La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

23 janvier 2009

Témoignage d'un Indien d'Australie

Blog traduit par 4d-Don : http://bewareofsahajmargsrcm.blogspot.com
après relecture et corrections de ma part.

Salut les amis,

Je suis un Indien d'Australie. J'ai fait partie de ce groupe pendant environ 1 à 2 ans, puis je l'ai finalement quitté en 2006. Je vais exprimer mon expérience à propos de ce groupe.


Je suis une personne ouverte d'esprit et j'ai rejoint ce groupe en l'an 2004 en raison de mon intérêt pour la spiritualité. Au départ, j'ai été très heureux de savoir que dans ce système il y a un Gourou et que l'on peut faire des progrès individuels en spiritualité. Pendant ce temps, Chariji a visité un ashram (en Indes) à la veille de l'anniversaire de Babuji. J'ai pris mon premier sitting ce jour là. Avant de nous asseoir dans le hall, mon cousin (il est aussi dans ce groupe) m'a dit d'effacer "Tilak" (un symbole que les hindous se font sur le front pendant le service). J'ai été très surpris de sa demande. Je n'ai pas aimé ca, mais j'ai pensé qu'il y avait peut-être une raison à cela... Peu à peu, j'ai commencé à faire la pratique sincèrement comme mon précepteur me disait de faire. Au cours de ma pratique de méditation, j'ai appris que ces personnes, et Chariji sont strictement contre les religions (en particulier l'Hindouisme). Selon les discours de Chariji et le comportement de ses adeptes, une chose était manifeste, c'est que tout ce qui est lié à l'hindouisme n'est pas accepté par ceux-ci et a été interdit...
Ils sont contre tout ce qui touche à l'hindouisme... c'est-à-dire les autres méditations (qui prennent plus de temps pour l'illumination et ils ont d'autres buts que l'illumination selon Chariji), le yoga, les exercices de respiration (pranayama), le culte des idoles ou tout autre moyen d'adorer Dieu. Ils étaient même contre les mudras qui sont traditionnellement utilisés dans le yoga afin de parvenir à un bon système de santé et à la guérison... On me disait techniquement ou indirectement de quitter ma religion. Je sentais que je devais changer de religion ou que je devais changer à un certain point. Selon Chariji, les autres méditations nous conduisent à la réalisation de pouvoirs surnaturels, ce qui n'est pas l'objectif d'un individu et quels que soient les types de méditations ou les méthodes spirituelles qui existent sur la terre, ils égarent les individus... La sienne est la seule méthode de méditation (trademark...) qui nous conduit vers la bonne voie... ("la mienne est mieux que la votre") et il a également affirmé qu'il est le seul maître capable sur cette terre (choisi par notre mère nature), a qui a été donné la responsabilité de la population sur cette terre...

J'ai été surpris par ce genre de déclaration qui me paraît stupide. En moi-même, je n'étais pas d'accord avec cette déclaration.

Je vais faire de mon mieux pour informer les gens qui sont encore attachés à ce groupe. Mon jeune frère en fait également partie, mais je ne peux pas l'informer tout de suite puisque je suis ici en Australie. Je lui ai parlé de votre communauté et lui ait passé les "liens". Donc aujourd'hui, il est moins attaché à eux (il ne va plus aux satsangs), mais participe encore aux sittings avec son précepteur. La soeur de mon cousin s'intéresse aussi à la méditation, elle a organisé des sittings avec son précepteur et puis elle a également dû se déplacer aux États-Unis pour des études plus approfondies. Après son arrivée aux États-Unis, elle a contacté un précepteur local et a pris quelques sittings. Maintenant je l'ai aussi mise en garde et lui ai fait découvrir votre communauté, d'abord elle s'est fâchée contre moi parce qu'elle a ressenti un flux de reiki au cours de ses 3 première séances. Alors, elle était convaincue que ce système n'est pas faux. Mais je lui ai dit que ça (la transmission) peut être le reiki, tout au plus... il ne s'agit pas de méditation, et il n'est pas nécessaire d'être dépendant d'un gourou pour faire du reiki. Après quelques temps elle a réalisé que les gens de la srcm sont «aggresifs». Ils disent toujours "de faire ceci, de faire cela, d'assister au satsang, de venir à la venue, de voir son précepteur une fois par semaine, de prier Dieu, et bla bla bla..." et elle en est écoeurée . Elle a cessé de voir son précepteur et elle est devenue contrarié par les «pressions» qu'on lui inflige... elle a estimé que : "on perd un temps précieux pour ces activités inutiles tout en délaissant ses autres fonctions sociales et activités civiques", c'est l'approche des gens de la srcm... alors, finalement, elle a arrêté.

Un autre aspect important de la méditation srcm est que l'on n'a pas besoin de nettoyer les "chakras", c'est-à-dire le chakra racine, le chakra gorge, etc. afin de réaliser l’illumination, parce que leur "progrès" passe par différents points tel que décrit dans leurs livres. Maintenant, n'importe qui ayant fait une méditaion ou des exercices de respiration ne sera pas convaincu par cet aspect. Même moi je n'étais pas convaincu par ce bullshit. Parce que je faisais des exercices de respiration avant de rejoindre la srcm et JE SUIS SACREMENT CERTAIN QUE SANS LE NETTOYAGE DE TOUS LES CHAKRAS ET EN LES METTANT TOUS EN ACCORD ON NE PEUT PAS ALLER DE L'AVANT VERS L’ILLUMINATION. C'est la seule voie pour accroître son énergie. Et personne ne fait exception à cette loi fondamentale. Peu importe qu'il s'agisse de Chariji ou Swami Vivekananda ou Ramkrishna Paramhansa ou Osho ou un Maître Zen ou Bouddha ou Gurdjieff ou vous ou moi ou même le sage Patanjali lui-même... IL FAUT NETTOYER TOUS LES CHAKRAS / POINTS D'ENERGIE AFIN DE PROGRESSER. Et ce mec, Chariji fait un raccourci sur ce sentier spirituel... Comme c’est bizarre...

Mais toutes ces observations ne proviennent pas d’une personne qui est totalement neuve dans le domaine de la spiritualité. Or c'est le cas des nouveaux venus à la SRCM. Ils ne peuvent pas appliquer un raisonnement logique ni comparer avec leurs anciennes expériences spirituelles car ils n'en ont pas. Ils sont donc facilement impressionnés et pensent qu'ils ont trouvé le meilleur système et le meilleur Maitre. J'étais adepte de spiritualité (exercices de respiration) et pourtant j'ai cru ce qu'ils ont dit et suis tombé dans ce piège, alors pensez à ceux qui sont novices en spiritualité. Même aujourd'hui, je ressent quelques blocages émotionnels et je ne peux parfois réagir de manière adéquate lorsqu'il s'agit de pratiques de dévotion ou de questions religieuses. Et je sais quelle en est la raison. Les précepteurs transmettent de l'énergie (reiki plus précisément) pendant les 3 premiers sittings consécutifs. Au cours de ces séances, ils tentent de programmer le cerveau des nouveaux venus (inconscient) de façon qu'ils commencent à se détourner de leurs intérêts pour aller vers la srcm et contre la religion ou d'autres méthodes qu'ils poursuivent. Maintenant, cela va vous sembler absurde, les gars, mais c'est un phénomène psychologique profond que très peu de gens connaissent auquel ils ont accès. Il est facile de programmer son propre cerveau, mais il est très difficile de programmer le cerveau d'une autre personne. Alors, pour envoyer des suggestions au nouvel abhyasi, ils commencent peu à peu à lui envoyer de l'énergie, et dans la personne qui accepte cette énergie commence alors à naître un sentiment apaisant, un état d'esprit avec de très faibles fréquences de pensées. Maintenant, c'est l'état d'esprit dans lequel les pensées (remplies avec de l'énergie) sont envoyées par les précepteurs et entrent dans le domaine de l'inconscient de ce/cette Abhayasi. Sans le savoir, l’abhyasi se tourne vers la SRCM et contre la religion .....

Ce type de séances sont fréquentes pour un nouvel abhyasi, et les impressions sur la SRCM deviennent profondes. En plus, avant de commencer les séances de méditation, vous êtes chargé de penser que ce n'est pas le précepteur, mais Chariji qui fait la transmission de cette énergie. Et à l'instant où un abhyasi commence à penser de cette manière, commence la programmation de son cerveau que "c'est le Maître qui fait la transmission", et il devient inconsciemment tributaire de Master / Chariji. Et encore et toujours, cette pensée devient puissante, comme il est dit de le faire avant même que les séances de méditation ou même le nettoyage ne commencent... Beaucoup d'entre vous les gars ne sont peut-être pas au courant que la pensée sur laquelle nous nous concentrons le plus profondément ou à laquelle on pense souvent devient réalité après quelques temps, et ces personnes utilisent cette technique pour faire une forte impression sur l'esprit...

Pensez-y... comment puis-je "croire" une personne que j'ai vu seulement sur une photo ou dont j'ai entendu un discours ? Si quelqu'un de la SRCM vous dit que Chariji est le "Siddh Purush" et attend que nous les croyons sans même verifier. Ils nous disent de mettre notre foi en Chariji uniquement sur la base de leurs propres convictions envers Chariji... comment est-ce possible... nous, les gens, nous ne faisons même pas confiance à nos amis sans passer beaucoup de temps auprès d’eux. Une fois que nous nous rendons compte qu’un ami est digne de confiance alors et seulement alors nous avons confiance en lui. Donc, nous les gens, nous réfléchissons avant de faire confiance à un ami et ici, à la SRCM, on nous dit de croire quelqu'un comme votre Guru !!!!!!!!! Comment est-ce possible... Si nous le faisons, nous sommes des abhyasis "obéissants", et si nous ne le faisons pas, alors nous ne sommes pas de bons abhyasis...

J'ai vu les conséquences de la dépendance émotionelle à Chariji. Au cours d'une célébration d'anniversaire de Babuji j'ai vu un abhyasi (environ 70 ans) raconter ses méfaits à Chariji. Il y avait d’autre abhyasis en provenance d'autres endroits rassemblés autour de lui et ils l’écoutaient. J’ai également rejoint ce groupe et j'ai écouté cette personne assez âgée. Selon son exposé, il a été très rude, fier et indiscipliné envers Chariji depuis qu'il a rejoint sa voie. Il a vécu de nombreuses années avec Chariji et a été proche de la main droite de Chariji. Mais au cours de sa relation avec Chariji, il a fait quelque chose de mal (peut-être est-il allé à l'encontre de Chariji à un certain point) et Chariji l’a enlevé de son cercle et a dit aux gens de ne pas avoir de sentiments envers lui. Maintenant, alors que j'écoutais son histoire, l'un des abhyasi m'a dit que "Chariji a dit à tous les abhyasis ne pas s'associer à ce type".

À ce moment, une pensée a frappé mon esprit que ce n'était pas la faute de la personne âgée si Chariji l’avait enlevé de son entourage, mais que Chariji devait avoir fait une action contre laquelle cet ancien abhyasi avait du aller à l'encontre. Et pour le tenir sous contrôle, Chariji a du l’enlever de son cercle et dire aux autres abhyasis de ne pas avoir de sentiments pour lui. Comme il était sous la dépendance émotionelle de Chariji, il ne pouvait pas vivre normalement puisqu'il se sentait isolé et abandonné. Mais à qui pouvait-il se plaindre contre Chariji ? Qui pouvait-il convaincre d'être en sa faveur ? Et peut-être son épouse n'était-elle pas en sa faveur vu qu'elle était également une zombie. Alors, pour se repentir de ce qu'il a fait à Chariji, il se déclare lui-même criminel et il dit également qu'il est honteux de ses actes, mais le temps est passé maintenant...

Maintenant, après avoir écouté son histoire, je pense que cela pourrait être moi dans l'avenir, ou peut être n'importe quel abhyasi. Et je n'ai vraiment pas envie de me fier sur le plan émotionel à quelqu'un comme Chariji. Chariji ne rencontre pas à n'importe qui au cours de la célébration de son anniversaire et les gens font la queue et l'attendent comme s'il s'agissait d'une super star. J'ai aussi été l'un de ceux qui attendaient son arrivée, mais il ne nous a même pas regardés. Et je n'aimais pas ce genre de comportement. Je me suis senti très ignoré et insulté. Je ne suis pas une personne très importante ni une super star, mais j'ai mon propre respect et je n'aime pas du tout être ignoré comme cela. Qui est ce Chariji d’enfer ? Quel diable est-il pour critiquer les Hindous et les autres religions. Il fait toujours la comparaison entre sa tradition et l'hindouisme et il tente de prouver que l'hindouisme n'est pas efficace pour atteindre l’illumination. Il est plein de critiques et plein de haine envers la religion hindoue. Une chose que j'ai remarquée est qu'il ne parle pas beaucoup contre l'islam. C'est parce qu'il ne veut pas mourir... (je ne suis opposé à aucune religion, mais c'est juste mon observation)... il sait très bien que si il parle trop contre l'Islam, les musulmans rigides ne l'épargneraient pas et mettraient sa vie en danger. Mais il sait que les hindous ne sont pas aussi agressifs, alors il critique l'Hindouisme et les hindous...

Jai Hind

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Don pour ce coup de pouce!
Je n'ai jamais médité, mais je trouve ce témoignage intéressant notamment sur la proposition d'explication de la transmission.
Y aurait-il parmi les abhyasis (ou ex) de la SCRM des personnes qui auraient aussi pratiquer le reiki?
En cherchant sur le net j'ai trouvé des présentations d'initiation. Figurez vous qu'ils recommandent 3 ou 4 semaines sur des jours consécutifs pour vous remplir d'énergie universelle, vous nettoyer les shakras...
Ca ressemble au rituel d'introduction de la srcm non?
Martin

Alexis a dit…

Puisque l'on parle religions, je relaie ici une campagne publicitaire qui gagne du terrain en Europe (Londres, Barcelone, Gênes, ...). Elle émane d'athées qui se sont agacés de l'activisme prosélyte des évangélistes :

Une mauvaise nouvelle : Dieu n'existe probablement pas, alors arrête de te faire du souci et profite de la vie.

LA bonne nouvelle est qu'on n'a pas besoin de Dieu

... et j'ajouterai volontiers qu'on a encotre moins besoin des religions, sans oublier que toutes les spiritualités dégénèrent en religions qui sécrètent leurs propres fondamentalismes !

Anonyme a dit…

Martin

De rien ;-))

Selon l'histoire du REIKI:

http://en.wikipedia.org/wiki/Reiki_history

Né en 1865 et marié a 42 ans (1907), Mikao Usui, est embauché comme adjoint par le Departement de Santé et Bien-être, du Japon en 1921 (57 ans), ou en retraite de 21 jours en 1922, en méditation, et en jeune, ce "bureaucrate" découvre ce qu'il appelle REIKI. Le REIKI est thérapie "alternative" sans medications, qu'il va enseigner aux "docteurs" du Japon.

En 1923, le tremblement de terre de Tokyo (7.9 Reichter). Mikao déménage son nouvel établissement "commerciale" en voisinage de TOKYO.

Babuji était aussi "bureaucrate".

En Europe (1850-1920) c'est la decouverte en mathematique d'autres "dimensions" de notre "espace" et les réligieux, les "artistes" (picasso, dali, etc..), "les spiritualistes", les scientifiques se 'debatent" sur les implications de ces nouvelles "dimensions" dans leurs "disciplines". Les "thérapies alternatives" se multiplient et plusieurs vont vers l'obscurite mais quelques unes survivent jusqu'a aujourd'hui surtout à cause du zèle et du fanatisme et du sense d'organization des fondateurs (tel les bureaucrates?). Le REIKI (laying of hands) est une telle thérapie qui s'établit en Amerique.

J'ai été abhyasis de Babuji, et j'ai pris des "traitements" REIKI par une "MASTER" (Maitresse...;-)) et j'ai ressenti ce que l'on dit de ces "pratiques". J'ai aussi été "catholique" et je comprends ce que donne la "confession", la "communion", la PRIERE et la "foi" qui donnent parfois des "guérisons miracles". De là, appler ça "DIVIN" et accessible a certains "choisis" qui "l'apprennent" dans une certaine discipline ou une autre est un peu "naif" et demontre un manque de comprehension du "noyau", de la "goutte d'eau" spirituelle ou DIVINE que nous possedons TOUS. Les gens n'ont pas de foi en "EUX-MEMES" et dans ce manquent de confiance, ils cherchent la foi en d'autres ou dans des "systemes" exotiques, et il y a beaucoup de "vendeurs" de FOI, qui se disent DIVIN ou inspirés du DIVIN.

Mon père, un trappeur et bucheron, sans education, avant qu'il y avait un "systeme de sante" (1930-50), etait "guériseur", et disait: "mais tout le monde peut faire ce que je fais"...Il arrêtais le "sang de couler" avec le pouvoir de la pensée et "ses mains". Il était toujours étonné que les gens lui demandais de le faire pour eux. Il pouvait aussi faire autres "miracles" mais il ne les appelait pas "miracles" même quand un docteur l'appelat quand nous sommes déménagés en ville (1950-), afin d'arrêter une "hemoragie interne" d'un de ses patients, victime d'un accident de la route. Notre voisin guérissait les "verrures", et une autre etait "sage-femme", un un autre guérissait les "dépressions, et les problêmes émotionels" (avec du travail et du "danger"...la peur de la mort guérit aussi, selon lui... lol '-)))

C'est l'Age des Miracles et nous avons tous des talents à exposer pour et dans "nous-mêmes", et de nous guerir nous-mêmes. Les premières guérisons à effectuer sont "émotionelles" (notre manque de confiance), qui nous rend vulnerable aux "con men", ceux qui manipulent la confiance des gens afin de vendre leurs systèmes de bureaucrates sont adeptes en organization, et d'établir leurs empires SPIRITUELS ou RELIGIEUX.

Des mains (paumes) sort un chaleur et ça peut guérir comme toute chaleurs. La fièvre et une mechanisme de "guérison" qui a un effet mesurable sur les infections, les bactéries, etc...Le REIKI c'est l'art du PLACEMENT des MAINS sur le corps. Nous l'avons tous, ce TALENT...mais l'art de la confiance semble manquer à plusieurs "Chercheurs" spirituels, alors le REIKI a sa place, mais énergie DIVINE? S'il y a UN (Dieu), TOUT parvient de ce UN, alors tout est DIVIN. On n'a pas besoin de l'acheter des "VENDEURS", pas plus que le soleil, l'air, et ???, main si on accepte de l'acheter, nous trouverons certainement quelqu'un qui est prêt à nous le VENDRE. Ca, c'est où nous en sommes dans notre société.

http://en.wikipedia.org/wiki/Reiki_history

Don

Alexis a dit…

@ Martin,
Certes je suis un indécrottable matérialiste, mais chercher absolument à trouver des explications "spirituelles" à la transmission ne doit pas nous faire oublier non plus tous les phénomènes psychologiques et leurs effets qu'on ne connait pas si bien que ça. Même l'hindouiste et spirituel Jai Hind y fait référence.
cela étant, je lui ai posté une demande d'information sur ce qu'il appelle reiki...
@ suivre !

Alexis a dit…

Un deuxième CREST
Après celui de Bangalore, Chari a posé la première pierre du CREST de Kharagpur le 29 décembre 2008, près de Kolkata...

Alexis a dit…

Chronologie 1982-84

6 avril 1982 : lettre de Babuji à Chari
12 avril : réponse de Chari
16 avril : Babuji nomme son fils Umesh Chandra Saxena président pour le remplacer
28 juin : nomination de S.A. Sarnad secrétaire de la Mission
2 septembre : lettre de Paris à MD Jahagirdar
19 avril 1983 : mort de Babuji
10 juillet : meeting
6-7 février 1984 : Working committee
8 février : Assemblée générale
15 février : circulaire de nomination d’Umesh Chandra par le secrétaire SA Sarnad

Le contexte
En 1964, Chari devient abhyasi de Babuji. En 70, il est secrétaire général et, selon lui, désigné pour lui succéder en 74. Selon un anonyme (JM), Kasturi et Donald Sabourin sont témoins de la désignation de Chari, selon Narayana il n'y a pas de témoins. Selon Kasturi, Babuji lui a dicté lui-même sa déclaration de nomination. Entre temps, le Docteur K.C. Varadachari est décédé le 30 janvier 1971 alors que Babuji l'avait préparé à sa succession. Babuji connaît quelques ennuis de santé qui poussent en 73 Kasturi, Raghavendra Rao et Chari à lui proposer de se partager la planète géographique du Sahaj Marg, ce qu'il refuse catégoriquement. En 79, Babuji déclare à Narayana qu'il devra travailler en étroite relation avec Chari après sa mort. A Munich en 80, Babuji dit encore à anonyme JM qu'il laisse le pouvoir à Chari…

1982-84
Babuji effectue de graves reproches à Chari par courrier et dix jours plus tard il désigne secrètement son propre fils pour lui succéder. Deux mois plus tard, il nomme SA Sarnad secrétaire de la Mission à la place de Chari puis il part en France. Malade, il écrit à Jahagirdar pour lui dire que Chari dérive de l'enseignement initial, qu'il se présente illégitimement comme son successeur et qu'il a tenté de l'empoisonner à plusieurs reprises depuis 4 ans, mais qu'il a trouvé son successeur dont il conserve l'identité secrète.
Babuji décède le 19 avril 83. Un premier meeting se tient à Shahjahanpur 3 mois plus tard. Il réunit entre autres Kasturi, Chari, K.C. Narayana, Raghavendra Rao et l'un des fils de Babuji, Prakash. Chari et Prakash revendiquent tous deux la succession. La candidature de Chari est soutenue par Kasturi et Narayana, la lettre de nomination de Prakash est considérée comme un faux. Une tentative d'empoisonnement a lieu contre le clan de Chari. Aucune décision n'est prise et un autre meeting est programmé 7 mois plus tard.
Le Working committee se réunit donc de nouveau, mais sans Kasturi, ni Chari, ni Narayana ou Raghavendra Rao. Les documents apportés par Chari sont considérés à leur tour comme des faux. Et cette fois c'est Umesh, le second fils de Babuji, qui fait acte de candidature. Il est désigné comme successeur de Babuji en assemblée générale. Sarnad, le secrétaire de la Mission, envoie un courrier dans ce sens à tous les centres. Puis, coup de théâtre, Sarnad rejoint le clan de Chari et on n'entend plus parler d'Umesh jusqu'en 1994, c'est désormais Srivastava qui préside le comité de travail.

Mais que s'est-il donc passé ?
Mis bouts à bouts, ces différents événements qui nous sont désormais plus ou moins connus me laissent penser qu'il nous manque encore quantité d'éléments laissés sous silence pour y comprendre quelque chose.
Quelques remarques et questions en suspens. Qu'est-ce qui a donc amené soudainement Babuji à changer d'avis sur Chari, sans qu'il en réfère ni à Kasturi ni à Narayana qui sont pourtant des piliers du Sahaj Marg ? Nous n'avons aucune information sur le premier meeting consécutif à la mort de Babuji alors qu'il a constitué un moment décisif. Pourquoi la plupart des célébrités du Sahaj Marg ne participent plus au second meeting ? Pourquoi Srivastava accède à la présidence et le secrétaire de la Mission rejoint Chari, alors qu'on vient d'annoncer partout le nom du successeur ?

Et que se passera-t-il ?
Au dernier moment, Lalaji a nommé son fils au détriment de son neveu qui avait les faveurs de Huzur Maharaj. Babuji a lui aussi fini par nommer son propre fils. Que fera donc Chari ? Finira-t-il par changer d'avis au profit de son fils PR Krishna ou de l'un de ses petits-enfants, Barghav ou Madhuri ?