La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

24 mars 2009

Manipulations

L'affaire : inceste et pédophilie à la SRCM ?
Le 17 septembre 2007, un commentaire anonyme posté sur le blog Tell me truth India révélait l'existence d'un article de presse dénonçant des pratiques sexuelles abusives au sein de la SRCM envers une adepte. Le même commentaire faisait aussi référence à un rapport de la Juridiction criminelle de la Haute cour de justice d'Allahabad à ce sujet.Le rapport de la Haute cour citait des extraits de l'article en question "Rite or wrong ? ORIGINAL SIN" paru dans le quotidien The Pioneer, en date du 2 décembre 2001 et signé par Sri Jitendra Virma. Cet article révélait qu'une jeune fille aurait grandi dans l'inceste au sein d'une famille pratiquant le culte religieux du Sahaj Marg à la Shri Ram Chandra Mission. Elle aurait été donnée à l'ashram, puis au guru, etc. Des membres de la SRCM ont porté plainte en diffamation, accusant l'article de faire partie d'une conspiration planifiée dans le but de porter préjudice à leur Mission et au Sahaj Marg. Ce commentaire anonyme réalisé sur le blog Tell me truth India, où s'exprimait régulièrement Navneet Kumar Saxena, attribuait les faits à un groupe de précepteurs de Chari. Elodie a repris cet article le 19 septembre 2007, en s'interrogeant sur la réalité des faits, les personnes et organisations concernées, etc.
Et puis les choses en sont restées là jusqu'au 11 mars 2009.
A cette date, un nouveau message anonyme toujours sur Tell me truth India nous informe que la jeune femme se serait rétractée dans une déclaration sous serment auprès de la Commission nationale des Droits de l'Homme pour les Femmes, qui a statué en ce sens le 29 janvier 2003 :
"(…) I would like to clarify one more thing considering the pioneer case here that the said story published in the newspaper Pioneer in the year 2002 is a false story which was published with a malafide intention and motive to defame the Guru/Master Mahatma Shri Ram Chandraji Maharaj alias Babuji Maharaj, Mission and the Sahaj Marg system. The strict proof and evidence to the same is that the aggrieved person has herself given an Affidavit before the National Human Rights Commission for Women stating that all the allegations against the society, Master/Guru, Method were false and baseless. The statement given by her was given under coercion and influence to defame the society, guru/master, method. The said case has been closed by the National Human Rights Commission for Women after investigation and inquiry vide order dated 29.01.2003. Hence, such allegation and document relied upon are baseless, false and are defaming the society, Guru / Master and the Method and needs to be removed from the Website / discussions with immediate effect with a noting clarifying the reality to the public at large, if you are really fighting for Reality and really portraying reality to the public rather than misguiding (…)."
L'affaire dans l'affaire : Information & désinformation
Ce dernier personnage anonyme, qui se présente comme un supporter de Navneet, nous dit avec une maladresse déconcertante que cette affaire a été montée de toutes pièces pour nuire à la SRCM de Shahjahanpur en 2001. Probablement donc par des sbires de Chari…
Mais en 2007 on a tenté de nous faire croire le contraire, le premier message faisant référence à un groupe de précepteurs de Chari ! Des partisans de Navneet auraient donc parié sur notre crédulité ou notre aveuglement, et utilisé une affaire qui concernait la SRCM de Shahjahanpur en l'attribuant à la Mission de Chari.
Diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose !La prudence nous a permis à l'époque d'éviter ce piège, en soulignant qu'on ne savait pas qui était concerné ni quel crédit il fallait apporter aux accusations. Bien nous en a pris…
Aujourd'hui, quel crédit peut-on porter à cet anonyme qui ne donne pas son nom. Il se présente comme un supporter de Navneet. Mais si tel est le cas, son message est tellement maladroit qu'il le dessert plus qu'il ne le sert. Alors de quel clan est-il donc ?
D'un côté comme de l'autre, on utilise tous les moyens possibles… Alors qu'on attend le jugement qui les oppose, les manipulations vont bon train. L'utilisation médiatique du web devient une pratique courante.
Tout cela doit nous inciter à la plus grande prudence, indispensable en la matière. Les deux clans étant visiblement prêts à tout…
Pour en avoir plus :
Commentaires sur TmtIndia, en dates du 17/09/07 et du 11/03/09
Le message d'Elodie
Le rapport de la Haute cour de justice
Le website du journal Daily Pioneer
Alexis

3 commentaires:

Elodie a dit…

Alexis a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Témoignage de Jean-François" :



@ Martin

C'est bien la question ! Quelle différence existe-t-il entre les comptes SRCM et ceux de la famille de Chari ? Evidemment, rien de clairement établi. Mais les donations ont été faites à qui ? Chari ou la Mission ?

Sans parler des rumeurs qui circulent !

Bref, on ne sait pas...

Elodie a dit…

Jean-Francois et Denise a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Témoignage de Jean-François" :



Réponse à Alexis et anonymes,



1. Au sujet des livres:

S'il vous plaît, ne voyez pas toujours le mal partout, n'accusez pas injustement des personnes que vous ne connaissez pas, et respectez les individus. Cela est du ressort d'un comportement humain social harmonieux qui devrait être à la base de toute société et, qui se trouve requis pour toute approche spirituelle. La modération et la tempérance sont des facteurs essentiels dans la poursuite spirituelle.

Les traductions sont entièrement bénévoles, le prix de vente est à prix coûtant: prix d'impression + frais d'expédition. Aujourd'hui, vu le cours du change, le prix moyen est de 15 Euro. De plus, nous faisons imprimer à la demande, nous n'avons même pas de stock. Et les ventes se font au compte-goutte. Si nous cherchions à faire fortune, nous ferions certainement fausse route! Nous ne gagnons pas un centime sur les livres ni sur quoi que ce soit d'autre. Nous en perdons même!

Il y a de bonnes raisons pour ne pas mettre les livres en ligne qui ne sont pas d'ordre économique.



2. au sujet de sortir de l'ombre:

De quelle ombre s'agit-il? Celle de la Toile? Le monde existe en dehors de la Toile depuis bien longtemps, Dieu merci. Nous venons tout récemment de découvrir les blogs et de décider de témoigner tout comme vous le faîtes largement et sans retenue. Oui, peut-être appartenons-nous à une autre génération, mais nous aussi nous avons le droit d'utiliser les outils à notre rythme et comme nous l'entendons.

Nous étions peut-être à l'ombre de la Toile mais dans la lumière de Babuji et à Son service, connu de Lui seul.

Quant à Kasturi, elle n'a jamais été dans l'ombre, elle est très connue en Inde. Ce sont des abhyasis indiens qui ont insisté pour créer un blog sur elle; elle veut d'ailleurs s'en retirer à présent compte-tenu des discordes et de la confusion que cela crée.

Pourquoi parle-ton de Kasturi en en France seulement depuis 2005? Parce que ce n'est qu'en 2002 que nous l'avons retrouvé en Inde accompagnés de quelques abhyasis, et plus tard d'autres abhyasis français se sont joints à nous et continuent à la voir.Tout est simple, ne cherchez pas les complications et les malveillances là où elles n'existent pas. D'ailleurs, des Danois et des irlandaises vont chez Kasturi depuis plus de 10 ans régulièrement. Il se trouve simplement qu'elle n'était pas dans le Net.

Il nous semble que la réticence de Kasturi à l'ouverture d'un blog à son sujet était tout à fait fondée. Il est attristant de constater que beaucoup passent leur temps à critiquer le Sahaj Marg et à faire l'amalgame avec les dérives que tous connaissent. Ce système de réalisation divine est parfait et pur. Pourquoi critiquer un chemin si simple, si d��pouillé et pur, semblable à la pureté de l'Ultime? Ne vaudrait-il pas mieux expérimenter le système sincèrement, garder en vue le but Ultime de la vie, et voir les résultats.

Et si vous avez des doutes vis à vis d'une personne, la meilleure chose à faire est de lui parler directement. Rien ne vaut l'expérience personnelle, et personne ne peut convaincre qui que ce soit, c'est à chacun de voir par soi-même.



3. au sujet du "serviteur":

Jean-Francois n'a pas signé "le" serviteur, mais "un" serviteur. Veuillez ne pas transformer les choses. De Son vivant, Babuji considérait les précepteurs dans Sa mission comme des serviteurs pour aider spirituellement en donnant la Transmission - Pranahuti aux chercheurs de la Réalité divine; il souhaitait que chaque disciple devienne un serviteur. C'est dans cet état d'esprit que nous fonctionnons, et peu importe si le terme déplaît, la réalité est ce qu'elle est.

Nous considérons qu'il est bon de témoigner d'un enseignement qui peut aider beaucoup de gens qui cherchent; c'est même un devoir humain de le faire. Car si Ram Chandra n'était pas venu, si je ne l'avais pas rencontré, je n'aurais pas avancer d'un pouce et cette vie aurait été totalement inutile. Quand nous serons à l'heure de notre départ terrestre, il n'y aura plus rien autour de nous, ni blog, ni croyance ou non-croyance, nous serons seuls avec l'état spirituel atteint dans cette vie-ci; à ce moment-là, plus rien n'aura d'écho et il sera trop tard pour regretter le temps perdu.

Il est possible de voir la Réalité de Babuji dans cette vie-ci; Qui l'a vu réellement? Il n'y avait plus rien en lui de sondable, seul l'infini y régnait et la beauté de l'Ultime. Nous n'avons personne à convaincre. On ne peut qu'essayer de partager une merveille avec ceux qui sont intéressés; à ceux qui ont le courage de chercher la vérité dans leur coeur, allez vers l'Ultime; mais pour cela il faut chercher ardemment.

On peut discuter ad infinitum de ce qui ne va pas dans la SRCM (l'organisation), mais cela n'aidera en rien notre recherche spirituelle.

Que chaque personne sincère aille jusqu'au bout de sa recherche spirituelle, sans préjugés en la matière, car personne ne sait ce qu'est la Spiritualité; Ram Chandra disait qu'il l'avait laissée loin derrière lui. Pour l'appréhender, il faut plonger profondément dans le silence du coeur qui mène à l'océan divin avec l'aide si précieuse et indispensable de la Transmission.



4. Avant de critiquer des personnes de condition spirituelle très avancée comme Kasturi, essayons de l'imiter, de nous comporter comme un véritable abhyasi, d'être au service de chacun comme elle l'a toujours été et continue de le faire malgré son grand âge et sa santé très frêle, et de perdre l'ego à tout jamais, car tant que l'ego est là, l'Ultime ne peut s'y trouver.



Nous quittons maintenant le blog; nous avons témoigné, libre à chacun de penser ce qu'il veut.



Jean-Francois et Denise

Elodie a dit…

Bonjour à toutes et tous,

Je vous rappelle que, pour une simplicité de lecture,il serait gentil de poster vos commentaires sous le tout dernier message.
Je compte sur vous,
Affectueusement,
Elodie