La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

4 novembre 2011

2011 : Dubaï, Kamlesh & la GST

ENGLISH TRANSLATION

Après une année "sabbatique", Chari a repris ses voyages à l’étranger. D’abord Dubaï au printemps pour l’inauguration de leur ashram, puis Singapour et la Malaisie voisine. Avec octobre, retour à Dubaï accompagné cette fois de son nouveau dauphin, Kamlesh Patel, le pharmacien de Brooklyn…

Au début de l’été, Chari avait révélé qu’il travaillait à la rénovation de la SRCM avec Ichak Adizes. Une équipe de service global (GST, Global service team) avait été mise en place, avec Kamlesh comme Grand médiateur.

Depuis Dubaï, où Chari est venu visiter les banques avec Kamlesh pour assurer la succession financière, il précise le rôle de la GST et la réorganisation de la Mission. Historiquement, Babuji n’avait pas scindé les actions de la Mission entre administration et spiritualité. Quinze ans après l’arrivée de Chari, ces 2 parties s’organisaient séparément.
Aujourd’hui, Chari a retenu 2 choses des propositions d’Adizes : une organisation doit répondre à la question pourquoi ? dans quel but ? et rien ne fonctionne correctement sans respect mutuel et confiance réciproque. Il n’y a besoin de rien d’autre pour « devenir frères et sœurs », mais Chari ajoute que cela manque…

Il rappelle que les abhyasis sont là pour servir, pas pour servir l’humanité mais pour le servir lui le maître qui aime tout le monde. « Aimez le, lui qui aime tout le monde ». Alors, l’administration et la spiritualité peuvent bien être faits communément par chacun, il faut une équipe de service global.

Les critiques sur cette nouvelle organisation fusent déjà, Chari demande à tous de ne pas la juger et d’être patients, sinon le système ne fonctionnera pas…

Une équipe de 14 personnes, 14 caciques, au service de l’ensemble de la SRCM, quelle révolution ! On a déjà eu le comité du président, rien de bien nouveau sous le soleil…

La montagne Adizes/Chari n’aura accouché que d’une bien petite souris…

Alexis

1 commentaire:

Alexis a dit…

Compléments sur la nomination du Pharmacien de Brooklyn :

“(…) It has been blessed by Babuji Maharaj and I have been instructed not only to leave the nomination in writing – as a secret document to be kept to be used at the appropriate time – but that it should be announced in public so that people get used to the person being around and they sort of slowly assimilate the fact that he is the successor, and there is no sudden transition when the time comes, which I think is wise. But I already have the written document also and I will eventually request someone to read it out. (…) May Master give him long life and health and the strength and the courage, all of which will be necessary. Because when I inherited the Mission it was small; the man who is going to inherit it from me when I am gone will have a very big Mission to handle, a worldwide Mission. It is still growing and it will continue to grow, if Babuji’s messages are to be taken at face value. This is a growing phase. It will last for I don’t know how long. It depends on the divine plan. (…)”
Discours de Chari devant le Comité de travail, le 3 octobre 2011 à Kolkata