La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

14 janvier 2008

Ressources & patrimoine

La participation est libre : tel est le message ressassé en permanence par la Shri Ram Chandra Mission. Effectivement, commencer à méditer selon le Sahaj Marg ne nécessite aucune dépense, aucun engagement. Poursuivre gratuitement dans cette voie devient beaucoup plus difficile. D’abord, on vous incite à acheter les livres de Master Chari, et tout particulièrement « Mon Maître » pour mieux connaître sa pensée. Ensuite, on vous encourage à cotiser auprès de l’association pour en devenir membre. De toute façon, si vous souhaitez rencontrer le maître – ce qui est vivement recommandé – vous devez participer à des séminaires internationaux de la SRCM ®. Pour cela, vous devez impérativement avoir une carte d’identité internationale made in SRCM, ce qui suppose que vous êtes déjà adhérent dans votre pays de résidence, et donc que vous êtes à jour de votre cotisation auprès de votre association nationale…
Sans vraiment vous en apercevoir, vous venez de mettre votre tout premier doigt dans l’engrenage de la vaste machine financière de la SRCM ® ! Ne vous inquiétez pas, elle ne vous lâchera plus jamais…
Les ressources officielles de la Mission
D’après la Shri Ram Chandra Mission, les seules ressources de la Mission sont constituées des cotisations et dons de ses membres, ainsi que de la vente de ses publications. Soit, admettons !
1. Cotisations et donations
Pour participer pleinement à la vie de la Mission, il faut absolument être adhérent. C’est-à-dire payer sa cotisation annuelle à l’association locale de la SRCM ®. En France, il existe 5 types d’adhésions (adhérent, participant, actif, associé ou bienfaiteur), depuis 75 € jusqu’à 1 200 €. Pour participer aux séminaires internationaux, il faut y ajouter une carte internationale d’identité qui coûte à chacun 10 US $.
Au-delà de ces cotisations proprement dites, la SRCM sollicite régulièrement ses adeptes à effectuer des dons pour développer la Mission dans le monde, ce qui constitue l’un de ses objectifs essentiels. En outre, chaque nouveau projet est accompagné de sollicitations financières complémentaires. De même que tous les cataclysmes (tremblement de terre, inondations, etc.) font aussi maintenant l’objet de collectes supplémentaires.
Le formulaire de donation comporte alors inévitablement une formule où Chari s’arroge le droit de détourner la donation au profit d’un tout autre objet que celui qui était initialement prévu.
Dans certains pays, les associations locales SRCM ® sont reconnues d’utilité publique et bénéficient d’une exonération d’impôt sur les donations. Ce n’est pas le cas de la France, où elles sont ainsi donc vivement découragées.
Globalement, donations et cotisations confondues représentent entre la moitié et les deux tiers des ressources des associations SRCM, selon les chiffres qui nous sont connus. Leur montant oscillerait autour de 50 à 140 € par abhyasi cotisant selon les pays, hors Inde.
2. Des publications aux collectors
A l’origine, les éditions SRCM ont été créées du temps de Babuji pour diffuser ses écrits. Rapidement, avec Chari, leur objectif a dérivé. Le souvenir constant (constant remembrance) s’est traduit par l’affichage de la photo du maître dans chaque maison d’abhyasi, puis dans chaque pièce. Les éditions SRCM ont donc vendu des photos souvenirs, en pied, à taille réelle. Puis des badges de précepteur, des T-shirts, etc.
Tous les discours de Chari, ses moindres paroles, sont retranscrites, revues et corrigées (censurées ? ), compilées puis publiées. Chaque événement est immortalisé par un photographe dûment accrédité, puis fait l’objet d’un album souvenir. Et du livre ou de l’album, on est passé aux CD puis aux DVD…
Les imprimeries SRCM se sont transformées en une vaste entreprise multimédia, expédiant ses produits marketing aux quatre coins du monde.Pour financer les investissements nécessaires à cette évolution, la SRCM ® s’est procurée une trésorerie en proposant des abonnements à vie, d’abord pour ses différentes publications papier, puis pour ses publications audiovisuelles, moyennant 1000 €.
Aujourd’hui, tout nouveau projet est accompagné de ses produits dérivés chargés de financer tout ou partie des dépenses afférentes. Ainsi, la création de l’école LMOIS a coïncidé avec la sortie du livre « Whispers in the Brighter World » vendu 250 €, le 80ème anniversaire de Chari avec un coffret de DVD « He, the Hookah and I » pour 1000 €, etc.
Associations et fondations
Si les associations locales ont longtemps abrité l’intégralité des finances de la Mission, les choses ont évolué. Santosh Khanjee, encore lui, a aussi réorganisé les comptabilités nationales et les flux financiers, en y ajoutant des fondations.
1. Des comptabilités locales très encadrées
Les cotisations sont collectées au niveau des centres. En France, 60 € sont prélevés sur chaque cotisation pour remonter à l’échelon national. C’est donc en gros 15 € par abhyasi qui restent au niveau du centre et doivent permettre de faire face à l’ensemble des dépenses locales. A raison de 25 abhyasis par centre, cela fait un budget moyen de 375€. Mais il y a des petits centres et de plus grands avec location de salle ou ashram en propriété, chacun devant se débrouiller pour assurer son indépendance financière.
Si un centre veut ouvrir un compte bancaire, il doit en demander l’autorisation directement à Chari qui y disposera d’une signature individuelle et permanente. Tous les trimestres, un rapport financier doit être envoyé au président Chari ou à son secrétariat (OSIA). Tous les ans, un budget prévisionnel doit leur être soumis pour approbation. Si une dépense atteint 1000 US $, un accord préalable de l’OSIA est indispensable. De même pour tout nouvel investissement…
L’association nationale récupère donc la plus grosse partie des cotisations et elle est soumise aux mêmes règles de gestion que les centres. En France, c’est donc près de 7000 € qui doivent servir à assurer le fonctionnement de l’association. Ils couvrent les fournitures administratives et les frais de secrétariat, mais aussi des consultations juridiques ou une partie des frais du président Chari.
Le fonctionnement de l’association constitue seulement l’une des trois activités de la comptabilité analytique de l’association, avec la vente des publications et la tenue des séminaires. Chacune de ces activités doit équilibrer ses recettes et dépenses propres.
L’ensemble des ressources officielles des associations locales de la SRCM ® représenterait de 77 à 229 € par abhyasi, selon les pays hors Inde. Si l’on se base sur un chiffre d’affaires moyen de 150 € par abhyasi, 30 € seulement en Inde où les coûts semblent divisés par cinq, on obtiendrait une extrapolation du chiffre d’affaires annuel total entre 5 et 17 millions d’euros pour le « Groupe SRCM », selon qu’on compte 100 à 300 000 adeptes cotisants.
Leur bilan varie plus fortement encore, de 167 à 2092 € par abhyasi. Selon le même type d’extrapolation, avec une moyenne de 750 € par abhyasi, on pourrait évaluer le patrimoine de la Mission entre 25 et 95 millions d’euros.
2. Des fondations très opaques pour gérer le patrimoine
Umesh Chandra Saxena, quant à lui, estimait ce patrimoine en 1997 à quelques 200 millions d’euros, alors que la Mission annonçait seulement 55 000 abhyasis, soit 3636 € par abhyasi ! Si le patrimoine avait suivi la même évolution que le nombre d’adeptes, on atteindrait aujourd’hui quelque chose entre 363 millions et le milliard d’euros… C’est-à-dire que plus de 90% du patrimoine serait camouflé.
Aujourd'hui, la plupart des donations, qu'elles soient financières ou en nature (terres, infrastructures), doivent transiter par les fondations de la SRCM. La première de ces Sahaj Marg Spirituality Foundations a été créée au Texas par Santosh Khanjee, mais il en existe maintenant aussi en Inde, en Suisse et à Dubaï…
Et si les comptes des associations locales sont présentés chaque année devant l'assemblée générale des membres, il n'en va pas de même pour ces sinistres fondations. A l'occasion de la création de l'école LMOIS, Chari disait : "(…) there is no black money transaction-no trustees following the money. I'm here to see to that."
Aux USA, les fondations bénéficient d'exonération fiscale à condition d'effectuer au moins 5% de dons à des œuvres caritatives. La SMSF texane a versé régulièrement de l'argent à la Croix Rouge (pour le 11 septembre, pour Katrina, etc). Dubaï abrite la première zone franche du Moyen-orient, soit plus de 6000 sociétés étrangères, autorisées à s'implanter sous forme offshore, sans obligation de lien à des partenaires locaux, sans restrictions sur les permis de travail, sans contrôle des changes et avec possibilité de rapatriement de 100% du capital comme des profits, sans imposition aucune sur les sociétés comme les personnes physiques, ni taxes à l'import ou à l'export.
Le patrimoine immobilier de la Shri Ram Chandra Mission s'est constitué progressivement, d'abord en Occident avec l'achat d'Augerans en 1988, l'inauguration des ashrams de Vrads (Danemark) et Molena (Georgie, USA) en 1992, puis celle du Babuji Memorial Ashram à côté de Madras en Inde en 1999, après avoir sollicité vigoureusement les donations.
Il y a maintenant confusion totale entre vente des publications et donations puisque l'achat des publications est considéré comme donation pour les projets du Sahaj Marg. C'est le cas de la vente de "Whispers" pour la création de l'école LMOIS en 2005, du "Hookah" en 2007 pour le 80ème anniversaire de Chari, etc. Et les dépenses somptuaires s'accumulent, comme pour présenter une vitrine attirante du Sahaj Marg : l'ashram de Satkhol dans l'Himalaya, l'école LMOIS, les centres de retraite CREST à Bangalore ou SPURS à Austin au Texas.
Le goût de l'argent
Faisons fi de toutes ces analyses et laissons parler Master Chari (Discours à Tiruppur le 18 novembre 2007) :

Master conduisit le satsangh jusqu’à 9 h. 50 du matin (de 9 h. à 9 h. 50). Après le satsangh, le responsable du centre de Tiruppur raconta que Master fut arrêté par de très jeunes enfants, alors qu’il se rendait au hall de méditation. Ils tendirent un petit pot (en plastique) rempli de pièces de monnaie et ils dirent à Master « Utilisez cet argent pour le développement de votre ashram ». Alors Master dit : « Nos enfants savent parfaitement où est leur devoir. Ici aussi, nous avons besoin de contribuer au développement. » Aussitôt Master prit le micro et il déclara : « Je suis heureux de ce qui se passe ici et je suis heureux d’y être. Dans de nombreuses missions, l’usage est de donner un poids égal à celui du guru en or, et même quelquefois en diamants. Le guru peut peser 150 kg. La somme correspondante peut malheureusement être dépensée sans compter, en compagnie d’artistes de cinéma qu’il apprécie etc. Mais ici j’espère que vous pouvez tous donner comme ceci (il montre le pot qui devrait peser 5 kg). Donc, ne me pesez pas, s’il vous plaît donnez l’équivalent de ces 5 kg – mais à la seule condition qu’il n’y ait que des billets de 1000 roupies. Je veux que toute la surface de ce parc du Tiruppur DJ devienne comme un paradis : quiconque survole (par avion) ce site devrait être en mesure de voir ce paradis d’en haut.M’aiderez-vous à développer cela ? »Tous les abhyasis dirent « Oui, Master »Master : « D'accord, passons maintenant à la donation elle-même. » Tous les abhyasis se précipitèrent vers Master avec des billets de 1000 roupies. Frères et sœurs à la fois formèrent une longue queue, remplirent complètement le hall et firent personnellement un don à Master. Master prit l’argent à chacun d’entre eux, en disant « Merci. »Tous les abhyasis eurent une grande occasion de rencontrer Master en personne tout en donnant de l’argent. Plusieurs couples rencontrèrent Master pour qu’il les bénissent le jour du mariage, qu’il nomme l’enfant etc., ce qui arriva aussi dans la queue. Master plaisanta avec les enfants et donna du chocolat à chacun d’entre eux et dit : « C’est du chocolat très cher car maintenant il coûte 1000 roupies ici », et il plaisantait avec tous tout en collectant l’argent.Master resta assis plus de deux heures. Une fois que tous les abhyasis eurent donné, Master dit : « Lorsque j’ai fait le Sarovar (château d’eau) ici pour ce site, beaucoup m’ont demandé pourquoi on l’appelait ainsi. C’est un KRIPA SAROVAR car aujourd’hui j’en ai tiré des centaines de poissons. Je suis extrêmement heureux de tous vous recevoir et de tous vous rencontrer. Je ne peux pas dire merci, mais je vous bénis tous. »Ce fut un moment de grande joie et Master nous quitta après cela. Tous les abhyasis furent remplis de joie et ils eurent l’immense occasion de lui parler face à face, et Master prit la peine de rester assis plus de deux heures pour faire notre bonheur.

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Alexis

Super!

"Tous les discours de Chari, ses moindres paroles, sont retranscrites, revues et corrigées (censurées ? ), compilées puis publiées."

Oui, je pense que tu peux parler de censure, mais de censure de la vérité.
En général, une censure est une contrainte imposée à la libre expression d'un individu, il ne peut pas s'agir de cela à l'encontre de Chari.

Le but est plutôt de le faire apparaitre comme il n'est pas naturellement, et un travail de correction a lieu pour favoriser la propagande.



"Il y a maintenant confusion totale entre vente des publications et donations puisque l'achat des publications est considéré comme donation pour les projets du Sahaj Marg. C'est le cas de la vente de "Whispers" pour la création de l'école LMOIS en 2005, du "Hookah" en 2007 pour le 80ème anniversaire de Chari, etc."

C'est la logique habituelle qu'ils emploient pour tout, y compris la spiritualité: A + B ET non B.

Ici, il s'agit bel et bien d'une vente, puisque le don d'un montant d'argent fixé par le vendeur, et non par l'acheteur, a lieu en vue d'acquérir un bien.

Toutefois, comme vendre un livre 250€ est tellement excessif, ils ne peuvent pas se permettre d'apparaitre aussi avides, ce qui les discréditerait immédiatement comme enseignants spirituels.

Ils préfèrent donc dire que l'excédent, la différence entre le prix qu'aurait dû coûter le livre et le coût finalement payé par l'abhyasi, est une donation aux 3M. Et les gens sont trop bêtes de gober de tels mensonges: Mais n'ont-ils donc aucun bon sens?

Ce n'est pas une donation, mais un prix.
S'il s'agissait d'autre chose que d'un prix, il y aurait par exemple une situation comme celle-ci: Le prix raisonable du bouquin (par exemple 20€), et une incitation à donner plus, selon le bon vouloir de chacun.

Or, pour avoir le livre, il fallait bel et bien payer 250€.

Et je passe sur les manoeuvres psychologiques manipulatoires pour obliger les gens à payer, qu'Elodie nous rappelait il y a peu.



"comme pour présenter une vitrine attirante du Sahaj Marg : l'ashram de Satkhol dans l'Himalaya, l'école LMOIS, les centres de retraite CREST à Bangalore"

Il faut distinguer 2 choses en fonction des pays.

La SRCMtm doit apparaitre utilitaire et très politiquement correcte en occident pour justifier sa croissance (autrement, elle serait suspecte et en danger), et donc elle doit se mouiller dans le business humanitaire (dont on sait aujourd'hui qu'il est une manière honteuse de passer outre la suprêmatie des états sur le plan géopolitique, grace à l'exploitation qu'elle fait du sentimentalisme non dénué de culpabilité de l'occident).

En Inde, elle doit impressionner par sa richesse et sa puissance financière plus que par son aspect humanitaire pour attirer toujours plus de masses, puisque c'est ce à quoi les Indiens sont sensibles.

Dès lors, on peut se demander quel type de filtre se trouve à l'entré: Qui est attiré par cette machine infernale, des individus en quête de divin, ou des simples d'esprit en quête de sécurité psychologique (infantilisation par soumission au guru) et matérielle (jouissance de jardins et batiments somptueux -- c'est les 1001 nuits) ?

Voila pourquoi la SRCMtm se condamne au chemin de la religion, elle a tourné le dos aux mystiques pour s'intéresser aux masses.

Elle a donc troqué la Connaissance pour le dogme et le mythe, sous la contrainte de l'appat du gain financier et du pouvoir personnel.

Ceci s'appelle une chute, et ce que Chari prédisait à tous ceux qui le quittaient lui est finalement arrivé. Mais ce n'est que le début.



Pour ce qui est du passage sur le goût de Chari pour l'argent, tu pourrais appuyer un peu plus avec une analyse faisant ressortir ce fait.

Il a fait croire à tout le monde que l'argent était un moyen pour ensuite avoir le champ libre. Mais y a-t-il jamais eu besoin d'argent pour la spiritualité ?

Si on en juge à l'histoire de Babuji, combien de fois a-t-il rencontré son maitre ?
Que dire de l'histoire de Lalaji ?
Il vivait presque misérablement pendant une partie de sa vie, tandis que Babuji prônait la simplicité et vivait modestement.
Et ça n'a pas empêché ces gars de guider les gens spirituellement, au contraire.

Tous les saints et guides sont connus pour s'être préoccupés de dieu et non d'argent, tandis que les imposteurs ont utilisé leur position suprême pour en jouir et bâtir un empire.

Pensez-vous que celui-ci survivra à la disparition de son bâtisseur ?...

La réponse est non, bien sûr, pas besoin d'argent au-dela de ce qui est nécessaire pour permettre l'entretiens du système.

A la SRCMtm, celui-ci est devenu si ostentatoire, empli de superflu et de luxe, qu'on peut parler de caricature.

De temps à autres, le démon révèle son vrai visage, et ici on a un témoignage qui le prouve, il ne faut pas laisser passer aussi facilement.

Ce témoignage est important: Il démontre que Chari aime l'argent tant ça le met en joie.

Il démontre où sont ses préoccupations, et de toute évidence ce n'est pas la spiritualité ni l'évolution des abhyasis.

On a encore un exemple supplémentaire de la logique A + B ET pas B (l'argent est nécessaire comme outil (A) + j'aime l'argent pour lui-même (B qu'on cache) ET je suis complètement détaché de l'argent (B qu'on montre)): Toujours le même déni, que l'on retrouve dans tous les domaines à la SRCMtm.

Et le pire, c'est que cette secte prétends donner un enseignement spirituel qui vous conduit à la réalité...

S'il fallait lui donner un surnom, ce serait: "SRCMtm, secte du déni".

Cricri

Anonyme a dit…

It seems that the domain http://www.srcmshahjahanpur.org.in, which was in the hands of the Shahjahanpur fraction, is now been taken over by the Chari fraction. Does anyone know more etails about this event?

Elodie a dit…

Bonjour anonyme,
Vous avez raison, la SRCMtm a pris possession de ce nom de domaine samedi et diffuse son propre site web en lieu et place de celui de Navneet Kumar Saxena.
Espérons que nous aurons plus de nouvelles par Navneet ici ou sur Tell me truth india
Affectueusement,
Elodie

Domain Name:SRCMSHAHJAHANPUR.ORG.IN
Created On:04-May-2005 12:44:23 UTC
Last Updated On:11-Jan-2008 04:24:55 UTC
Expiration Date:04-May-2010 12:44:23 UTC
Sponsoring Registrar:Direct Information Pvt. Ltd. dba PublicDomainRegistry.com (R5-AFIN)
Status:OK
Registrant ID:DI_7574683
Registrant Name:Santosh Sreenivasan
Registrant Organization:Shri Ram Chandra Mission, Chennai
Registrant Street1:Babuji Memorial Ashram, Manapakkam
Registrant City:Chennai
Registrant State/Province:Tamil Nadu
Registrant Postal Code:600116
Registrant Country:IN
Registrant Phone:+91.9845251168
Registrant Email:santosh.sreenivasan@srcm.org

Anonyme a dit…

Les requins sont en guerre.

Ils jouent tactiquement, méthodiquement, procéduralement.

Il y a un but à atteindre, des obstacles à éliminer, et un temps limité et de plus en plus restreint pour y parvenir.

Dès lors, la fin justifie les moyens, et il devient urgent de s'attaquer aux points de résistance les uns après les autres, par ordre d'importance.

L'erreur de tous ces dissidents a été de ne pas s'unir, mais de rester isolés et au service d'eux-mêmes. Ils sont en train de se faire exterminer un par un.

On peut parier que nous y auront droit le moment venu, ce serait dans la logique des choses.

Je me demande donc comment notre argumentaire, qui est une analyse sérieuse et fondée sur des faits, un témoignage direct issu de l'intérieur du mouvement, indiscutable et indéniable, serait considéré devant une cour de justice.

Car une question reste posée: Pour qui travaille Chari ? Pour lui ou pour une organisation ? Ce serait une manière de le savoir.


Voici une autre information au sujet de la propagande menée par la SRCMtm Suisse via l'une de ses préceptrices (elle aura surement de l'avancement spirituel pour monter ainsi en première ligne).

"Emission de France Culture "Les vivants et les Dieux" de ce soir, samedi 12 janvier à 23h05, porte sur :

Le Raja Yoga
par Michel Cazenave
Avec : Sylvie Berti-Rossi , enseignante de yoga et directrice de la collection Inde aux éditions In-Folio, Luca Pozza, chargé d'enseignement à l'Université de Lausanne
Voici des décennies que les Occidentaux ont cru découvrir le yoga, alors qu'ils l'accommodaient largement à leur manière. A la suite des leçons de Vivekananda sur le Raja Yoga, nous partons à la découverte de la philosophie réelle du yoga, telle qu 'elle découle à l'origine des Sutras de Patanjali.
Réalisation : Isabelle Yhuel
En ré-écoute libre pendant toute la semaine sur le site : http://www.radiofrance.fr/chaines/france-
culture2/emissions/vivants/ [recomposer le lien]

L'émission dure une heure."

Elle ne sera disponible en réécoute libre que pendant la semaine, donc à sauvegarder.

Cricri

Anonyme a dit…

Hi Don,

C'est une très bonne idée de publier n blogs, chacun avec une thématique différente sur la SRCMtm ou sur le Sahaj Marg !

Je viens d'en voir l'effet en lancant une petite recherche pour connaître l'état d'avancement de la propagande de la SRCMtm (ils sont partout !!).

Il y a toutefois une chose à laquelle ils n'ont pas pensée...

C'est que plus ils rameutent, plus la probabilité croit que de leurs rangs émergent des Elodies, des Michaels, des Cricri, etc.

Laissons-les donc se prendre à leurs propre pièges, il y a une logique qui leur échappe, et j'ai totalement confiance dans la logique de la nature.

Leur idée est de créer une toile d'araignée sur le web dans laquelle attrapper un maximum de proies, et la tienne est de faire en sorte qu'une maille sur deux de cette "spider web" propose une information alternative de la propagande officielle. Si j'ai bien compris, c'est ingénieux: Il faut continuer à envahir le web de cette manière.

Chacun des thèmes que nous avons traités sur un seul blog, ou sur 2 ou 3 blogs, doivent être repris et faire chacun l'objet d'un blog distinct, le blog n'ayant pas besoin d'être très actif, juste présent.

Attention cependant à ce que tu écris. Je n'ai pas tout lu, juste fais un rapide survol, mais j'ai pu voir des informations fausses qui discréditent immédiatement ce travail.

Par exemple, sur http://thesahajmargproject.blogspot.com/:
"Officially, the spiritual teaching called Sahaj Marg, originating in India, was created by Lalaji.".

C'est faux.
Si tu veux, je te propose donc de faire un peer reviewing de tes blogs afin d'avoir des textes desquels on élimine autant que possible et si nécessaire les quelques défauts de ce type, qui peuvent avoir un effet négatif important pour la crédibilité de cette information alternative auprès des lecteurs. Il faut que ce soit sans failles.

Si tu es d'accord, communique-moi par email tes adresses de blogs et j'y travaillerai quand je peux.

___________________

Voici quelques sites web qui montrent le prosélytisme de la secte auprès des étudiants dans les universités américaines:

http://www.stanford.edu/group/naturalpath/
http://meditation.tamu.edu/
http://www-scf.usc.edu/~meditate/
http://www.dpo.uab.edu/~sram/NaturalPathMeditation/faqs.htm
http://media.www.dailytexanonline.com/media/
storage/paper410/news/2005/09/12/University/
Group.Introduces.Students.To.Sahaj.Marg.natural
.Path.To.Peace.Of.Mind-981478.shtml
http://www.umbc.edu/studentlife/orgs/sahajmarg/faq.html

___________________

J'ai aussi trouvé cette discussion amusante:
http://www.hindu-forum.org/printview.php?t=584
&start=0&sid=69be84834e774ee410465c
5fe8f50b4e
Le gars a commencé la pratique a la SRCMtm et après 2 jours a laissé tomber.

___________________

Ici, sur le site de la "Spirituality foundation": http://www.spiritualityfoundation.o
rg/smrti/rc/studygrp/docs/set2/set2
handout3.pdf

Un texte qui commence par "Le maitre a dit que" :-)

___________________

Un site a visiter:
http://www.halfvalue.com/wiki.jsp?
topic=Sahaj_Marg

"On democracy, the current Master, Chariji (see referenced note - Chari has requested that all stop addressing him as Master) stated that until there are no walls, one cannot say, "We're a free people," because, according to Chariji, we are only selecting the people we will accept. According to him, democracy is like a club, a select club, a rich man's club, a club of power. According to Chariji, because any organisation, including a democracy, has the power of accepting or rejecting, we can't say it is a free organisation? "Yes or no?" he asked. "No", he replied.

Chariji claimed that Sahaj Marg has no such restriction. Everybody, from anywhere in the world is welcome. According to Chariji, everybody can come, everybody can go. Apparently, there are no restrictions. There are no fees. There are no restriction of education. "Is it a free organisation?", he asked. "Is it human? Is it the real democracy of a free people, for a free people, by a free people? Yes or no?" (Audience: "Yes.")""

No comments...

"To think that the Master depends on the abhyasis' donation could very possibly be a sin, according to the Master. Masters exist in a dimension where money does not play a part. Whenever the Master makes the abhyasis donate something, he apparently does so as to lighten their burdens."

Si c'est pas une logique de cinglé, je ne sais pas ce que c'est.

Cricri

Anonyme a dit…

Cri-cri...

Les articles WIKI meme s'ils ont ete "efface" sont encore sur l'Internet sur les site comme "Halfvalue" que tu mentionne...

On Democracy...etc que tu mentionne, vient de l'article que j'ai ecrit sur WIKI il y a un an...eventuellement, il va disparaitre mais les site commerciales offre de "l'information" afin de "pieger" les gens de venir a leurs sites afin de recevoir de l'argent de leurs "ads"... Alors nos articles WIKI sont toujours la mais pas sur WIKI...

Don...

Anonyme a dit…

Ils ont fait disparaitre les pages de wiki, ces monstres ? Fallait-il qu'il en soit autrement...

Garde des traces de toutes ces activites et publie cette censure sur un blog specifique, l'information doit etre divulguee.

Avais-tu des sauvegardes de ces textes ?

Je propose qu'on les remette sur un wikieblog, comme ca les pages seront toujours "on" et accessibles par une recherche avec le mot cle wiki.

Autre chose, j'ai vu que tu utilises toujours le systeme de google, y a-t-il une raison a cela ? Je ne mettrais pas tous mes oeufs dans le meme panier.

Le mieux, a partir de maintenant, et de discuter de tout ca en coulisses (email).

Bye !
Cricri

Anonyme a dit…

Cri cri et Alexis...

Merci de la correction...Je suis d'accord...

Alexis...tu devrais corriger ton "Projet Sahaj Marg" aussi puisque c'est de ton blog que j'ai traduit cette "phrase"...

Tu peut copier ma section "introduction" si tu veux, qui est plus correcte que l'originale...

Hier, j'ai au dela de 40 "hits" sur mon blog..."c'est comme un nid d'abeilles".... Voyons si la SRCM va esseyer de nous "SILENCER", nous aussi...AH! la DEMOCRATIE de CHARI!!

Salut a tous.

Elodie, tes "commentaires" fonctionnent maintenant...pas besoin de repeter deux ou trois fois pour se faire accepter

4d-don..

Anonyme a dit…

Don,

J'avais déja fait quelques remarques à Alexis concernant l'information dans ses textes.

Ce n'est pas une bonne idée de recopier directement ses synthèses s'il ne les a pas faites vérifiées, elles doivent faire l'objet d'une critique attentive car elles ne sont pas impartiales dès qu'il aborde les domaines psy et spi, et peut-être aussi l'historique (pour le reste, ses apports sont qualitativement très importants, relativement aux activités, finances, etc.). A chacun sa spécialité, c'est ce qui fait que le groupe est complémentaire.

Si l'information basique que nous divulguons est fausse, c'est la crédibilité de tout le reste des analyses qui sera naturellement mise en doute.

Les groupies ne manqueront pas de dire "regardez, vous voyez bien qu'ils racontent n'importe quoi", en pointant du doigt les failles les plus évidentes pour discréditer ce qui est valide et valable.

Cricri

Anonyme a dit…

Elodie,

En sais-tu un peu plus sur ce qui s'est passé avec le domaine de la srcmshahjahanpur ?

Il semble que Chari ne se contente pas d'être un voleur d'Ashrams, mais aussi un voleur de domaines ??

Au point où il en est et fou comme il est, il n'en est plus à une piraterie près.

Quand on s'imagine dur comme fer que le paradis est gagné d'avance, et que le devoir est d'assurer á tout prix la sécurisation des avoirs et des intérêtes de la mission, il n'y a plus de limites.

Quelle différence qualitative d'attitude par rapport aux fanatiques islamistes qui commettent les attentats suicides ?

Cricri

Alexis a dit…

Les cahots de l'Histoire

Samedi 12 janvier 2008, le nom de domaine 'srcmshahjahanpur.org.in' a changé de mains. Navneet Kumar Saxena, petit-fils de Babuji, a du céder la place à la SRCM® de Chari suite à une décision de la Commission d'arbitrage indienne en juillet 2007. Rappelons que le précédent arbitrage qui avait opposé le père de Navneet à Chari aux USA s'était soldé par une décision inverse en ce qui concerne le nom de domaine 'sahajmarg.org' en avril 2000…

Au-delà de la victoire de Chari dans cette ultime bataille entre les deux clans, qui n'est sans doute pas la dernière, deux documents nous apportent quelques informations intéressantes sur la position du clan de Chari, alors que nous n'avions jusque là que le seul et unique point de vue des descendants de Babuji. En effet, Don a trouvé sur le web la décision de la Commission d'arbitrage ainsi qu'un courrier d'U.S. Bajpai, secrétaire adjoint de la Mission de Chari.

Ces documents sont consultables à partir des liens ci-dessous :
- Writ petition from U.S. Bajpai
- Décision de la commission d'arbitrage

Globalement, on n'apprend rien de nouveau en ce qui concerne la version de Navneet Kumar Saxena. En revanche, c'est la première fois qu'on accède à la version de l'histoire selon Chari, ou du moins de Uma Shankar Bajpai, l'un de ses proches. Reste que les erreurs typographiques, notamment en ce qui concerne les noms et les dates, gênent considérablement la compréhension.

D'après U.S. Bajpai, le président fondateur de la SRCM, Babuji, a désigné Chari pour lui succéder après sa mort. Ce dernier a donc assumé la charge de président à partir du 19 avril 1983. Lors des réunions du Comité de travail qui ont eu lieu les 10 juillet, 23 octobre et 27 décembre 2003, les prétentions de Chari et de Sharad Saxena, fils de Babuji, ont été examinées. Elles ont permis de confirmer la validité de la nomination de Chari faite par Babuji le 23 mars 1974.

Le 20 mars 1984, Umesh Chandra Saxena et ses frères ont constitué un faux comité où S.P. Srivastava a été nommé président. Ceci a ouvert les hostilité judiciaires entre les deux factions. Et c'est ainsi qu'au moins 22 décisions de justice ont été rendues dans cette affaire. Elles s'étalent sur une période comprise entre 1985 et 2006, et donnent toutes raison à Chari.

La présidence de la société SRCM a été renouvelée le 10 octobre 1985 pour une période de cinq ans, de même qu'en 1990. A cette époque, se sont donc opposés devant les tribunaux S.P. Srivastava, président, accompagné de B.D. Mahajan, secrétaire contre Parthasarathi Rajagopalachari, président, et S.A. Sarnad, secrétaire.

Ensuite, c'est Umesh Chandra Saxena lui-même qui revendique la présidence contre Chari. Après sa mort, son fils Navneet a tenté de se faire enregistrer mais ses demandes ont été refusées en 2004. Pour le clan de Chari, la mort d'Umesh Chandra Saxena clôt définitivement l'affaire. Le 10 octobre 2005, Chari est président et U.S. Bajpai, secrétaire selon les enregistrements effectués à Bareilly.

Enfin, la SRCM a enregistré le mot "SRCM" dans ses marques commerciales et de services en Inde dès 1999, mais aussi aux Etats-Unis.

Anonyme a dit…

Salut a tous...

Voici un example de la "mentalite" de ceux qui "ont besoin" du Sahaj Marg ou n'importe autre "RELIGION" afin de pas perdre le reste de leur "raison". (ou leur donner un peu de raison)... Chez nous, nous avons encore des "gens raisonnables" qui croient que l'Univers fut cree il y a 6,000 ans. Il y en a meme qui sont des membres de notre "gouvernement" qui sont des "chretiens" fondamentalistes et qui prechent cette "fantaisie"...

Ne detruisons pas toutes les religions, y inclu le Sahaj Marg, afin que ces pauvres ne se trouvent pas errant dans nos rues, nos voisinages, autour de nos enfants, et de nos familles ...

Les RELIGIONS peuvent leur donner une "HISTOIRE" ou une "fantaisie" a croire et les controller sans "pillules" ou sans "asyles" (asylum). C'est ca que les "psy's" qui sont a la Sahaj Marg veulent faire et je leurs laisse cet "Examplaires"...

Cyril Borg...


Taken from:
http://www.indianyp.org/us/new_jersey/media/details/?2602

This could explain the "mentality" of those who find "something" in Sahaj Marg. GREAT! KEEP them at the ASHRAM and off our streets, away from our kids, and out of our "neighbourhoods"....

SADHANA in the line of SAHAJ MARG

Long long ago when there was no religion during those days people were a part & parcel of nature. Marriage & their kids were the nature’s work. Their nature were always coinciding with nature & they used to get everything naturally so there was no tension because their attention was with nature. They used to sit for years together closing their eyes without performing any rituals things because there was no form of God, no do and donts ,no advice, no objection, no fear, no one was eager to achieve anything, no sorrow , no hankering for pleasure. Everyone was in good health.

Today we consider them as Saint, Muni, or Rishis.

I feel , there was no Bible, no Quran, no Gita, Bhagwad, Ramayana,ved &Vedanta even there was no specific prayer but they used to protect them selves from natural calamities. During that period, i.e,before 72 birth of Raja Dasarath, a saint of ancient time Maharshi Patanjalis Astanga yoga i.e,Yam, niyam, pranayam, pratyahar, dharana, dhyan, Samadhi became famous through smriti & sruti i.e by memory and listing.

Today it is famous among the people of the world as meditation or as yoga. Today No. of saint of world & India, performing 5 steps to keep the body & mind Alright, in the sense, keeping body& mind cool.

In sahaj marg,we follow the last two steps of Dhyan & Samadhi closing Eyes and forgetting the body, Mind and the Whole World and reaching the last stage of Samadhi means becoming zero i.e Sunya avastha or laya avastha.

As the days passed on, gradually people started forgetting the very old process which was best in every respect but we started Aradhana or worshping different deities in various forms of God means started flattering of Eternity, giving of own choice rather our own creation i.e. reflection of own body,mind and thinking.

Actually there are four steps of Sadhana i.e, where Religion ends there Spirituality starts,Where spirituality ends there reality starts,where reality ends there Eternity starts.We can explain these four steps in this way 1.Upavasa means religion.Samippyata means spirituality,Sarupyata means reality, Sayujjyata means Eternity. 3rd stage,i.e,Reality, many saints of the world started giving their vision in the form of different Religion. It is also true that a man can draw power after sitting at a place for years together & He becomes a Dharma Pracharak or giving ideas of do and don’ts and we will notice that many religions came to world along with many sects. Various Idol worship became famous specially in India and by and by, we forgot totally what is Sadhana.Aradhana or flattering of god became main thing in the minds of people of India. Result of it, is that,every human being started becoming more & more weak, restless, and losing their own, self confidence in every sphere of life.

In sahaj Marga i.e, in Sahaj Sadhana, there are no bindings , no directives, no statue, no idol,no action, no labour of body and mind, simply sit and forget yourself i.e,Dhyana and Samadhi. There are three bodies i.e, Physical Body means sthula sharer,Second ,Subtle body i.e, mind & third body is casual body i.e,karana sharer means Atma or soul.

In Sahaj Marg,We like very old saints i.e, like ancient people,we do sit at one place and forgetting our body,mind and the whole world.We draw the power by the help of Pranahuti of Babuji Maharaj and our soul gets merged with Eternal soul naturally means the soul which is running us from inside, gets merged with Eternal soul which is running the world from outside.

No doubt, one day after Our death,Every soul will merge with Eternal soul but there is no guarantee as we are creating many barrier through our Kama ,Krodha Lova,Moha,Mada and Matsrya means Grossness or Avarana on our soul which may take rebirth again on earth as creature.In Sahaj Sadhana,we always remain in a merging condition with the Eternal soul,so no question of rebirth.Rebirth comes as people remain busy only with worldly thought. There are three minds ,First mind which is always busy with worldy affairs, second mind is busy with good or bad i.e conscience and third mind means sub-conscience mind,or we say dorment mind, avachetana mana,or susuptimana

In Sahaj marg, a man sits and gets connected through his dorment mind with his soul, with Eternal soul and that is why, we call it Sahaj marg or Easy way to realize Eternity with a simple way of closing Eyes only.Now here is a Sp.help is given by Babuji Maharaj to a seeker or an Abhyasi i.e, a power is infused in the seeker through Pranahuti shaki and it becomes more easy for the seeker to feel or understand the Eternity.If power is infused in Stone or in an Idol i.e, pran-pratistha and the Idol becomes a God And the people starts worshiping the stone or idol as god, then in the same way if the Same power, is infused in a man who is having a sense to understand and can speak about the power and definitely it will bring the same change in man also.In other words,a man is changed into a Devine Man so there will be no need of any other worship.In 21st century,

Every one is aware of,what is good and what is bad,today there is no need to advise anyone, everyone is intelligent enough,they know,their betterment in materialistic world. In Sahaj Marg, a man or a woman can go side by side in material life and in spiritual life. It is also true that a bird is having two wings and an Aeroplane is also having two wings which is flying in the sky because its both wings are balanced, in the same way if in a natural process we may keep, our both the wings balanced i.e, spiritual world and material world. We may remain in the higher world of spirituality in a natural process of Sahaj Marg.we may say it as total Bliss.What Babuji maharaj said, Kindly allow me to serve you and your experience will tell that I am your best servent.

So what Babuji is doing that He is transmitting Pranahuti or power i.e, pranpratistha and the seeker is getting changed in a natural way means changes coming in both the world i.e,in material gain and in Eternal gain. It is seen that some comes in Sahaj marg only to get their material gain after some time when their job is done,they go back to their old custom.But Babuji is a servant so he never gives any curse or srapa. He is a very kind Guru like mother.Few people understand, the real thing of world,they see & think only of their gain of wordly affairs.In Sahaj marg, if a man sits at a lonely place,then a Awaj,JhankarSpandan, vedana or pain,tears,a sound or cry will come from the bottom of the heart for the real thing.A craving sound of heart wants to merge with Eternity i.e, ru ko ruhaniyat chahiye. Jo dhunta hai, oyha atma hai, jise dhunddda jata hai, woha paramatma hai. Jya sidhi atma chindio nathi, tya sudhi, sarva puja pat vritha che. Ye sav vate, tab samajme ate hai, jab purani adatye chutne ke liye manasik tyari hoo, drunker ko , jugari ki adatye chuta ni hai, karan oha chorna nehi chahate. Nawa or reaserch ke liye manasik samtulan ki jarurat hai. God means power.Let us take an example of present day.

We see police having power.D.s.p having more power, in the same way govt. machinery having more than D.s.p. Now it is true, if we get power from nature,we too will be able to control certain things of the worldly affair.Now what is our target? Our target is get rid of birth re-cycle or rather to get Liberisation not salvation. In other words to get ourselves changed by the natural power so that we do not have any tension of wordly affairs after getting pranahuti sakti. we become like God or power

Now it becomes also true that we need not to pray for the achievement of wordly things.Every thing will come naturally to us as we are getting merged with Eternity i.e,with power or god so all our problem,tension,want and various labour of asking material gain from God is solved in a natural process and that is by closing eyes, forgetting our selves and the world i.e, by Dhyana and the result is merging with nature or Eternity that is, param brahma which condition,we may call as Samadhi.Now people may say,it is not possible by a common man, here we say that no One, have to do anything because our Great guru is there.

He is taking the responsibility in every respecet, only he needs co-operation. Please sit and enjoy, only this much he needs.Practise makes a man perfect.We are a part and parcel of nature.There is a devine power in us i.e,our soul which we call as Atma andAtma will merge with param-atma or with eternal soul by practice only.Our soul will merge with nature (paramatma) as we are not praying with our body and mind.

Our soul is in between our body and mind i.e heart.We only are creating a barrier for ourselves due to our tradition of differentcustoms.PleaseArise,Awake leaving all these tradition. Our body is covered with many grossness of worldly affairs and many birth of 33 crores.We being a sensible man, we should understand that Human birh may be the last birth, provided we are ready to do Sadhana either ‘punrapi jananam,purapi maranam, punarapi janani jathare shyanam.”Rishi sankaraAcharya written in Mohamudagar.God has given us senses so we must come from present tradition which has covered or creating grossness on our Atma.We ourself are not allowing us to come up in this life only.We are only creating our barrier for our development in the both world.Why to blame others and God?

If we arouse our sub-conscience power, we can leave in both world of spiritual and material world in a comfortable condition.Babujis pranahuti is there to help us.The tranamission of devine power will help us in every respect.It will change us from a social man to a Devine man.As the Devine power starts working through Centrifugal force means its starts working right from the inner core of heart where Atma is covered with many grossness of present & past birth.Actually the Devine power (pranahuti) works like Sunami.

The waves of power gradually comes up on the.i.e, heart region and then on other part of the body i.e brain and etc.slowly the whole body gets Devinized. Only by regular Sadhana i.e,Morning sitting 20 to30 minutes,evening cleaning for 15 to 20 minutes and night Prayer only for 2 minutes.

A Preceptor is appointed to help the seeker or an abhyasi to understand. He imposed pranahuti power in the body of jignasu or real seeker by prayer. Seeker will sit for 3 times in front of preceptor i.e morning, evening and next morning .

After cleaning of body and mind,transmission power will bring the seeker from naval point to heart point as we start from heart only.Rather we may say, who loves him,he Loves them.The recepcivity naturally grows in the seeker, more and more & transformation starts within, through transmission power.The first change comes in the inner core of heart.It is the self confidence starts naturally.If a man remain with nature then he gets material and spiritual gain in a natural way.

That is why Babuji said “koi gunjayas nahi, jo hona hai woha ho jayege, karan hum asli srot se jur jate hay(getting connected with Eternity) It is also seen that after Sadhana man becomes like god.No negetive attitude,no negative thinking because he remains

Always with nature.If you do not go to school,college or for research centre, no one can learn new or can develop his inner qualities. We try to see god or power by our charma chakshu which is next to impossible.

It is a matter to realize or Anubhuti or upalavdhi.we have to open our inner eyes i.e.antar chakshu. “antar ke pot khol re baba, tohe piya milenge” Mandir mandir teri murata dekhi, phir bhi teri surat na dekhi darshana deo Ghana sham meri akhiya pyasi re .khuda ko dhunte dhunte khud hi kho gaye. Phir kya, transadent condition,divyta, sunyata,jivan mruat,jinda lass.videha atma,dunike rit vit, sav chale gaye,sansar se gane ke phale, antya se jur gaye,muje tum sse kuch bhi na chahiye, ab keval laya avastha,Malum nehi phir hos hay,”Khyavo vedriyam sud ek san,aj enayat sovavate piran. ‘sdhu evam sant ki kripa se meri jagrat evam sapna avastha ek ho gaya.Isss sthiti ko, vilaayate uliya malatalav har pal har ghari har jivo me iswar sarvtra iswar hi iswar.sadhu chalta bhala,nikal gaye bal to bhi kya paaraya,ukhar gaye chal to bhi kya paraya aur mil gaye mal Tobhi kya paraya,sadhu chalta bhala.

Gita dutta,s song, pl. open ur coverings on heart, u will meat ur real lover.”

Another song,

I have seen all the temple of world but no realization of god but only statue, oh god,my soul wants meet you.I have lost myself for you in search of you.now the condition is trasedent condition,divinized,zero, living dead,neither in this world nor with param brahma,lost in Him onlybefore leaving this world, all needs gone because when u are there,then I am not there,I donot know who I am still I am in material world.Saint has changed me, my living condition & dearming condition has become same.Instead of colouring dress, saint has coloured yellow my heart only.saints do not care either for hair, skin or even for money.

Amal Krishna Bandhopadhy