La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

1 octobre 2006

Lalaji Memorial Omega School (LMOS, faut-il y ajouter TM?)

Pour la Shri Ram Chandra Mission TM, cette école est née de la conjonction de trois événements : Chariji cherche aujourd'hui par tous les moyens à multiplier les formes de présence du Sahaj Marg TM sur le terrain ; depuis quelques années le SMRTI tente de diffuser le Sahaj Marg TM auprès de l'enfance ; enfin depuis plus longtemps encore Jacqueline Seiller voulait allier ses expériences d'enseignante et du Sahaj Marg TM.
Le SMRTI, institut de recherche et d'éducation aujourd'hui dépendant de la Sahaj Marg Spirituality Foundation TM, a d'abord développé des outils pédagogiques pour les abhyasis et les précepteurs. Très vite il s'est aussi intéressé au jeune public, a développé des fables et comptines pour développer la "Culture Sahaj Marg" auprès de l'enfance. Tout cela l'a amené à créer le "Value based spiritual education" (VBSE) qui, sous des dehors très humanistes, véhicule la pensée de Chariji, souvent moins reluisante (voir les analyses de 4d-Don).
Comme bon nombre d'autres abhyasis enseignants, Jacqueline Seiller, directrice d'une école Montessori à Chennai, refusait d'admettre que les "valeurs" de la SRCM TM restent à la porte de l'enseignement scolaire. Il fallait franchir la barrière. Ce fut donc chose faite avec le démarrage par la SMSF TM et Chariji du chantier de la LMOS, nouvelle vitrine indienne du Sahaj Marg TM et la tournée internationale entreprise par son ambassadrice Seiller pour vendre le projet aux abhyasis du monde entier et ainsi collecter les fonds nécessaires.
L'école est aujourd'hui dirigée par la Baal Vatika Educational Society et financée par le Baal Vatika Educational Trust, mais leurs administrateurs sont la SRCM TM et la SMSF TM. Lancée grâce à un emprunt d'un million de dollars, elle a été inaugurée en juin 2005 par Chariji et a accueilli plus de 150 enfants la première année. L'objectif de cette 2ème année était d'accueillir 800 élèves, entraînant un besoin supplémentaire de trois millions.
Cela explique au moins en partie les incroyables hausses de tarif des séminaires, les perpétuels appels à donation et tout spécialement la vente de Whispers de l'année passée. La SMSF TM aurait ainsi réussi à collecter près de 2 millions fin 2005, essentiellement aux Etats-Unis et dans sa communauté d'origine indienne. Chariji expliquait alors qu'il n'y avait aucun souci à se faire puisqu'il était le garant de la transparence financière des opérations…
A défaut de faire méditer les enfants et les adolescents, ce que Babuji interdisait avant l'age de 18 ans, l'organisation s'est arrangée pour le détourner partiellement en leur inculquant sa culture et ses valeurs grâce au VBSE et sa toute première école. Gageons que cela fera des émules en Suisse et ailleurs, sous forme de haltes-garderies, de soutien scolaire, etc.
Elodie
PS : Je n'ai plus rien à ajouter aux commentaires très détaillés de Christian en ce qui concerne les trademarks & copyrights. Reportez vous à ce sujet sur http://spidjou.blogspot.com/
Attention donc aux copyrights, je vous propose de renvoyer aux sources plutôt que de reprendre des extraits de discours…

29 commentaires:

Christian a dit…

Salut Elodie,

Wouaou!

Je suis très impressionné par ta dernière analyse.

Il s'agit exactement du type d'information que j'espérais voir fleurir sur les blogs depuis le début.

Celà me redonne du courage!!

Merci beaucoup.

Concernant les copyrights, j'ai continué ma recherche et voici ce que j'ai pu trouver sur http://www.copyright.gov

Il y a une limite aux limitations imposées par le copyright, qui s'appelle "fair use" (utilisation honnête).

Le "fair use" d'un travail copyrighté est "reproduction in copies or phonorecords or by any other means specified by that section, for purposes such as criticism, comment, news reporting, teaching (including multiple copies for classroom use), scholarship, or research, is not an infringement of copyright."

Celà veux dire que la limite du copyright est fondamentalement une protection commerciale, pour empêcher un produit d'être vendu par quelqu'un d'autre que son auteur. Le copyright n'interdit nullement la publication d'extraits de documents protégés à des fins de critique, de commentaire, d'information, d'enseignement ou de recherche - toutes activités que nous menons sur ces blogs.

Voici les critères qui sont donnés pour déterminer un "fair use" d'un travail copyrighté:

"In determining whether the use made of a work in any particular case is a fair use the factors to be considered shall include —
(1) the purpose and character of the use, including whether such use is of a commercial nature or is for nonprofit educational purposes;
(2) the nature of the copyrighted work;
(3) the amount and substantiality of the portion used in relation to the copyrighted work as a whole; and
(4) the effect of the use upon the potential market for or value of the copyrighted work.
The fact that a work is unpublished shall not itself bar a finding of fair use if such finding is made upon consideration of all the above factors."

Le quatrième point pourrait éventuellement poser un problème, car l'usage que nous faisons des travaux copyrightés de la SRCM peux entrainer une perte financière si les gens se mettent à réfléchir.

Toutefois, devant un juge, il ne serait pas difficile de démontrer que la spiritualité ne peut pas être un commerce, et d'ouvrir ainsi un débat en profondeur sur les activités de la secte et sur le fonctionnement du système - pourquoi pas diffusé plus largement dans l'opinion publique via les médias.

C'est en tous cas l'objectif que je me fixe si tant est qu'une attaque à mon encontre soit tentée. En effet, s'il y a attaque, il y aura défense.

Pour conclure l'èpisode des trademarks et des copyrights, ces protections juridiques sont utilisées à des fins commerciales.

Notre activité sur les blogs n'est pas une activité commerciale et ne devrait donc pas tomber sous l'influence de ces restrictions légales, tandis que l'activité de la SRCM est une dérive commerciale de la spiritualité - que nous critiquons et condamnons.

Narayana pense que ce mouvement est plus une tentative pour maintenir le contrôle du groupe de la SRCM - j'ajouterai dans la terreur - qu'une préparation d'un autre genre.

4d-Don a dit…

Salut a tous et toutes...

N'obeissez pas!!! Ces "conneries"!!

Qui vont-ils poursuivre? Je peux avoir 5 blogs et je peux ajouter mes commentaires sur tous le journaux americains. Personne ne me poursuit.

Ils ne veulent pas de "publicite" comme ca!!! Et ne peuvent pas vous poursuivre s'il n'y a pas d'argent. Est-ce que vous faites de l'argent de ce "blog"??

Si on ne peut pas discuter le "contenu" des "livres religieux", nous avons deja perdu notre liberte.

Les discours de sont pas "copyrighted" La pluspart des livres sont mais c'est pour "le commerce" pas pour les discussions!!

Nous avons en Amerique, (comme sur le Wikipedia ou je me sert des discours de Chari) le "fair use". L'Europe l'a probablement aussi. On a encore le droit de "Parler" au Canada. N'est-ce pas la meme chose en France et en Suisse. Avez-vous si peur de "les deplaire", vos Maitres? LOL

Allons tous debout et donnez votre tete une bonne "secousse".....Bon!!! Vous etes encore libre....

Il faut en rire parce que c'est pas drole...

Don...

4d-Don a dit…

Salut encore...

Tiens, je me "crucifie" pour vous.

Voici un extrait du "systeme de terreur" du Sahaj Marg. Ils peuvent me poursuivre s'ils veulent ces "escrocs" avec leur "escroqueries" pervers.

Attention: Ces mots peuvent etre dangereux aux "simples d'esprit" et peut les rendre "paranoiaque". Est-ce de la Spiritualite ou de la "religion" ce Sahaj Marg de Chari???

Taken from Constant Remembrance, Sahaj Marg Education Series, p.147 (Ir)reverent Chariji

"For those who are well advanced and for those who are advancing rapidly,
please remember that without Constant Remembrance your life is fraught with great risks, not because there are dangers outside, but the danger is here, you see, in the heart. It is better to be a non-spiritual materialist whose heart is full of rubbish, because he cannot take anymore. There is no vacuum in his heart; whereas for a spiritual advancing person, there is a potential risk in every exposure. Because if this vacuum connection can be broken even for a moment and disconnected and connected elsewhere God help him!"


Taken from Constant Remembrance, Sahaj Marg Education Series, p.147 -Rev. Chariji

Ext-ce que vous tremblez de peur? LOL...

Avec mes excuses et en geste!!!

4d-don

Alexis a dit…

Tu ne crois pas si bien dire quand tu dis qu'ils veulent multiplier les formes de leur présence. Ils veulent changer d'image et s'offrir une nouvelle respectabilité grâce à cette école, leur présence à l'ONU, ou leurs bonnes oeuvres humanitaires,...
On est pourtant loin du Mahatma Gandhi, ou même du Christ (Aimez vous les uns les autres) quand on ose dire : Aime ceux qu'Il aime...
Leur nouvelle carte de visite ne pourra pas tenir très longtemps.

4d-Don a dit…

Salut a tous...
Maintenant que le Management Team a arrete les "serf" de lire nos blogs,
le Management team fait circuler leur propagande par "e-mails" aux abhyasis et aux "bloggers" dont la quotation ci-inclus...Ils ne veulent pas une discussion publique mais veulent donner leurs "suggestion" post-hypnotiques aux "brebis".

La vraie ignorance

Quand j’ai lu pour la première fois "Vérité Eternelle", je fus chagriné, ou plutôt choqué, de voir à quel point Lalaji louait l’état d’ignorance ! Mais j’ai compris maintenant à quoi se rapporte cette ignorance, parce que je parle très souvent et que je suis ignorant de ce que j’ai dit. Aussi, ce n’est pas
l’ignorance par elle-même qu’ils louaient, mais l’ignorance de ce que nous faisons, de ce que nous disons, de ce dont nous parlons, même du travail que nous accomplissons. C’est-à-dire que l’ignorance se rapporte à un état de conscience dans lequel nous devons être au moment où nous faisons toutes ces choses. Les ayant faites, nous ne sommes même pas conscients de les avoir faites. Selon ma compréhension, l’ignorance se rapporte à un état d’absorption dans la mémoire du Maître, ou souvenir.
C’est donc véritablement un état de souvenir constant, dans lequel nous ne savons rien – ayant fait toutes choses, nous ne savons rien.


Source : P. Rajagopalachari, "Principles of Sahaj
Marg", tome 5, chap. 13 "Vibrer avec Lui", pp.187-188

Voici quelques exemples de "savoir rien de ce qu'on fait" au Sahaj Marg.

Apres environs un an au Sahaj Marg, mon ex-epouse, a heurte un auto en sortant de Meditation avec la Preceptrice. Sans etre consciente d'avoir heurte la voiture, elle est parti et la police me telephona pour me dire que mon camion etait dans un "hit and run". Elle a aussi heurte notre maison deux fois.

Aussi, apres l'avoir vu faire sa meditation et son "cleaning" dans la meme chambre ou le bebe de notre voisine dormait, (mon epouse etait "baby sitter"), je lui ai dit que Babuji disait ne pas avoir d'enfants et d'animaux dans la meme chambre. Elle ne savait pas qu'elle avait "medite" ....Ce fut une querelle comme elle refusa d'avouer qu'elle meditait.

Je commence a penser que les abhyasis se font "transmettre" la fumee (pollution spirituelle) du "cleaning" des prefets et deviennent "dense"....Pas "subtil". Je ne mentionne qu'une ou deux de plusieurs examples de "perte de conscience" des evennements.

C'est la meme chose avec Chari. Il ne sait pas ce qu'il dit mais ce qu'il dit n'est souvent pas d'accord avec Babuji ni Lalaji. Ce n'est pas du Raja Yoga non plus. L'amour n'est pas la. L'amour a ete detruit par les precepteur, selon Chari. Le mechanisme pour la destruction de l'amour, la compassion, la charite, et la foi, peut etre l'elimination des "tapas" du Raja Yoga, et le proces du "cleaning" des precepteurs individuels qui se fait transmettre aux abhyasis. Mon epouse est devenue comme sa preceptrice (separe de son mari) et pas comme Babuji. On peut appeller cela de la "pollution spirituelle".

Les mechanismes de peur (God help Him" du commentaire auparavant) du Sahaj Marg peuvent etre appele de la "terreur intellectuelle". Les Nations Unis peuvent adresser ce phenomene.

Aucun groupe qui pratique la "terreur intellectuell" (comme le demontre l'example ci-haut) faisant appel a Dieu dans cette "terreur", et qui ne savent pas ce qu'ils disent mais qu'en les lisant, leurs paroles sont des attaques sur les autres religions, cultures, nations, et les famille des abhyasis, ne doivent pas faire parti du DPI des Nations Unis... et ne doivent pas etre en charge de nos enfants.

Abhyasis, devenez "conscient", avant d'enseigner le chemin vers le Divin aux enfants avec votre theologie des temps jadis. Si, comme votre Maitre, vous pensez que Dieu est Masculin, vous ne conaissez pas Dieu. Qui alors vous fait croire cette fausse theologie qui conduit a une fausse philosophie, et une fausses psychologie et detruisent l'amour dans vos familles? Est-ce Ravana comme le dit un des "commentaires" d'un ex-precepteur? Servez-vous Ravana sans le savoir? Ettes-vous conscients ou comme Chari, savez-vous ce que vous faites ou que vous faisez?

Don...

Anonyme a dit…

Get a move !
After so many months you are still here saying this and that about SRCM.
Get a move and get a real life, away from that pc screen !

F.

4d-Don a dit…

Hi F..k(we know the rest of your name)

We have a life and a job. We are the "spiritual sanitation engineers" cleaning up the mess that you "spiritual genetic engineers" are making of the lives of others, including our families. As long as you are proselytizing and trying to ensnare our families (wives and children) and our friends, we will be on your trail.

We are the "lion hunters", protecting the sheep so as to have a peaceful pastoral scene again. The next wave will not be so "intellectual" and will not try and "make sense" with you!

Christianity was better than what you offer. At least "love" was built and grew, and was not destroyed as with Sahaj Marg under the current Management team. Just a gang of "profiteers" now using spirituality as a "product".

Go back home!! and leave the kids and families alone!! GET A "spiritual" life before selling it. You can't sell what you don't have!!
and take your garbage with you!!
4d-don

PS...Vous pouvez traduire si vous voulez

Elodie a dit…

Bonjour F.
J'ai lancé ce blog le 8 janvier dernier, cela fait maintenant plus de 9 mois, le temps d'un accouchement. Ta sympathique intervention me fournit l'occasion de faire un nouveau bilan.
Premier point, je ne suis plus seule, j'ai été rejointe. Mais le succès n'est pas fulgurant. Aujourd'hui nous sommes une petite poignée de personnes à échanger nos commentaires sur une poignée de blogs.
Deuxième point, nous sommes lus puisque nous recevons chacun/chacune en moyenne 10 à 20 visites quotidiennes. Il semble que ce soit à peu près toujours les mêmes individus qui nous lisent. On dira donc que nous sommes particulièrement bien observés. Ce qui signifie aussi que nous avons réussi à nous faire remarquer.
Qui nous a remarqué ? Sûrement pas les 300 000 abhyasis de la Mission, c'est essentiellement les responsables, les précepteurs ou les administrateurs. Un anonyme "frères et sœurs" s'est gentiment chargé de les informer de notre existence - j'ai moi-même reçu l'un de ses mails. Autant dire que nous sommes connus par la population la plus difficile à convaincre parce que la mieux embrigadée.
L'immense majorité des abhyasis ordinaires, c'est-à-dire la population qui pourrait être la plus sensible à nos arguments, ignore notre existence. Quelques uns nous ont découverts malgré tout. Mais lesquels ont donné suite ? Ceux qui doutaient déjà. Comme moi, comme Inès et Peter. Cela ne va pas beaucoup plus loin. C'est le troisième point : nous avons renforcé les doutes de quelques uns des très rares abhyasis qui doutaient déjà et avaient réussi à nous trouver sur la toile.
De ce côté, le bilan est maigre. Il permet aux acharnés du surf sur le web de découvrir un point de vue alternatif tandis que le point de vue de la Mission continue de se répandre sur la toile comme un rouleau compresseur.
Mais il y a aussi l'autre côté, l'intérieur même de la Mission. Dès le début nous avons douté de pouvoir faire changer les choses et d'arriver à revenir au Sahaj Marg d'antan - celui qui n'avait pas de trademark. Cela aurait été la seule réponse intelligente à nos critiques. Et, quatrième point, c'est l'échec sur toute la ligne.
A l'inverse, je m'aperçois aujourd'hui que cela renforce certains mauvais côtés de la Mission. C'est mon cinquième et dernier point. Chariji verrouille l'information. On vient d'avoir droit au rappel des trademarks et copyrights ainsi qu'à l'interdiction des blogs. Maintenant on cesse la diffusion générale de l'information et des discours. Selon la nature de l'info, elle est diffusée à certaines catégories d'abhyasis seulement, à condition de s'inscrire et après avoir été dûment identifié. Belle évolution…
Alors le mammouth serait-il effrayé par une poignées de petites souris ? Certainement pas, nous sommes seulement la mouche du coche. Un bien maigre bilan, en demi teinte pour qui est optimiste. Que faut-il faire ? Continuer ?

Elodie

Christian a dit…

Salut Elodie,

Je fais à peu près le même bilan quantitatif que toi sur le passé, mais je pense aussi au bilan qualitatif et à l'avenir.

Aucun pessimisme possible.
Il faut juste se poser les questions suivantes:
(1) quel est le but qu'on veut atteindre à travers ces blogs?
(2) Quelle utilité peuvent-ils avoir?

(1) Désintoxiquer des drogués? Faire ouvrir les yeux à des fanatiques? Chacun est libre à l'heure du choix, s'il s'y est pris correctement. Les abhyasis ne sont pas libres, ils se sont plantés et il n'y a rien à faire pour eux. J'espère au moins que, morts d'amours pour le divin et sa création, ils continuent de prier fraternellement pour nous, pauvres âmes damnées que ChariTM a fait de nous.

Le premier but des blogs a été à mon sens de faire une analyse en profondeur de la situation pour comprendre ce qui se passait - analyse que je réclamais depuis des années (Coluche disait: la dictature c'est ferme ta gueule, la démocratie c'est cause toujours - il disait aussi Il n'y a pas de femmes frigides. Il n'y a que des mauvaises langues). But atteint.
Le deuxième but a été de rendre public cette connaissance que nous avons faite émerger au cours des mois, ce n'est pas rien. Je dirais même que c'est inestimable face à un système de contrôle de l'information comme la SRCMtm d'avoir réussi ce tour de force. But atteint.
Le troisième but a été de permettre à quelques personnes de sortir de ce cercle infernal dans lequel nous nous étions laissés piégés. Je pense en particulier à Inès, Elodie, Terrine, Peter et moi-même (êtes-vous contents de votre nouvelle condition?), mais je sais que d'autres personnes ont aussi bénéficié de nos discussions - en bénéficient encore, et en bénéficieront plus tard. But atteint.
Le quatrième but a été de se faire du bien - et là encore ce n'est pas rien. But atteint.

(2) Quelle utilité peuvent-ils encore avoir?
Il est vrai qu'à peu près tout a été dit. N'étant plus dans la secte, je n'ai plus d'inputs à analyser, mais je crois que nous avons fait le tour du coeur du système de manipulation mentale. Les blogs sont rentrés dans une deuxième phase depuis déjà plusieurs semaines, ils ne sont plus en cours d'élaboration. Ce qui ne veux pas dire qu'ils aient terminé leur carrière pour autant.

Ces blogs sont comme une épine dans le pied: gênante, douloureusement lancinante.

Nous avons récemment assisté à une réaction naturelle du mammouth face à l'épine qui l'a piquée: le repli, la fermeture, plus de contrôle, de la peur.

Réaction maladroite et stupide que de démontrer ouvertement que tout n'est plus qu'un business à la SRCMtm (ChariTM semble avoir oublié qu'il était à la retraite)?

En tous cas la phase 1 d'un possible plan.

Car une épine, on cherche toujours à s'en débarrasser - phase 2. C'est là que les choses peuvent devenir intéressantes.

Comme je l'ai déjà dit, je ne me gênerait pas et n'aurait aucune retenue si nous en arrivons à ce stade.

Notre activité n'a fait que démontrer un peu plus - il est vrai à qui veux/peux le voir - ce qui se cache réellement derrière la SRCMtm.

Il est maintenant essentiel de préserver cette information aux yeux de tous, sur Internet.

Pour l'instant, je ne bouge pas plus loin, mais l'épine reste.

Donc, Elodie, pense aussi au futur et aux autres plus tard. Le processus que nous avons suivi, d'autres le suivront aussi. Après avoir été à fond dans le système (souviens-toi que la transmission nous convainc tous et nous subjugue littéralement), les interrogations ne manqueront pas de leur venir quand ils seront mûrs pour ça, et les blogs pourront alors remplir leur rôle.

Je dois aussi te dire que j'étais vraiment content de ne pas être tout seul quand ça m'est arrivé - et te remercier de ton initiative.

Certains comme Michael - parmis tant d'autres - n'ont pas eu cette chance. Les statistiques morbides de l'hécatombe spirituelle que je demandais il y a plusieurs mois, ont-elles jamais été rendues publiques? Non bien sûr.

Mais en 18 ans, je peux te dire que j'en ai vu défiler des lapins, et qui ne sont pas tous partis avec le sourire béat des niaisous actuels. Un sourire qui cache bien des angoisses en réalité.

Quelle population nous lit actuellement?

Un peu de surveillance - et pas seulement de la part de la SRCMtm. Egalement des lecteurs intéressés pour d'autres raisons que la surveillance: l'ISRC (il parait que ChariTM aurait reconnu avoir commis des erreurs et des dérives: mon cul). Des Sufis. Des disciples d'autres mouvements plus ou moins reliés au Sahaj Marg de Babuji (pas le tm). Un chouilla de lapins curieux mais pas de quoi fouetter un chat.

Leur réaction de déni ne fait que prouver que la SRCM est une secte dangereuse coupée du réel: ces blogs sont aussi le réel, tout comme la critique est un processus d'assainissement - refusé (confusion entre doute et critique).

Peu avant mon départ de Genève, j'ai rencontré une abhyasie qui ne semblait pas être au courant des blogs. Donc, l'information est verrouillée, ce qui m'étonne très franchement car le téléphone arabe est toujours très fonctionnel chez les abhyasis et fait circuler tout et n'importe quoi. Comment expliquer ce mutisme? Nous avons fait si mal que ça?


PS: Je me demandais aussi comment ils allaient s'y prendre juridiquement avec la Société Régionale des Conchyliculteurs de Méditerannée qui leur a volé leur nom - et leur produit - des palourdes.

Elodie a dit…

Bonjour à toutes et tous,
Ma messagerie est tombée en panne dimanche matin. C'est maintenant réparé. Je crains que vos commentaires, si vous en avez envoyez, ne soient définitivement perdus. N'hésitez pas à me les renvoyer si vous en avez conservé une copie. Toutes mes excuses pour cet incident technique.
Elodie

Alexis a dit…

Nouvel essai

Elodie & Christian
Vos bilans sont intéressants. J'aimerais vs faire part de ma petite expérience en la matière. Cela fait en effet moins d'1 an que vos blogs existent et je pense que l'important c'est de durer.
Lorsque j'ai décidé d'agir, je me suis trouvé face à un vide d'information abyssal, ce qui m'a poussé à créer un site internet en 2000.
Peu à peu, un petit réseau s'est constitué essentiellement autour de familles éclatées. Cela a pris du temps. Mais des contacts se sont noués, avec des gens comme Don ou Johan. Ce tout petit réseau s'est constitué, maintenu et fortifié.
Et puis un jour une abhyasi pleine d'interrogations et de doutes m'a contacté. Parallèlement, Elodie, tu créais ton blog, et tu as pris le relais auprès d'Inès. Vous connaissez la suite…
A côté du réseau des "familles éclatées" vient de naître le réseau des "abhyasis mécontents", et ils se croisent parfois. Au départ, nos motivations sont différentes mais, même si ns n'avons pas toujours les mêmes approches ou points de vue, ce n'est rien que détails face au mammouth que ns affrontons.
Vs déplorez le manque de participation des abhyasis. C'est la même chose ds les familles éclatées. On vient chercher de l'info et puis on disparaît le plus souvent. Peu de personnes passent à l'action, presque toujours sous couvert d'anonymat et souvent pour une période limitée.
Pourquoi ? Parce qu'on veut conserver un lien avec les membres de sa famille qui sont à la SRCM, parce qu'on est tenu au silence par la justice qui traite votre divorce ou parce qu'on a peur tout simplement. Voire même parce qu'on a envie de passer à autre chose de plus positif.
Il en va de même pour la plupart des anciens abhyasis. Ce n'est pas facile de reconnaître qu'on a été abusé. C'est difficile de couper les ponts, de s'en sortir psychologiquement… et de se reconstruire. Et puis souvent, l'envie de passer à autre chose est la plus forte.
Mais avec le temps, le réseau se renforce, la connaissance progresse, la critique s'affine et l'information augmente. On est passé d'une critique depuis l'extérieur à une critique interne. En abolissant les distances, le web aide maintenant beaucoup à la création de ces réseaux qu'on appelle communautés ou tribus.
La Tribu anti-ChariTM doit vivre et durer quoi qu'il arrive !
Pour ma part, je continuerai tant que Chari encouragera la démolition des familles et tant que la SRCM fera du prosélytisme (on appelle ça du racolage actif ds le monde de la prostitution).

Christian a dit…

Salut Alexis,

j'espère que tu as voulu dire anti-"ChariTM", et non "anti-Chari"TM... I am not a good!!

Le problème que tu décris est la cause première de la décadence de l'occident, et probablement de sa chute annoncée: l'individualisme.

Le dernier message(C) du Sahaj Sandesh (TM)(C) (Sahaj Sandesh No.74 : 2006.74) en dit long sur la nullité des progrès spirituels des abhyasisTM et des préfetsTM de la srcmTM.

"CLARIFICATION [entre crochets, les miennes de clarifications]
Certains centres, tous comme certains responsables, ont dans un passé récent soulevé la question
de l’espace de temps qu’il doit y avoir entre un sitting individuel et un satsangh de groupe [parce que maintenant il y a des satsanghs individuels?], que ce
soit avant ou après le satsangh.
Des clarifications sur cette question ont été données de temps à autre. Les instructions de notre
Maître Vénéré [brainwash + idolatrie] spécifient clairement [brainwash] que l’espace de temps entre un sitting individuel et un
satsangh de groupe doit être de
CINQ [brainwash] heures, et qu’il ne devrait pas y avoir de sittings individuels
les dimanches et mercredis avant le satsangh de groupe [brainwash - pourtant, souvent, ce serait d'intérêt public qu'il y en ait, des sittings individuels avant les satsanghs]. Les abhyasis sont supposés arriver dans
le hall de méditation bien avant l’heure, s’y asseoir dans un état de méditation et se préparer à
recevoir la transmission et le travail spirituel que Master [brainwash + idolatrie] veut effectuer sur eux [brainwash + pouvoir], quel qu’il soit [brainwash + pouvoir].
Etant donné que de nombreux abhyasis de centres éloignés sans précepteur [préfet] souhaitaient vivement
avoir des sittings individuels de la part de précepteurs [préfet] visitant ces centres les mercredis ou
dimanches, la question de ces
CINQ [brainwash] heures entre un sitting individuel et un satsangh de groupe
(que ce soit avant ou après) a de nouveau été soumise à Master [idolatrie] pour qu’Il [brainwash + idolatrie] la reconsidère [chochotte].
Master [idolatrie] a ré affirmé qu’il faut absolument [brainwash] attendre
CINQ [brainwash] heures après un satsangh de groupe pour
prendre un sitting individuel. Cependant, des sittings peuvent être donnés avant un satsangh de
groupe les mercredis et les dimanches [donc, la première partie du message était là pour nous aider à nous mélanger les pinceaux? et les autres jours de la semaine? mais voyez donc la suite, c'est drôle], mais pendant ces sittings individuels il ne sera fait que du
cleaning [brainwash]. Les autres jours de la semaine, lorsqu’il n’y a pas de satsangh de groupe [donc, ils le disent: il n'y a pas de satsangh de groupe ces jours-là], la question des
cinq heures de temps avant un satsangh de groupe ne se pose pas [Ah! Ah! Ah! ouh là là! c'est pas confus tout ça? tu m'étonnes, à force d'être englué dans les contradictions, il vaut mieux rejeter le mental que de prendre conscience de l'état de décrépitude psychologique dans lequel le Vénéré ChariTM nous a mis - je l'ai dit: absence totale de discernement, même pour rédiger un texte!].

Newsletter et traductions Sahaj Sandesh"


En effet, la nécessité de procéder à ces clarifications, suscitées par les interrogations des préfetsTM et des abhyasisTM de la SRCMtm, prouve que ceux-ci n'ont aucun discernement.

Or, le discernement est une des réalisations spirituelles du premier point!

Je me demande donc quel pourcentage de réalisation du point 1 ont acquis les préfetsTM de la SRCMtm, en charge de guider les abhyasisTM vers la région centrale...
Probablement un très faible pourcentage - et je ne me pose donc même pas la question pour ce qui concerne les abhyasisTM de la SRCMtm.

Voilà un des exemples relativement concrets à partir desquels vous pouvez effectuer une mesure de la valeur de la SRCMtm en tant qu'école spirituelle.

Mais comprenez aussi pourquoi c'est ainsi: ChariTM n'a pas intérêt à voir le discernement(TM?) se développer dans sa troupe, et donc à voir les gens faire des progrès spirituels, même au tout début du chemin.

Ce qui explique aussi pourquoi ceux qui progressent ont tendance à quitter la missionTM si celle-ciTM ne les a pas intégrés dans les étages supérieurs de la pyramide.

Anonyme a dit…

Elodie,
Ton travail a été de qualité et il est de grande valeur pour tous ceux qui un jour, tôt ou tard, ouvriront finalement les yeux.
Ces témoignages précieux, ainsi que les analyses produits doivent et méritent de rester en ligne comme éléments de contestation contre une organisation totalitaire. Ton blog et les autres sont devenus finalement un service d’utilité publique à mon avis.
L’effort fourni a déjà fait ses preuves et les effets bénéfiques seront plus ou tard recensés.
Christian a raison, les responsables de la SRCM se sont mis d’accord pour ne pas diffuser ces blogs, avec le support aveugle des abhyasis qui ont eu accès à l’information. Pire, ils ont ordonné aux abhyasis de ne pas entrer en matière, de ne pas participer aux discussions. Ces blogs sont devenus une arme modeste mais tangible contre l’empire du dogme à la Chari.
C’est vrai qu’il est difficile de faire changer ou de faire douter les personnes déjà dogmatisées, reste à espérer que ceux qui débutent leur parcours initiatique pourront/sauront venir chercher l’information….
Comment continuer ? En restant optimiste sur les retombées et en évitant de douter car ils (responsables de la SRCM, Précepteurs et abhyasis endoctrinés) jouent surtout sur la fatigue qu’un travail du genre peut générer.
Continue avec ton travail de valeur inestimable.
Johan

4d-Don a dit…

Salut Elodie et tous et toutes...

Si vous doutez l'importance des blog et des reseaux d'information et le support qu'ils donnent aux victimes, voice un Monsieur qui "seul" a supporte sa tristesse et maintenant, bien que "anonyme", et vous comprendrez pourquoi en lisant", a finalement trouve un support qui n'existerais pas sans le travail en isolation de Alexis et maintenant de Christian et Toi, Elodie qui m'avez inspire de faire des recherches en Anglais. Avec l'aide indispensable d'Alexis et de vous tous, je n'aurais pas "tenu bon", et aurais lache pour poursuivre autre avenues plus "positives".

C'est comme ca que les "abuseurs" continuent a faire de nouvelles victimes....

Souvenez vous aussi des experiences de "she-wolf" sur le blog de Michael et de Vincent et Alain, et Johan, etc...

Nous ne somme pas seuls et pas coupables!!!

Tiens bon...L'information nous libere et nous guerit, tout en nous supportant durant des temps difficiles....

Voici: (traduisez si vous voulez)

Michael, Christian

I appreciate your efforts and time you have put to share your experiences.

At age 17 (1987) i had strong desire to understand the meaning and purpose of life. Studied Vivekananda, and started meditating on my own. I came across 'Reality at Dawn'. I was impressed and decided to meet Babuji.(I am an indian living in India). I met a local preceptor Mr.M. After couple of meetings he said "I know what you are looking for, I request you to join our mission. Give me six months of time. Do what i say for six month. At the end we will sit on same platform. If you feel i have wasted your time, your free to give me any abuses you like".

I was touched by the humility and openness. I told him, i would not question for one year.

Later during sittting and talks i realized, Babuji had passed in 1983. I went to Shahjanpur for 'Lalaji's Birthday celebration', the same year. I was already feeling the difference in my condition/experience the grace at Babuji's Samadhi and his house. As i got involved i learnt that there is some issue going on with Babuji's Sucessor. Mr.M told me that Babuji left none. We have a working president Dr.S.P.Srivastava.

I used to meet my preceptor almost three times a week. During talk, i understood that Chari is claiming the sucessorship and came to know about all the legal issues in India too. He mentioned to me that, while Babuji's body was still burning at Shahjanpur, Chari had the paper circulated that he is nominated as the president of mission. Chari was general secretary of the mission till 1980(?), he was removed from all postions after that. Chari was the only person appointed by Babuji to make new preceptors. My preceptor was made a preceptor by Chari!.

But he refused to accept chari as the representative. The personality he described to me about chari and what i read from your blogs are identical!

Infact, Chari send out a letter to my preceptor, that his preceptorship is cancelled, and his powers are revoked. He showed that letter to me when i went for a sitting to his home. Asked me to sit for a sitting and tell him how true it is. I felt no difference in the sitting, it was still the same grace i have been receiving.

Unfortunatly, my preceptor left us in 1993. Babuji that i know, SahajMarg i know, the grace i feel is all due to his efforts. In my very close association with him for six plus years, I have never, not even once, seen him lose his cool or a change in the tone or pitch of his voice. I was like his son, so there nothing hidden from me or as a matter of fact anyone. There was no 'inner circle'.

I had developed good relation with preceptors of neighboring cities too by that time. And i saw very similar personalities. None of them accepted Chari as the successor though.

Since they wanted to run the Mission, they met with the president S.P.Srivastava and decided on ways to make new preceptor and made new one for my city. I took regular sitting from him and felt similar grace too.

I have also heard from my preceptor that Andre Porey was a strong contender for the successorship. Babuji had more liking for him, but Lalaji disapproved him, since Lalaji felt that Andrey Pore or people around him are not introvert and would utilize the power for material purpose. I recollect this as i read your post on people dressed in black showing up for meditation.

As far as i know, my preceptor told me that till the end Babuji was always saying that i did not find one to nominate.


The center was working fine, but we got a letter now from Umeshchandra saxena that he is the sucessor representative. We all got copies of the letter that Babuji Maharaj wrote to him on mission letter head with Babuji's Signature.

I have seen the letter that Umeshchandra produced and the one that chari has produced. I still have copies of both. I rejected the copy chari produced simply by reading its content. Babuji, as i have known him from my preceptor, does nothing without mentioning his guru Lalaji Maharaj. A successor nomination letter without the name of Lalaji Maharaj is 'impossible'.

The letter that umeshchandra produced seemed more in line with Babuji's style. "By the grace of God and Lalaji Maharaj..."

I must mention here, my preceptor told me that when Babuji used to travel west, he used to leave few blank signed papers on mission letterhead for administrative reasons. Since he worked in court, he was very perticular and always checked back on the papers when he came back. In one of his last trips, he saw three blank signed letters were missing. He registered a complain at local police station for records.

Since one of the senior preceptor (he was one of the few, who had soul connection with Babuji-initiation) in neighbouring city, accepted that letter, we all accepted it.

I took sitting from umeshchandra when he came to my city. The sitting reminded me of the condition i felt, at Babuji's Samadhi and Babuji's house. Tremendous grace. But i was very perplexed with the petty talk and other behaviour of Umeshchandra. I question this to the Senior preceptor-whom we were relying on.

He agreed with my observation, asked me to watch and not react. I kept did not question much.

Umeshchandra has accused Chari of 'poisioning' Babuji Maharaj in court papers! He said that something was done to Babuji in his trip to west. I recollect this when i read michael's post of Babuji falling down.

Umeshchandra, later asked me to come and stay at his house near Delhi. I went there for four days, and he made me a preceptor. He seemed sincere in trying to run the mission as Babuji intended. I saw all the menuscripts that Babuji wrote while he as getting dictations from Lalaji Maharaj, Lord Krishna, Swami Vivekanada, Lord Jesus Christ, Lord Buddha etc. (there is a autobiography published from it, not many people has that copy)

Later I came to US on work (1996). Having made preceptor and US secretary of the Mission, i tried to see if i can find some good abhyasis. I tried to contact old abhyasis's from a list i got from Umeshchandra. I even attended a sitting conducted by a local preceptor made by Chari. I did not divulge my identity- said i am an abhyasi from India. I noticed that there were no pictures of Babuji Maharaj or Lalaji Maharaj in the center. There was a picture of Chari. I did not find any grace in that sunday group sitting.(my sensitivity is very good to surrounding, i can catch good and bad vibrations, thoughts etc.)

After the sitting a book was being read written by Chari. I never went there again or talked with the preceptor.

I created a website 'sahajmarg.org'. Put some basics of Babuji's teaching and the issue of sucessor representative. I scanned the court papers, Chari had presented in the court as successor representative and the one Umeshchandra presented.

This started a legal battle here in US. They(Chari's zonal secretary) contacted the domain registrar and disputed the domain. The issue went to arbitration. I worked with Umeshchandra, and presented the response to the arbitration. The decision came in our favour that we can keep the domain name. I was delighted, and so were people in india, this was probably the first time, we had won something.

This did not last long, as Chari, approched the federal court, virginia to dispute the outcome. I too hired an attorney to fight the case. My financial power and other means were extremly limited. There is nobody here that can support me in this issue. It was a drag on me personally and finacially.

When, Chari(zonal seceratary) realized, i am fighting it out, they hired one of the biggest law firm in US to fight the case (100K + would be their fees)

In 1999, I went to india to attend Babuji's centenary celebration in Shahjahanpur. I saw obvious change in Umeshchandra at that time. He did not have any Job or financial backing. He had started depending on the Mission to support himself. I did not have any problem with it, since he was doing a full time job as the president. But i saw, that the attitude was to get more money in the mission, so that he and his family can use more- support a lifestyle.

I saw politicians invited at the celebrations on the stage. They are bad everywhere, but in india its - i don't have words here.

I saw i was being used for some publicity. There were fears for Umeshchandra's life due this dispute and he was carrying a revolver in his pocket at shahjahanpur ashram.

I was sad. I realized Umeshchandra is not the representative. I discussed with the senior preceptor on whose word we had accepted him as president. He used to manage all the accounts for the ashram. He acknowledged, grave money mismangement in the mission.

I came back to US, very sad. I still had to deal with the court case, since Chari's attorney refused to accept Shri RamChandra Mission, Shahjanpur, India as an identity and was personally dragging me in the case for violating his trademarks.

My attorney, advised me to backoff, He told me he does not have means to fight the biggest law firm in US, and even if we won, they can always challenge the decision and go to supreme court and drag this for a long time. I did not have the money, or power and now no faith in Umeshchandra.

I signed the papers that i have nothing to do with the SRCM, nor will my kids! have anything to do with it.

My heart cried...still does.

12:56 PM

Michael said...

Dear Brother,

Thank you so much for taking the time to write this. Your story is astonishingly similar to mine! Having met one of Lalaji's last living disciples, I am convinced that there was no desire on Lalaji's behalf to start an organization, or have successors.

I sincerely believe this whole SRCM was Babuji's creation, not Lalaji's, and it has created a life of its own that has nothing to do with the spiritual advancement of humanity.

To this day I don't understand the need for yet another spritual organization that will untimately degrade to another organized religion (if it hasn't already).

I have to say, when I met Umesh back in 1980, he did not seem very active spiritually.

Given my training as a preceptor, I know quite well how easy it is to present a facade of holiness around oneself. Umesh and Chari have done this. This facade conceals real objectives, desires and intentions.

Privately, Chari complained constantly about his disciples, their whining and foolishness. I saw people he kept close to him keeping people away from Chari when he got into that kind of mood, Yet publically, he presented a Masterly Facade.

When it all comes down to it, I believe that SRCM as an organization (either the Shajahanpur or Mumbai versions of it), does little to advance how its disciples interact in this life, and instead have them fixated on serving an organization and Master so that they can advance in the Brighter World.

This now includes aggressive legal action against opposing groups and detractors. Rumor has it, that there have been "inner circle" discussions about our blogs and a US attorney has been asked to look into how to shut us down. Of course, in the US free speech laws prohibit the expression of personal opinions. However, if this is indeed true, it is yet another sad fact of just how self centered and defensive this organization has become!

I share your sadness. Feel free to keep in touch with us.


Michael

Christian a dit…

http://quasar6.blogspot.com/2006/03/sahaj-marg-further-explorations.html

"I was a little pissed off when I woke up on Saturday. Looked up websites against Sahaj Marg. Wrote Chirag an email asking questions. Through the weekly sitting, I couldn't help but wander through barrage of topics. Shailesh wasn't able to explain much. I already knew what he told me. His justifications were hollow. I guess, if we are all playing this game of hide&seek then it doesn't matter. Nothing matters. Everything matters. It's really fucked up."

Christian a dit…

Mort de rire !

"La SRCM lance un appel à tous les adhérents qui ont une idée de logo et un bon coup de crayon pour représenter la SRCM. Le logotype devra obligatoirement mentionner les initiales SRCM et devra compoter au moins la représentation de tables d'élevage (...)"

http://www.lagunedethau.com/modules.php?name=News&file=article&sid=33

Elodie a dit…

Christian, Alexis, 4d-Don et Johan,
Je vous remercie de vos encouragements dans lesquels je sens poindre une lueur d'inquiétude. Je voudrais vous rassurer, je suis plus que jamais déterminée à poursuivre. J'aime bien faire des bilans critiques de temps à autres - ah, si la SRCM en avait fait ne serait-ce qu'un seul. C'est vrai, nous ne représentons qu'une goutte d'eau dans l'océan du web, mais même si elle ne devait jamais se transformer en rivière, il ne faut surtout pas qu'elle s'évapore. Mon propre cas illustre à merveille cette nécessité indispensable. En dépit de mon animosité initiale à ton encontre, Alexis, tu as nourri et conforté mes premiers doutes. Mes interrogations auraient-elles été plus loin si je n'avais pas découvert ton site ? Je ne le saurai jamais, et pourtant mon blog est né de mon insatisfaction à trouver des réponses qui me convenaient tant à la SRCM que sur ton site. Votre participation à tous et toutes m'a encouragée à poursuivre, spécialement toi Christian, dont les analyses qui m'ont paru si pertinentes m'ont aidée à devenir ce que je suis aujourd'hui : une femme libérée de l'emprise mentale de ChariTM.
Elodie

Alexis a dit…

Merci Elodie de nous rassurer…
Christian, tu as raison de me le faire préciser : je voulais dire anti-"ChariTM".
Je reviens un moment sur les écoles Omega et ce qu'elles signifient pour la SRCM, son évolution de 1945 à aujourd'hui. Au travers de toutes nos analyses, je vous propose une tentative de synthèse de ses grandes évolutions. Désolé, j'aime bien les synthèses...

Essayer de comprendre les évolutions

LMOS constitue un élément parmi beaucoup d'autres de la nouvelle grande offensive de Rajagopalachari. Comme beaucoup de sectes l'ont déjà fait, il essaie aujourd'hui de diversifier ses activités pour accroître la visibilité et la respectabilité du Sahaj Marg. C'est la dernière stratégie après bien d'autres que connaît le mouvement pour améliorer son image.

Petite histoire du Sahaj Marg
D'après le discours officiel, le but de la vie humaine est de nature spirituelle. Il vise la fusion de l'âme individuelle avec le divin. Pour ce faire, la Shri Ram Chandra Mission, organisation à but non lucratif, offre l'enseignement du Sahaj Marg et l'aide d'un guide spirituel. D'origine indienne, le Sahaj Marg est basé sur une technique de méditation assimilée à un Raja Yoga simplifié pour s'adapter au mode de vie moderne. Le guide spirituel (maître) aide le pratiquant dans son développement sur le chemin de cette réalisation spirituelle.
Dans les faits, le guide joue un triple rôle : il incarne le but, dirige l'enseignement et préside la SRCM. Son influence est donc énorme. Or plusieurs maîtres se sont déjà succédés, laissant chacun des empreintes différentes. Leurs actes ont modelé la véritable histoire de la Mission.

De l'implantation à la reconnaissance (1935-65)
En 1945, Babuji fonde la SRCM. Il annonce sa filiation spirituelle avec Mahatma Ramchandra Ji, premier maître non musulman d'un ancien ordre soufi, qu'il a juste croisé. Il décrète que celui-ci l'aurait désigné comme son successeur, le baptise Lalaji, premier maître du mouvement qu'il vient de créer, mais choisit de passer sous silence ses références soufies. Il crée le concept de Sahaj Marg à partir d'éléments puisés chez son maître et élabore les dix commandements qui régissent la pratique de sa méthode de recherche spirituelle.
Au début des années 60, Babuji peut se frotter les mains. Son mouvement est bien implanté dans l'Uttar Pradesh et commence à faire des émules dans l'Inde entière. L'adhésion au Sahaj Marg du Docteur K.C. Varadachari, philosophe très célèbre en Inde, lui apporte une reconnaissance inespérée. Babuji est comparé à de grands gourous indiens et accède à son tour au statut très envié de maître. C'est la gloire…

A la conquête du monde (1965-95)
La reconnaissance et la gloire attirent les opportunistes. Des individus avides de pouvoir gravitent autour du jeune gourou. Parmi eux s'en trouve un très occidentalisé et à l'appétit de pouvoir insatiable. Babuji souhaite développer le mouvement au sud de l'Inde, Rajagopalachari le persuade d'aller dans le monde entier et ils élaborent ensemble une stratégie de croissance.
On est déjà loin du Sahaj Marg initial, méthode réputée à l'usage individuel des chercheurs spirituels. Il se pare d'un objectif à portée universelle : faire basculer le monde vers la spiritualité. Et cela ne pourra avoir lieu avant que le nombre d'adeptes n'atteigne un certain seuil obligé.
Pour réaliser ce nouvel objectif, les dix commandements sont insuffisants, il faut de nouveaux outils. La mort de Babuji vient renforcer la liberté d'action de Chari. Il a le génie de réussir à instrumentaliser le culte de la personnalité déjà sous-jacent et de reléguer les dix commandements au rang de maximes, sans provoquer l'éclatement du mouvement. La seule sortie remarquée mais tardive sera celle du fils du défunt Varadachari qui crée un mouvement dissident confidentiel.
Peu à peu, Chari modifie subtilement la prépondérance des différents outils et en crée de nouveaux. Le culte de la personnalité explose grâce à l'ambiguïté soigneusement entretenue entre maître et divin, au développement du souvenir constant et aux incitations à voir le maître. La manipulation ainsi permise est renforcée par l'incitation à tenir un journal ou encore le travail sur le caractère.
La qualité de l'enseignement est délaissée au profit d'un simple vernis. Les précepteurs subissent la pression du patron pour multiplier les nouvelles recrues. C'est l'heure du prosélytisme triomphant !

A la recherche d'une nouvelle image : respectabilité et patrimoine (depuis 1995)
Au début des années 90, la stratégie de conquête marque le pas et le culte de la personnalité n'arrive plus à masquer ses revers (création de moutons, pas de lions). Pour relancer la croissance interrompue, il faut accroître l'efficacité et la visibilité du mouvement ainsi que sa respectabilité.
C'est la dernière grande offensive de Chari : une organisation très structurée, une présence physique renforcée et de nouvelles formes d'action. C'est une réforme stratégique qui nécessite une réorganisation totale du mouvement et des fonds importants.
A côté de la SRCM qui est censée gérer les aspects spirituels, on crée la Sahaj Marg Spirituality Foundation, fer de lance de toutes ces nouveautés. Elle investit tous azimuts, dans la recherche de nouvelles formes de prosélytisme comme dans les biens immobiliers. Elle collecte et gère les fonds nécessaires.
Elle a récupéré et réorganisé le laboratoire d'idées fondé par Varadachari, le SMRTI, pour essayer de concrétiser ses idées. Son succès le plus éclatant est l'utilisation du VBSE pour la création de la très visible et respectée école LMOS. Ses tentatives de l'utiliser pour promouvoir la paix auprès des enfants afin de séduire les gens de l'ONU et s'acheter ainsi une conduite font froid dans le dos.
Sous couvert de formation et d'éducation, après avoir flirté avec le monde de l'entreprise dans le domaine du développement personnel, la Fondation multiplie aussi les acquisitions immobilières (centres de formation et de retraite, type CREST). Elle s'aventure même dans l'humanitaire (centres de lumières avec nourriture et soins gratuits).

Christian a dit…

Concernant les issues légales à l'encontre des blogs, ne vous inquiétez pas trop.

Je sais qu'ils considèrent l'option, mais je peux dire aussi qu'ils n'ont pas intérêt à bouger dans cette direction.

Il y a beaucoup plus à gratter que ce que nous avons fait, et une action en justice ne ferait qu'obliger à pénétrer plus en profondeur dans le système, ce qu'ils souhaitent éviter à tout prix.

Par ailleurs, il y a d'autres moyens de diffuser l'information que les blogs, et cette fois massivement, les médias en étant une.

Il y aurait aussi des démarches à faire auprès des associations de lutte contre les sectes, des gouvernements, etc., bref une panoplie de possibilités très importante.

Enfin, si la mission s'engageait dans cette direction envers ses soeurs et ses frères, elle ne ferait que prouver factuellement la véracité de ce que nous mettons en lumière: pas d'amour, que du business.

Globalement, il n'est donc pas dans l'intérêt de la SRCM d'envisager ce type d'action pour faire disparaitre la critique, car le scandale ne ferait qu'exploser au grand jour - mais ils sont tellement givrés qu'on peut s'y attendre.

J'ai encore trouvé autre chose au sujet du sigle SRCM sur internet:
http://www.srcm-law.com/
http://www.sloughrc.com/
http://www.aviafrance.com/9557.htm
http://www.vanesse.fr/srcm-index.html
http://www.hyperreview.com/Militari/SRCM%20e%20OD%2082.htm
http://www.fgi.fi/SRCM/
http://www.mandsconsulting.com/products/student_relationship_and_course_management_srcm/srcm_overview.html
http://www.noortechnology.com/parole/Srcm-182496.html
http://wireless.per.nl/reference/chaptr03/fading/srcm.htm
http://www.erineng.com/SRCMDemo/srcmdemo.htm
http://acronyms.thefreedictionary.com/Stochastic+Radio+Channel+Model

etc.

Bref, des complications légales potentielles en veux-tu en voilà.

En effet, quel cabinet d'avocat, quelle société, quelle association, etc., voudrait avoir son nom confondu avec celui d'une secte dangereuse?

4d-Don a dit…

Salut tous et toutes

Quand quelqu'un prétend être Dieu ou le réprésentant de Dieu, il/elle devient un peu "fou" et leur mégalomamie se voit dans leur paroles et leur discours.

Peut-etre que Christian peut nous eclairer sur ce paragraphe que le Management Team de la SRCMtm fait circuler:

Freedom to work

Master needs freedom to work. No demands of any sort must be made upon him. Some may ask whether he is not totally free, being the Master. Yes! He is totally free. But it is a sign of his total surrender to his own Master that he gives up his freedom. Master has written that surrender to Him implies surrender to humanity. So Master is totally free but can be inescapably bound by our demands. What he seeks from us is, therefore, our love, because only in true spiritual love is there a condition where no demands occur. Love makes no demands. Attachment, passion, lust, these make demands. Love makes no demands. It just is, and therefore it is Divine.

Taken from Yatra, vol. 2, p.120, (The Garden of Hearts chapter three) -Rev. Chariji

Chari admet qu'il y a des fois ou il ne sait pas ce qu'il dit. C'est assez souvent selon moi et ceci est une de ces fois. Quand il dit que les catholiques font du "mensonge" au confessional ou que le Christ n'est pas "sage", il ne sait pas ce qu'il dit non plus. Alors comment saivoir les temps où il sait ce qu'il dit?
La meditation est afin de "prendre control de soi", n'est-ce pas?

Selon ce paragraphe, le Maitre n'est pas vraiment libre ni bien fort si les "serfs" peuvent le tenir dans des liens ou il ne peut s'en sortir.
Qui d'autres le tien? La matière? Ces désires megalo d'empire? Sa place dans l'histoire de la SRCMtm?

Et alors, les serfs ne doivent rien demander du Maitre ni de la Mission, ni de la Méthode. Il faut seulement donner. Le Sahaj Marg les rend tous Fou!!!

Et de croire qu'on s'est lassé prendre par ces "folies"? Nous etions "naives"; il faut en dire!!

Il faut rire parce que c'est pas drôle.

Don

Christian a dit…

Salut Don,

Tu ne peux pas dire ça en conclusion, les choses n'étaient pas à l'époque comme elles sont maintenant.

Cette missive est pleine d'aveux implicites:
(1) ChariTM est piégé dans le star système qu'il s'est construit sur mesure et qui l'a bien fait jouir quand même
(2) il se fout pas mal de ses disciples
(3) il est lui-même ce qu'il condamne

"Yes! He is totally free. But (...)"
Rappelez-vous: always a "but" somewehere in the SRCM, d'où ce ramassis de contradictions.

Je me propose de vous décortiquer celle-là.

"Master is totally free but [encore un "but"] can be inescapably bound by our demands. What he seeks from us is, therefore, our love, because only in true spiritual love is there a condition where no demands occur. Love makes no demands."

ChariTM est complètement libre et donc il ne peut être asujetti - en gros une lapalissade, du bruit. Il ne peut, mais...

Vient ensuite tout le blabla manipulateur utilisant l'amour comme levier pour neutraliser les gens grâce à la culpabilité de faire souffrir l'être aimé et à la peur de ne pas être aimé (rappelons au passage qu'une proportion importante d'abhyasis se traine un passif psychologique de carence affective, et donc qu'il n'est pas difficile de jouer de cette corde).

Manipulateur car qui oserait ne pas aimer le maitre sous peine de voir sa psyche se ratatiner sous l'influence de la culpabilité - par laquelle ChariTM tient beaucoup de monde.

Donc, on va faire ce qui est dit, ne plus rien lui demander, puisque sinon c'est un signe de manque d'amour. Et si on ne l'aime pas, qui va nous aimer? La société qu'on critique tant? Nos parents ou notre famille, dont on est devenu, au fil du temps, persuadés que ce ne sont que des égoistes qui ne nous ont jamais aimés? Seul le maitre peut nous aimer puisqu'il est amour. Notre dernière chance (il me semble de plus en plus évident que tout le système de la SRCM exploite cette puissante racine pour fonctionner: l'ultime chance pour s'en sortir. Celà crée d'emblée un absolutisme dans l'esprit des gens et tout en découle).

Mais pourquoi pas lui retourner son blabla sur le manque d'amour?
C'est ce que j'ai fait et ça donne quelque chose d'inattendu: l'aveu qu'il n'aime pas les gens, puisque lui peut demander aux gens de ne rien lui demander. Or, il l'a dit: l'amour ne demande pas, si il y a demande, c'est un signe d'attachement, de passion, et de luxure (oui! de luxure!!!).

4d-Don a dit…

Hey Christian..

Voici un que tu a manqué et que la SRCMtm peut voir comme "compétition". LOL

C'est un technologie pour le secteur du Pétrol.

http://www.isa.org/
InTechTemplate.cfm?Section=
Article_Index1&template=/
ContentManagement/
ContentDisplay.cfm&Content
ID=43508

...to establish a "system of remote control and monitoring" (SRCM) for offshore platforms.

Il faut en rire parce que c'est pas drôle!!!

4d-don

Alexis a dit…

Un vieux discours de ChariTM vient d'être mis en ligne sur leur site. Il y parlait de l'ONU, c'est d'actualité et c'est peut-être pour ça qu'ils l'ont rajouté dans la liste.
A lire sur www.srcm.org/literature/recent.speeches/031225_Kolkata.jsp
ChariTM compare l'assemblée d'abhyasisTM qui l'écoutent à une petite ONU. Sauf que son assemblée à lui est plus efficace pour la paix que la véritable ONU qui dépense des milliards (il doit en baver d'envie). L'ONU devrait prendre exemple sur lui. Là où il dépense 1$, l'ONU en dépense 1 000 000. La recette du succès (à suivre par l'ONU donc) c'est la spiritualité : l'amour pour un Maître, une Mission, une Méthode.
Voilà donc ce que la SRCMtm veut promouvoir au sein des Nations Unies : bientôt les 3M obligatoires pour tous les êtres humains…

Dans un discours plus récent ChariTM nous annonce qu'il est un mendiant (beggar).
A lire sur www.srcm.org/literature/recent.speeches/060711_Ahmedabad.jsp
Pour qui connaît son parcours professionnel, cela prête à sourire. Mais, trêve de plaisanterie, il parle de la SRCMtm, pas de lui.
Reconnaissons lui une qualité : il est plus subtil qu'un grand nombre de sectes. A la SRCMtm, il existe effectivement une solidarité financière sans failles, notamment à l'égard des jeunes abhyasis les plus prometteurs. Dans le monde de la finance, cela s'appelle un investissement.
L'inconvénient c'est qu'en parallèle, il y a un traitement de faveur pour les plus riches d'entre eux. Ceux là sont courtisés par ChariTM et bénéficient de nombreux privilèges : inner circle, appartements particuliers, etc.

Christian a dit…

Attention Alexis!
3M est une marque déposée.

Ouuuuh! Le System of Remote Control and Monitoring (trop bon je suis mort de rire!) risque d'avoir des ennuis juridiques avec ceux-là aussi...

4d-Don a dit…

Salut a tous et toutes...

Voici les Directeurs Canadiens pour l'annee 2005. Vous vous souviendrez qu'en 2004, la SRCM avait 11 directeurs Canadiens, dont 7 etaient etrangers (un de France, et les autre des Etats Unis et de LInde).

Voici une example de la "democratie du Sahaj Marg. Le control est avec des etrangers (Indiens). Pourquoi?
Control!!

Trois des directeurs: Kim Hansen et Christine Prisland et James Joseph sont Canadiens. Les autres ne le sont pas. Et un des Directeurs a le meme premier et dernier nom. Les "espions"!! LOL

# Directors/Trustees and Like Officials
1 Last Name: RAJAGOPALACHARI
First Name: PARTHASARATHI
Initial:
Position in Charity: PRESIDENT
Director/Trustee at year end?
Arm's Length Indicator: No

2 Last Name: HANSEN
First Name: KIM
Initial:
Position in Charity: VICE PRESIDENT
Director/Trustee at year end?
Arm's Length Indicator: No

3 Last Name: RAVINDRAN
First Name: RAVINDRAN
Initial:
Position in Charity: SECRETARY
Director/Trustee at year end?
Arm's Length Indicator: No

4 Last Name: BHATTER
First Name: AJAY
Initial:
Position in Charity: DIRECTOR
Director/Trustee at year end?
Arm's Length Indicator: No

5 Last Name: PRISLAND
First Name: CHRISTINE
Initial:
Position in Charity: DIRECTOR
Director/Trustee at year end?
Arm's Length Indicator: No

6 Last Name: JOSEPH
First Name: JAMES
Initial:
Position in Charity: DIRECTOR
Director/Trustee at year end?
Arm's Length Indicator: No

7 Last Name: KHANJEE
First Name: SANTOSH
Initial: A
Position in Charity: DIRECTOR
Director/Trustee at year end?
Arm's Length Indicator: No

Vive la "democracie" Sahaj Marg!!!

Faut-il etre "victimes" ou "brebis"!

Les Canadiens ne sont pas assez "intelligents" pour controller leur "spiritualite" et leurs "societes".

Et la destinee Canadienne est donc en mains "Indiennes"? NON!!! L'information nous libere!

4d-don

4d-Don a dit…

Salut a tous et toutes..

Je viens d'apprendre que le M. James Joseph demeure au Michigan, USA. Alors des 7 directeurs de la SRCM Canada, seulement 2 (femmes) sont Canadiennes.

La democracie a la SRCMtm. Mr Patrick Fleury qui etait directeur au Canada est maintenant parti. Nous avons maintenant 7 directeurs au lieu de 11 l'an dernier.

Il faut en rire parce que c'est pas drole.

don

Salut...

Christian a dit…

SRCMtm et ONU: message [commenté]

"« Chères soeurs et chers frères,
pour info je vous fais suivre la correspondance de Poul Juul concernant l'ONU et la SRCM et leurs objectifs.
En d' autres termes:
*Tout contact avec L'ONU en Europe doit passer par Poul Juul. Personne ne peut contacter personnellement L'ONU ou EU [ne peux, j'en doute. Le verbe correct est "devoir". Préfère-t-on le pouvoir au devoir à la SRCMtm?].
*Tout projet de séminaire ou suggestion de thèmes dans ce domaine doivent passer par le centre-en-charge (B. van Steven) qui les soumettra à Poul qui donnera à son tour son accord ou pas [bureaucratie stalinienne, contrôle, pouvoir].
*Ne pas perdre de vue le but qui nous est offert dans le Sahaj Marg qui est la fusion avec l'ultime [= ?].
*Les invitations à participer aux évenements éventuels de l'ONU nous seront transmis par le Sahaj Sandesh comme nous en avons déjà eu l'expérience 2 fois avec la prière de 21h [la prière de 21h est un évennement éventuel de l'ONU?].
Merci de votre coopération et d'informer les précepteurs de votre zone/centre sur cette procédure [donc un texte qui n'est pas adressé à de simples abhyasis].
bien affectueusement"

"I think down the line, that you should inform the persons in charge of each of the bigger centers, that we have selected these UN days as an option, and if they want to make small seminars or other events with one of the themes connected to one of these days, they shall contact you, and depending on the overall UN related activity ( France, Europe ) we will accept it or not.
Since it is not a normal Sahaj Marg activity, they should understand, that there is a procedure regarding reporting and executing of these events.
We do not want too many of these activities distracting our attention towards SM, but want to select a few well prepared and well reported, just enough to maintain our relationship with UN."
P.Juul"

[donc, clairement, la SRCM fait de la lèche à l'ONU - mais n'oubliez pas le but qui est la fusion avec l'utlime - bon de le rappeler des fois]
Christian

Christian a dit…

Elodie,

j'ai détruit mes 3 blogs.

J'en ai créé un nouveau:
http://spydi.blogspot.com/

Peux-tu updater tes liens?

Bye!

4d-Don a dit…

Salut a tous et toutes...

Voici (en Anglais) les tactiques de la SRCM tm d'evangelisation et du proselytisme qui se sert de "jeu d'enfants" avec des points bonus etc...

Les Participants de la SRCM sont de l'Angleterre, de l'Irlande, le Singapore, des Indes et du Canada.

Est-ce qu'on fait cible sur les enfants?

Vous etes les juges...

Hi all…

NEW RECRUITING TACTICS OF THE “EVANGELICAL” SAHAJ MARG.

If you Google search “Sahaj Marg blog” you will find at pages 4 to 20, these pages from Yahoo! Answers
In UK, Ireland, India, Singapore, and Canada.

It seems that these “evangelists” are targeting children again with this “proselytizing” tool.
How far from the “Sahaj Marg” of lalaji and Babuji and Raja Yoga, has the “all new SRCM” drifted in their need for “disciples” or “serfs” so as to grow the Mission. Lalaji and Babuji’s spirituality was for adults only!!!

Shame on you all….We now have to protect our kids from these adults using the Children’s games to “evangelize” to the kids…Oh yes, you can earn points! To get to the Brighter World no doubt!! They will need some “students” for their “OMEGA” School. Is this their “recruiting drive”??

http://uk.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20061014034500AAjB6GJ

http://answers.yahoo.com/my/profile
?show=036f58adae89ecc403264e7711a7
14ffaa

http://answers.yahoo.com/question
/index?qid=20060919044255AAEDCW9

http://in.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20060911024857AAk8bcM

http://au.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20061004231215AAwzEjZ

http://ca.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20061004213450AAvCO9T

http://ca.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20061005031720AANIyza

http://sg.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20061011060807AAQzJ0T

http://sg.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20061005031720AANIyza

http://in.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20060920020825AAXHQkf

http://uk.answers.yahoo.com/question
/index?qid=20061011034339AANPbGS


Heads up Parents….They may then offer “free tuition” for a select few “as Judas Goats”, so as to pressure the other parents to follow suit, just like the Catholics did for me, and others like me, with the abusive and now defunct boarding (residential) schools. They paid my way because I was “special”. In other words, a “subservient” and “obedient” target, or a “good kid”.

Well now my eyes are open. Keep your eyes open!!

Don..