La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

15 décembre 2011

L'interprétation de Whispers est polémique

ENGLISH TRANSLATION

Mounis vient de réagir violemment au décryptage d'Alexis. Il/Elle ne doit pas être seul(e) dans ce cas, mais une des rares personnes à franchir le pas de laisser un message.

Je partage certes la manière de voir d'Alexis, mais je suis prête à entendre d'autres arguments contraires. J'ai ouvert un débat justement pour cela. Il est dommage que les abhyasis n'y participent pas davantage. J'ai toujours publié leurs critiques ou leurs attaques quelles qu'elles soient. D'un véritable débat sortent toujours de bonnes choses. La balle est dans votre camp. Prenez la parole, vous serez publiés et nous débattrons.

Le lieu du débat, c'est ici

Ci-dessous le résumé rapide des arguments d'Alexis

Elodie

L’homme a perdu la raison
Il est amusant de constater que Whispers affirme que l’Homme a perdu la raison, quand Chari répète à l’envi qu’il nous faut cesser de penser et ouvrir nos cœurs. Rester dans la sphère du mental, c’est refuser la spiritualité qui est la voix du cœur…
Dans le langage populaire, le cœur ce sont les émotions, la tête c’est la raison. Et Whispers nous dit que rien ne va plus parce que l’Homme a perdu la raison. Comme l’amour, les plus bas instincts, la haine, la revanche, etc. sont bel et bien des émotions, des émanations du cœur. Il y en a de positives, d’autres négatives. Mais Chari n’a jamais dit qu’il fallait n’écouter que les émotions positives issues de son cœur, il dit qu’il faut écouter son cœur, c’est tout !
L’Homme a écouté son cœur, il en a perdu la raison mais pas gagné la spiritualité pour autant. Et rien ne va plus, il faut tout changer. L’Homme doit retrouver la raison, donc renouer avec la sphère du mental. Mais il doit aussi progresser spirituellement. Alors comment ?
Une contradiction de plus, comprenne qui pourra, ce n’est pas la dernière…

Danger, le châtiment arrive !
Whispers exploite les peurs. Depuis la fin des 30 glorieuses et le premier choc pétrolier, notre monde va de crise en crise. L’année 2011 est l’année des catastrophes : climatique, nucléaire, économique, financière et sociale, etc. Le monde est dans la crise en permanence. Whispers en profite et surfe sur la vague du déclinisme ambiant. On n’est plus très loin de l’apocalypse (j’y reviendrai)…
L’Homme devra payer pour ses erreurs, c’est le châtiment divin. On est proche de l’imaginaire judéo-chrétien où, irrité par les humains, Dieu déclencha le déluge.
Whispers voudrait-il nous faire croire à la vengeance d’un Dieu cruel ? Et que la SRCM sera l’Arche de Noé ?
Un Dieu vengeur et cruel, est-ce là l’image de Dieu dans la spiritualité façon Sahaj Marg ?

Cataclysmes ou apocalypse ?
Tous les ingrédients de l’apocalypse sont présents, mais le mot n’est jamais prononcé. Whispers lui préfère une nouvelle ère de cataclysmes. D’un whisper à l’autre, les causes passent du nucléaire au climat et réciproquement. Pour le nucléaire, la responsabilité humaine est évidente, mais pour le climat elle est beaucoup moins nette. Cela n’arrange pas le discours qui veut à tout prix culpabiliser l’humanité.

Whispers hésite entre catastrophe nucléaire et dérèglement climatique
Dans une autre vie, Babuji annonçait déjà que la chaleur du soleil diminuait, que le gulf stream serait dévié, que des volcans produiraient des gaz toxiques pour l’humanité et que le Royaume-Uni s’enfoncerait sous l’océan, etc. C’était déjà dans Reality at dawn, au début des années 50 !
Difficile dans ces conditions de remplacer complètement les dérèglements climatiques par une catastrophe nucléaire aujourd’hui, sans totalement désavouer Babuji…

Châtiment divin ou responsabilité humaine ?
La SRCM, qui se défend d’être une religion, en emprunte tous les codes : le monde est mauvais, le châtiment et l’apocalypse arrivent, la SRCM est la solution, la solution pour une élite (on y reviendra).
Reste la problématique de la responsabilité humaine. Très présente au départ, elle s’efface ensuite dans la nature de l’apocalypse. C’est donc bien d’un châtiment divin dont il s’agit.
Qui sommes nous donc pour adorer un Dieu qui nous juge et nous administre son châtiment ?
Des masochistes ?

Les mots ont un sens !
Arrêtons nous d’abord sur le vocabulaire : une nouvelle race, une élite d’âmes va régénérer l’humanité. Les termes employés par whispers sont terriblement connotés. Ils rappellent les heures sombres du racisme et de l’eugénisme qui ont sévit durant la fin du 19ème et la première moitié du 20ème siècle.
C’est loin d’être anodin, car il eut été possible tout aussi bien de dire que l’espèce humaine n’avait pas achevé son évolution, que celle-ci était à l’œuvre en ce moment même, avec le développement de nouvelles capacités spirituelles. Ce que des gens du Sahaj Marg ont eux-même déjà qualifié d’évolution involutive, vers l’invertendo ou état transpersonnel.
Mais voilà, plutôt qu’utiliser le langage scientifique de la théorie de l’évolution ou le langage du courant de la psychologie transpersonnelle, whispers renoue avec l’eugénisme.

Babuji judéo-chrétien
L’homme est mauvais, il court à sa perte, le châtiment divin arrive, des cataclysmes vont se déchaîner, ce sera l’apocalypse. Mais dans sa grande bonté, Dieu sauvera l’humanité grâce à la nouvelle race soutenue par la SRCM qui se profile à l’horizon… comme il avait permis l’Arche de Noé au cœur du Déluge !
La race élue n’arrive pas à s’intégrer parce qu’elle est différente, il n’y a qu’au Sahaj marg qu’elle est comprise et appréciée, parce que c’est là qu’est la voie de l’avenir, le moyen de rejoindre cette nouvelle race, peut-être d’en faire partie. Le Sahaj marg est la solution…
Le Babuji des whispers emprunte tous ses codes au judaïsme et au christianisme. Il reprend typiquement, à la lettre, le discours judéo-chrétien Ce n’est pas très surprenant quand on pense que sa médium est française, une occidentale elle-même nourrie au biberon de la culture judéo-chrétienne.

Beaucoup d’appelés mais peu d’élus ?
Une élite sauvera le monde : il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus, sauf que beaucoup réussiront. Nous voilà de nouveau face à une des multiples contradictions du Sahaj Marg.
La SRCM est un Club réservé à une élite. D’ailleurs ces messages s’adressent aux "Membres de la Fraternité Humaine". Le chemin est étroit et plein d’embûches. Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Bref, vous avez de la chance de faire partie de cette élite, ce n’est pas donné à tout le monde, estimez vous heureux. Vous faites partie du Club…
L’élitisme est une attitude indispensable à tous les groupes pour renforcer la cohésion interne et donner envie d’y entrer à ceux qui sont au dehors. La SRCM cultive très bien cet élitisme avec sa soi-disant méthode unique et inégalée ! Certes, mais à force de cultiver ce sentiment, elle renvoie aussi l’image d’un Maître parfait, si éloigné du commun des mortels abhyasis qu’il devient impossible de le rejoindre ou même de s’en approcher. Le risque pour Chari, c’est que surgissent alors des comportements négatifs face aux difficultés. Or il ne faut pas que les abhyasis baissent les bras, renoncent ou abandonnent la partie. D’où cette concession lâchée de temps à autres : beaucoup réussiront…

« un créneau vibratoire approprié à la subtilité de leurs corps éthérés »
Admirez la beauté de la formule ! Ajoutez y une pincée d’enfants indigo aux perceptions extra sensorielles et nous voilà plongés au cœur du New age, au plus profond de l’occultisme et de l’ésotérisme occidental.
La médium des whispers a entrepris une vaste réécriture dogmatique de l’idéologie du Sahaj marg, mâtinée de new age occidental, et cela convient apparemment très bien à Chari. Je le redis, les mots font sens. Entre judéo-christianisme, racialisme et New age, la personnalité de la dite médium transparaît et s’éclaire.
Pourquoi Chari accepte-t-il cette évolution/révolution du Sahaj marg ? Que cherchent-ils à faire ? Parvenir à une occidentalisation/globalisation du concept ?

Revoilà les extraterrestres !
O n les avait un peu oubliés, perdus de vue. Mais le Babuji de Whispers nous dit bien qu’une invasion d’extraterrestres, une puissance étrangère à cette planète, va se produire.
Mais alors, quid de la race élue, nos enfants indigo ? Sont-ils les extraterrestres dont-il nous parle ? Sommes nous déjà envahis par des petits hommes verts ? Nos propres enfants indigo seraient-ils des envahisseurs ? Ou bien les collaborateurs de nos envahisseurs ? Est-ce le début de la guerre des mondes ?
On nage en pleine science-fiction…
Pour l’anecdote, on notera au passage que les pyramides sont devenues des vestiges de relais interplanétaires. Les pharaons étaient-ils des extraterrestres ? Les Egyptiens qui ont construit leurs tombeaux étaient-ils tout autant de petits hommes verts ?
Au-delà des immenses qualités déjà citées de la médium de Whispers, ajoutons qu’elle est aussi totalement inculte…

Le Nouveau monde
Le Nouveau monde que nous promet Whispers sera complètement différent. Il sera assaini, fortifié et éclairé. Il correspondra aux normes prévues, et aura une nouvelle structure qui se dessine en lettres d’or, hors de portée de notre compréhension. Il protègera l’équilibre universel, grâce à un savoir prodigieux.
C’est un peu léger ! L’imagination de notre chère médium laisse à désirer. Elle n’est jamais aussi bonne que lorsqu’il s’agit de critiquer notre monde actuel. Mais pour ce qui est de parler du monde futur, c’est le service minimum : il sera différent, incompréhensible… mais il correspondra aux "normes prévues". Ouf, nous voilà rassurés ! Mais quelles sont-ces normes ? Mystère…
Notre inculte médium n’a décidément pas beaucoup d’imagination…

Sauve qui peut : il n’y a pas de temps à perdre, le temps n’existe pas
« Un nouveau cycle commence avec ce siècle. Dans un quart de siècle, la terre connaîtra une grande tourmente ». Donc, selon Whispers, le 21ème siècle marque le début du processus "châtiment-apocalypse-nouveau monde". Dans 25 ans, la tourmente, début de l’apocalypse ?
N’oublions pas que dans les années 50, le Babuji d’avant le Brighter world annonçait déjà le début de la tourmente, le glissement des pôles, etc.
Mais c’est encore plus compliqué pour la suite, beaucoup plus imprécis : la race élue, déjà présente parmi nous, émergera « après un temps assez long ». Et le nouveau monde n’existera que « dans les siècles futurs », tout en sachant que ce « n’est pas pour demain, c’est un futur lointain » et que, comble des choses, « ces prophéties ne concernent pas notre temps ».
L’explication surgit ensuite : « Tout est éphémère ici-bas. Dans l’univers, la notion de temps n’existe pas ». Et pourtant, le Babuji du Brighter world nous le répète inlassablement, il n’y a pas de temps à perdre…
Vive les contradictions ! Une seule certitude, l’apocalypse n’est pas pour le 21.12.2012 ! Ouf, nous voilà en partie rassurés…

Des souris de laboratoires dans les mains d’un savant fou
« Il n’y a donc pas de temps à perdre », et pourtant c’est « inéluctable, irréversible et programmé ! »
Au fil des pages, Whispers ne raconte qu’une seule chose : réagissez pendant qu’il en est encore temps parce que vous ne pouvez plus rien faire…
Décidément la médium de Whispers joue avec les nerfs des abhyasis et se moque de ce qui leur reste d’intelligence. A moins que ce ne soit pour leur insensibiliser définitivement les dernières connexions neuroniques qui leur restent.
Et ça continue ! Chari a érigé Whispers en Bible du Sahaj marg, le Babuji du Brighter world nous exhorte à lire ses prophéties pour nous préparer, mais il ajoute que « ces prophéties ne nous concernent pas »…
« Le monde nouveau correspondra aux normes prévues », donc pas d’inquiétude, il a tout prévu, tout décidé, tout programmé.
Ce qu’il nous confirme enfin une seule et petite fois au détour d’une phrase : « Cette planète est en quelque sorte expérimentale, soumise à des tests nombreux. »
Avez-vous enfin compris ? Nous sommes des pantins, des marionnettes dont on tire les fils invisibles en tous sens ! Nous voilà enfin ramenés à notre humble condition de souris de laboratoire dans les mains d’un savant fou nommé Babuji…

Urgence et incompréhension

Il y a urgence, voilà le premier message inlassablement répété. Il serait temps d’ouvrir les yeux. Mais c’est secret, vous ne pouvez pas comprendre et cela ne vous concerne pas. Seul Chari est à même de décoder ces messages, d’ailleurs on ne vous en dévoile pas la stratégie.
Donc, dans Whispers, on vous répète inlassablement un message d’abord tenu secret, et ensuite que vous ne pouvez pas comprendre. La contradiction est manifeste, permanente et probablement volontaire. La médium est passée maître dans l’art de dire tout et son contraire. Les abhyasis lisent mais ne bronchent pas…

Un Babuji bien présomptueux
« Il serait temps de leur ouvrir les yeux sur leur petite personne. Cette planète est expérimentale et soumise à de nombreux tests. » Le Babuji de Whispers est bien présomptueux. Notre petite personne se porte bien, souhaitons que la médium ne s’occupe que de sa Personnalité spéciale et ne nous soumette pas à des tests expérimentaux. Nous ne nous en porterons que mieux…

2 commentaires:

Alexis a dit…

Voici le début d'un dernier travail de présentation et de mise à jour :
- Lalaji, entre soufisme et santmat
- Dinesh, petit-fils de Lalaji
- Quelle fut la nature de la relation entre Babuji et Lalaji ?

Elodie a dit…

Tous mes meilleurs voeux à toutes et tous,
Alexis a aussi publié le sixième et dernier volet de son décryptage de Whispers.
C'est à retrouver et débattre sur ce lien
Bien affectueusement,
Elodie