La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

439 articles – 3449 commentaires – Dernier ajout le 9/09/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

5 juin 2008

Etre précepteur : une vocation ?

Extrait d'un discours de Chari à la réunion de précepteurs du 10 mars 2008, au CREST (Bangalore, Inde), intitulé "Nous travaillons pour nous-mêmes" :

"(…) Je voudrais déclarer que c’est probablement la seconde conférence de précepteurs sérieuse. Nous en avons eu littéralement des centaines depuis le moment où j’ai rejoint la Mission, en 1964. Des tas de discours — sans direction, sans objectif, sans orientation (…) Vous autres ici, vous devez tout d’abord reconnaître ceci — que vous n’êtes rien de plus que des machines, même dans votre travail de précepteur (…) Babuji a dit : « Les précepteurs sont les artères de la Mission. » C’est comme, vous savez, si vous imaginez le cœur comme, disons, l’ordinateur central d’où tout doit s’écouler, comme la circulation dans les artères. Et s’il y a un blocage dans une artère, il nous faut un pontage ou un ‘stent’(petit tuyau en plastique). Et la seule personne qui puisse faire cela est, là encore, le Maître. Aussi Babuji a dit : « J’ai fait des précepteurs et plus j’ai fait de précepteurs plus je me suis créé de travail pour moi-même. » (…) Et la seconde grande vérité : il a dit : « Là où j’ai plus d’un précepteur, j’ai créé des problèmes pour ce centre. » Car il y a deux groupes de pouvoir, il y a les problèmes d’ego, les luttes d’ego, les querelles d’ego, et parfois les centres se sont scindés en deux, en trois.
Nous avons vu cela dans un état très accentué, très exagéré, très dommageable, ici à Bangalore où l’un de nos précepteurs nous a quittés pour entreprendre cette chose stupide qui s’appelle la ‘Méditation Pyramide’ ; et deux groupes se sont créés, l’un pour et l’autre contre. Et là, l’un de nos ashrams fut occupé de force, illégalement et enregistré au nom d’une organisation fictive ; par la suite, nous avons pu le réintégrer dans la Shri Ram Chandra Mission avec l’aide de la police et de la justice. C’était illégal, c’était criminel et cela avait été commis par des soi-disant précepteurs hautement développés de la Mission (…) Ainsi va le Sahaj Marg, voyez-vous. Quand des seniors précepteurs censés se trouver dans la Région centrale peuvent violer les principes d’honnêteté, de décence pour adopter une conduite criminelle et illégale et transférer des biens de la Mission à une autre organisation, où va la Mission ? Ceci n’est arrivé nulle part ailleurs. Parce que trop de pouvoir avait été donné par Babuji Maharaj à cause, disons, d’une nécessité. Je lui ai demandé : « Aviez-vous confiance en ces personnes ? »Il y a longtemps. Il répondit : « Je devais démarrer le travail, » et je veux bien répéter ses mots en Hindi : il a dit : « Jo bhi latt mil gaya, humne usko khada kar diya. (J’ai donné la responsabilité à qui j’ai pu trouver.) »
Ainsi vous voyez, cette première génération de préfets ou de précepteurs, comme vous voulez les appeler, ils étaient tout à fait comme ces poteaux qu’on met pour étayer quand on construit un toit — ils sont là pendant vingt-deux jours, le temps que le béton durcisse, puis on les enlève et on les brûle. Il y en a ici beaucoup qui se sont opposés à la volonté de Babuji dès le début et qui ont vu, j’espère, la lumière, et leur présence ici est un témoignage de l’influence de Babuji sur leur cœur pour remettre leurs services dans le droit chemin. Le sang doit couler dans les artères qui sont destinées à cela et non pas suinter des artères ni couler dans le sens inverse vers les veines. Cela est désastreux. Vous savez, c’est comme le courant allant dans le mauvais sens, cela donne un court-circuit et il y a une coupure de courant.
Ainsi le travail des précepteurs doit être canalisé, doit aller dans le bon chemin, dans la bonne direction, selon les bons principes, avec de bons motifs, l’objectif étant seulement d’assister le Maître en nettoyant les abhyasis pour les préparer afin que le Maître fasse ce qu’il souhaite faire avec eux (…) Quand une artère est bloquée, elle est inutile. Si on doit créer un pontage, souvent on coupe une portion, la portion bloquée, et on fait une boucle.
Nous avons eu malheureusement trop de précepteurs dans un passé récent que nous avons dû éliminer. Pas plus tard que la semaine dernière, trois précepteurs de Thrissur ont dû être démis à cause de leur indiscipline, ils s’opposaient à l’autorité et cherchaient à créer du séparatisme. Malheureusement, dans le Sahaj Marg, il n’existe pas de mot tel que ‘punition’ car le Sahaj Marg ne reconnaît pas l’existence des opposés comme vice et vertu, bien et mal. Il reconnaît seulement celui qui travaille et celui qui ne travaille pas et si un précepteur, ayant volontairement accepté la responsabilité du travail, ne fait pas le travail, il est renvoyé avec la classification ‘d’abhyasi ne travaillant pas’.
Parfois je pense que c’est bien dommage, car des mesures punitives auraient fait le plus grand bien à la Mission (…) Il y a ici beaucoup de précepteurs qui ont insisté pour que les abhyasis tombent à leurs pieds — pour leur perte, leur perte personnelle. A chaque fois que quelqu’un tombe à vos pieds, vous devez tomber encore plus bas qu’il n’est tombé — rappelez-vous ceci (…) [Dans le Sahaj Marg] Nous recevons Rien, avec un ‘R’ majuscule. Souvenez-vous de ceci, s’il vous plaît. C’est pour cette Rien-té que nous sommes venus ici, que nous éliminons tout, couche après couche, ce à quoi l’ego s’oppose vigoureusement à chaque étape de ce processus, à tel point que nous devenons notre propre champ de bataille sur lequel nous nous combattons nous-mêmes, avec notre propre ego, perdant souvent la bataille (…) Ainsi vous voyez, c’est une chose très sérieuse que nous avons entreprise, pas par responsabilité envers la Mission ou le Maître ou la méthode — ce sont des illusions. J’ose dire : « Je ne travaille pas pour mon Maître. » Je n’ai jamais travaillé pour mon Maître. Si je dis que je travaille pour Lui, je prononce un mensonge. La vérité, c’est que je travaille pour moi-même (…) Ainsi vous voyez, qu’est-ce qui nous fait gagner la valeur spirituelle, la grâce spirituelle et l’évolution spirituelle que nous pouvons accepter sans rien avoir à faire pour cela ? La sincérité, l’honnêteté, la loyauté. Ou, comme l’a énoncé Babuji : l’obéissance au Maître, l’amour pour le Maître et le satsangh avec le Maître — trois choses."

Résumons !
Chari déclare qu'il travaille pour lui-même, non pas pour son maître. On s'en doutait bien un peu…
Sinon, l'essentiel de ce discours concerne les précepteurs, leur rôle et leurs dérives.
Ils apprécieront d'abord le fait que cette conférence ne soit que la deuxième vraiment sérieuse (quid de toutes les autres ?), et il ne précise même pas quelle était la première.
Si l'on croit en la véracité de la citation de Babuji faite par Chari, cela signifie que Babuji avait déjà remarqué les conflits d'ego entre précepteurs, ce qui fait remonter les problèmes de pouvoir au sein de la SRCM à plus de 25 ans. Là encore, on s'en doutait bien un peu, la nouveauté c'est que c'est Chari qui le dit…
D'après Chari, une telle scission de la SRCM ne s'est produite qu'une seule fois. On peut en douter aujourd'hui, on peut aussi regretter que ce qui semble le gêner le plus soit le détournement de biens de la SRCM, et non pas celui des âmes. Mais on peut aussi s'interroger comme lui sur l'absence d'honnêteté de senior précepteurs censés se trouver dans la région centrale.
Contrairement à Kasturi, Chari ne fait aucune différence entre préfet et précepteur.
Ils apprécieront aussi le rôle que Babuji (dixit Chari) leur attribue : des serviteurs dociles corvéables à merci et jetables après utilisation. Tout comme Chari !
On comprend aisément, dans ces conditions, pourquoi ils peuvent parfois être indisciplinés, qu'ils s'opposent à l'autorité et souhaitent créer du séparatisme. Surtout lorsque Chari annonce qu'il travaille pour lui-même, pourquoi n'en feraient-ils pas autant après tout ?
Selon Chari, il y a eu un cas de scission, trop de précepteurs éliminés. Le bilan est probablement plus important. La SRCM est gangrenée par les problèmes de pouvoir et il le reconnaît.

Voici ce qu'il disait dans "He, the Hookah and I" (Discipline 17) : "(…) Et plus important que tout – pas de politique dans la Mission. Je ne parle pas du Congrès ou du Hindu Sabha, ou de choses de ce genre. Je parle d’actions entreprises dans un but politique à l’intérieur de la Mission pour évincer quelqu’un du pouvoir, pour incriminer quelqu’un injustement, pour dire du mal de quelqu’un qui n’est pas mauvais, pour encenser quelqu’un qui n’est qu’un gredin et un vaurien. C'est ceci, faire de la politique, sous sa pire forme : assassinat de personnalité. A moins que les précepteurs ne surmontent ces tentations afin d’obtenir de l’avancement en marchant sur le cadavre de quelqu’un qu’ils ont détruit - la Mission ne pourra pas survivre, et elle ne sera qu’un nom sur quelques bâtiments vides. J’espère que la Shri Ram Shandra Mission n’en arrivera jamais là parce que, après tout, il y a une hiérarchie bienveillante, qui nous guide et qui veillera sûrement à l’avenir de la Mission, à son bien-être, à sa capacité à aider l’humanité et à l’encourager de plus en plus au fil du temps."

La SRCM n'aurait donc pas survécu à ces problèmes de pouvoir, elle ne serait plus qu'un nom sur des bâtiments vides.
A quoi doit-on cette soudaine honnêteté ? Est-ce un signe de sénilité ? de cynisme ?...
Alexis

9 commentaires:

Cricri Srcmtm a dit…

"Quand des seniors précepteurs censés se trouver dans la Région centrale peuvent violer les principes d’honnêteté, de décence pour adopter une conduite criminelle et illégale et transférer des biens de la Mission à une autre organisation, où va la Mission ? Ceci n’est arrivé nulle part ailleurs."

Est-ce qu'il parle de sa propre action ou bien ?
Confirmation de la bouche de l'incarnation divine elle-même -- si l'idole le dit: Des Seniors prez dans la région centrale agissent criminellement et illégalement, c'est donc que le fait d'être dans la région centrale n'est pas une garantie de moralité -- Nous le savions et le disions sur les blogs depuis des mois.
Trop drôle: Les prez arrivent vraiment à singer leur maitre dans tous ses aspects, même les plus secrets.
Chari n'aime-t-il pas citer la bible: On reconnait un arbre à ses fruits.
Voici le genre de fruits qu'il produit.


"J’ai donné la responsabilité à qui j’ai pu trouver."

Tout s'explique.
Et que dire de ceux à qui il n'avait rien donné mais qui se sont servis ?


"c’est comme le courant allant dans le mauvais sens, cela donne un court-circuit et il y a une coupure de courant."

Hou là, le maitre de l'univers va devoir revoir ses bases en physique...


"l’objectif étant seulement d’assister le Maître en nettoyant les abhyasis pour les préparer afin que le Maître fasse ce qu’il souhaite faire avec eux"

lire: en brainwashant les abhyasis pour que le maitre en fasse ce qu'il veux.
Au travail esclaves, quand vous serez inutiles, comme les poteaux de soutiens, brûlés et jetés. Du mazisme pur.


"Nous avons eu malheureusement trop de précepteurs dans un passé récent que nous avons dû éliminer."

Je peux pas m'empêcher : Ach ! Nous afons les moyens de fous éliminerr !!!
Ce type est complètement malade.


"Pas plus tard que la semaine dernière, trois précepteurs de Thrissur ont dû être démis à cause de leur indiscipline, ils s’opposaient à l’autorité et cherchaient à créer du séparatisme."

lire: Ils s'opposaient à mon désir et à ma toute puissance infantile.
Petite note de terrorisme au passage.
Si vous voulez garder votre privilège social dans la mission, obéissez et travaillez plus, esclaves.
Dans le cas contraire, vous serez déclassés au niveau de la base de la pyramide du pouvoir ("Méditation pyramide", un prez qui avait dû lire nos blogs, ça lui avait donné des ailes et des idées).


"des mesures punitives auraient fait le plus grand bien à la Mission"

Comme par exemple une balle bien placée dans le troisième oeil de certains escrocs.
J'appelle ça de l'entretiens, une protection immunitaire.
Un système immunitaire qui ne remplit plus son rôle met en péril tout l'organisme.
On ne donne pas d'engrais aux ronces en espérant qu'elle se mettent à donner des roses, on les arrache.
Il n'a pas tort sur le principe, mais sur l'identification des cibles sur lesquelles appliquer le procédé.


"Il y a ici beaucoup de précepteurs qui ont insisté pour que les abhyasis tombent à leurs pieds"

Tel père tel fils.


"pour leur perte, leur perte personnelle"

Entre gurus, la concurrence fait rage. Il veux dire : N'adorez personne d'autre. Il n'y a qu'un seul guru dans tout l'univers, c'est moi.


"ce à quoi l’ego s’oppose vigoureusement à chaque étape de ce processus, à tel point que nous devenons notre propre champ de bataille sur lequel nous nous combattons nous-mêmes, avec notre propre ego, perdant souvent la bataille"

Un maitre spirituel qui parle d'ego constamment est un escroc.
Manipulation mentale : Luttez contre vous-mêmes, sous-entendu pratiquez l'autocensure et la répression de votre bon sens (et du mieux que vous pouvez, car on perd souvent la bataille), car c'est une résistance au progrès spirituel -- et comme ça son business est bien protégé. Quel grigou !


"J’ose dire : « Je ne travaille pas pour mon Maître. » Je n’ai jamais travaillé pour mon Maître. Si je dis que je travaille pour Lui, je prononce un mensonge. La vérité, c’est que je travaille pour moi-même"

On avait bien compris qu'il ne travaillait pas pour Babuji, mais il ne dit pas vrai non plus quand il affirme qu'il travaille pour lui-même. Le dira-t-il un jour, pour qui il travaille ?
Peut-être que sous l'effet du vieillissement couplé à sa folie mégalomaniaque, il va finir par parler ? ...


___________

"Est-ce un signe de sénilité ? de cynisme ?"

C'est un grand malade, il est fou à lier.
Il est temps pour lui de débarrasser le plancher -- ce que d'aucuns reconnaitront d'utilité publique -- et de faire ce qu'il n'a jamais pu de son vivant, le saut dans l'infini.


Cricri

Elodie a dit…

Un anonyme a posté ce commentaire dont j'ai effacé les noms cités, ce blog n'est pas un lieu de délation.
Affectueusement,
Elodie

Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre message blog "Etre précepteur : une vocation ?" :

Oui quel cynisme alors qu'il exhorte la fin de semaine passée ses precepteurs -belges, suisses, allemands et français- réunis avec 2 à 3000 abhyasis à Saint-Romans 38 chez X (anicenne maison d'X) à transmettre la liste des dissidents et des contradicteurs...

faites ce que je dis pas ce que je fais.

A propos pourquoi a-t-il caché sa venue et ses dates d'audiences avec les abhyasis ont elles été changées de si nombreuses fois? Il venait pour collecter des fonds pour l'ashram pas encore fini et pour remettre les pendules à l'heure effrayé par les conséquences desastreuses pour son organisation des dernières défection et de la dissidence de plus en plus gênante.
Je crois aussi qu'il a trés peur des différentes actions juridiques menées en Belgique, Espagne, Suisse et France à l'encontre de ses adeptes émerites comme les XX et X (commission européenne DGV société de l'information, X le représentant de l'ONU à l'Union européenne) et la mise en examen en Espagne de son organisation aprés des allégations de péderastie -comme en Inde d'ailleurs-.

Moi même pas peur!!!

Merci pour cet excellent boulot Alexis, Don et Elodie.
Un des papas dont les enfants sont sequestrés par l'organisation du Sage qui marque

Anonyme a dit…

Salut Tous...

Ce dernier discours de Chari le condamne avec son organisation. Voila deux des trois "M" qui sont foutus! Le Maitre, et la Mission! Il ne reste que la METHODE qui, nous savons maintenant est compose des vesseaux imparfaits, le Maitre et les precepteurs, qui transmettent leurs "imperfections" aux pauvres "naifs"!

Chari dit:

But Sahaj Marg and its great progenitors, Lalaji Maharaj and my Master, Babuji Maharaj, have said no to this principle—no punishment, no reward.


Lalaji ne fait pas parti de ce Groupe or ce Clan! Chari se sert de Lalaji pour se donner "autorite"...C'est du mensonge qu'il doit repeter pour se faire croire maintenant! Chari n'a plus de credibilite! ...Nous le savons tous maintenant. C'est tout du mensonge!

Chari se condamne avec ses propres mots. Voici L'epitaph de Chari qui est ecrit de ses propres mots:

Ici repose Chari! Arme de mensonges et avec aucune philosophie, il essaya de condamner ses Freres et Soeurs comme etant des "enemis de la Spiritualite" et en-fait, il se condamnat lui-meme! ...


Chari cite Babuji: (enseignez ca aux enfants)


“Never tell lies to yourself,” Babuji said. He said, “I am telling you, telling a lie is not wrong. But don’t ever lie to yourself, because soon you will begin to believe your own lies that they are the truth.” Cardiology will disappear from the face of the earth when we stop telling lies to ourselves—you understand?—when we do our work.


Voici sa condamnation (de ses mots)! Il ment alors il cree du stress sur son coeur et le coeur de ses "abhyasis"... la crise cardiaque!! Voila le danger de "deux sur un coeur" que Babuji donnait l'alerte... Avec un Maitre eleve, ca peut conduire a une plus haute evolution, mais ou trouver un tel Maitre Parfait? Il n'y en a pas! Nous somme commes des homards dans le pot d'eau bouillante. Tous essaye de s'en sortir en pietinant les autres, meme les soi-disant MAITRES....

4d-Don...

Anonyme a dit…

Salut a tous et toutes...

Voici ce que pense Dieter de Christian sur le blog de Shashwat:

http://www.orkut.com/CommMsgs.aspx?
cmm=24873318&tid=520074427068901031
0&na=2&nst=6


If you were truly spiritual, you'd do what Christian from Switzerland did and go within and separate from all that is not real. You are cursing yourselves and I am sorry for it.


Il faut penser que Dieter ne lit pas le Francais ou ne lit pas nos blogs ni le blog de Christian...

C'est ca l'illusion des Abhyasis...Dieter veut que nous faisons comme Christian et de pas essayer d'exposer les mensonges de Chari...Mais Christian fait ca aussi...alors? L'illusion!

Salut...

Alexis a dit…

Chari n'en a pas fini avec les précepteurs

Pendant son voyage en Europe, Chari s'est inquiété de ne pas voir certains précepteurs. Et "(...) dans presque tous les cas, des personnes ont insinué que ces pratiquants avaient abandonné la pratique du Sahaj Marg (...) Il semblerait donc qu’il soit dangereux d’accepter la responsabilité de précepteur (...)
ne vaudrait-il pas mieux qu’il ou elle [le précepteur] refuse de travailler comme précepteur (...)."


Chari en a donc profité pour mettre en garde les actuels précepteurs sur leurs responsabilités, ainsi que les candidats à ce poste.

Décidément, en ce moment, il ne fait pas bon être précepteur...

Cricri Srcmtm a dit…

Hello Elodie !

Je crois que c'est bien d'anonymiser les messages qui donnent des noms, car même si nous savons tous de qui il parle, soyons très pratiques: les conséquences pour ton blog pourraient être légales.

Ils commencent la chasse aux sorcières au lieu de se remettre en question. Pourquoi ne se remettent-ils pas en question ?

Ils sont gangrénés par le mensonge, destinés à s'effriter jusqu'à ce qu'ils se réorientent correctement.

Hélas, avec l'influence de Chari qui a tout cassé, est-il possible de retrouver ce qui a été détruit ?


"A propos pourquoi a-t-il caché sa venue et ses dates d'audiences avec les abhyasis ont elles été changées de si nombreuses fois?"

Paranoia ?
N'avais-je pas suggéré d'aller faire une petit speech au séminaire du Danemark ? Peut-être que d'autres avaient la même idée ?


"Sahaj Marg and its great progenitors, Lalaji Maharaj"

Une erreur fondamentale : Lalaji n'est pas l'un des progéniteurs du SM, le SM est le fruit du seul Babuji.
Puisque le maitre de l'univers qui sait tout le dit...


"telling a lie is not wrong. But don’t ever lie to yourself, because soon you will begin to believe your own lies that they are the truth"

Il n'y a pas deux poids deux mesures en matière de mensonges : Mentir aux autres, c'est se mentir à soi tôt ou tard.

Cricri

Cricri Srcmtm a dit…

Dieter pense peut-être que Shashwat devrait savoir un peu mieux de quoi il parle ?

Ceci dit, toutes les forces sont les bienvenues, et elles sont toutes complémentaires.

L'ensemble est parfait.

Cricri

Alexis a dit…

Projet SRCM Sahaj Marg (mises à jour)

Un nouveau chapitre de l'histoire qui réunit les différents épisodes connus de la guéguerre entre les 2 SRCM (SRCM® & SRCM Shahjahanpur). Il réunit les précédents événements, ainsi que les plus récents :
- Le verdict de la Cour suprême
- Une lettre ouverte à Navneet Kumar Saxena

La mise à jour de la page sur l'Autobiographie de Babuji, avec ajout des dernières citations révélées par Christian.

Alexis a dit…

Ceci devrait faire plaisir à Don. Chari annonce aux élèves de LMOS que l'école remplace leurs parents. C'est sympa pour les enfants, c'est sympa aussi pour les parents, abhyasis ou non, de voir ce que Chari pense d'eux.
Il a fondé l'école, cherché à la remplir, et ensuite il explique aux gamins que leurs parents ont renoncé à leur devoir de parents. Je ne sais pas ce qu'un psychiatre dirait des dégâts psychologiques que cela peut engendrer chez un enfant…

Discours de Chari intitulé "Healthy Minds in Healthy Bodies", à destination des élèves du LMOIS, le 3 janvier 2008
"(…) Your parents have a happy time, you know they have the money to send you here. And nowadays, especially in modern society, parents don’t take responsibility for the upbringing of their children as they used to do in the past. So the school seems to have acquired, schools seem to have acquired a double role, that we have to play the part of your parents as well as the part of your instructors, as well as being your parents very often, because for those of you in the hostel, our wardens must be like parents: you must trust them, you must love them, and you must obey them—things which don’t always happen in the families. Take it seriously, don’t smile. Listen attentively, take it seriously."