La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

2 juin 2013

Le passé internet du Sahaj Marg

ENGLISH TRANSLATION

1999 : Quand Babuji avait 100 ans

d'après un message d'Alexis intitulé Way back on Sahaj marg

Tout est éphémère sur le web. Les websites de la SRCM ont considérablement évolué et il n’y a pas d’archives… sauf quand la wayback machine de archive.org s’en mêle ! Ouf… On peut ainsi remonter dans le temps aux débuts de la présence de la SRCM sur le web : 1ère archive le 29 mai 1998, il y a déjà 15 ans.

Chari était encore un gamin sans cesse en déplacements partout dans le monde.
C’était aussi à la veille des célébrations du centenaire de la naissance de Babuji, l’occasion pour Chari d’inaugurer en grandes pompes son Babuji Memorial Ashram à Manappakam.

Petits rappels : le coût du projet avait été estimé à 28 millions de roupies INR (environ 2,6 millions FF, 400 000 EUR ou 500 000 USD). La capacité du BMA est estimée à 13 500 places. Dès le 3 avril 1998, Chari invite les abhyasis indiens à s’inscrire moyennant 500 roupies et il réserve 1500 places pour les abhyasis outremer à 150 USD (1ère circulaire). Le 3 août, il prévoit déjà d’organiser la venue de 2 groupes consécutifs de 10 000 personnes et la participation des étrangers est réévaluée à 250 USD ou 1500 FF. Au final, c’est 4 groupes qui se suivront, à raison de 2-3 jours chacun… Tout en sachant que nombreux sont ceux qui s’inscrivent à plusieurs groupes de suite pour prolonger la durée de leur séjour, notamment chez les étrangers.

A raison de 15% d’étrangers (1500 par groupe de 10 000), les donations des 40 000 participants aux célébrations ont dû avoisiner 1,8 millions USD, soit plus de 3 fois le coût estimé du Babuji Memorial Ashram…

Sources sur le BMA et les célébrations de 1999 : 
http://web.archive.org/web/19980529122008/http://www.srcm.org/info/bma/bma1.html
http://web.archive.org/web/19990501213222/http://srcm.org/seminars/india/990430/cc.html
http://web.archive.org/web/20010422163233/http://www.srcm.org/centers/bma/index.htm

Que peut-on trouver d’autre sur la Wayback machine ? 
L’année 99 fut importante en raison du centenaire, mais il y avait alors aussi une bagarre autour du nom de domaine ‘sahajmarg.org’ qui opposait un précepteur indo-américain de Umesh Chandra Saxena (2nd fils de Babuji) à la SRCM de Chari. Il avait créé un website où il publiait les 2 lettres de nomination controversées des successeurs de Babuji. Depuis, la SRCM de Chari s’est emparée du nom de domaine et le site initial a disparu.
Heureusement, la wayback machine a conservé la trace de la page d’accueil de ce site le 25 janvier 99 : http://web.archive.org/web/19990125102950/http://www.sahajmarg.org/

Quelques autres liens vers le passé :
- Les archives de Sahaj Sandesh (et Sahaj Net News auparavant) : SNN 1998-2001, Sahaj Sandesh 2005, puis 2006 à 2013.
- Quelques documents : Les messages universels de Babuji 1957-1983, Complete works (tome 1) : Reality at dawn, etc. , et le best seller de Chari My Master

Alexis

Aucun commentaire: