La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3445 commentaires – Dernier ajout le 14/05/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

12 février 2014

Sahaj Marg : les effectifs en Inde


D’après un message d’Alexis : [Moins de 100 000 abhyasis en Inde]

Chari et la SRCM nous avaient habitués (intoxiqués ?) à l’idée qu’il pouvait y avoir 200 à 300 mille abhyasis. En septembre 2012, je m’étais élevé contre cette idée en pronostiquant quelques 65 000 cotisants pour 2007 et 74 000 en 2011 ! Voilà enfin des éléments qui vont permettre de faire la part des choses…
En effet, sous prétexte de classer les centres de méditation indiens selon leur taille, la SRCM s’est livrée à un vaste recensement des abhyasis durant la fin de l’année 2013. Pour chaque centre, ont été relevés le nombre total de dépositaires d’une carte d’identité de la SRCM, le nombre de participants à la méditation collective du dimanche et à celle du mercredi.
Résultats : dans la longue liste interminable des centres de méditation recensés (plus de 2500), moins de 1300 sont ouverts pour la méditation collective du dimanche et 250 d’entre eux reçoivent moins de 10 personnes. Le chiffre d’un millier de véritables centres paraît assez correct : près de 800 d’entre eux ont moins de 50 méditants, une centaine entre 50 et 100, 65 entre 100 et 200, 31 entre 200 et 500, 17 entre 500 et 1000 et enfin 7 grands centres ont plus de 1000 participants.
L’effectif des abhyasis indiens présents à la méditation du dimanche (ce que j’appellerais volontiers les "pratiquants réguliers") est de 71 000. Ceux qui participent aussi à celle du mercredi ne sont plus que 34 000 (48%). Quant aux dépositaires d’une carte SRCM, ils sont 94 000 (ce qui se rapproche le plus de ma catégorie "cotisants" et de la définition d’un abhyasi, ne pratiquant pas forcément de manière régulière), soit 25% de plus que les méditants du dimanche. On est loin très loin des 200 à 300 000 adeptes…
Autre révolution dans les idées préconçues : Manapakkam, Chennai et le Tamil Nadu arriveraient-ils en tête du nombre d’abhyasis du fait de la présence de Chari et du Babuji memorial ashram ? Que nenni ! L’Andhra Pradesh compte près du quart des abhyasis, l’Uttar Pradesh un peu plus d’un cinquième, le Karnataka un dixième, etc. Et le Tamil Nadu arrive loin derrière à seulement 5% avec moins de 5000 abhyasis…
N’oublions pas qu’Andhra Pradesh et Uttar Pradesh sont les fiefs historiques de Babuji, Kasturi et Ragavendra Rao. Le recensement réalisé englobe des centres où se pressent de nombreux dissidents de Chari. Ceux qui lui sont fidèles ne sont pas si nombreux.
Dans leur communication, Chari et la SRCM ont volontairement confondu abhyasis et sympathisants…

Alexis
A lire aussi
– [Importance numérique et géographique