La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

14 octobre 2009

A la conquête de l'Europe

Le VBSE pour l'Europe ?
Il est temps de développer l'éducation spirituelle basée sur des valeurs (VBSE) dans toute l'Europe, vient d'annonce Ajay Kumar Bhatter. Tous les coordinateurs VBSE devraient présenter et développer les activités VBSE aux abhyasis dans leurs pays européens. Une première rencontre aura lieu à l'ashram de Berlin du 16 au 18 octobre 2009...
Il est grand temps de s'inquiéter, le VBSE a fait des ravages en Inde. Il ne faudrait pas qu'on en arrive au même résultat en Europe.
Je vous propose un bref retour sur quelques faits saillants en guise d'illustration.

Le Sahaj Marg Research and Training Institute (SMRTI) s'est intéressé au jeune et au très jeune public dès 2000. Il a développé des fables et comptines pour développer la "Culture du Sahaj Marg" auprès de la petite enfance et mis en place toute une gamme de services pour les jeunes, ainsi que des programmes pour leurs enseignants. Il a aussi encouragé la constitution de groupes de méditation dans les universités, américaines notamment.
Tout cela a amené l'institut à créer une sorte de guide des valeurs pour une éducation dite spirituelle (Value Based Spiritual Education, VBSE), à destination des éducateurs, des enseignants et des parents. Et il a rapidement été utilisé dans l'éducation et la formation des enfants et des jeunes par les adeptes du Sahaj Marg. Il serait aujourd'hui utilisé par plus d'une centaine d'écoles en Inde, selon la Shri Ram Chandra Mission. Sous des dehors très humanistes, il véhicule la pensée de Rajagopalachari, souvent moins reluisante.
Mais cela ne lui a pas suffit. Toujours en quête de reconnaissance et de respectabilité, Chari a créé sa propre école le 28 février 2005, la Lalaji Memorial Omega School qui est devenue plus tard internationale (LMOIS), où est largement utilisé le VBSE. Echoes India de juillet 2008 s'attardait sur les camps d'été de la SRCM pour les enfants et les jeunes, citant pas moins de 8 exemples indiens, où est encore largement utilisé le VBSE.
Il ne lui restait alors plus qu'à profiter de son accréditation auprès de l'UNDPI. Tout cela s'est donc concrétisé le 12 août dernier dans une compétition nationale de dissertation proposée aux jeunes dans toutes les écoles de l'Inde à l'occasion de la Journée internationale de la jeunesse, organisée par la SRCM en collaboration avec le Centre d'information des Nations unies pour l'Inde et le Bhoutan (UNIC).

Selon la SRCM, cette action aurait mobilisé près de 75 000 enfants et jeunes participants de 10 à 24 ans en 2008, sans la collaboration de l'UNIC.

Combien y en a-t-il eu cette année avec l'UNIC ?
Est-ce cela que nous souhaitons pour l'Europe ?
Alexis

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je me permets de vous écrire car je suis la petite-fille d'André Poray.
Je le connaissais malheureusement assez mal et j'aimerais en apprendre plus sur lui.
Pourriez-vous m'aider? Comment puis-je vous contacter directement?
Je vous remercie,

May-Aurore

Elodie a dit…

Bonjour May-Aurore,
J'ai le regret de ne jamais avoir rencontré votre grand-père. Je ne sais pas si quelqu'un ici l'a connu. Si oui, qu'il se manifeste.
Bien affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

Peut etre Cyrille Roux?

Alexis a dit…

@ May
Je ne connais pas non plus André Poray, mais Mickael en parle dans son blog en anglais (voir http://innercircleofsrcm.blogspot.com/). Il décrit notamment la vive opposition française faite à Chari, emmennée notamment par Poray, ce qui en a fait un ennemi de Chari (à Munich en 1980 et à Paris en 82).
sinon, il y a bien évidemment cyrille roux (0612380606@sfr.net) qui dit l'avoir connu pour l'avoir suivi plutôt que Chari. Et s'il ne l'a pas si bien connu que ça, il doit être capable de te mettre en contact avec des gens qui l'ont très bien connu.
A mon tour de poser des questions, même si tu dis l'avoir peu connu. qui était-il ? quelles impressions t'a-t-il laissées ? qu'est ce qui l'intéressait ?
Et plus prosaïquement, pezux-tu nous dire quelle année il est né et quelle année exactement il est décédé ?
Et bon courage dans ta quête personnelle
PS à cyrille si tu lis cela, ça serait sympa de nous faire profiter de tes connaissances plus approfondies sur ce haut personnage de la spiritualité française. Merci

Alexis a dit…

Encore et toujours Whispers

Le vendredi 26 janvier 2001 à 10 heures, Babuji aurait prononcé ces paroles relatées ainsi dans Whispers : "Si le nombre de nos aspirants est stationnaire, voire en régression en certains endroits, il n'y a rien d'alarmant à cela. Ne t'ai-je pas dit, il y a quelques années, que le Sahaj Marg devait s'épurer ?"

Amusant quand on sait que Chari annonce 75 000 abhyasis en 2000 et, 3 ans plus tard, que leur nombre a triplé en Inde. Tout cela pour nous dire ensuite que la SRCM compte 200 à 300 000 adeptes…

Babuji aurait dit cela en 2001, en pleine phase d'expansion ? Peut-être… Mais ce message du monde plus lumineux a été diffusé sur le website de la SMSF le 9 juin dernier seulement, soit juste 9 jours après le discours de Chari sur les changements d'horaires à New Delhi (Change of Satsangh Timings, 31/05/2009) :

"(…) We have made the mistake of not obeying Babuji's principles where he said, "I want quality, not quantity." I believe that somewhere along the way in the past forty five years, this mistake was made by me first, that we started thinking of numbers and not quality so that today we have a great deal of numbers and not much quality."

La communication de la SRCM est vraiment bien rodée. Soit Babuji était un visionnaire en 2001 (ou bien sa médium ou Chari comme on voudra) et ceux qui diffusent ses messages choisissent sciemment le bon moment pour les diffuser, soit ces messages sont écrits à rebours pour coller à l'actualité. C'est au choix !