La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3445 commentaires – Dernier ajout le 14/05/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

8 novembre 2011

Vos enfants appartiennent à la Mission

ENGLISH TRANSLATION

Un des derniers discours de Chari, « Material Life is the Vehicle to Spirituality » (25 Septembre 2011, Garden of Hearts, Chennai), revient sur le sort qu’il réserve aux enfants des abhyasis :

“(…) I am happy to see a happy group of people around me, a lot of children. I hope you are training them properly because what we have as the first generation of abhyasis was not quite well disciplined because, of course, they were the ragtag of a population which had no discipline at all, and Babuji made what he could out of them. But at least in one function they have not disappointed us, in that they have produced a lot of children who we hope will be the second generation, if not the third generation of abhyasis.(…)
I would like to emphasise the need to train your children properly, especially mothers, because I see many of them in the ashram instigating their children to run around, to shout, to come to me when I am on my walk. That is not the way to train children. Children should be trained to be disciplined, to be seen and not heard, to study well. Because all of you who are parents know, these are your children but more especially my Master's children. They belong to the Mission. You have been in the Mission. The Mission has helped you to grow, to exist happily, comfortably, in protected surroundings like this, so that you have a responsibility to the parampara of Sahaj Marg, the hierarchy, to feed future generations of Sahaj Marg with well-prepared, well-conceived children into this, I don't know, twenty-seven thousandth generation if that is the plan of divinity.
So, first of all, to train your children you must train yourself. Indisciplined parents can never have disciplined children. (…) So don't forget, you are here to train yourself, to equip yourself to get into the Brighter World when your turn comes, when your time comes – may it be long in the future, but your greater responsibility is to the Mission.(…)”


Cela se passe de commentaires. « Ce sont vos enfants, mais plus encore les enfants de Mon Maître. Ils appartiennent à la Mission. » Selon Whispers, ces enfants sont l’avenir de la Mission, l’avenir du monde. Ils sont l’avant-garde de la race élue, les enfants indigo. Ils passeront par l’école LMOIS pour être formatés par le VBSE de Chari, avant de devenir de bons petits soldats enrôlés dans les bataillons disciplinés du Sahaj Marg.

Elodie

6 commentaires:

Alexis a dit…

@ Elodie,
Bien vu ! Rappelons que Garden of Hearts est un ensemble d’appartements qui fait face au Babuji memorial ashram, construits à l’origine pour et par des abhyasis qui voulaient être au plus près de Chari…
Vos enfants appartiennent à la Mission, vous devez les discipliner ! Chari et son pharmacien de Brooklyn préparent leurs troupes…
C’est Vincent qui va être heureux, pour ses petits-enfants…

4d-Don a dit…

Salut Élodie ...

En Occident, nous enseignons aux enfants à refléchir ... Chari veut les "entrainer", les formatter, les indoctriner.

C'est comme un détour au 12ième siècle ... et l'age de l'esclavage et les "droits divins" des Maitres et/ou des Seigneurs (les aristocrates et les religieux) ...

Moi, j'ai enseigné à mes enfants à désobéir si ça ne faisait pas de bons sens ... Il faut apprendre aux enfants à réfléchir et à penser, pas seulement à OBÉIR ... Mon Dieu, au Sahaj Marg(tm), ils sont des "retardés" ...

Ce dogmatisme et ce fondamentalisme, nous (la majorité de nous) en occident, l'avons rejetté au moyen âge.

Don

Vincent a dit…

Elodie
Voilà bien là la preuve que cette secte est terriblement dangereuse.
Du coup je poste ma réponse sur ton débat sur sa supériorité.

Alexis a dit…

Whispers : décryptage
On a déjà beaucoup parlé de "Whispers from the Brighter World". Tout ou presque a été dit sur son exploitation commerciale. Les conjectures les plus folles ont été faites sur son ou ses auteurs supposés.
Attachons nous maintenant à son contenu. Voilà maintenant 6 ans que les abhyasis s’abreuvent quotidiennement à cette Nouvelle Bible du Sahaj Marg, comme l’a décrite Chari. Il est temps de la décrypter et d’en analyser le contenu, pour savoir ce qu’inculque la SRCM à ses adeptes, mieux comprendre l’idéologie spirituelle façon sahaj marg.
Première étape de la série : l’homme et son châtiment.

L’homme court à sa perte, il devra payer…

Alexis a dit…

Suite...

«(…) l’homme joue avec le feu, sans bien se rendre compte des conséquences fâcheuses pour l’humanité. » (29/12/2000) - « Le temps du châtiment pour une pareille suffisance se manifestera dans toute sa force et l’homme, payant les grossières erreurs de ses ancêtres, subira sans pouvoir maîtriser la situation. » (28/02/01) - « Les hommes finissent par tomber dans les excès les plus criants ; alors il faut y remédier. » (11/03/01) – « Où s’arrêtera la cruauté des hommes ? (…) Elle peut aller, à l’âge adulte, jusqu’aux excès que nous connaissons aujourd’hui et qui relèvent de la démence collective. Ces actes sont servis par une haute technologie, qui leur permet d’élaborer des plans sataniques. Tout est bon pour assouvir la haine et l’esprit de revanche qui les habitent. C’est un cercle vicieux qui n’aura pas de fin et qui devra, tôt ou tard, être stoppé par une puissance étrangère à cette planète, qui n’aura pas d’autres moyens pour arrêter cette dangereuse escalade, nuisible à l’équilibre universel. Les bas instincts de la nature humaine sont difficiles à contrer. La manière forte devra s’imposer un jour (…). » (13/09/01) – « Cette planète arrive à un point crucial où tout doit changer en ce qui concerne le comportement des hommes, dont beaucoup semblent avoir perdu la raison. L’humanité est en danger à plus d’un titre. Dieu, pour une majorité, restant pour eux une abstraction, ils se considèrent comme étant les maîtres du monde, autorisés à le mettre en péril, à n’importe quel prix. (…) Puissent les humains revenir à la raison pendant qu’il est encore temps. » (28/12/03) – « Travaillons à cette évolution ; le temps presse, l’humanité est en danger à bien des égards. Ce qui émergera de ce cloaque sera fortifié et éclairé. » (1/07/04) - « Cette civilisation est destructrice, rien ne semble pouvoir l’arrêter en ce monde ; les lois divines, et elles seules, pourront y remédier. » (3/07/04) – « Cette civilisation va trop loin dans ses prérogatives et elle met en danger tout un équilibre, sans se soucier des conséquences. (...) Puisse l’humanité réagir à temps, pour limiter le phénomène destructeur ! » (15/07/04) - « L’humanité vit dangereusement, sans tenir compte des avertissements qui lui sont donnés. Une réelle prise de conscience serait nécessaire là aussi, mais une frénésie de consommation s’est emparée des hommes, négligeant toute mise en garde sur le sujet. Tout, dans la civilisation actuelle, concourt à sa perte ; les cris d’alarme des experts n’ayant pas été entendus pendant qu’il en était temps, l’inéluctable se produira. Le respect de la nature, de la vie sous toutes ses formes sont des notions que l’homme néglige depuis trop longtemps. Il devra en subir les conséquences. Les lois divines sont inflexibles : elles opèrent d’elles-mêmes, là aussi. (11/09/04) - « Le mouvement est irréversible ; rien n’arrêtera ici-bas cette frénésie de polluer et de détruire avec le prétexte de moderniser et de produire sur une grande échelle. Tôt ou tard, les erreurs doivent se payer ; cette civilisation va beaucoup trop loin dans l’excès. Un frein brutal sera mis à ce système destructeur, c’est dans l’ordre des choses. » (9/10/04) – « Cette civilisation a atteint une telle démesure, sans précédent dans l’histoire de ce monde, que nous nous devons de mettre nos frères en garde contre ses méfaits, allant bien au-delà de la pollution sous toutes ses formes. » (3/11/04)

Alexis a dit…

Suite et fin...

Résumons ! Le constat est clair.
L’humanité et cette civilisation forment un cloaque immonde ! L’homme joue avec le feu et se livre aux excès les plus criants. Son comportement, dicté par les plus bas instincts de la nature humaine, la haine et l’esprit de revanche, est destructeur. Ce comportement aura des conséquences fâcheuses : dans sa démence collective, l’homme élabore des plans sataniques. Sa frénésie de consommer, polluer et détruire met le monde en péril, dans une dangereuse escalade. On est arrivé à un point crucial où tout concourt à sa perte, le danger est grand, tout doit changer…
Dans sa suffisance et sa démesure, l’homme a perdu la raison, il se comporte comme le maître du monde. Il en supportera les conséquences, il devra payer pour ses erreurs. Un frein brutal sera mis à ses activités, il devra être stoppé par la manière forte. Une mutation se prépare, ce monde s’il veut survivre doit être complètement revu…
Jusque là, tout est parfaitement clair ! Mais le message se brouille et devient plus confus ensuite…
D’un côté il devra être stoppé par une puissance étrangère à cette planète. D’un autre côté il devra payer ses erreurs, et les lois divines pourront seules y remédier. Châtiment divin ou invasion extraterrestre ? Le flou commence…

L’homme a perdu la raison
Il est amusant de constater que Whispers affirme que l’Homme a perdu la raison, quand Chari répète à l’envi qu’il nous faut cesser de penser et ouvrir nos cœurs. Rester dans la sphère du mental, c’est refuser la spiritualité qui est la voix du cœur…
Dans le langage populaire, le cœur ce sont les émotions, la tête c’est la raison. Et Whispers nous dit que rien ne va plus parce que l’Homme a perdu la raison. Comme l’amour, les plus bas instincts, la haine, la revanche, etc. sont bel et bien des émotions, des émanations du cœur. Il y en a de positives, d’autres négatives. Mais Chari n’a jamais dit qu’il fallait n’écouter que les émotions positives issues de son cœur, il dit qu’il faut écouter son cœur, c’est tout !
L’Homme a écouté son cœur, il en a perdu la raison mais pas gagné la spiritualité pour autant. Et rien ne va plus, il faut tout changer. L’Homme doit retrouver la raison, donc renouer avec la sphère du mental. Mais il doit aussi progresser spirituellement. Alors comment ?
Une contradiction de plus, comprenne qui pourra, ce n’est pas la dernière…

Danger, le châtiment arrive !
Whispers exploite les peurs. Depuis la fin des 30 glorieuses et le premier choc pétrolier, notre monde va de crise en crise. L’année 2011 est l’année des catastrophes : climatique, nucléaire, économique, financière et sociale, etc. Le monde est dans la crise en permanence. Whispers en profite et surfe sur la vague du déclinisme ambiant. On n’est plus très loin de l’apocalypse (j’y reviendrai)…
L’Homme devra payer pour ses erreurs, c’est le châtiment divin. On est proche de l’imaginaire judéo-chrétien où, irrité par les humains, Dieu déclencha le déluge.
Whispers voudrait-il nous faire croire à la vengeance d’un Dieu cruel ? Et que la SRCM sera l’Arche de Noé ?
Un Dieu vengeur et cruel, est-ce là l’image de Dieu dans la spiritualité façon Sahaj Marg ?