La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

439 articles – 3449 commentaires – Dernier ajout le 9/09/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

8 novembre 2008

Très sombre année 1982 pour le Sahaj Marg

Alexis a ajouté un nouveau commentaire :

Très sombre année 1982 pour le Sahaj Marg

Si l'on en croit les derniers documents publiés par Shashwat Pandey, Babuji écrit un courrier incendiaire à Chari le 6 avril 1982 auquel ce dernier répond le 12 avril. D'après Navneet Kumar Saxena, Babuji aurait ensuite rédigé une lettre de nomination de son fils Umesh Chandra le 16 avril suivant. Mais ce n'est que le 28 juin qu'il nomme S.A. Sarnad secrétaire de la Mission en lieu et place de Chari, d'après Shashwat…
Puis le 2 septembre, d'après Navneet, il écrit à MD Jahagirdar que Chari dérive de l'enseignement initial, qu'il se présente illégitimement comme son successeur et qu'il a tenté de l'empoisonner à plusieurs reprises depuis 4 ans, mais qu'il a trouvé son successeur. Il ne le nomme pas mais annonce aussi qu'il devra être accompagné par Srivastava, Narayana et Kashi Ram Agarwal ainsi que Nasib Chand.

Rappelons auparavant le contexte général. En 1981, les seniors précepteurs Raghavendra Rao et Ramachandra Reddy entament une tournée non officielle aux USA avec Umeshchandra Saxena, un fils de Babuji qui n'est même pas précepteur. Tout est devenu très sombre en 1982 lors du voyage de Babuji en France. André Poray est partout en avant de la scène, Chari qui n'a pas été invité est relégué en coulisses. Babuji est très malade. Il annonce aussi à Kasturi qu'il a nommé quelqu'un sans en préciser le nom et lui dit qu'il veut aller à la police car on veut attenter à sa vie, ce qu'il ne fera finalement pas.

Shashwat Pandey ne nous fournit pas le contenu de la lettre de Babuji à Chari, mais la réponse de ce dernier (à lire ici : http://www.geocities.com/cult_sahaj_marg/removal.pdf ). Chari cite Babuji : "something more is needed on your part, and you are aware of it." Et il lui demande pardon pour ses échecs et erreurs tout en l'assurant de son amour et de sa volonté de bien faire…

Chari aurait joué au larbin bien intentionné… mais Babuji avait-il encore toute sa tête ?

En voici une transcription APPROXIMATIVE, le document n'étant pas toujours bien lisible et mon anglais limité(merci à ceux qui pourront me corriger) :

12th April 82

My Beloved Master,
May you live long. Your presence on this world is of
utmost essentiality for the welfare of humanity.
I am grateful for your affectionate letter of the 6th
April under ref: No.1739. I have been pondering over what to
reply, because it is not easy to understand all that you have
written. All that I am able to understand is that you expect
from me something that is now lacking. You have written that
"something more is needed on your part, and you are aware of it."
I am aware that there are very many things that are needed on my
part. The difficulty is to know what. I would be most grateful if
you would kindly elaborate and give me more detailed comments.
I have been trying to come up to your expectations, but
it is obvious that I have so far failed. From your last sentence
it is clear that "glittering in the heart" is also not there, which
you want.
I have made you my goal. If there is anything that I
want to achieve, it is to become like you in everything. Of course
I am convinced that this can be possible only if you want this to
be achieved. I am not trying to make any excuses. I have not tried
hard enough - that is clear from what you now write. It has now
plunged me into despair.
I am conscious that I have not deserved even a fraction
of the love and grace that you have poured upon me all these 18
years that I have been at your holy feet. All that I now want in is
that by your Benevolent Grace, a day may dawn when you may call
me affectionately to your side, and say "Parthasarathi, you have
today deserved all that I have been giving you all these years.
Now proceed on with the work, and go ahead!"
Mistakes I have been making all my life. I have even
been guilty of disrespect towards your Divine and Holy SXXf on
not a few occasions. I beg your pardon for all my unthinking
failures and mistakes, and pray to you to rectify and correct all
the faults in me, and make of me what you will.
With Pranams, and love,
Your affectionately,
Parthasarathi


Source : website de Shashwat Pandey (Proofs��� point 6) :

18 commentaires:

Anonyme a dit…

circular of 1984, where Umesh Chandra saxsena is declared president of srcm is uploaded now.

link is available under section Proof's that Chari is a criminal, proof number-8.


Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

L'information est très parcellaire et orientée sur le site de Shashwat.

Aurait-on la possibilité de lire aussi la lettre que Babuji avait envoyée à Chari le 6 Avril, ainsi que les autres documents qui sont cités dans ton post, Alexis ? Peux-tu faire ce travail d'enquête et d'information ?

J'aimerai pouvoir lire et méditer sur le document d'origine pour chacun des points cités, et en particulier les allégations de tentative d'empoisonnement:
"Puis le 2 septembre, d'après Navneet, il écrit à MD Jahagirdar que Chari dérive de l'enseignement initial, qu'il se présente illégitimement comme son successeur et qu'il a tenté de l'empoisonner à plusieurs reprises depuis 4 ans, mais qu'il a trouvé son successeur."

Si Babuji a vraiment écrit toutes ces choses, bien évidemment, son successeur ne pouvait pas être Chari.

Chari a les mêmes ambitions que la fraternité de l'ombre qui guide le troupeau. Il a les mêmes visées mondialistes, la même mégalomanie, il a la même immoralité dès lors qu'il s'agit de faire progresser son agenda, il utilise les mêmes méthodes de manipulation mentale des individus et des masses, et il rayonne de la même énergie, qu'il transmet ensuite aux abhyasis comme s'il s'agissait du divin. On se demande comment il sait faire tout ça.

Dans sa lettre de réponse, il est évident qu'il a cherché à attendrir le coeur de son interlocuteur pour regagner du contrôle sur lui. Toutefois, le style est sans âme. Petite analyse du texte.

"May you live long. Your presence on this world is of utmost essentiality for the welfare of humanity."
S'il a tenté plusieurs fois de l'empoisonner, c'est gonflé d'écrire ça.

"something more is needed on your part, and you are aware of it."
Babuji lui dit ici que lui, Chari, sait très bien ce qui fait défaut en lui-même. Pourtant, l'insolent Chari répond en substance: Que manque-t-il ? ("I am aware that there are very many things that are needed on my part. The difficulty is to know what.")

"From your last sentence it is clear that "glittering in the heart" is also not there, which you want."
Babuji veux trouver un scintillement dans le coeur de Chari, qui révélerait que le blabla de ce dernier ("I have made you my goal. If there is anything that I want to achieve, it is to become like you in everything.") correspond bien à son désir, et qu'il ne veux rien d'autre. Cette absence de scintillement est significative: Comment peut-elle être si ce qu'il affirme avant est vrai ? Chari, menteur ?

Et là, l'infect manipulateur se révèle:
"Of course I am convinced that this can be possible only if you want this to be achieved.", ce qui signifie en substance que si le scintillement est absent de son coeur, c'est parce que Babuji n'a pas souhaité qu'il en soit ainsi... Bien entendu, les choses sont présentées de manière invertie pour faire passer le message ("seulement si vous, Babuji, souhaitez qu'il y ait un scintillement dans mon coeur, il se produira" + implicitement "faites ce qu'il faut pour que cette condition change").

Et l'abominable insolent ajoute encore qu'il ne cherche même pas à présenter des excuses ("I am not trying to make any excuses."). Il avoue quand même "I have not tried hard enough". Que dit-il aujourd'hui à son troupeau d'adorateurs ?

Alors la petite manipulation affective commence pour essayer de regagner son emprise:
"It has now plunged me into despair."
"I have not deserved even a fraction of the love and grace that you have poured upon me all these 18 years"
"your holy feet."
etc.

Puis, sans gêne mais toujours enrobé de pommade, il dit à Babuji ce qu'il doit faire pour qu'il aille mieux:
"you may call me affectionately to your side, and say "Parthasarathi, you have today deserved all that I have been giving you all these years. Now proceed on with the work, and go ahead!""
En d'autres termes, reviens ici et reprend ton travail à mon service. Il y aurait donc bien eu rupture.

Finallement, après un semblant de repentance ("I beg your pardon for all my unthinking failures and mistakes"), Chari insiste de nouveau sur la responsabilité de son maître dans le façonnage de son propre caractère ("and pray to you to rectify and correct all the faults in me, and make of me what you will."), lui renvoyant ainsi la balle -- en substance, si tu te plains de moi c'est entièrement de ta faute. A-t-il oublié, par la suite, que le façonnage des abhyasis, ce n'était pas seulement leur travail mais avant tout la responsabilité du maître ? Comment façonner 300'000 abhyasis ? Comment même en façonner 1'000 ?

Cette lettre est à vomir, c'est bien du Chari.

Donc, si on a bien suivi l'affaire, Chari "s'est retrouvé" maître spirituel sans même avoir les conditions ni l'aval de son propre maître. Ais-je eu tort de l'appeler escroc et imposteur ?

Cricri

Alexis a dit…

Deux trois petites choses qu'il n'est pas inutile de rappeler

Navneet Kumar Saxena et Shashwat Pandey ne sont pas des adorateurs de Chari, loin de là. Le premier a accusé Chari d'avoir produit un faux document en 1974, l'inverse peut être vrai pour ces documents soi-disant écrits en 1982.

Cyrille, dans la nébuleuse des full précepteurs nommés par Babuji, rapporte qu'aucun des fils de Babuji ne participait aux satsangs, au grand désespoir des abhyasis indiens et occidentaux. Comment se fait-il donc que Babuji ait décidé de nommer l'un de ses fils et de destituer Chari ?

Michael, qui ne peut être considéré lui-même comme un admirateur de Chari, présent en France en septembre 1982, témoigne que Babuji était malade et délirait. Il ajoute que tout document signé par Babuji à cette époque a peu de crédibilité :

Paris 1982

I attended the Paris 1982 gathering. My observation is that, at that time there were those who supported Chari and those who opposed him. Andre Poray was on the side that opposed Chari. There was no doubt in my mind that this gathering was an attempt to divert western attention away from Chari. Chari was explicitly not invited to the gathering, however, somehow, he managed to be there. I was told that this was because Babuji demanded Chari’s presence there. This may or may not be true, as Chari may simply have shown up on his own accord. Chari was in a room next to Babuji's, which adds credence to the theory that Babuji wanted him there. Members of Chari’s opposition attempted to attend to Babuji keeping Chari as far away as possible. I spent many an hour in Chari's room and witnessed Babuji's attendees sheepishly requesting Chari’s presence in Babujis room due to Babuji’s request.

I also witnessed that Babuji was sick and delirious. Attendees would drive him to the meditation hall, and carry him into the hall, this effort requiring two large men to carry out. He would black out and fall on his knees if he tried to walk. It was as if they were carrying a corpse into the hall for all to see. Any letter written by Babuji at this time in this state, is questionable, especially such a long letter as the one on the Umesh Clan website. In my opinion, any official documents signed by Babuji during this time frame has little credibility.

Chari on the other hand was also aggressively keeping himself in the public eye. He played the role of the man in exile, holding court in his small room, inviting friendly disciples to mediate with him. It was a very effective bit of drama as he knew that people like myself would see his opposition attempt to attend to Babuji in a western country, while Babuji had come accustomed to Chari serving this role. Babuji's constant calls for Chari were embarrassing I'm sure to Chari’s opposition.

As for the references to the doctor attending to Babuji. I spoke with the Doctor at length just after Babuji left. He was a German doctor who practiced both homeopathic and conventional, allopathic medicine. No mention of treachery. His story was that Babuji was far too sick to travel to the west and should never had made the trip. He felt that the trip to Paris would likely be the death of Babuji. Given that Babuji never fully recovered from this trip, his words have the most credibility of all other claims.


Source : Website de Michael le 24/02/2007

Restons prudents !

Anonyme a dit…

I have already asked for letter to jahangirdar from babuji, from my friend who has provided all these documents from india.

If and when i get a copy of it, i will upload it.


Regards
Shashwat

Elodie a dit…

Bonjour à toutes et tous,
Alexis m'a envoyé la réaction de Michael suite à leur échange de mails à propos de cette supposée lettre de Chariji, à lire ci-dessous. Comme le dit Alexis dans son précédent commentaire, la prudence est de mise face à de tels documents.
Je voudrais ajouter que Shashwat a pris la suite des attaques de Navneet depuis le "silence web" de ce dernier. Nous ne sommes pas là pour relayer leurs accusations sans discernement. Le combat de Navneet contre Chariji est pour le moins douteux. Celui de Shashwat ressemble parfois à celui d'un forcené.
Nous demandons aux abhyasis d'exercer la force de leur pensée critique vis-à-vis de la Mission, n'oublions pas d'en faire autant de notre côté.
Bien affectueusement,
Elodie

Simply because Navneet is against Chari, doesn't give him the credibility that merits publication of his papers and comments. All agree how easy it is to forge these things and accuse the other side of forgeries. Umesh claimed after Babuji's death in 1983 that his nephew was the acknowledged successor and was circulating letter signed by Babuji supporting this . Why doesn't anyone question Navneet about this first letter instead of printing everything he produces as if its fact? It wasn't until several years later Umesh himself claimed to have yet another letter claiming that he was the successor. Now they claim to have a damaging letter from Chari? In my opinion, we're giving Navneet far too much time by even publishing this. His motives are clear aren't they. He wants control of the mission and its property.
Regards,
Michael

Anonyme a dit…

I think i need to mention the source of these documents.

These documents are sent to me by a friend in india, looking at the violent approach of chari's gang, it is not good on my part to expose his identity, However, all these documents were submitted in supreme court of india, based on which the judgment of 30th april 2008 was announced.

What I have understood from the order,(Appeal civil 6619 of 2000) that chari was rejected by various courts in 1984, 85, 89, 94 and 97. it was then when Sahaj marg was registered in USA. The police report of 1988 which I have translated,clearly states that since chari is out of shahjahanpur, there is no scope of violence. This in itself makes it clear that chari has always been a manipulative, cunning and violent person, the joke here is, he claims to be spiritual person, and people get fooled as well. I am not sure if the documents presented in court from navneet is result of forgery, but police reports about chari and his gang is enough to convince me that chari is not that what he claims to be.

On other note, SMSF was incorporated in 2002, with sole motive to move funds from SRCM to SMSF, reason for this reverse movement of money is in fear that srcm may move to navneet.

As per law, finance of an old society cannot be moved to a new society. SRCM is much older then SMSF, there was no need to create a new society in different country (USA) to manage funds of an older society from a different country (India).

The documents which are scanned also have the annx number on it, which states the order in which they were present before the supreme court of india.

All this drama should come to a preliminary conclusion before 19th Jan 2009, but whichever party looses the case will get a stay on the order from high court and this loop will continue for some more time. This is funny to see as how sahaj marg spirituality has made people stick to money... and on face of all this, chari claims to be a spiritual person, and navneet claims to be representative of babuji.

When the motive was wrong, results cannot be right, concept of sahaj marg is fundamentally wrong, hence all these nonsense, if sahaj marg had any trace of spirituality, it would not have come to such a disgraceful end.

SMSF control all money matters of srcm, and even if Navneet wins the case, he will not get even a single $, and srcm as a society does not have any money, all money is now under brand of Sahaj Marg spirituality foundation.

Problem here is not about spiritual ownership but about material ownership, as spiritual ownerships do not have any drifts, as it is more open but material ownership is what has caused all this trouble.

We must look at the roots, a tree is exactly the same as seed, it cannot be different, seed was faulty hence tree is faulty, if sahaj marg was not outcome of delusion, psychic disorder, and hallucination, it would not have come to this dark end, where people are questioning the character of those who claim to distribute divinity (utter nonsense).


Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

Regarding micheal's opinion that Umesh came up with his nomination letter much later, it is worth mentioning that circular of 1984 where he was declared president of srcm is uploaded on my site, hence i find it difficult to digest that umesh presented his claim much later, however supreme court order also mentioned the lower court order of 1985, where chari was restrained from declaring himself as president.

below is the text from supreme court order

Claim of P.
Rajgopalachari based on the alleged nomination was rejected.
On 15.2.1982 a circular was issued by Secretary Sh. S. A.
Sarnad informing all members regarding the declaration of Sh.
Umesh Chandra Saxena as Successor President and the
spiritual representative in the direct line of succession. An
amendment was carried out to the Societies Registration Act,
1860 on 30.4.1984. Section 3(A) was amended by the
substitution of sub section 4 of Section 3(A) and addition of a
proviso to Section 4(1). By virtue of Section 3(a)(4). List of the
members of the managing Committee Body elected was
required to be filed. Ex-parte injunction was granted on
4.1.1984 was confirmed on 9.4.1984. In appeal by respondent
No. 1, P. Rajgopalachari the High Court granted stay of
injunction. The High Court allowed the first appeal and set
aside the injunction order. SLP filed against the order of the
High Court was dismissed by this Court on 27.9.1985. The
suit was subsequently withdrawn on 10.7.1997 on giving of an
undertaking not to alignate and not to shift the head quarters.


Without endorsing anyone, problem is not in chari or nevneet, problem is in concept of sahaj marg itself.

Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

Salut a tous, et toutes...

Ce n'est pas notre responsabilite de deduire la veracite juridique des documents que presentent Chari ou Navneet. Notre besogne est d'"exposer" que ces "accusations", et ces documents, livres, mots, etc.. existent ... Ils font parti des "evidences", des accusations, des pretentions, des "fausses histoires", des inventions, etc ...

Il ne faut pas prendre parti entre Chari et Navneet mais, un d'eux nous donne des documents, et l'autre nous refute et nous appelle: "enemis de la Spiritualite"... alors, qui supporter? hmmmm! PERSONNE! NI l'UN ni l'AUTRE. Ce sont tous des "compromis"!! Il faut seulement MONTRER LES EVIDENCES, les accusations, les documents, etc... ...

Nous, "les BLOGGEUX", faisons parti du secteur d'INFORMATION (media), pas de JUSTICE. S'il y a criminalite a la SRSM, c'est aux "cours" de decider. Les opinions et les temoignages de Michael, de Cyrille, de Cri-cri, etc., ne sont que des "anecdotes", des opinions, pas des preuves, et c'est tout que nous avons afin d'alerter les "serfs" qui sont pris au piege, et qui sont les vraies supporteurs financiers de cette "societe" (SRCM).

Nous voulons alerter les gens aux FAITS ainsi qu'aux allegations et aux accusations, sans avoir de PREUVE, afin de demontrer que les "responsables" de la MISSION SRCM, ne sont peut-etre pas vraiement plus "spirituel" que vous et moi. Mais, ils semblent etre des businessmen bien addicte a la MATIERE et au POUVOIR, et que leurs propos de LIBERER le monde et d'effacer les "samskaras", est vraiement semblable au "Salut" de certes autres RELIGIONS: un SCAM de Charlatans. Les Opiates des Foules.

C'est un jeu de POUVOIR pour ceux qui controllent la SOCIETE. C'est un jeu d'assurance apres la mort physique afin d'atteindre leurs "brighter world" (le ciel des Chretiens). Les abhyaisis ne sont que des "pions" dans leurs jeux.

Nous devons rapporter TOUT sans rien cacher ou nous devenons comme la MEDIA traditionelle qui est compromis, et cache beaucoup et rapporte que les faits "acceptes" ou "acceptables". Nous sommes les: "5th estate", la Presse des Paysans, des "sans-pouvoir", etc.... N'ayons pas peur de notre nouveau POUVOIR... Nous pouvons le perdre assez rapidement.

Le SRCM et Sahaj Marg sont mentionnes ici avec une mention des accusations et des documents, et un lien vers le site de Shashwat:

http://www.globalserve.net/~sarlo/RatingsD.htm

Don...

Anonyme a dit…

A tous...


Why doesn't anyone question Navneet about this first letter instead of printing everything he produces as if its fact?


Ce que demande Michael est impossible et pas la responsabilite des "bloggeurs". C'est aux cours de justice de decider qui est "credible". Pas aux journalistes. Demander une question a Navneet nous donnera pas plus de reponses que nous avons presentement. Il confirmeras seulement la meme chose. De meme avec Chari.

Nous exposons des accusations, des allegations, des opinions, des temoignages, des anecdotes, PAS DES FAITS... Apres l'expose des JOURNAUX, le proces entre en "COUR de JUSTICE".

Nous devons rapporter TOUT sans cacher RIEN... C'est aux lecteurs et au systeme juridique de decider qui a "raison" et qui n'a pas raison. Si nous commencons a "separer" quelles paroles sont vraies et quelles paroles ne sont pas, nous allons perdre notre temps sans publier RIEN, et sans avoir aucune certitude que ce que nous avons choisi a publier est la verite...

Don...

Michael a dit…

All,

I sincerely believe that the Truth of SRCM has been revealed thanks to the efforts of Elodie, Don, CriCri and Alexis. The Truth is that the SRCM has transformed into a faith based religion run by leaders whose motives are at best questionable. Our world does not require another religion.

There is, however, no need to attack the organization or its leadership in an effort to destroy it. This only consumes our energy, gives them power and prolongs their existence. Even without attacks by its dissenters, the SRCM will destroy itself and its various splinter groups will fade into obscurity. Truth, not revenge will bring Justice.

With that said, I state here I will no longer engage in responding to questions regarding Sahaj Marg and the SRCM. My historical account is clear and need not be repeated.

I continue to welcome any thoughtful discussion about the human spirit and spirituality in general, however I choose to no longer give this organization the power of my thoughts, words or actions.

Love And Peace To All,

Michael

Anonyme a dit…

"au grand désespoir des abhyasis indiens et occidentaux"

Je ne saisi pas pourquoi les abhyasis indiens et occidentaux auraient été désespérés que les fils de Babuji n'assistent pas aux satsangs.
Je suis sûr que certains s'en satisfaisaient, et que la majorité s'en tamponnait, surtout si les sittings étaient donnés par Babuji.


"Comment se fait-il donc que Babuji ait décidé de nommer l'un de ses fils et de destituer Chari ?"
La logique n'est pas SI PAS CHARI IMPLIQUE FILS DE BABUJI, ni SI PAS FILS DE BABUJI IMPLIQUE CHARI.
Si la lettre de "nomination" de Chari est un faux comme cela semble être le cas, la destitution dont parle Alexis n'est pas une destitution de la succession, mais une destitution du poste de secrétaire.
Pourquoi faire ces amalgames, y a-t-il une entreprise de désinformation en cours ?


"Michael, qui ne peut être considéré lui-même comme un admirateur de Chari"
Ah bon ? Et si au contraire c'était plus subtil ?

", présent en France en septembre 1982, témoigne que Babuji était malade et délirait"

Qu'a pu percevoir Michael avec les yeux naïfs d'un jeune homme de 20 ans ?
De quoi se souvient-il après plusieurs décennies ?
La psychologie a démontré que les témoignages visuels avaient leurs limites, et que les souvenirs pouvaient parfaitement être des reconstructions intégrant des aspects imaginaires.

Babuji était malade, tout le monde l'a dit, mais délirait-il ?
Que signifie délirer pour Michael ? ("I also witnessed that Babuji was sick and delirious")
Peut-être faudrait-il commencer par lui poser la question pour qu'il précise ce qu'il entend par "delirious".
S'agissait-il de fièvre ?
S'agissait-il d'une désorientation mentale ?
Comment cela se manifestait-il ?
Qu'entend-on, nous, par délirant, et est-ce la même chose que ce qu'a voulu dire Michael ?

Le témoignage de Michael est en effet ambigu sur plusieurs points.
En particulier, comment un Babuji délirant pouvait-il donner les satsanghs ? ("Attendees would drive him to the meditation hall, and carry him into the hall")
Et pourquoi, Babuji ayant été "réputé" pour être particulièrement chétif au point que son maître parlait de lui comme d'un "sac d'os", fallait-il selon Michael "two large men" (2 hommes costauds "this effort requiring two large men to carry out") pour le porter ?
Les Américains sont des bluffeurs professionnels.

On a donc un Babuji, selon Michael, délirant, qu'il fallait faire porter par 2 costauds, mais capable de donner les sittings et dans le même temps incapable d'écrire une lettre... ("Any letter written by Babuji at this time in this state, is questionable, especially such a long letter as the one on the Umesh Clan website")

Michael semble vouloir surtout nous démontrer que Babuji n'était pas capable de quoi que ce soit, mais comme il le dit, c'est son opinion ("In my opinion, any official documents signed by Babuji during this time frame has little credibility").

Enfin, Michael insiste bien sur le fait que Babuji demandait toujours après Chari, et c'est probablement l'un des buts de ce témoignage.

Toutefois, vous avez tous pu lire la lettre d'avril 1982 de Chari, ainsi que d'autres documents, qui démontrent que Chari est un manipulateur et un habile homme politique quoiqu'il prétende ne pas faire de politique.

Ceci est confirmé par Michael lui-même lorsqu'il écrit "Chari on the other hand was also aggressively keeping himself in the public eye. He played the role of the man in exile, holding court in his small room, inviting friendly disciples to mediate with him. It was a very effective bit of drama as he knew that people like myself would see his opposition attempt to attend to Babuji in a western country"

En 1982, s'étant fait visiblement éjecter par Babuji, croyez-vous qu'il n'aurait pas tout mis en oeuvre pour être de nouveau irremplaçable -- en tous cas dans l'esprit de Babuji ? Confirmation, semble-t-il, par Michael: "Babuji's constant calls for Chari were embarrassing I'm sure to Chari's opposition."

Selon Narayana, Babuji, après sa "maladie" de 1974, en a gardé des séquelles qui l'ont rendu faible et aisément manipulable. Chari a sûrement dû savoir s'y prendre, en tous cas je n'ai pas de doutes sur sa nature pour avoir lu dans les courriers qu'il m'a envoyés comment il s'y prenait pour contrôler les gens, ainsi que dans tous ses speeches.

Il y a enfin une mention intéressante de ce docteur dans le témoignage de Michael. Intéressante, car si Chari n'est pas l'empoisonneur mais qu'une autre personne de sa fraternité de l'ombre est l'acteur, qui d'autre est mieux placé qu'un docteur, capable de plus de prévoir l'issue "He felt that the trip to Paris would likely be the death of Babuji. Given that Babuji never fully recovered from this trip, his words have the most credibility of all other claims." ?



Que penser, donc, des commentaires de Michael ? Lorsqu'on lit le nouveau issu de l'email qu'il a envoyé à Alexis, cela est plus évident encore:

"Simply because Navneet is against Chari, doesn't give him the credibility that merits publication of his papers and comments"

Car ce n'est pas parce que Navneet est contre Chari que ses documents ont de la valeur. Aussi, pourquoi Michael nous focalise-t-il sur un faux problème ?

"Now they claim to have a damaging letter from Chari?"
En tous cas c'est bien le style de Chari dans cette lettre.
Pourquoi Michael part-il du principe qu'un document perdu dans les archives (et les archives de qui ?) ne pourrait-il pas remonter à la surface, même des années après ? Chacun de nous sait-il ce qu'il y a dans sa cave, son grenier et ses placards ?

Ceci dit, Michael a probablement raison d'insister sur le fait que toute cette histoire est délirante et glauque.

Mais encore une fois, Élodie fait bien de le souligner, qui utilise qui, qui manipule qui ?
J'ai fini par acquérir la conviction que parmi tous ceux qui écrivent sur ces blogs, les intérêts en jeu sont bien plus complexes qu'il ne nous est donné à voir.

Alors, les blogs, infiltrés et détournés habilement de leur but informatif premier ?
Si tel est le cas, comment allons-nous pouvoir procéder pour clarifier la situation ?

"In my opinion, we're giving Navneet far too much time by even publishing this"
Son opinion. Je pense qu'il est bon de documenter plus, au contraire, tout en étant conscient que toute information de plus est un risque de désinformation de plus.

"His motives are clear aren't they. He wants control of the mission and its property."
Est-ce mal ? Si Chari est un imposteur, est-ce mal que la famille de Babuji essaie de récupérer ce qu'on lui a volé ? Michael veut-il nous faire oublier que Chari et son gang ont volé plusieurs ashrams violemment ? Que fait Michael au juste ?



Un peu d'information sur la vie de la secte à présent.

Le prosélytisme bat son plein.
Les précepteurs ont pour mission de faire un max de nouveaux adeptes, avec un rapport mensuel à envoyer à Ajay. Leur photo doit figurer en en-tête de leur rapport.
On imagine ce qui se passe lorsque le mois n'a pas été fructueux, ou pire, lorsque cela se répète.

Les dirigeants de la secte sont très énervés à cause des blogs, puisqu'il paraît que le phénomène prend de l'ampleur malgré les ruses, les interdictions et le terrorisme d'état.

En France, les espions ont désormais leur sainte, puisque Sainte XXXX, Présidente de la SRCMtm France, est chargée de les surveiller quotidiennement. On suppose aussi qu'elle envoie régulièrement des rapports vers le sommet de la pyramide mazie.

Enfin, j'avais oublié de vous dire qu'au satsangh de dimanche dernier, on nous a remis les infos suivantes (hé oui, j'ai rechuté dans la came: ils cherchent tellement à faire des introductions en masse que c'est un jeu d'enfant de les infiltrer) au sujet d'un week-end de formation à Annecy les 22 et 23 novembre prochains... pour racoler plus efficacement :

"FORMATION ORGANISÉE AU CENTRE D'ANNECY
EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE DE GENÈVE

Témoigner de son expérience

du Sahaj Marg auprès de ..." [qui tu sais]

"Nous sommes amenés à un moment ou un autre à témoigner de notre expérience du Sahaj Marg, auprès de personnes très différentes. Cela vient naturellement avec des amis, des collègues, des voisins… Cela peut aussi se faire aussi dans des cadres plus formels. Le contenu de cette formation répond à des besoins exprimés par les abhyasis des centres d'Annecy et de Genève. Il s'agit de mise en situations très concrètes, souvent complexes et parfois difficiles. Elles sont susceptibles d'être vécues par chacun d'entre nous... Vous pouvez retrouver dans le document joint les détails du programme."

"La présence d'un public nombreux d'abhyasis est souhaitable lors de ce week-end de formation. Certains participeront aux mises en situations, jouant parfois leur propre rôle. Mais que ce soient les personnes volontaires, les intervenants ou les personnes du public, tous bénéficieront de la formation dispensée. Vous êtes donc les bienvenus à Annecy pour ce week-end animé par Jocelyne Fontine les 22 et 23 novembre prochain."

"Nous faisons appel à XX XX, unX abhyasi qui a une grande expérience du
coaching notamment en communication verbale et non verbale. XX a adapté sa façon de
faire et mis au point une formation déjà effectuéX bénévolement dans les centres de Paris,
Toulon, Lyon, Nice… "

"La technique utilisée est la mise en situation quasi réelle. Quatre participants volontaires vont être guidés ou coachés alors qu'ils communiquent en direction d'un public extérieur. La guidance est réalisée à partir de ce que chacun apporte et grâce à la présence active du « public ». Ils vont bénéficier d'un regard extérieur sur leur façon d'agir qui va les aider à améliorer leur communication personnelle. Ils vont être amenés à rechercher au plus profond d'eux les ressources nécessaires, pour faire en sorte que leur communication reste singulière, mais néanmoins efficace dans le cadre d'un échange formel ou informel. Il s'agira essentiellement de repérer, voire de modifier, les expressions de l'ego, et d'identifier comment laisser le Maître agir"

[ego et Maître: petite touche sado-mazo, il faut bien que les gens aient des points de repères]

"Au-delà de la personne guidée, la formation bénéficie à l'ensemble du centre. Il s'agit de
rechercher comment nous pouvons améliorer notre positionnement par rapport aux
autres : environnement personnel, groupe centre, Mission ; comment assumer la position
d'informateur et intéresser des personnes sur un sujet ; comment animer et gérer des
comportements hostiles ; comment installer un dialogue positif et dynamique ; comment
communiquer de manière formelle ou informelle"

"Merci de transmettre l'information à ceux qui ne l'ont pas."

Abhyasi, un job de pute ?

Puis-je suggérer aux abhyasis ayant subi ce programme d'endoctrinement qu'ils viennent tester leur nouvelle capacité à convaincre ici même, sur les blogs, afin de parfaire leur formation en affrontant le côté obscur de la Force ?


Cricri

Cyrille77 a dit…

Cyrille : bonjour à tous
Bon après deux week-ends de médit dans le sud et à Tours, me revoilà ;
Je suis toujours atterré par ce qui ce passe et s’écrit !

Je ne comprend pas le temps que passe Shahwat et quelle est sa motivation a vouloir à ce point démontrer le diable Chari et l’horrible Sahaj-Marg, chacun est capable de se faire une juste opinion ?! De plus il écrivait avant sous une forme ou son image apparaissait et plus maintenant ??? Quel sac de nœuds (pour être poli) merci Alexis, Elodie, Cricri pour ces conseils de prudence.

Navneet : je suis désolé mais ton grand père n’a jamais pu nommé ton père comme son successeur, et même si certain sont prêt à le déclarer sénile ou délirant, il n’aurais jamais écrit cela (c’est mon opinion) et je connaissait assez bien Umesh pour cela ainsi que ses autres frères. De toute façon, tout comme Chari, son comportement et ses actes ne reflètent en rien, et sont même aux antipodes de ce que fit ou fut Babuji. Il s’est autoproclamé son successeur et c’est à mon sens largement suffisant pour que mon opinion soit faite.
Si nominations il y a eu ce n’est qu’un poste administratif et en aucun cas de représentant spirituel !!!

J’était à Paris et ai pu parler à Babuji et ceux qui me reconnaîtrons, puisque je ne me cache pas, ce souviendrons de moi. Il était effectivement très malade et ce fut une sûrement une erreur de le laisser faire ce voyage et même si son discourt fut très court il le fit d’une voix faible mais claire. Je ne suis pas médecin bien qu’ayant une formation médicale, je ne l’ai pas vu délirer mais je ne peux pas dire ce qui c’est passé, j’en suis toujours triste mais la vérité se fera peut être. De toute façon la technique et la voie qu’il nous a montré peuvent toujours être suivie, sans en faire une idole ni de qui que ce soit d’ailleurs, je suis prêt a parler de la méthode, a vous donner mon point de vue sur la technique ou sur qui il était, mais pas a essayer de convaincre qui que ce soit sur le bienfait de cette méthode, (seul compte l’expérience individuelle et subjective) ni même a chercher à dénigrer ou diaboliser qui que ce soit.


Narayana : J’ai à plusieurs reprise pu rencontrer Babuji et comme tout ceux que je connais qu’il l’on bien connus, je peut affirmer que bien qu’il ait été probablement malade en 74, il n’était en rien fragile d’esprit ni aisément manipulable. Il n’y a qu’à voir les écrits, photos et films de lui bien après cette date.

Cordialement
Cyrille

Anonyme a dit…

Cyrill,

qui est / a été désigné comme président de srcm n'en est pas de notre entreprise à décider, les tribunaux sont à la recherche sur la question et nous devrions laisser décider de ce tribunal, mais nous devons présenter cette information que demande des deux parties est remis en question, et actuellement No-one est authentique président de srcm.

Tout ce que nous devons à présent est ce drame de la spiritualité est faux et manipulés à la base. Je ne suis pas sûr de ce que vous pouvez bénéficier parler de Sahaj marg, mais le résultat de Sahaj marg (y compris vos prestations) s'est avéré être une expérience horrible pour beaucoup de gens, mai, vous pouvez être tenter d'expliquer les avantages de la marg Sahaj à Michael Gilbert , Barnad P, (http://www.info-sectes.ch/presse-ram-mission.html # H) et de ces 3 familles où les mariages en panne le même jour il a eu lieu, et a été organisée par pénale Chari.

Mai être certains des avantages de Sahaj marg mai guérir la douleur.

Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

Hello !

Si les points de vue sur le drame et les querelles de pouvoir nous divisent, le partage d'informations est bon et sain à condition de prendre le temps de réfléchir au contenu et d'en discuter.

Car au-delà de ce qui nous divise en ce moment, il y a unanimité, il me semble, sur l'état de dérive de la SRCMtm sous le règne de Chari. Par là je fais référence à la dérive de l'enseignement et à la dérive politique au sein de la secte, avec tout ce qui s'en suit.

Si nous sommes d'accord sur ce point, nous sommes d'accord sur notre volonté commune d'en chercher les causes et de les exposer, et je pense que c'est ce que nous faisons à travers ce foisonnement et ces divergences d'opinions. A nous de parvenir à synthétiser après avoir mis en opposition les points de vue, pour ne pas nous perdre dans la division.

Donc selon Michael, Babuji était délirant et incapable de quoi que ce soit, y compris d'écrire une lettre (PS: pour revenir sur ma réflexion au sujet des américains, un exemple ici http://www.voltairenet.org/article158426.html), selon Cyrille, Babuji n'était pas délirant et, bien que faible, il était tout de même capable de faire ce qu'il avait à faire. Cyrille suggère aussi que Babuji n'était pas si faible que cela après sa "maladie" de 1974, mais puisque des gens qui le connaissaient d'avant ont vu une différence, pourquoi ne pas les croire ?

Ensuite, s'il est bon que Cyrille s'exprime sur la méthode -- une information qui sera aussi et inévitablement un prosélytisme -- il faut qu'il accepte la discussion de fonds car certaines choses dans cette méthode sont discutables. Cette discussion, c'est un abhyasi, moi-même, qui la cherche. Je pense qu'elle sera utile à tout le monde, donc il est bon qu'elle ait lieu online. Qu'en dis-tu ?

Par contre je continue à ne pas partager l'avis de Shashwat sur la "graine": Tout n'est pas tout blanc ni tout noir. Shashwat a raison, toutefois, de prétendre que c'est bien le substrat qui a un défaut pour produire de tels fruits, mais il oublie que le substrat ce n'est pas seulement la technique, c'est aussi l'être humain qui l'utilise. Le résultat est donc une combinaison. Shashwat, peut-être voudras-tu participer à une analyse un peu plus profonde pour appuyer tes dires ?

Cricri

Anonyme a dit…

PS:

C'est pas vrai, je ne vais pas aux satsanghs de la SRCMtm, c'était juste pour les énerver un peu plus et les rendre encore plus parano. J'ai obtenu ces infos de la même manière qu'ils se sont renseignés à mon sujet.

Ceci dit, c'est tout de même vrai que plus ils introduisent en masse, plus ils courent le risque de se faire infiltrer... Comment vont-ils résoudre ce problème ? Avec encore plus de contrôle sur tout le monde ? Avec encore plus d'endoctrinnement mental ?

Cricri

Alexis a dit…

Valeurs spirituelles en forte baisse
Eclatement de la bulle spéculative sur la SRCM
Un ashram, "il faut le vouloir de tout son cœur. (…) Le problème n'est pas l'argent. Quand le Maître agit, les projets viennent et l'argent est trouvé."
Telle était la phrase de P.R. Krishna citée par les responsables de Lyon pour motiver la recherche de fonds pour financer leur futur ashram.
"Quand le Maître agit", la bourse dégringole et les projets sont abandonnés. Telle est la conclusion qu’il faut tirer du courrier envoyé par Chari depuis Dubaï le 24 octobre 2008.

" (…) Over the past one month or more, what began as a flurry of news reports, and media broadcasting has suddenly assumed the proportions of a global financial calamity facing not just a few developed countries of the world, but every single country everywhere. Even the oil-rich Middle East is showing signs of nervousness, quite visible to all, which makes me pray for the organizations that my Beloved Master, Babuji Maharaj, has entrusted to our care (…) Our halcyon days, golden years of prosperity, of growth and expansion, would now appear to be gathering momentum towards a precipitous end (…)."

D’après Chari, une "calamité financière globale" oblige la SRCM à réduire les dépenses en économisant sur tout, à renoncer aux "projets d’expansion" (sic), et à renoncer aux célébrations et séminaires de toutes sortes. L’austérité vient d’entrer en vigueur au royaume de la spiritualité.
Le projet d’ashram lyonnais est donc abandonné. Les séminaires, c’est fini ! Et si l'on suit ses recommandations, les voyages pour voir le Maître devraient donc être annulés, la location des salles de méditation abandonnée, les travaux de l’ashram de Paris arrêtés.
Même chose pour la recherche d'un nouvel ashram en Suisse ? Preuve que Chari n'avait rien vu venir, rien prévu ! Cela ne l'empêche pas de jouer les cassandres aujourd'hui. A défaut d'avoir un message spirituel clair, son conseil économique est limpide…

Y avait-il une bulle spéculative autour des valeurs du Sahaj Marg ?
Le PDG de la SRCM annonce des mesures drastiques de restriction budgétaire avant tout le monde. La crise financière mondiale touche en priorité une entreprise spirituelle, comme si la valeur boursière de la spiritualité devait chuter plus rapidement que le reste de l'économie. Ce n'est même plus de l'austérité, seraient-ce les premiers signes d'une faillite financière inéluctable ?
Amusant qu'il annonce cela depuis Dubaï ! Comme s'il avait consulté son banquier et en ressortait complètement affolé. Les caisses des fondations SMSF seraient-elles vides ?

" (…) All that is applicable (…), with even more urgency and insistence, in the personal lives of the abhyasis and their families (…)."
Chari s'érige en conseiller financier pour ses ouailles. Gageons que, dans sa grande bonté, il n'oubliera pas de réduire la cotisation française qu'il comptait doubler en 2009. Un geste de bonne volonté indispensable pour aider les abhyasis si chers à son cœur qui sont dans le besoin …

Cyrille77 a dit…

Cyrille suite…

Shashwat : mais le résultat de Sahaj Marg (y compris vos prestations) s'est avéré être une expérience horrible pour beaucoup de gens.
Encore une fois je n’ai et n’ai jamais rien eu à voir avec la SRCMtm de Chari et je ne sais pas quel est ton lien ou l’origine de tes problèmes avec eux ? Mais à ma connaissance de 77 à 83 je n’ai jamais entendu parlé de plaintes à l’encontre de Babuji ni pour mariages arbitraires et autres baptêmes, ni pour détournement de fonds, ni de douleurs familiales due à la technique. De même après 83 et jusqu'à ce jour je ne connais personne ayant eu en France à se plaindre des gens qui suivaient la technique « Babuji » sans s’attacher à personne d’autre d’ailleurs (ni vagues ni racolage, vous avez été surpris que nous continuions dans notre coin !)

Cricri : Je suis tout a fait d’accord pour parler de la méthode (voir l’échange sur les désirs), quand à dire que je fait du prosélytisme ??? Relis ce que j’ai écris jusqu'à présent je ne vois pas où je peut être qualifié de prosélyte. Ce n’est pas la seule méthode au monde mais pour en avoir vu plus d’une c’est POUR MOI celle qui me convient (et qui n’a rien a voir avec celle développé par Chari).
Je te rejoins sur le jugement de Shashwat une méthode et même la prière peut être utilisé a mauvais escient voir de façon fallacieuse, mais cela n’a rien a voir avec la méthode elle-même, mais avec celui qui la pratique, l’utilise ou la transforme à dessein ; Un fruit sur un arbre peut pourrir sur sa branche car piqué ou rongé par un insecte cela ne veut pas dire que l’arbre est mauvais ni de même de son terreau.

Ciel ! Je ne pourrais pas les infiltrer, bête que je suis, ils ont ma photo et mon nom (et non je n’ai même pas peur !); mais je n’en ai ni le temps ni l’envie :-)

Cyrille

Shashwat a dit…

cricri,

You are asking me to discuss about something which i believe does not exists :), there is no trace of spirituality in what is called sahaj marg, I sum up sahaj marg as absolute nonsense, what is there to discuss in sahaj marg other than what we are doing ? if you are looking for discussion on transmission from chari's heart, to preceptors heart to zombie's heart... well my view is loud and clear... that is stupidity.

However if we want to discuss transmission from babuji's.. well babuji died in 1983. (FULL STOP)

Now only thing left in sahaj marg is manipulation, cunning-ness, lust, power hunger, money thrust. that we need to expose, nothing is left for discussion on this, discussion is already happening in courts.