La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

6 juillet 2010

Quel anniversaire ?

Les bons comptes font les bons amis

Lalaji est né le 4 février 1873, Babuji le 30 avril 1899 et Chari le 24 juillet 1927. Nous sommes en 2010 et nous avons fêté le137ème anniversaire de la naissance de Lalaji (2010 – 1873 = 137), le 111ème anniversaire de la naissance de Babuji (2010 – 1899 = 111). Et les abhyasis s’apprêtent à fêter le 84ème anniversaire de la naissance de Chari (2010-1927 = 83 !!!). Comprenne qui pourra…
L’an passé, on nous a dit qu’en Inde, on ne comptabilisait pas les années de la même façon qu’en Occident. OK, mais pourquoi le décompte ne s’opère pas de la même manière pour Chari (à l’indienne) ou pour Lalaji et Babuji (à l’occidentale) ? S’il devait y avoir un Occidental parmi eux, mon choix aurait porté sur Chari, pas sur Babuji ou Lalaji…
La SRCM est fâchée avec les chiffres ! 84 ou 83 ans ? On n’est pas à une année près. La spiritualité ne va pas s’embarrasser de mathématiques. Voilà ce qu’on risque d’entendre cette année. Certes, ce n’est pas faux ! Mais les comptabilités SRCM et SMSF sont-elles aussi spirituelles que le décompte des années de Chari ? Là, je frémis…
La confusion a commencé en 2007. On fêtait alors en grande pompe les 80 ans du Grand Patron, mais une tout autre petite musique serinait déjà doucement 81, et même chose en 2008. Puis la révolution en 2009, c’était 83 ans et il n’était plus question nulle part de 82 ! Chari avait pris deux ans en une seule année…
Pourquoi soudain vouloir vieillir Chari un peu plus vite ? A ce compte là, il aura 90 ans en 2016, neuf ans après son 80ème anniversaire. On fêtera le centenaire de sa naissance en 2026, un an plus tôt qu’avec le décompte initial.
Quand la SRCM compte ses sous, il n’est plus question de spiritualité, elle sait parfaitement compter. Alors, tout cela finit par paraître assez bizarre ! Il y a une bonne raison derrière tout ça. Quelle est-elle ? Qu’est-ce que cela cache donc ?
Qu’y a-t-il donc de si important en 2016 ? La France organise l’Euro 2016, les Jeux olympiques d’été auront lieu à Rio de Janeiro et ce devrait être aussi le premier vol spatial habité pour l’Inde. Et en 2026 ? 250ème anniversaire de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique et 23ème Coupe du monde de la FIFA.
Il va falloir mieux chercher…
Alexis

5 commentaires:

Alexis a dit…

Comment financer l'anniversaire de Chari ?
Par des photos du boss à 100 $ pièce !
Regardez www.shpt.in, c'est instructif...

Anonyme a dit…

Je me permets de vous faire partager un livre "décoiffant" sur l'évolution de l'âme à travers les incarnations successives. Plusieurs livres ont traité du sujet, mais aucun, à ma connaissance, n'a parlé de ce qui se passe pour les âmes qui attendent de se réincarner. Mickaël Newton, hypno thérapeute, nous présente 29 personnes, sélectionnées pour leur représentativité, qui témoignent de ce qu'elles ont ressenti dans leur passage, leur séjour et le retour de l'au-delà dans un nouveau foetus. Les incarnations sur d'autres planètes sont également évoquées. Les témoignages sont reproduits sous forme de conversations avec l'auteur, ce qui donne force et authenticité à ces témoignages. Sa recherche est très sérieuse et est une véritable mine de renseignements. Ce livre nous oblige à une réflexion profonde - L'auteur ne croyait pas à tout cela, ses patients sont devenus progressivement une source d'informations énorme sur la vie de l'âme après la mort physique, puis son apprentissage de "l'autre côté"et enfin son retour dans un foetus. Il a mis au point et adapté sa technique d'hypno thérapie pendant des années pour arriver à ce résultat. Son travail de longue haleine relève de celui d'un chercheur très sérieux, minutieux en laboratoire, rien à voir avec les mediums.

UN AUTRE CORPS POUR MON AME aux éditions de l'homme – Mickaël Newton

Alexis a dit…

Encore à propos d’Ajay
Voici ce qu’a dit Chari le 10 juin dernier à Chennai dans son discours "Give Your Full Attention to Character Formation" :
“ (...) But you know, recent affairs, especially when I was in Tiruppur immediately following dear brother Ajay Bhatter's revocation of his nomination to succeed me, it has shown the raw human nature at its worst. Gossiping, condemning, blaming — always others, forgetting the principle that when you point your finger at somebody (one finger), three fingers are pointing towards yourselves (...)”
Une fois de plus, on ne s’était pas trompé en imaginant que le départ d’Ajay aurait de tristes conséquences. D’autre part, la formule employée par Chari pose question quant à la démission d’Ajay ou à sa révocation par Chari…

Alexis a dit…

Love & sex
Le même jour, dans son discours "Ethics and Morality", Chari nous livre une part de sa conception du sexe. On le savait obtus quant aux homosexuels, ce n’est guère mieux sur le reste. Vive la procréation, à bas le plaisir.
“ (...) What is morality? Unfortunately in India, I have said this before, in our conception in India, morality is confined only to sex. (...) So sexual morality is only a question of wasting a potent creative energy given to you, given to human beings, for the purpose of creation, and it has been changed or misused to become an instrument of pleasure. Now most people will not agree to this.
I have had talks with doctors about erotic self-gratification and they have said, "No, no, physiologically it does no harm. On the contrary, it releases psychic pressures, psychological pressures and it's not to be condemned at all." Doctors — I have spoken to many of them. And if our youth is trained in this thought that there is nothing wrong with this, the next step, that you involve a partner in gratification, doesn't seem to be so awful, especially if the partner is willing. In today's society, it is not difficult to find willing partners. In fact, if you go to certain parts of the world today, it seems that partners are waiting, you know. It is like lionesses waiting to grab hold of animals on which they jump and kill and prey (p-r-e-y). It is as easy as that. You can say at the fall of a hat, you can pick up somebody to have fun with.
(...) So you see this core idea of what morality is, what sharing is, what love is. Love, unlike the modern connotation, does not translate into sex. Frequently I hear the word love is a four-letter word, but nowadays I have started saying in fun that love has become a three-letter word. Sex is a bodily function, like breathing, eating, drinking, defecating, procreating. According to our ancient Shastras, it is the instrument for procreation. It was not ever meant for pleasure. Somehow the procreation part of it has been thrown aside when contraception came into the picture, and now it is only for pleasure.”

Alexis a dit…

Heart & Mind, God & Satan

Quand le cœur est à Dieu et la tête à Satan, voilà résumée la philosophie de Chari. Ecoutez votre cœur et faites taire votre intelligence et votre réflexion. Surtout ne comparez pas ! Alors, comment choisir le bon gourou ? Vous ne le choisissez pas, il s’impose à vous…

Extraits d’un questions – réponses du 19 mars 2010 à Kharagpur avec des abhyasis iraniens :

(…)
PR: In our modern living, I don't think most people know that they have a mind and a heart. You understand? So the first idea in spirituality is to know, through experience, that I have a mind and I have a heart. It takes time, even after you begin Sahaj Marg practice, to distinguish between the two. So the question is a legitimate one, but after a few months of practice, if you are sincere, then there is a division between khoda [God] and sheytan [Satan] — khoda [heart], sheytan [mind]. So we have to wait. Next question.
(…)
Q: Raja Yoga is the yoga of the mind. Why are we meditating on the heart?
PR: Raja Yoga is not the yoga of the mind. Raja Yoga means it is the king among yogas, and the yoga of kings. It uses the mind, that's all. We also use the mind. How do we use the mind? We use it like a dog. When it barks, we say, "Shut up!" So we tell the mind: Quiet! Sheytan, keep quiet. Now I am here [heart]. It is like the sheikh, you know. He said, "Don't disturb me."
(…)