La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

12 octobre 2014

Sahaj Marg : une $piritualit€ financière


Huit millions de dollars de donations étrangères en 2013, à peine moins qu’en 2012, année de tous les records. Le capital financier a rapporté presque autant, soit 7 millions d’intérêts. Record de dépenses à 8 millions de dollars, avec des achats de biens fonciers et immobiliers à leur apogée.
Le capital financier d’origine étrangère des SRCM et SMSF indiennes réunies atteint désormais 60 millions de dollars, il a encore progressé de 12% en 2013.
Au palmarès des donateurs étrangers, on retrouve Madhava Reddy, son entreprise et sa fondation qui repassent en tête avec 6 millions. L’oligarque transnistrien Ilya Kazmaly et sa société offshore, champions 2012, occupe toujours la seconde place avec 590 000 $.
Quasi disparition de Kamlesh Patel, sa famille et ses officines, mais montée en puissance de quelques entrepreneurs : Shiv Kaushik et son entreprise ICCG pour 130 000 $ (en 5ème place au palmarès cumulé sur 8 ans) ou bien encore Veera Dayalan et son entreprise Master Scan pour 120 000 $ (8ème place sur 8 ans).

Au global, sur une période de 8 ans (2006-2013), les dons étrangers cumulés atteignent 40 millions de dollars, les intérêts du capital 25 millions, soit un produit total de 65 millions. Les dépenses cumulées représentent 24 millions. Le capital financier est donc passé de 19 à 60 millions en 8 ans.
Chari a réussi son pari : financer les dépenses de la Mission par les seuls intérêts du capital de sa fondation $M$F. Les donations ne sont plus indispensables, mais il a si bien réussi son pari que les dons continuent de progresser, avec 21 millions soit plus de la moitié ces 2 dernières années.

Difficile de prévoir une tendance quand 3 quarts des dons sur 8 ans reposent sur 10 personnes, 60% sur les seules épaules de Reddy et Kazmaly. La logique voudrait que les intérêts deviennent la principale source de financement, mais tant que ces gros donateurs continueront, c’est le capital financier qui s’envole, permettant des dépenses toujours plus inconsidérées.
A ce rythme, le capital financier d’origine étrangère pourrait atteindre 90 millions en 2020, avec 12 millions d’intérêts annuels, autant de dons et presque autant de dépenses…


Si l’on ajoute les capitaux indiens, les biens immobiliers et fonciers, Chari est bien à la tête d’une riche multinationale… spirituelle et/ou matérielle ?

Alexis

Quelques liens à lire aussi : 

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Une société offshore des Iles Vierges (Mentor Finacal Ltd) a offert 10 millions de dollars au charismatique Charivari en 2012 et plus d’un demi million en 2013. Elle appartient a 2 anciens officiers du KGB cofondateurs de la holding Sheriff (première entreprise de Transnistrie) Viktor Gushan et Ilya Kazmaly. Apparemment ces bons copains de Charivari ont des copains peu fréquentables.
Igor Girkin/Strelkov, Aleksandr Boroday, Vladimir Antjufeev/Shevtsov, Aleksandr Karaman, Oleg Bereza et Andrey Pinchuk sont tous passés par les Services Spéciaux Russes et/ou Transnistriens. Ils travaillent tous actuellement pour la République Populaire de Donetsk dans le Donbass Ukrainien. Comment ne peuvent-ils pas connaitre Gushan et Kazmaly ?
Le 16 Juillet 2014 Vladimir Antjufeev devient Vice Premier Ministre de la République Séparatiste de Donetsk. Il rejoint Aleksandr Boroday (Premier Ministre autoproclamé) et Igor Strelkov (Ministre de la Défense) pour former un trio de citoyens Russes. Le lendemain 17 Juillet le vol 17 de la Malaysia Airlines est abattu par un missile sol air en faisant 298 victimes au dessus du territoire qu’ils controlent.
Les 3 hommes se connaissent bien. Ils ont prix part a des opérations militaires sécessionnistes dans l'ex URSS pour le compte des services spéciaux russes et tout spécialement en Transnistrie (petite République séparatiste pro Russe de l'Est de la Moldavie) pendant le conflit au début des années 1990.
Si Strelkov et Boroday ne sont pas resté en Transnistrie, Vladimir Antjufeev s’y est marié et y a passé plus de 20 ans sous le pseudonyme de Vadim Shevtsov. Spécialiste de la création de nouveaux Etats Indépendants pour le compte de la Russie, il est a Riga en 1990 a la tête de manifestants qui s’opposent à la création de la Lettonie indépendante. Il s’enfuit avant d’être arrêté pour réapparaitre a Tiraspol en 1991 au milieu du conflit sécessionniste contre la Moldavie. Proche du Président Igor Smirnov, il occupe le poste de chef du KGB de Transnistrie de 1992 à 2012. Il se marie à Galina Antyufeyeva élue Députée du Soviet Suprême de Transnistrie en 2000. En 2004 il est déclaré persona non grata par l'Union Européenne. Début 2012 il quitte le pays pour désaccords politiques avec le nouveau Président élu. Il travaille ensuite pour la Sécurité en Ossétie du Sud et en Abkhazie, participe a l'opération d'Annexion de la Crimée par la Russie au Printemps 2014 puis débarque à Donetsk en Juillet suivant.
Comme si ça ne suffisait pas, il est rejoint en Août par son vieux copain Aleksandr Karaman qui va occuper le poste de Ministre des Affaires Etrangères de la République Populaire de Donetsk. Homme politique de Transnistrie, Karaman en est le Vice Président dans le Gouvernement d’Igor Smirnov de 1991 à 2001. En 2002 il est nommé représentant de Transnistrie auprès de la Fédération de Russie et de la Biélorussie, au rang de Ministre. Il partage aussi avec Antjufeev un gout prononcé pour les nouveaux Etats Indépendants proches du Kremlin. Ainsi il a rédigé une thèse sur la création et le développement de Formations Etatiques sur le territoire de l'ex URSS par l'exemple des Etats non reconnus: Transnistrie, Abkhazie, Ossétie du Sud et dans le Haut Karabakh.
Antjufeev ne s’arrête pas en si bon chemin. Il s’entoure d’une équipe de plus de 30 professionnels expérimentés proches des Services Secrets et résidents de Transnistrie à Donetsk parmi lesquels on trouve entre autres Oleg Bereza et Andrey Pinchuk, Officiers à la retraite du KGB Transnistrien.
Décidément les Transnistriens et les Russes passés par la Transnistrie sont très présents dans les évènements Ukrainiens de 2014. Il y a aujourd’hui un continuum très fin entre les régions séparatistes Ukrainiennes, la Russie et la Transnistrie. En effet la Transnistrie est un modèle pour Donetsk et sert de repoussoir à Kiev.

4d-Don a dit…

@ Alexis...

Pourrais-tu repondre a Patrick sur mon blog ... Je lui ai repondu le mieux que je peux mais... Tu t'y connais mieux que moi...

Merci...

Don...



Hey Don,

Do you have reference to source data? Would be interesting to see some stats.

Thanks in advance,

Patrick

Wednesday, October 15, 2014 4:22:00 pm

ma reponse:

https://www.blogger.com/comment.g?blogID=18629795&
postID=7995892488456450313&isPopup=true

ou...

http://4d-don.blogspot.ca/2014/10/ahaj-marg-financial-pirituality.html

Elodie a dit…

Bonjour Anonyme,
Vous nous emmenez sur un tout autre terrain, celui de la géopolitique russe et européenne. Mais quelles informations avez-vous sur des liens éventuels entre le précepteur et financeur du Sahaj Marg Ilya Kazmaly avec toutes personnes que vous citez ?
Il nous faut des éléments tangibles, sinon cela ne vaut rien. Merci de contribuer.
Bien affectueusement,
Elodie

Alexis a dit…

@ Don & Patrick,
(Don, je te laisse traduire si nécessaire)
Les sources étaient indiquées dans mes précédents messages des années passées, elles n’ont pas changé, voilà pourquoi j’avais omis de les remettre.
Les chiffres (traités par moi), proviennent directement du Ministère des affaires intérieures indien (ministry of home affairs), voir liens ci-dessous : http://mha1.nic.in/fcra.htm ou plus directement encore http://fcraonline.nic.in/fc3_amount.aspx
C’est le "Foreign Contribution Regulation Act" (FCRA) qui publie les informations déclarées par les ONG, en l’occurrence les données fournies par SRCM et SMSF elles-mêmes…
Renseignez l’année qui vous intéresse (2006 à 2013), choisissez Uttar Pradesh pour trouver dans la liste la SRCM, choisissez Tamil Nadu pour trouver SMSF. Vous accédez à la liste des donateurs étrangers (rappel : les Indiens n’y figurent pas !!!), et à vous de jouer…

Alexis a dit…

@ Anonyme,
Sujet intéressant, mais je partage totalement l’avis d’Elodie. Tu vois, Patrick demande les sources de mon article et il a raison. On ne peut pas publier sans preuves ou faisceau de présomptions très fort.
Il nous faut des choses concrètes, des liens tangibles !
Alors si tu as quelque chose, merci de nous le faire passer, autrement ce serait de la diffamation gratuite…

Anonyme a dit…

Kazmaly, Antjufeev et Karaman ont trop de points communs pour ne pas être copains comme cochons: l’ame russe, le KGB, la Transnistrie, Igor Smirnov et la députation au Soviet Suprême, jusqu’a leur fuite du pays après l’élection du Président Yevgeny Shevchuk en 2012.

Elodie a dit…

Bonjour Anonyme,
Si je comprends bien, cela ne repose que sur ton intime conviction, tu n’as pas d’autres éléments ?
Bien affectueusement,
Elodie

Alexis a dit…

@ Anonyme,
Que Kazmaly, Antjufeev et Karaman se connaissent et même très bien est des plus probables vues leurs fonctions passées en Transnistrie. Mais Hollande & Sarkozy se connaissent aussi très bien, ils n’en sont pas pour autant copains…
Mes précédentes recherches sur Kazmaly semblaient indiquer qu’il avait pris ses distances d’avec l’ancien président Smirnov, notamment en créant le mouvement d’opposition Obnovlenye. A l’inverse, Antjufeev (d’après ce que tu dis) est resté fidèle à Smirnov, d’où son départ après l’élection du nouveau président…
En recherche rapide, je n’ai pas trouvé de liens établis entre eux (sauf une vieille histoire entre Gushan et Antjufeev), mais ne l’as-tu pas déjà fait toi-même, as-tu trouvé quelque chose de tangible ?
La seule chose que j’ai trouvée sur ce que tu racontes, c’est qu’Antjufeev a été accusé de vouloir renverser le gouvernement de la RPD et démis de ses fonctions en septembre ! Vu son profil, il est sans doute déjà sur d’autres théâtres d’opérations pour le compte des services secrets russes…

4d-Don a dit…

Anonyme...

C'est Kazmaly qui nous interesse. Il est précepteur du SRCM, appointé par Chari (C'est quoi (ou "qui"): Charivari??

Nous savons (grace à la FCRA) de ses "dons" à Chari et à ses sociétés à non-profit et charitables, SRCM/SMSF.

Sais-tu comment le "blanchissage" se fait?

Et sais-tu ou se trouve Illya Kazmaly? Aux Indes??

Merci...

Don...

Elodie a dit…

Bonjour 4d-Don,
J'imagine qu'Anonyme fait un jeu de mot entre Chari et charivari (tapage, tumulte, vacarme).
Bien affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

OK laissons tomber Gushan et Kazmaly. Mais alors quelques mots des plus gros donateurs Américains au charismatique Charivari. Ce sont tous des entrepreneurs Indiens Américains qui ont des sociétés commerciales aux U.S.A. mais pas seulement. Ils ont aussi diverses sociétés commerciales en Inde souvent en association avec des associés Indiens. Exemples (vérifiables par les registres de commerce):

Madhava Gopal Reddy, le P.-D.G. de HTC Global Services, est aussi le codirigeant d’au moins 5 sociétés commerciales Indiennes: sa filiale Indienne HTC Global Services (India) Pvt. Ltd. depuis Octobre 2001, mais aussi HTC Holdings Pvt. Ltd. depuis Juin 2005, HTC Global Financial Services Pvt. Ltd. depuis Septembre 2007 et HTC Software Development Centre Pvt. Ltd. depuis Septembre 2009. Enfin, il a racheté les entreprises Mamta IT Services India Pvt. Ltd. et Twinkle Leatherware Pvt. Ltd. en Avril 2013. Il dirige toutes ces sociétés avec sa femme Sobha et des associés Indiens: Mudumby Venkata Narasimhacharya, Indira et Bhaskar Rao Ramineni.

Madhusudan Rao Kothapalli, ex P.-D.G. cofondateur de Core Pharma LLC. aux U.S.A., a créé Apicore Pharmaceuticals Pvt. Ltd. en Juillet 2006 en Inde avec ses anciens associés Indiens Américains. En Janvier 2012, il a créé Leiutis Pharmaceuticals Pvt. Ltd. puis Enixta Innovations Pvt. Ltd. en juin 2014. Ses principaux associés Indiens sont Ramprasad Nimmagada, Jagadeesh Babu Rangisetty et Manik Reddy Pullagurla. Ceux-ci dirigent aussi Biophore India Pharmaceuticals Pvt. Ltd., Sionc Pharmaceuticals Pvt. Ltd. et Sahaj Life Sciences India Pvt. Ltd.. Kothapalli est aussi à la tête d’une organisation caritative appelée Devaki Kanha Shanti Vanam depuis Mars 2010.

Shiv Kumar Kaushik, P.-D.G. de I.C.C.G. aux U.S.A. est aussi le codirigeant avec Sanjeev Kaushik de Independent Computer Consulting Company Pvt. Ltd. depuis Mai 2005, de Independent Integrated Computer Services Pvt. Ltd. depuis Avril 2007, de PQRST Global Technologies India Pvt. Ltd. depuis Septembre 2007, de Aasan Telecommunication Pvt. Ltd. depuis Février 2009, de Sarthak Venture Capital (India) Pvt. Ltd. depuis Août 2009 et de Jolly Bouy Ocean Foods Pvt. Ltd. depuis Juin 2014.

Sanjay Omprakash Sehgal, P.-D.G. de MSys Technologies, est aussi le codirigeant de Msys Tech India Pvt. Ltd. depuis Décembre 2006 avec Vineet Sehgal. Ensemble, ils ont racheté Clogeny Technologies Pvt. Ltd. en Mars 2014.

On ne me fera pas croire que tous ces braves gens et toutes leurs sociétés Indiennes ne font pas de donations au charismatique Charivari directement en Inde aussi. Leurs donations depuis les U.S.A. ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

Elodie a dit…

Bonjour à toutes et tous,
Cela me laisse perplexe, que fait-on de cela ? Est-ce intéressant ?
J'attends votre avis.
Affectueusement,
Elodie

4d-Don a dit…

Élodie...

Je laisse ces informations sur les investissements des Indiens associé avec Chari et le Sahaj Marg (SRCM et SMSF), dans les commentaires de mon blog.

C'est bien intéressant afin de se rendre compte que ce sont véritablement des "capitalistes" globals qui supportent le Sahaj Marg et ses Sociétés soit-disant: "sans profit"...

La Religion et le Marché dans le même lit, ce n'est pas du nouveau. Le Sahaj Marg est le "Marché" consommateurs pour toutes ces sociétés de produits Pharmaceutiques, IT, etc... etc...

Merci Anonyme mais, comme Élodie, je trouve que tes informations (ma traduction?) et le lien vers SRCM, et SMSF se fait, mais d'assez loin ... alors, je garde tes commentaires, comme commentaires ...

Don ...

Alexis a dit…

@ Elodie et tous/toutes,
Je n’aime pas beaucoup l’étalage de noms quand ce n’est pas indispensable, mais je confirme que les 4 personnes citées font bien partie de la liste des 10 à 20 plus gros donateurs étrangers hors Inde sur ces 8 dernières années aux SRCM et SMSF indiennes, si c’était le sens de la question d’Elodie…
@ Anonyme,
Comme toi, je suis persuadé que les donations indiennes sont importantes, mais je n’ai aucun élément objectif à apporter au débat, faute de traces ! Si tu en as , ne te gêne pas, fonce…
Mais là, tu n’es pas loin de décrire les « success story » de quelques abhyasis entrepreneurs parmi ceux qui ont le mieux réussi. Mais quel intérêt ? On pourrait aussi le faire pour les plus paumés, qui cela va-t-il intéresser ?
Peut-être une piste à creuser en lien avec SRCM si tu as le temps : kanha shanti vanam, ça me dit quelque chose…

Anonyme a dit…

Un petit tour chez les dirigeants Indiens de la Sriram :

Krishna Parthasarathi Rajagopalachari, le fils du charismatique Charivari, est codirigeant de Prianka Exim Trade Pvt. Ltd. depuis Juin 1995 a Madras, de Stahl Tecniks Pvt. Ltd. depuis Mars 2011 a New Delhi et de Aakaash Design Studio LLP depuis Aout 2014 a Madras.

Ajay Kumar Bhatter, premier dauphin du charismatique Charivari (je ne parle pas du second, Kamlesh Patel dans la Pharmacie New Yorkaise, ça a déjà été fait), copropriétaire de la Manufacture Prabartak Jute Mills Ltd. a Calcutta, une entreprise au chiffre d’affaires de plus de 400 millions de dollars, mais aussi de Omega Powmet LLC depuis Juillet 2014, toujours a Calcutta.

Alexis a dit…

@ Anonyme,
Attention aux usages immodérés du web : qualité des infos et risques d'homonymies ! Es-tu bien sûr que ces 2 personnes sont réellement liés aux entreprises que tu cites ? Et Kanha shanti vanam, tu as abandonné ? Dommage... ça c'est prometteur.

Anonyme a dit…

Madhava Reddy fait de l’optimisation fiscale. HTC Global Services obtient un allègement fiscal de plus de 12 000 $ sur 8 ans parce qu’il investit dans la rénovation d’un bâtiment et compte embaucher 200 salariés supplémentaires.
Tax break for IT company will bring 200 new jobs
By Terry Oparka toparka@candgnews.com - TROY - Published March 4, 2015
After listening to an explanation of what tax abatements entail, the Troy City Council approved a tax break for an information technology services company that plans to more than double its workforce with an additional 200 employees.
The council voted 5-1 at its Feb. 23 meeting to approve an eight-year, $12,256 tax break to HTC Global Services in support of a $1.7 million investment to renovate a building they will lease back from a holding company on Big Beaver.
The building has been mostly vacant for several years.
Troy City Councilman Doug Tietz opposed the request. Mayor Pro Tem Jim Campbell was absent.
“I oppose corporate subsidies,” Tietz said. He noted that he believes that state budget issues are due to the subsidies. “I’m not opposed to this business.”
According to a company news release this past December, the company acquired CareTech Solutions, an information technology, web products and services provider for U.S. hospitals and health care systems.
“This acquisition is an integral part of our strategy of exponential growth in our chosen areas of IT competencies,” said Madhava Reddy, President and CEO of HTC Global Services, in a prepared statement. Representatives from HTC could not be reached for further comment.
Troy City Assessor Nino Licari said that from an assessing standpoint, he was not in favor of granting tax abatements on principle, “but from a practical standpoint, we’re competing with every other city. We’re pretty much forced to play the game. We’re competing with every other community in Michigan.”
“This is a substantial increase in employees,” Licari said of the HTC request.
Michigan Public Act 198 of 1974 was designed initially to attract manufacturing and industries to Michigan from other states, Licari said. The act allows municipalities to provide up to a 50 percent exemption from local property taxes on new real and personal property for a maximum of 12 years.
Troy considers tax abatements for investments of personal property, rather than real estate, although in past years the council made three exceptions and granted abatements for two Delphi office buildings, which have now expired, and a building on Woodslee and Larchwood, which also has expired.
Licari explained that personal property has to be leasehold improvements and equipment new to Michigan.
“It’s a necessary evil we have to put up with,” Councilman Ed Pennington said of abatements in general.