La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3445 commentaires – Dernier ajout le 14/05/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

31 mars 2010

Le Sahaj Marg de Babuji est mort un mois d’Avril 1983

Avril, c’est le mois des célébrations de Babuji.
Né le 30 avril 1899 et décédé le 13 avril 1983, Babuji sera bientôt fêté de tous côtés.
Par Navneet Kumar Saxena, son petit-fils et actuel président de la Shri Ram Chandra Mission qu’il a créée en 1945. Par Chari, son successeur autoproclamé qui, sous le prétexte de multiplier ses disciples, a tant et plus dévoyé son enseignement. Par K.C. Narayana, fils du Docteur K.C. Varadachari, son plus fidèle disciple et ami, mort trop tôt pour lui succéder. Par Kasturi Chaturvedi, celle qu’il avait désignée comme la sainte du Sahaj Marg. Et par tant d’autres encore.
Aucun d’entre eux n’est d’accord. Le seul point qui les unit est leur haine respective les uns pour les autres. Voilà ce qu’ils ont fait du Sahaj Marg de Babuji. Un système spirituel qu’on se dispute et que l’on s’arrache. Il a suffit qu’il disparaisse pour que ses disciples se déchirent.
"La spiritualité unit, la religion divise" disait-il.
Il a suffit de son décès pour qu’ils transforment cet espoir spirituel en l’une des pires religions qui soit.
Où l’on ment sans vergogne, jusqu’à lui prêter des paroles de louanges pour son fils spirituel, grâce à de dangereux escrocs qui se font passer pour médium.
Où l’on s’étripe devant les tribunaux et en dehors pour la possession de richesses foncières et immobilières.
Où l’on ne rêve plus que du pouvoir sur les Hommes à défaut d’obtenir une petite place aux côtés de Dieu et de ses saints.
Voilà ce qu’ils ont fait du Sahaj Marg, une spiritualité morte le 13 avril 1983.
Requiesquat in pace.
Elodie

15 commentaires:

jaon a dit…

C'est inconcevable pour une méthode d'un Maitre, un véritable saint, pouvant élèver l'humanité à son plus haut degré, de le voir dans telles situations.
Je ne penserai jamais que ça été
le voeu de Babuji.
jaon

Anonyme a dit…

Elodie...

En anglais on dit: RIP (Rest in Peace ... Repose en Paix)), ou les "irrévérents" disent: RISE IF POSSIBLE (lève-toi si possible)...

Si j'étais "spiritualiste" or "spiritiste", je demanderais a l'esprit de Babuji de faire la paix parmi ses "apôtres" et ses disciples. Mais ça fait combien longtemps que les gens prient les dieux religieux et les esprits des Saint(e)s pour la paix? Plutôt que nous donner la paix, les Religions et les "esprits" nous donnent les divisions; les séparations et les guerres. Il faut se debarasser des Religions et des Sectes ... ou du moins, leurs enlever leur pouvoirs dans nos vies et nos sociétés, mais ce n'est pas pour demain. Peut-être après la REVOLUTION INFORMATIQUE! Peut-être quand notre espèce sera moin naif!

Mais comme nous savons tous par l'exemple du Christianisme, l'UNITE est la besogne des HUMAINS, pas des Religions et pas des esprits ou de l"ESPRIT qui est déja UNITE ...

C'est un peu triste mais les graines de ces discordes sont déja là a la formation du Sahaj Marg, mais avec les disciple de Lalalji ...

Maintenant, le Sahaj Marg, c'est une autre "division" de plus, et ce n'est pas la fin ... Après Chari, il y auras d'autres divisions...tout comme dans les autres RELIGIONS ... la religion, ça DIVISE!

Don...

Anonyme a dit…

It is so unfortunate to read "une spiritualité morte le 13 avril 1983."

Spirituality cannot die, no-one ever says spirituality died with Vivekananda, no-one ever said spirituality died with Jesus...

Fact is, babuji was not a spiritual person, nor did he contributed positively to our society.

Kasturi, Navneet, Chari Verdhachari et-al, all are product of babuji's teachings, and they cannot be said to be spiritual, hence babuji also was not spiritual. Lets speak the truth, problem begun in 1945 and is continuing even today.

Anonyme a dit…

En fait dès qu'une organisation (ou une religion ) s'occupe de spiritualité, c'est un peu le bazar!
On retrouve tous les ingrédients d'une organisation humaine....

Moralité:La spiritualité ne se trouve pas dans une organisation quelquelle soit.

En même temps cela s'appelle " grandir " En finir avec la recherche du Papa idéal ( le Maître ) et de la Maman aimante ( l'organisation )et des frères et soeurs ( les méditants )...

Plutôt que de s'occuper des autres (Chari, Narayana, Babuji ), des différentes organisations ( S.R.C.M,I.S.R.C etc .. ) , des trahisons et des tromperies ( réelles ou supposées ), pourquoi ne passons nous pas notre temps à devenir " spirituel " ?

Pourquoi ne pas se prendre en main, pûtôt que de ressasser des vieilles rancoeurs ?

Parce que si la spiritualité ne se trouve pas dans ces mouvements, elle ne se trouve pas non plus dans ce blog...!

Constater c'est " Viveka ", mais c'est une constatation sans état d'âme..

S'éveiller... c'est voir tout, totalement et pas seulement chez les autres... surtout chez soi !

La déception qui perdure, ce sont des sentiments humains, mais ce n'est pas non plus la spiritualité.

Dénoncer ( aussi louable soit l'entreprise ) ce n'est pas la spiritualité !

A plus

Peter

Elodie a dit…

Bonjour Peter,
Je n'ai jamais imaginé que ce blog puisse un jour devenir "spirituel". Au départ, j'espérais que nous ferions évoluer la SRCM vers de nouvelles pratiques, plus respectueuses de la spiritualité. Mon espoir s'est vite avéré vain et ce blog est devenu un lieu de dénonciation d'une escroquerie à la promesse spirituelle.
D'ailleurs, l'autre blog "pour que vive la spiritualité" n'a pas vécu bien longtemps, et j'étais la première à ne pas savoir quoi dire.
Qu'en est-il de l'organisation à laquelle tu appartiens, l'ISRC de K.C. Narayana ? A te lire, on croirait que tu as pris tes distances ou que tu l'as quittée.
Bien affectueusement,
Elodie

Elodie a dit…

Bonjour anonyme,
Babuji n'était-il pas "spirituel" ?
Plusieurs défauts de Babuji ont été listés sur ce blog, mais de là à dire qu'il n'était pas spirituel, j'ai du mal à l'accepter.
Il me semble que c'est tout de même une personnalité qui a apporté beaucoup à la spiritualité.
Affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

@ Elodie,

J'ai le sentiment de vivre depuis un moment une spiritualité plus adulte qu'auparavant.

Ce qu'on cherche ne se trouve pas dans l'organisation ...

L'organisation est polluée par les uns et les autres.( et bien sûr par nous-même en réaction aux uns et aux autres )

Babuji était manifestement une personnalité spirituelle... mais l'organisation mise en place par lui ...? ( se souvenir des mise en garde du Dr Varadachari )

Chari est à mon avis quelqu'un de spirituel ( lorsqu'on a la chance de se trouver prés de lui, on ressent cela... ). L'organisation, elle, ne ressemble pas à cela .. ( c'est un euphémisme !

Narayana,qui est plus accessible que Chari, est lui aussi spirituel . J'ai passé plusieurs heures chez lui à attendre ( et je suis impatient ) dans une béatitude surprenante!

L'ISRC n'accueille pas beaucoup d'occidentaux et les comportements des occidentaux doit beaucoup choquer. ( et réciproquement )

J'ai retrouvé à l'ISRC le même côté qu'à la SRCM. Un petit côté dogmatique ( tu dois, il faut que, Babuji a dit , Narayana a dit... ). Cela ne me semble pas prendre l'être humain dans sa globalité. La capacité d'écoute n'est pas a son maximum. Plus comme je le disais plus haut les quiproquos innombrables dus à notre éducation ( + la différence Orient/ Occident ). Le côté occidental ( je pose des questions, cela veut dire que je m'intéresse et que j'exerce mon esprit critique - voir Descartes-) n'est par forcément bien accueilli par l'organisation. Pourtant ( l'esprit critique ) a été prévu dans les statut de l'association. Mais sa mise en application ... c'est une autre histoire . Il faut peut-être le faire à l'indienne ... mais ça, je ne sais pas faire .

Et pour le Blog que j'ai toujours soutenu, je n'ai jamais pensé qu'il deviendrait - spirituel -, j'ai espéré qu'en exercant notre esprit critique nous soyions plus à même de devenir spirituel nous-mêmes.

La critique, la dénonciation n'a jamais fait augmenter la spiritualité des membres qui s'y adonnent. Pour moi c'est une étape.. et après , il me semble que ce serait bien de se poser la question " Avec tout cela, malgré tout cela qu'est-ce que je fait" ?

Tu as raison Elodie, l'espace consacré à la spiritualité n'a pas eu le succès escompté.

Tu as mon mail, je crois, et nous pouvons peut-être communiquer à ce sujet .

Sinon cela me rappelle, la fameuse histoire des deux moines qui traversent un gué ( l'un d'entre eux aidant une femme à traverser ) , et le plus jeune qui n'arrête pas de critiquer le plus ancien qui avait touché la femme , alors qu'il n'aurait pas du.. etc .....

Et le plus ancien , de lui répondre - moi, cette femme cela fait longtemps que je l'ai lâché .. !

A plus

Peter

Elodie a dit…

Re-Bonjour Peter,
Honnêtement, je ne sais pas comment discuter de spiritualité sur un blog. Notre courte et timide expérience m'a laissée assez désemparée. Je me sens bien incapable d'écrire sur le sujet, cela se vit et l'écriture me semble incapable de rendre compte de ces expériences. Il faut pouvoir échanger longuement en vis à vis pour approcher un tout petit peu l'expérience d'autrui.
Si tu as des idées, rien ne t'empêche de relancer les choses sur le blog (il existe toujours) ou ailleurs, j'en ferai la publicité, mais pour ma part j'y ai complètement renoncé.
Tu peux aussi lancer le débat sur mon blog habituel, cela ne ferait pas de mal que les discussions reprennent.
Quant à l'ISRC, n'es tu pas choqué par la personnalisation faite par Narayana et dénoncée par Alexis (le site internet sur lui et sa famille) ? C'était bien la dernière chose que j'aurais imaginée de sa part. Qu'il crée un site à la mémoire de son père était logique et vraiment bienvenu, à mon avis. Mais un autre sur lui-même, je n'ai pas compris, et les remarques d'Alexis m'ont touchée.
Bien affectueusement,
Elodie

Alexis a dit…

@ Elodie,
Je te croyais devenue une fan inconditionnele de kasturi ???

Alexis a dit…

@ Peter (& inès)
C'est la critique de Narayana par Elodie qui te fait réagir ?
Plus sérieusement, j'apprécie ta critique de l'organisation en tant qu'"establishment". Ca veut dire que tu gardes le recul nécessaire...
Amusante mais ô combien justifiée ta remarque entre Descartes et l'adhésion totale à un guru indien !
Sinon, n'oublie pas que les lecteurs de ce blog ne sont pas tous passionnés de spiritualité. Moi le premier, mais qu'en est-il des familles d'abhyasis, ces maris qui ont vu leur ménage brisé par Chari ? Je ne suis pas sûr qu'ils soient très tentés par la spiritualité...
Une remarque de mécréant : suite aux multiples questions que j'ai pu vs poser à tous. L'expérience spirituelle se vit mais ne se partage pas. C'est un peu ce qu'Elodie exprime ds son post précédent !

Elodie a dit…

Bonjour Alexis,
Tu es toujours aussi mordant. Je ne suis fan de personne. Mon expérience passée m'en aurait guérie si tel était le cas.

Cependant, Soeur Kasturiji me semble être la personne la plus incorruptible, celle qui a conservé le plus de rigueur parmi les grands disciples de Babuji.
Si l'on juge sur les actes, c'est la seule à avoir réagi aux critiques acerbes qu'un certain nombre d'entre vous ont tenu en fermant son site internet, alors que tu disais qu'elle cherchait la publicité pour se positionner dans la succession à la tête de la SRCM. Je te mets au défi de me donner un exemple où elle n'a pas semblé agir de manière désintéressée.

Sinon, oui, tu as mieux exprimé que moi ce que je ressens : la spiritualité se vit mais ne se partage pas.

Affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

Salut à tous...

La spiritualité se vit mais ne sa partage pas

La Spiritualité, c'est pour ceux qui sont déja "isolés" de leur société, famille, amis, etc... bien qu'ils y vivent, c'es't une vie de mécontentement et de "désesperation silencieuse". Dans la société, le/la spirituel(le) ne voit que la corruption dualiste, l'illusion. Alors les sectes et les religions, sous guise de mouvements spirituels, offrent à ceux qui cherchent une spiritualité parmi les foules, une "famille", des soit-disant ami(e)s, et même des "époux(ses)"...mais peu (un soupçon) de Spiritualité Alors, c'est là leur succès ...

Mais la "spiritualité" ne se trouve vraiement pas dans les "organizations", et les vraiement "spirituels" se lassent rapidement des manigances politiques des businessmen nationalistes qui se placent dans les religions et en font leurs "network" ... DIEU pour les businessmen, c'est du BUSINESS des chiffres, des affaires. C'est une place de plus ou ils/elles peuvent vendre leurs services, produits, etc.

Alors discutons ici, pour notre cerveau, mais pratiquons notre spiritualité et nos experiences de la REALITE par nous-mêmes, dans l'isolation qui nous est si chère ... En bons spirituels, entrons en relations avec l'ESPRIT au sein de nous-tous ... mais discutons en publique!

On est né seul et on meurt seul. On va au Divin seul. On va au diable avec les foules!

Les foules, nous en faisons parti afin de gagner notre pain quotiden et faire nos affaires. Mais, chercher la SPIRITUALITE parmi les FOULES, c'est chercher midi à quatorze heures!

Don...

Anonyme a dit…

@ Elodie

Je ne peux témoigner que de ce que j'ai vu :

Narayana n'est pas du tout dans le culte de la personnalité. Il n'est pas du tout dans le charme ( il ne cherche pas à séduire ). Il était très étonné que les Occidentaux soient à ce point préoccupés par l'image.Il est nature.

Personne ne le prend en photo, et je n'ai jamais vu une photo de lui chez un méditant ou un précepteur.


La plupart de ces discours expliquent ce qu'il a compris de l'enseignement de son Maître.

Il est accessible, mais ne désire parler que de spiritualité ( no gossip ).

Voilà ce que j'ai vu.. pour le reste, je ne sais pas ! et je n'ai pas d'explication.

Mais... c'est un autre monde .. C'est l'Inde profonde ( presque pas d'Occidentaux ).

Moi ce qui m'avait choqué, c'est dans leur Ecole de slow learners ( gratuite ), il y avait affiché aux murs des paroles de Babuji...

Dans leur clinique ( gratuite également ), il y avait dans le bloc opératoire des paroles de Babuji...

Le côté positif.. j'ai vu des enfants manger à leur faim, heureux d'être là.Et je sais que des personnes qui n'ont pas accès aux soins seront soignés.

Il n'y a pas de cotisation en Inde, uniquement des Dons. Ce que j'aime c'est que la Spiritualité n'est pas désincarnée, l'argent récolté sert aux plus démunis.

@ Alexis

" ménages brisés par Chari "...
C'est une affirmation un peu péremptoire ! Comme si Chari avait le désir, la possibilité, la volonté de briser des ménages ?
Alors que tous ces discours portent sur la continuité dans le couple. Relis les discours de Chari, tu verras que c'est un Indien - traditionnel -, et qu'il a toujours défendu l'idée d'un couple - à vie -, qui perdure même après la mort de l'un des deux .



Ensuite, on fait le même reproche à la psychanalyse ( briseur de ménage ), c'est un peu pareil...

Il y a des gens qui sortent d'une certaine transe ( pour rentrer dans une autre ... mais ça ils ne le savent pas encore ), et qui décident de changer de partenaire..., suite à une activité qui leur a ouvert les yeux ( psychanalyse, psychothérapie, développement personnel, méditation etc ... ), c'est leur choix .. et on ne peut accuser personne !


"L'expérience spirituelle se vit mais ne se partage pas"

Ce n'est pas une phrase qui me choque. Ce qu'il est possible de partager, après avoir fait une expérience spirituelle.. c'est une attitude spirituelle.. et ça , ça se partage. Une expérience spirituelle, sans l'attitude qui en découle... cela me semble un peu masturbatoire! Moi, Mon expérience,Mon impossibilité d'en parler etc ...

Si certains font des expériences spirituelles, on devrait pouvoir le discerner dans leurs attitudes .. ! ? Ne croyez-vous pas ?


A plus

Peter

Anonyme a dit…

@ Peter / @ Alexis

" ménages brisés par Chari "...
C'est une affirmation un peu péremptoire !

Oui et elle peut l'être! Je ne connais pas les discours de chari sur le couple, mais assez bien ceux "égotiques" sur l'amour du maître, ou ceux "despotiques" sur l'obéissance.
Les témoignages de couples brisés sont nombreux et je peux malheureusement en parler...Chari non seulement a défait beaucoup de couples mais il en a arrangé (choisi) aussi, il se joue du couple comme du reste. La pratique intensive et durable des rites de la srcm ne peut pas être compatible avec une relation normale de couple.Toutes les dépendances sont progressives dans le temps et notamment les comportements addictifs soigneusement incités par la srcm.Lorsque l'un des deux ne fait pas parti du trip, un écart se creuse inévitablement, et l'abhyasi s'enferme et s'isole dans sa secte, dans celle-ci comme dans tant d'autres. Au nom du respect de la liberté de penser ou de croire, le conjoint non méditant va essayer de composer, de supporter. Mais dans le temps il sera témoin privilégier du basculement; du passage sournois du libre choix initial à l'asservissement final. Dès lors la victimisation de l'être aimé et l'impossibilité de faire appel à sa raison modifie la relation en profondeur et le couple se perd...
Dans mon cas, elle est percepteur, c'est pire, un calvaire !
Oui,une pratique assidue à la srcm crame tout, y compris et surtout ceux qui entourent et tentent de s'interposer pour éviter le pire.
Et même l'amour n'y peut rien !

Martin

Alexis a dit…

@ Peter,
L'expérience spirituelle ne se partage pas, c'est ce que j'ai déduit de tous vos commentaires. Parce que quand vous en parlez, on ne voit rien de différent d'une simple méditation, et ce n'est pas faute de vous avoir demandé des précisions...
Mais personnellement, je rejoins l'avis de Don, la spiritualité c'est le refuge des inadaptés !

Expérience à discerner dans leurs attitudes ? Ouais ben, l'attitude de Chari n'est pas toujours des plus spirituelle. C'est bien là le hic ! Expérience spirituelle et attitude ne vont pas toujours de pair. Il y a des attitudes qui font fuir.

Ménages brisés : Depuis quand juge tu Chari sur ses discours ? C'est nouveau ! Qu'est ce donc qui importe, les actes ou les discours ? Les exemples concrets ne manquent pas...