La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

24 mars 2014

SRCM et Sahaj Marg en France

ENGLISH TRANSLATION

La SRCM en France, un article d'Alexis

En bref
1 200 abhyasis en 2013 (estimation)
9% des effectifs hors Inde (27% de l’Europe de l’ouest)
0% de croissance annuelle (stabilité depuis 2000)
Pénétration : près de 20 abhyasis par million d'habitants (15 dans le monde)
Précepteurs : 110 en 1995, 97 en 2007 – Estimation 2013 : 110-120
Ashrams : Château d’Augerans, siège européen de la Mission, de 1988 à 2003
Autres principaux ashrams : Paris, Montpellier & Nice
43 centres et 6 zones en 2006-09 : 8 grands centres (dont 3 avec un ashram) et 35 petits centres, dont 8 sans précepteurs...
1 association loi 1901 SRCM créée le 9 août 1986 à Dôle (Jura), rapatriée depuis à Paris
- Chiffre d’affaires > 300 000 €, variable selon les années
- Patrimoine > 2 millions d’euros
- Montant de la cotisation de base : 150 € depuis 2009, 75 € auparavant
836 000 € de donations françaises aux SRCM et SMSF indiennes sur 7 ans (période 2006-12, d’après le FCRA (Ministère indien des affaires intérieures)

Créé en 1972, Nice est le premier centre occidental de la SRCM avec le célèbre full précepteur André Poray. Et longtemps, la France a été le premier pays après l'Inde pour l'importance de sa communauté d'abhyasis. Les effectifs ont flirté avec la barre des 2 000 à la fin des années 90, pour s'effondrer ensuite autour du millier. Non pas à cause de la politique française sur les sectes mais en raison d'importantes dissensions internes.
Chari n’a pas que des amis en France. Une part importante des abhyasis de Babuji a refusé de suivre Chari à sa mort, André Poray en tête. Plusieurs communautés frondeuses et autonomes existent encore aujourd’hui, notamment autour de Vendôme et Lyon.
En 1986 était créée l'association SRCM France. En 1988, le château d'Augerans (39) était acheté pour devenir le siège européen de la Shri Ram Chandra Mission et le premier ashram occidental. Il a été revendu en 2003, sous la pression de Chari.
La répartition géographique des abhyasis est très inégale. Ils se concentrent principalement en région parisienne et dans le sud, autour de Montpellier et Marseille-Nice-Toulon. Déjà en 1995, l'Ile de France et la zone sud réunissaient trois quarts des abhyasis, deux tiers des précepteurs et la moitié des centres.
Le Management committee se confond avec le conseil d'administration de cette association loi 1901. Il est composé du président Chari, d'un vice-président (Country-in-charge), un secrétaire, un trésorier, un auditeur interne et une personne chargée des relations extérieures ainsi que de quelques membres, dont une grande partie sont étrangers. Il existe aussi différents secteurs d'activités : finances, information interne, séminaires, aspects juridiques, éditions-publications et centres.
Sur le plan de l'organisation spirituelle depuis 2012, la France et son vice-président 5CIC) sont sous la responsabilité d’un Regional coordinator "West Europe" (RC), lui-même sous un Region-in-charge "Europe" (RIC). Ensuite, la France est elle-même découpée en 2 zones, nord et sud avec leur Zone-in_charge (ZIC). Ces découpages "administratifs" changent régulièrement, au gré des humeurs de Chari et des faveurs/punitions qu’il veut accorder aux uns et aux autres (ainsi, il y avait 6 zones en France dans la période 2006-09). Il y a quelques années, sont venues se greffer sur cette hiérarchie des "développeures", en charge du développement des petits centres de la zone à laquelle elles sont rattachées.
En 2009, Chari a décidé unilatéralement du doublement de la cotisation de 75 à 150 €. Auparavant, 3 quarts des abhyasis étaient cotisants : la moitié des cotisants payaient 75 €, 48% versaient plus, 2% moins. Sur les 75 € de base, 60 € partaient au niveau national, 15 € seulement restaient au centre local…

Alexis

A lire aussi :


Aucun commentaire: