La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3445 commentaires – Dernier ajout le 14/05/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

21 octobre 2012

Le portrait de Kamlesh Patel se précise

ENGLISH TRANSLATION

Kamlesh Desaibhai Patel, vice-président plénipotentiaire ?

Qui est-il ? Que fait-il ?

Kamlesh DesaiBhai Patel est né en 1956 dans le Gujarat, un état de l'Ouest de l'Inde frontalier du Pakistan. Emigré aux Etats-Unis dans l’Etat de New York il y a plus de 20 ans, il vit à Staten Island avec sa femme Pratima K. Patel. Ils ont deux enfants, Akhilesh et Sahat, qui atteignent maintenant une petite trentaine.

Arrivé à 56 ans, Patel le pharmacien de Brooklyn n’est plus un simple petit pharmacien de quartier. Dans les faits, il contrôle d’une façon ou d’une autre de nombreuses pharmacies, principalement à Brooklyn : Marg Pharmacy Inc, CareWell Pharmacy Inc, LindenWood Rx Center Inc, WoodHull Prescription Rx Center, Slope Drugs & Surgical Supply, etc. Il est aussi associé financièrement à Santosh Khanjee dans une chaîne hôtelière.

Patel avait 27 ans à la mort de Babuji. L’a-t-il connu personnellement ? Dans tous les cas, il était abhyasi avant ses 30 ans. Tout comme sa femme, il est précepteur depuis presque aussi longtemps. C’est un cacique du Sahaj marg, passé par toutes les fonctions de responsabilité (zone-in-charge, region-in-charge, etc.), jusqu’aux postes de directeur de la Fondation américaine SMSF, grand médiateur de la nouvelle Equipe de Service mondial de la SRCM, successeur de Chari le 26 juillet 2011 en remplacement du démissionnaire Ajay Kumar Bhatter, et maintenant vice-président plénipotentiaire depuis le Bhandara spécial du 15 août 2012.

Suite à sa nomination en 2011, Patel est rentré en Inde pour s’installer à Garden of Hearts à Chennai, face au Babuji Memorial Ashram.


Vice président et successeur plénipotentiaire, vraiment ?

Echoes India de septembre 2012 consacre pas moins de 4 pages au Bandhara spécial, décrivant par le détail l’événement, son organisation et ses préalables. Il résume ainsi les propos de Chari : “Master said that the Vice President shall exercise the powers, duties and responsibilities of the President under Master’s direct guidance and supervision.” [Souligné par moi]

Je ne me souvenais pas avoir entendu cela. Est-ce comme cela qu’on interprète les choses en Inde ? Alors, qu’a dit exactement Chari lors du Bandhara ?

“(…) [Prepare the documents today]: “as Vice-President who shall enjoy the powers of the constitution and shall do everything as if it is done by the President.” Appoint Kamlesh Patel as Vice-President of Shri Ram Chandra Mission, who will enjoy all the powers of the constitution and by-laws, and all actions done by him will be as done by the President.” [Souligné par moi]

La maladie de Chari et le Bandhara ont engendré des turbulences au sein de la Mission. L’histoire se reproduit : en 1982-84, les Indiens refusaient que Chari succède à Babuji ; aujourd’hui, ils ont du mal à reconnaître son successeur. La confusion règne et la désintégration menace.

Via ses pharmacies, sa famille ou en son nom propre, Patel a effectué de très grosses donations à la Mission, s’érigeant ainsi comme l’un de ses tout premiers financeurs. Aujourd’hui, il craint pour ses investissements et il appelle à se rassembler dans l’urgence pour préserver l'Unité. Persuadé d’avoir chèrement payé sa place, il voit les obstacles se dresser un à un sur sa route. Les Indiens rechignent à l’accepter, sans compter les banderilles lancées contre la SRCM par Sharad, le petit-fils de Babuji.

Lui refuserait-on son retour sur investissement ? Rien n’est acquis, il devra batailler pour s’imposer…

Alexis

11 commentaires:

Elodie a dit…

Un Post Anonyme sur "La littérature inédite de Babuji"…

"With in a short period of His mahasamadhi, practically all the important papers and documents disappeared – how ?"

"how?" is one question that needs not hide another: Why?

If people can accept that, since Babuji's Mahasamadhi, Chari has plotted to secure his position, they will surely accept speculating further before this event.

With the rise of Evil in the 19th and 20th centuries, genuine spiritual masters came from Hind to propagate the doctrin of the Living God and the practical means to achieve this stage of development.

After the 1960s, stealth activity started to spread from the western world, such as cult infiltration, subversion of doctrins, and poisonning of the leaders.

Neutralizing patterns could also be found in Sri Ram Chandra Mission as early as the beginnings of the 1960s, although the ground was not fully set for a take-over before the mid-1970s.

Is it seriously possible that Chari, after losing Babuji's support, could ever succeed reaching and keeping the supreme position by himself, without secret international support?

Anyone interested in understanding why the doctrin of the Living God is a threat to power will find in these moves a brilliant and highly organized interference patiently building the future, and in Chari, the mere tool of an evil plot against humankind's spirit, godliness, and freedom.

"The ostensible explanation for getting them was that he ( Chari ) would publish them, but the real idea was to get them under his personal custody and keep them at some secret place so that they never see the light of the day. Because those were the literature/writings of the Speical Personality/saint, every word of them was full of secret/real meaning, power and was original. He thought that his own writings would be no match to them. So he made all out efforts to get as much of them as possible." + "when Chari cunningly and forcibly took possession of the Mission Head-quarter’s Ashram at Shahjahanpur, there were thousand of printed copies stored there of Rev. Babuji’s diaries (seven volumes, each of which in thousands) - which were in urdu language and were got converted into Devnagri script (Hindi language) for mass consumption, all of them were consigned to flames to prevent its further sale and publicity, under instructions of Chari."

This gathering activity is indeed a deliberate clearing process.
However, the reason may not be that personal and simple, if traces left by spiritual masters in their writings are the seeds of dangerous ideas, secrets, and possible political developments.

But dangerous to whom?
Surely not to the puppet Chari, who's mission was to replace knowledge of the Truth with harmless imaginary.

Sahaj Marg too had its Vatican II.

Please, consider these few directions with care, gather more, look deeper, and think wider.

Alexis a dit…

Lu dans Echoes of Latin America de septembre 2012 :

Ordre de notre Maître de nommer Shri Kamlesh Patel comme Vice-Président
Chers frères et soeurs,
Conformément à la discussion de ce matin lors de la séance du Working Committee de la Mission présidée par notre Maître, ce dernier a émis l’ordre de nommer Vice-président de la Mission, son successeur désigné, Shri Kamlesh D. Patel. Le Vice-président exercera les pouvoirs, devoirs et responsabilités du Président sous les directives et la supervision directes de notre Maître. (…) [Signé par] US Bajpai. [Secrétaire de la Mission]


Ainsi donc c’est ce cher Uma Shankar, l’un des hommes de mains de Chari, qui a traduit ses propos « with all the power » par une autre formulation « under Master guidance and supervision » ! Décidément, on ne se refait pas…

Rester unis
Kamlesh Patel, Session de clôture du Bhandara spécial
Extrait : (…) Il [Swami Vivekananda] dit: « Regardez un Chrétien. Qu’est-ce que cela signifie? Un véritable Chrétien est empli de compassion et d’amour. Voici ce que représente le Christianisme: la compassion et l’amour. Que représente l’Islam? Une fraternité inébranlable – personne ne peut percer la fraternité qui relie deux frères; il se peut qu’ils ne soient pas liés par le sang. Ce qui est unique dans l’Hindouisme est leur bhakti (leur dévotion), l’aspect du dharma (la vertu). » Alors cela m’a fait réfléchir à ce par quoi on reconnaîtrait le Sahaj Marg dans l’avenir. J’y ai pensé sans relâche pendant, je dirais, des mois et, récemment, l’un des messages de Babuji Maharaj m’a apporté une réponse – une si belle réponse !
« Le Sahaj Marg sera reconnu par sa qualité emblématique: l’unité. Cette unité, à son tour, donnera naissance à de nombreuses autres valeurs que nous n’avons pas encore prévues, auxquelles nous n’avons même pas encore pensé. Ces valeurs verront le jour quand nous nous maintiendrons unis. »
Ainsi, quand Babuji Maharaj nous envoie un message, nous devons lire entre les lignes et découvrir ce qu’il essaie vraiment de nous communiquer. Etre unis signifie aussi ne pas avoir de discorde – mais ceci en est l’aspect négatif. Nous devrions nous focaliser seulement sur ceci: comment désamorcer tout ce qui pourrait détruire cette unité ? Une attaque préventive avant d’être en difficulté. (…)


Le Christianisme représente la compassion et l’amour, l’Islam une fraternité inébranlable, l’Hindouisme la dévotion et la vertu. Selon Babuji, le Sahaj marg représente l’Unité, nous dit-il depuis le Brighter world. Si cela ne prête pas à sourire, c’est qu’il y a de quoi en rire, à gorge déployée…
Patel a bien raison : comment désamorcer ce qui détruit l’unité ? Mais on n’est plus dans la prévention, c’est au curatif qu’il faut songer ! Un remède de cheval…

Elodie a dit…

Bonjour à toutes et tous,
Babuji ou AFLM (Anonymous French Lady Medium)selon les croyances, nous dit que la spécificité du Sahaj Marg est l'UNITE.
Après ce que Michael nous a expliqué sur cette méthode qui génère concurrence et compétition, après ce que l'on observe tous les jours depuis des années au sein de la SRCM, cela semble vraiment ridicule.
De qui se moque-t-on ?

Bien affectueusement,
Elodie

Alexis a dit…

NEWS

Les héritiers de Kasturi ont célébré son anniversaire moins d’un an après sa disparition, le 7 octobre dernier. Maintenant sans leader charismatique, ils cherchent les moyens de ne pas disparaître et prolonger la vie de leur mouvement.

Swami Chillapa gagné par Sharad ? Après les interventions de Sharad, le gourou de l’IUSCM (www.iuscm.com) s’interroge et interroge ses troupes. Le système du Sahajmarga est-il en déclin depuis le décès de Babuji ? L’effet de la transmission (pranahuti) est-il aussi fort qu’aux premiers jours ? La puissance spirituelle que Babuji nous a donnée est-elle épuisée ? Telles sont les questions qu’il pose aujourd’hui à ses disciples…

Anonyme a dit…

Vous connaissez beaucoup de gens qui ont des fondations à leur nom en dehors des très riches ?
Patibulaire Patel et sa femme ont une fondation aux Etats-Unis « Kamlesh & Pratima Patel Foundation » depuis le 12 mai 2011. Ils dirigent aussi PRIME TIME SHARE RESORTS PRIVATE LIMITED en Inde depuis avril 1997 et MKamlesh co-dirige DR MITTAL LABORATORIES PRIVATE LIMITED depuis novembre 2010 (entreprise créée en 2005 par Jyoti Patel à Dehradun dans l’Uttarakhand : http://www.drmittallabs.in/ ). Sans oublier les pharmacies de Brooklyn déjà décrites ! Chari, fidèle à son image, a choisi 1 riche pour lui succéder. Le règne de l’argent est loin d’être terminé à la Sriram.

Anonyme a dit…

Ca y est, le site internet de la Sriram parle du 4ème guide de la Sage Marque :

Revered Kamlesh D. Patel
Shri Kamlesh D. Patel was born on the 28th September 1956 in Gujarat. From an early age he was interested in spirituality and meditation, and eventually came to the feet of his Guru, Shri Ram Chandra of Shahjahanpur (Babuji), the founder-president of Shri Ram Chandra Mission, while still a student of pharmacy in Ahmedabad in 1976. After graduating, he moved to the USA, and became a successful pharmacist in New York City, while continuing the practice of Sahaj Marg meditation with great devotion. After the mahasamadhi of Babuji in 1983, Kamlesh ji continued as the devotee of Shri Parthasarathi Rajagopalachari (Chariji), Babuji's successor and the second president of Shri Ram Chandra Mission. During the last twenty years, he has held a number of responsible roles within SRCM, and was announced as Chariji's successor in October 2011, and given the position of vice president of SRCM in August 2012.

Following the mahasamadhi of Chariji on the 20th December 2014, he is now the spiritual Master of the Sahaj Marg system of raja yoga meditation and president of SRCM.

Kamlesh ji is married with two sons, and currently lives in Chennai, India. He is a prolific speaker, and is a role model for students of spirituality who seek that perfect blend of Eastern heart and Western mind. He has travelled extensively and is at home with people from all backgrounds and walks of life, giving special attention to the youth of today.

Anonyme a dit…

les papiers disparus sont le courrier de Lalaji, le 1°Guide, de très riche par le statut social de son père, Lalaji a tout perdu à la mort de celui-ci, sa servante et nourrice est restée fidèle à sa famille sachant qu'elle ne pourrai jamais toucher de salaire.
Ils étaient si pauvres que cette unique servante illettrée qui fut aussi sa nourrice, utilisait les"vieux papiers",c'est à dire, ses écrits pour la cuisine et alimenter le feu, en hiver!
Je pratique cette méditation depuis 10 ans, j'en ressens une immense bienfait. La peur de la secte a été très forte chez moi,aussi ai-je été attentive à tout ce qui se passait. Il y a sans doute des problèmes, mais connaissez-vous une famille sans disputes, une association où tout le monde est d'accord. C'est justement par ces frictions que tout système peut croitre. et le Sahaj Marg n'échappe pas aux règles humaines. Si vous connaissez un système non critiquable, une association sans problème, une société sans conflit, merci de m'en tenir informée.
Tous vos propos plus ou moins critiques me posent questions:
Il y a comme un air de vengeance:
Qu'est-ce qu'ils vous ont fait? En quoi vous ont-ils fait souffrir?

Amélie

Elodie a dit…

Bonjour Amélie,
Vangeance non, mais toute ma famille (parents, frère et soeur, nièces et neveux sans oublier mon ex mari en font encore partie). Alors oui, je leur en veut de ne pas réfléchir.
Tout système est critiquable, tout système peut évoluer. Qu'en est-il de vos critiques sur l'évolution du Sahaj Marg ?
Rien ne bouge et vos critiques seront la meilleure façon de vous faire mettre de côté, ostraciser. C'est une caractéristique de la SRCM : rien ne s'améliore, le système est figé. Critiquer, c'est douter. Et il est interdit de douter.
Chari le disait : "obéir et servir", c'est tout. Mieux vaut se taire et suivre.
C'est cela que j'ai fuit.
Bien affectueusement,
Elodie

Claude a dit…

Tonton Daaji Kamlesh Desaibhai Patel
”Shri Kamlesh D. Patel has requested that we call him Daaji as an informal term of endearment in official publications. It is a Gujarati word, denoting father’s younger brother.”

Anonyme a dit…

Appreciez la nouveau du SM new jersey:

http://conference.heartfulnessinstitute.org/new-jersey/

Elodie a dit…

?!?