de faire depuis le Monde lumineux.
Ainsi le 26 décembre : « (…) Il [Chari] envisageait des aménagements pour faciliter certains aspects de la pratique ; tout doit être fait dans ce sens, nous y reviendrons bientôt (…) ». Puis le 27 : « (…) Des changements se produiront dans la Mission : de nouvelles règles seront instituées pour favoriser son expansion et les moyens d’action au plan matériel, prioritairement pour le Maître incarné et pour les nombreux serviteurs investis à tous les niveaux. Notre cher Kamlesh en décidera, il fera au mieux pour satisfaire pleinement aux nécessités de la pratique et des besoins incessants de l’ensemble des abhyasis ; nous y reviendrons (…) ». Et le 28 : « (…) Bien des décisions seront à prendre ; il [Patel] sera sans cesse guidé et éclairé au mieux sur ce qu’il convient de faire. (…) » 
Qui donc pilote la Mission ? Patel le 4ème maître ou bien la médium ? Babuji et Chari depuis le Monde lumineux ? Tout cela reste à clarifier… mais Patel pourrait bien n’être qu’une marionnette entre d’autres mains beaucoup plus puissantes mais restant cachées dans l’ombre.
Voilà donc théoriquement tous les abhyasis rassurés, l’avenir de la Mission est soi-disant assuré.

Et pourtant les abhyasis avouent chaque jour à quel point Patel est demeuré un inconnu pour eux. Les abhyasis groupies fanatiques de leur star avaient choisi Chari, image rassurante d’un Père protecteur et charismatique. Patel le patibulaire saura-t-il les convaincre de rester ?
Voilà donc théoriquement tous les abhyasis rassurés, l’avenir de la Mission est soi-disant assuré.
Tout autant que le cauchemar de Chari qui voyait éclater la Mission…

 Alexis

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Voilà une vision très optimistique des choses. Depuis quand vous fiez vous à ce que la Sriram publie pour dire que la succession se passe bien ? Vous nous avez habitués à plus d’objectivité. Qui vous dit que le Working Committee dans son ensemble approuve la nomination de Patibulaire Patel ? Sahaj Sandesh et les Whispers sont la voix officielle de la Sriram, mais que disent les voix off the record ?

Vous vous rappelez 1984 quand le secrétaire général S.A. Sarnad soutenait un jour Umesh Chandra Saxena puis le lendemain prenait fait et cause pour Chari…
S’il y a des dissensions, des divergences au sein de l’establishment, ce n’est pas sur leur site internet qu’on l’apprendra. N’importe où mais pas là…

Alors ne dites pas que tout s’est bien passé ! En apparence oui, et c’est bien ce qu’ils voulaient nous faire croire. Leur campagne de com s’est parfaitement déroulée : la preuve, vous avez tout gobé. En réalité, on n’en a pas la moindre idée, on ne sait rien…

SRCM a dit…

Merci Barbara d'avoir répondu à mon pseudo Sahaj Sandesh.
Je note particulièrement :
Sur Chari : « [Barbara a ressenti] une antipathie violente contre cet homme imposant et moqueur qui ne me regardait même pas dans les yeux ... (…) Chari [a pris] les reines de son organisation, un homme qu'il [Babuji] ne respectait plus à la fin de sa vie et dont il connaissait les mauvais traits de caractère, mais auquel il n'a jamais fait face pour lui barrer la route. »
A propos de Babuji : « [Ram Chandra] ne m'avait même pas regardé dans les yeux une seule fois, il m'avait tout simplement ignorée, il avait continué à discuter avec ses autres interlocuteurs divers sur des choses bien plus palpitantes. »
PS : Tu dis : « J'ai fini par comprendre. Mais pour cela, il a fallu que Ram Chandra quitte ce monde… ». Peux-tu nous expliquer ce que tu as fini par comprendre ? Pour moi, ce n’est pas clair…

MERCI

Cricri a dit…

Cricri a dit...
Mi$$ion accomplie
Chari, l'agent anglo-américain des puissances d'argent cède la place à un autre, comme lui racialement acceptable pour la communauté Indienne, et conforme au stéréotype en vogue depuis les années 1960 : spiritualité = guru = indien.

Le règne de Chari fut caractérisé par une subversion méthodique et systématique de l'essence spirituelle et de l'esprit de la Mission par l'occident.

Maître expérimental doté de quelques pouvoirs mystiques, mais à qui l'essence de la spiritualité échappa jusqu'au bout, il aida le système mondialiste à forger une spiritualité de supermarché pour les masses du futur, par laquelle l'humain, loin d'être élevé, éveillé, illuminé, et libéré, est réduit dans une fascination malsaine à un état d'esclave-consommateur craintif, soumis, et inconscient.

Dans cette aberration pathologique où le maître devient la chose de disciples idolâtres et où les idolâtres sont moins que des hommes, l'essence spirituelle de l'humain est efficacement neutralisée et la vie spirituelle réduite à un acte de consommation, finalement monétisable.

Le travail consiste désormais à remettre la spiritualité au cœur du projet, à rendre à César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu, et à l'Esprit de l'homme toute sa vitalité, à libérer la mission de l'étau étranger, et à tenter de sauver ce qui peut encore l'être : Chaque abhyasi un soleil. Les méthodes sont nombreuses pour empêcher une telle émergence d'avoir jamais lieu et elles seront mises en œuvre si d'aventure certains s'amusaient à initier une restauration. Chacun doit en prendre conscience.

Les organisations sont infiltrables et aisément infiltrées, de même que les esprits et les cœurs. Pour les ennemis de l'humanité, des hommes et des femmes conscients, donc éclairés, donc échappant à l'emprise d'une matrice cognitive insidieusement oppressive, ne doivent jamais s'organiser en nombre suffisant, synonyme d'un pouvoir politique autonome à même d'engager un phénomène de ralliement général. L'histoire de l'humanité en donne la preuve et l'histoire du Sahaj Marg n'a pas échappé à cette règle.

Tant que les humains n'auront pas été remplacés par des machines, l'essence de leur être continuera à les appeler à l'éveil et à causer le chaos dans le nouvel ordre mondial. Le travail de Chari s'inscrivait probablement dans une expérimentation de contrôle des consciences alternative à la religion et au transhumanisme, et définitivement hostile à la démocratisation de l'illumination. À travers son intervention remarquablement efficace, ce sont finalement deux mystiques antédiluviennes qui se sont affrontées : Celle de l'affranchissement et celle du contrôle.

Elodie a dit…

Bonjour Anonyme,
Effectivement, c'est la Mission qui annonce que toute la succession s'est bien passée.
Qu'en est-il en réalité ? Seul le temps le dira.
Bien affectueusement,
Elodie

Médium AFLM a dit…

Comment je fais moi quand Babuji et Chari m'envoient chacun un message le même jour et à la même heure ???

Alexis a dit…

@ Anonyme pessimistic
Mea culpa ! Tu as raison, j’ai succombé à la campagne de com de la SRCM… parfaitement orchestrée d’ailleurs !
Ce n’est pas dans mes habitudes, mais là j’ai marché et avalé tous leurs éléments de langage. Mais il y a peut-être une raison plus profonde à tout ça : Chari avant sa mort avait tout organisé dans les moindres détails pour que sa succession se déroule sans histoires. C’est probablement le syndrome du choc qu’il avait eu en 1983-84…
Voilà pourquoi je suis tenté d’accepter le discours officiel. Reste que tu as parfaitement raison, si l’un des membres de l’establishment s’oppose aux décisions, nous ne l’apprendrons que plus tard et par d’autres canaux, si même nous en entendons parler (ce qui est loin d’être certain).
Pour l’instant, même si la Mission joue la transparence en publiant tout, le principal porte-parole est la médium et ses whispers…

Anonyme a dit…

Bonjour à SRCM = Sahaj Sandesh!
Je vais essayer d'être plus clair sur ce que je voulais dire, mais au lieu de couper mes deux textes en morceaux et de les rassembler, il faudrait les relire dans leur ensemble, cela évitera des malentendus.
Tant que j'étais une abhyasi dévouée aux pieds de mon "maître", j'avais tendance à m'auto-détruire moi-même pour tout sentiment de mal-être, de honte ou de culpabilité, sans jamais mettre en question le "maître", en particulier suite à cette audience en 1982. Vu d'aujourd'hui, il me semble que quand on demande une audience et que celle-ci est accordée, lorsque l'on pose une question, la personne en face devrait 1) au moins répondre à la question (ce que personne n'a fait, j'ai dû redemander pour qu'on me donne une réponse à ma question) et 2) regarder son interlocuteur en face, au moins rapidement, non?! C'est un manque d'éducation, de politesse, de courage et de considération en regard de l'autre humain en face de ne pas le faire. Psychologiquement parlant, le fait d'ignorer la personne en face qui vous parle est la pire manière d'agir, c'est de la non-communication et en principe réservée à nos ennemis.
Comme décrit dans mon premier message, mon avis personnel sur Chari s'était rapidement constitué, déjà en 1976; après 1983, le jour où j'ai compris que c'était LUI le nouveau "maître", j'ai commencé à me poser des questions, notamment celle-ci: Comment le "maître (RC), le seul et unique qui sait tout", a-t-il pu laisser dégénérer sa mission à ce point, connaissant son secrétaire général qu'il avait d'ailleurs destitué de ses fonctions peu avant sa mort? J'ai fini par comprendre que ni l'un ni l'autre méritait le titre de "maître", car trop imparfaits à mes yeux. L'un, trop "mou", n'osant pas me dire en face ce qu'il pensait, n'osant pas dire à Chari de déguerpir; l'autre trop imbu de lui-même et trop hautain pour être un meneur d'hommes.
Compris maintenant?!
Barbara

SRCM a dit…

Merci Barbara, tout est clair dorénavant. Si Elodie veut bien publier ton histoire en 1 seul morceau...

Anonyme a dit…

On attend maintenant le discours du nouveau maître de la Sriram pour la nouvelle année !
Quelles paroles va prononcer Patel le Patibulaire ?

4d-Don a dit…

à Barbara...

Merci de ton honnêteté et de ton courage...

Bonne heureuse année et une vie libre de tous ces charlatans ... dont, nous savons bien, il y en a plusieurs ...

Ces soit-disant "choisis", ils pètent plus haut que le trou ... (un Acadien-isme).

Don (Donat)

Anonyme a dit…

Même la medium ou Babuji (?) ne masquent plus leur inquiétude, dans le whisper du 31 décembre : « L’unité doit régner, les egos se calmer et considérer plutôt la chance que représente cette voie du Sahaj Marg pour eux tous. »

Anonyme a dit…

Avec le message du Nouvel An, ça fait 3 discours en moins de 10 jours : Patibulaire Patel devient intarrissable…