La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

24 décembre 2014

Le 4è Maître du Sahaj Marg

ENGLISH TRANSLATION

Kamlesh D. Patel a été confirmé comme le nouveau Président de la Shri Ram Chandra Mission et le quatrième Maître spirituel du Sahaj Marg dans un Sahaj Sandesh en date du mardi 23 décembre et le Comité de travail de la Mission a pris acte de cet état de fait.

Il a pris la parole le même jour : premier discours du nouveau maître, à la demande du secrétaire général US Bajpai. Extraits :
"(... ) Harmony. Harmony is sadly lacking in our Mission. We must promise to him now at least, let’s not have any more differences. Differences are good, they are great, but they should not be escalated to the level of dislikes and hatred towards each other. We are brothers and sisters. (...) There’s a greater unity among thieves, but it is unfortunate that spiritual beings who are in search of God don’t remain united. It is unfortunate that they still hanker after name and fame; they want to portray every little credit. 
(...) He used to say, “I need no money from anyone,” although all his life he was misunderstood that he invited only the rich people. It is a shameful thing to speak about your Master like that. How many rich people were there, or are here today who spent time with Master in his last days, in the last few years? (...) I gave these examples only to show you that if you at all had these ideas about Master, please remove them. It is a sin even to think like that, but sometimes we think like that because we don’t get to enter the gate. Out of anger we may think like that, and if we as abhyasis continue to have that anger, what sort of abhyasis are we? (...)"

Malgré cela, on sait toujours aussi peu de choses sur le successeur de Chari. En attendant que sa biographie paraisse, on peut relire : Le portrait de Kamlesh Patel se précise.

Elodie

18 commentaires:

sthapati a dit…

“(…) I don’t know much about Kamlesh-ji, but I trust my guru’s decision and I trust that it’s for the best of the Marg moving forward. My understanding is that Kamlesh-ji has lived in the USA and India (and possibly other places in the West). He’s well-educated, a successful professional and someone who has lived the “householder dharma,” and has been dedicated to the Sahaj Marg for quite some time already.(…)”

Anonyme a dit…

Un appel à l'harmonie et à l'unité dès les premières phrases du discours !
Sans vouloir jeter de l'huile sur le feu, il doit y avoir comme un léger malaise...

Anonyme a dit…

Tiens tiens, charismatique Charivari avait la réputation de n'aimer que les riches abhiasys...

Anonyme a dit…

Beloved Brother Kamlesh, voilà comment ils l'appellent ! Pour l'instant, le nouveau Maître reste leur frère...

Médium a dit…

J’ai fait un rêve.
Chari appelait PR Krishna à son chevet. Il voulait lui confier ses dernières volontés.
- Kamlesh est un traitre, il m’a empoisonné.
- Comment est-ce possible ?
- Tu le connais, ce pharmacien de malheur se promène toujours les poches pleines de médicaments. A son goût l’attente était trop longue.
- Mais que faire ?
- Je vais nommer à sa place mon petit-fils Barghav Krishna. Je veux que tu rédiges pour moi sa lettre de nomination, voilà pourquoi je t’ai appelé…
Soudain je me suis réveillé. Rêve ou prémonition ?

Elodie a dit…

Bonjour Barbara,
Bien sûr que l'histoire de ta relation à Ram Chandra Babuji nous intéresse. Je compte sur toi.
Bien affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

Beloved brother kalesh,Kamlesh-Ji... et pourquoi pas Kamlesh Patibulaire-Ji ?

Anonyme a dit…

Rebonjour!
Voilà mon histoire avec Ram Chandra.
Je suis devenue abhyasi en 1976, au Danemark, j'avais juste 20 ans. De retour chez moi, je voyais bien que le petit groupe autour de notre préceptrice, la seule à la ronde à des centaines de kilomètres, n'évoluait guère ... Je n'étais pas la seule à penser que c'était lié à la personnalité de notre préceptrice. Lorsque Ram Chandra est venu à Paris en 1982, j'ai pris 4 jours de congé au milieu de mes examens finaux de médecin. Arrivée à Paris, j'ai demandé une audience en prenant mon courage à deux mains. Nous étions 3 à être reçus en même temps dans le saint des saints. Le "maître" était mi-allongé sur une sorte de canapé, il y avait 3-4 acolytes assis à ses pieds et un ballet de va-et-vient d'autres personnes qui lui tournoyaient autour demandant des choses souvent chuchotées, apportant du thé ou simplement écoutant avidement les confidences faites. J'ai finalement verbalisé ma question: "Est-ce que je pourrais devenir préceptrice?" Il y a surement dû avoir une traduction, mais d'autres questions ont été posées par d'autres personnes, puis, on nous a signalé que notre temps était écoulé. En me levant, j'ai osé demander au traducteur la réponse à ma question sur quoi il ma répondu "non" et j'étais déjà dehors, devant la porte à remettre mes sandales. Le "maître" ne m'avait même pas regardé dans les yeux une seule fois, il m'avait tout simplement ignorée, il avait continué à discuter avec ses autres interlocuteurs divers sur des choses bien plus palpitantes.
J'étais abasourdie, j'avais honte, j'étais complètement déstabilisée, me sentant totalement rejetée et évidemment, je n'osais pas en parler à personne. J'aurais tout accepté, qu'il me gronde pour le sacrilège d'avoir osé poser cette question, qu'il me dise tranquillement que mon chemin était ailleurs ou qu'il voulait méditer sur la question, mais pas ça ...
Je suis restée bien des années à vouloir comprendre, à vouloir me pardonner, à essayer de sortir de cette impasse: comment servir le "maître" qui au fond ne voulait pas de moi ...?
J'ai fini par comprendre. Mais pour cela, il a fallu que Ram Chandra quitte ce monde en laissant un Chari prendre les reines de son organisation, un homme qu'il ne respectait plus à la fin de sa vie et dont il connaissait les mauvais traits de caractère, mais auquel il n'a jamais fait face pour lui barrer la route. J'ai commencé à établir des parallèles, et à définir pour moi ce que c'était un Grand Homme (ou un Maître) et quels étaient ses attributs; avaler sa salive et ne rien dire en face d'une difficulté en tout ne faisait pas partie des qualités requises ...
Et ensuite je me suis pardonnée; et dans une petite cérémonie à moi toute seule, je lui ai tout dit, je lui ai demandé de me libérer de tout attache qui me liait à lui et je lui ai pardonné.
Depuis, je me sens en paix, sur mon Chemin vers Dieu l'Unique, le Créateur des Mondes, persuadée qu'Il existe au-delà de tout et que nous n'avons besoin d'aucun interlocuteur pour Le contacter puisqu'Il sommeille au sein de chacun de nous.

fab a dit…

chere Elodie,
Ton post sur le départ de Chariji était touchant. qui sait réellement ce qui se passe dans le coeur d'un être humain?

Elodie a dit…

Bonjour Fab(rice ?),
Critiquerun homme et une organisation n'empèche pas de respecter les hommes, à plus forte raison à l'heure de leur passage dans l'au delà.
A quoi donc vous attendiez vous ? A des cris de joie (de ma part) ?
Bien affectueusement,
Elodie

Elodie a dit…

Bonjour Barbara,
Merci d'abord d'avoir pris le temps de répondre et partager avec nous votre expérience.
En première lecture, ma première réaction est de dire que tout est affzaire de personnes, de caractères et de sentiments dans votre témoignage. Les 3 personnalités : Barbara, Babuji et Chari, n'étaient visiblement pas faites pour s'accorder.
Mais je vais y réfléchir à tête reposée et votre analyse serait aussi la bienvenue.
Bien affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

Kamlesh Patibulaire-Ji est il le 4ème maître ou une marionnette dans les mains d'autrui ?
Chaque jour, le grand Babuji envoie sa missive depuis le brighter world à la médium ce qu'il va devoir faire.
Alors qui dirige ? Babuji, la médium ou Patel le patibulaire ???

Anonyme a dit…

Le portrait de Charimatique Charivari dressé par Barbara est au minimum conforme à ce qui est dit au fil des jours sur ce blog, et probablement pire. Apparemment, le grand Babuji n'était pas beaucoup mieux...

Alexis a dit…

Kamlesh revient sur Chari l'ami et courtisan des riches dès son tout premier discours. Faut donc croire que cette image lui colle à la peau (à Chari) et sûrement pas seulement sur nos blogs...
Comme droit d'inventaire qui commence 2 jours après sa mort, chapeau Kamlesh, c'est fort !

Alexis a dit…

@ Elodie
Les abhyasis n'ont tellement pas l'air de connaître Kamlesh Patel qu'ils viennent sur ton blog pour en savoir plus.
PS : amusant que tu sois revenue à l'expression ChariJI au moment de sa mort

Alexis a dit…

Une succession rondement menée

LéA a dit…

C'est un bien drôle de discours d'intronisation qu'a tenu le nouveau patron de la SRCM. Commencer par les faiblesses vraies, fausses ou supposées de son prédécesseur laisse songeur...

4d-don a dit…

4d-Don said...
Hi all...

I will be watching how Kamlesh D. Patel, who is into the distribution of pharmaceuticals from his base in Staten Island, and from other parts of the states.

Will he maximize his profits at the cost of the obedient "users" in cultish Sahaj Marg, or will he recommends "meditation" to the whole world and close out his pharmaceutical distribution networks. Will he simply put his companies in his wife's or his children's name and be the power behind that commercial throne, now that he is Chari's appointed "dictator" of the very cultish Sahaj Marg, demanding "obedience" even to the point of killing one's mother if the "dictator" asks it? That's what Chari taught.

Sahaj Marg, with its "tax exempt" status under the "charitable" unbrella, is a good "front" so as to gain access to many world markets ... a "charitable" haven in name from which to benefit from the legislated rights and exemptions reserved to "real charities" ...

We must still keep one eye open... The con-job which are such "spiritualist cults" as Sahaj Marg is not over yet...

Power is addictive... the average person does not get out easily, as we all know... They will attempt to grow...

Let us take a watch and see stance !!

Happy New Year to all ... Thank you all for your input throughout this year and since the inception of this blog ... This "blogdom" is truly a "fifth estate" ...

Don ...