La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3445 commentaires – Dernier ajout le 14/05/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

7 septembre 2010

Constitution

Shashwat Pandey vient de diffuser une version de la Constitution 2002 de la Shri Ram Chandra Mission de Chari, contresignée par les membres de son comité de travail et présentée à la Cour suprême indienne.

Dans ce document, Chari reprend les principaux points de la SRCM de Babuji cités par Umesh Chandra Saxena :
- le siège de la Mission est situé à Shahjahanpur
- elle est présidée par le fondateur ou son représentant spirituel “in the direct line of succession”

Le président nomme un Working Committee, composé d’un secrétaire et son adjoint, un trésorier et un auditeur.

Toute personne en quête de développement spirituel peut devenir membre de la Mission, sans distinction d’aucune sorte. Elle n’a pas à payer quoi que ce soit, il lui suffit de participer aux sittings du dimanche.

Le trésorier gère les fonds de la Mission, un fond général et un fond de réserve alimenté par 10% du précédent. Les comptes sont conservés secrets dans l’intérêt de la Mission :
“The accounts which stand to the credit of the Mission or any matter with regard to its financial position should always be kept a closely guarded secret, in the interest of the Mission itself.”
Le président a un pouvoir de veto face à l’Assemblée générale de ses membres.


Dans les faits, la SRCM de Chari a son siège à Manapakkam (ou à San Luis Obispo, en Californie – USA ?). Les membres doivent payer une cotisation pour participer aux assemblées générales et avoir une carte d’identité de la SRCM pour participer aux célébrations.

En revanche, le pouvoir de veto est une réalité permanente puisque le président est seul à décider et les comptes restent bien cachés.

Elodie

2 commentaires:

Alexis a dit…

PROPAGANDA
Ne pas oublier la propagande, elle aussi très présente dans cette constitution. Chari rappelle d’ailleurs l’objectif de la SRCM lors de son discours pour l’assemblée générale des USA (16 août 2010) :
“(…) our purpose is one and one only: spiritual growth of abhyasis, and bringing spirituality to those who are not already with us (…)”. Notre objectif est unique : la croissance spirituelle des abhyasis, et apporter la spiritualité à ceux qui ne sont pas déjà avec nous.
Voilà un rappel clair et net du but que Chari s’est fixé et que ses adeptes doivent l’aider à accomplir.

J’en profite donc pour rappeler à ceux d’entre eux qui m’écrivent de temps à autres pour réclamer que je m’occupe de mes affaires et que je leur fiche la paix, que la SRCM a la prétention de nous convertir tous à ses vues.

Alexis a dit…

Déclin…

“I am delighted to be, as Babuji Maharaj used to say, a guest in my own home today, because SRCM India is hosting this meeting, and as president of the U.S. Mission I am grateful to them for permitting this. [Chuckles] (…)”. Tel fut le début du discours de Chari au Babuji Memorial Ashram de Manapakkam pour l’Assemblée générale de la SRCM des USA en Inde le 16 août dernier.
L’assemblée générale des USA s’est donc tenue en Inde ! Tout comme celle du Canada, et comme celle de la France il y a quelques années. Ce n’est donc pas une première…
Les Nord-américains étaient conviés du 16 au 20 août au Babuji Memorial Ashram. Un millier d’entre eux sont venus lui rendre visite, dont 200 enfants. Soit quelque chose autour de 20% des abhyasis…
Car Chari ne voyage plus en dehors de l’Inde, et ce depuis sa dernière grande tournée d’avril à juin 2008.
La nouveauté qui s’est généralisée en 2010, c’est qu’il invite les abhyasis à venir le voir, par pays ou grande région.
Ainsi de l’Iran (15 au 21 mars), de la Russie et des pays de l’Est il y a peu (14 au 19 juillet), ou de l’Europe bientôt (18au 23 décembre à Tiruppur) par exemples.
La santé de Chari ne lui permet plus de quitter son pays…