La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

3 septembre 2007

Viendra ? Viendra pas ?

On annonce que Chariji doit venir en Europe en octobre. Alexis se fait ici volontairement provocateur en défendant la thèse selon laquelle il ne viendra pas et il en explique d'après lui les raisons. Chariji va-t-il le contredire ou bien lui donner raison ? Viendra, viendra pas ? Seul l'avenir nous le dira.

Elodie

La rumeur court…

Chari viendrait en Europe au mois d'octobre prochain. La rumeur court, enfle et se propage. Mais elle va bientôt retomber comme un soufflé…
Ne rêvez pas, Chari ne viendra pas !
Pourquoi ?
Parce que c'est un pragmatique et un calculateur, ses actes ne sont jamais gratuits. Après un effet d'annonce uniquement destiné à vous stimuler, il finit par annuler au dernier moment, soit disant pour raison de santé ! La mécanique est bien rodée…
Déjà en 2003, il expliquait aux Américains pourquoi il leur avait préféré les Indiens. Manque de croissance numérique, manque de réalisations matérielles. Encore en mai dernier, il préférait Dubaï et ses attraits financiers à l'Occident :

« In 1972 I travelled with Babuji to the US. After three weeks there were 76 abhyasis but until 1984 it was arround the same number. What does this show ? Nobody worked.» Discours au Danemark le 10/08/2000
« (…) I really didn't expect to come back to the USA again, because I was pretty depressed about the general situation. Not of the economy, not of the politics, not of the country, you know, but of the abhyasis of the Mission (…) It had become something of a routine, you know (…) That was one reason why I wasn't travelling abroad for the last three years out of India (…) the people of India yet come to spirituality. So, like my old job in my company, where I was a marketing man - I had good markets, bad markets and markets which were okay (…) And the temptation was always to go to the good market first (…) marketing management dictates that you should give more time to those markets which are not so profitable or productive (…) So I have been concentrating on India for the last three years, and I am very happy to say that, if you think in terms of statistics, probably we've had three hundred percent growth in the last three years in India. We've had so many new ashrams coming up, big ashrams coming up, housing projects coming up, abhyasis coming in droves, you know (…) And it is good (…) I don't have a conscience at all - it's a question of work. I don't judge myself, I only do my work and leave the result to him.» - I only do My Work, Discours à San Jose (CA, USA) le 10/08/2003

« Je serais heureux de dire qu'Il avait le projet de voyager en Europe et aux Etats-Unis en Avril. Mais, peut-être pense-t-Il que s'Il allait maintenant en Europe et aux Etats-Unis, beaucoup d'abhyasis qui se sont enregistrés pour Tiruppur, n'iraient pas en Inde. Alors, Il a annulé sa visite. Donc, je pense que d'une certaine manière, nous ne sommes pas capables de Le convaincre que Sa venue n'affectera pas l'événement en Inde. Il est en ce moment à Dubaï (…) Durant, je dirais, les 15 dernières années, le travail et le temps qu'Il a consacré à l'Europe auraient dû produire beaucoup, beaucoup, beaucoup plus d'abhyasis. Mais… c'est étrange, je ne dirais pas que Son travail a été en défaut… mais que nous n'avons pas montré assez de réceptivité pour être capable de réaliser ce qui aurait dû être.»
Discours d'Ajay Kumar Bhatter à Montpellier le 3/05/2007

Il ne viendra pas.
Soyons réalistes, vous n'êtes pas doués pour le marketing spirituel. Zéro pointé pour le business, le coaching de vos dirigeants n'a pas encore porté ses fruits et le management s'en ressent.
Si vous aviez vraiment voulu le voir, il vous aurait fallu le prouver. Faire du chiffre : doubler, tripler les effectifs, bâtir des cathédrales et quoi qu'il en dise… vous battre pour être auprès de lui.
Mais vous n'êtes pas assez productifs, pas assez rentables pour l'intéresser…
Chari ne viendra pas, il ne viendra plus.
Pragmatique, calculateur, ce fut surtout un fin stratège, un habile tacticien agissant au gré de ses intérêts.
Il s'est bien servi de vous quand il en avait besoin. Rejeté par les Indiens en 1983, c'est vers vous Occidentaux qu'il s'est tourné. Vous lui avez donné les moyens de bâtir le Babuji Memorial Ashram et de le remplir d'abhyasis. Ainsi, c'est grâce à vous qu'il a pu inverser le cours naturel des choses et rentrer chez lui en vainqueur.
Il ne viendra plus, c'est fini !
N'oubliez jamais ça, il s'est servi de vous et maintenant il vous jette comme de vulgaires kleenex désormais inutiles.

15 commentaires:

Anonyme a dit…

100% EXACT
De plus il parait qu'il est malade, comment va-t-il passer 14h dans un avion pour l'aller et le retour?
C'est un vieux de 80 ans dont le corps a atteint ses limites, et certains espèrent qu'il va encore voyager comme s'il n'en avait que 50?
Il se fout complètement de vous, tout ce qu'il veux c'est du pognon, du chiffre, de la croissance et du pouvoir.

Spiritualité?

Cricri

Anonyme a dit…

Voici quelques passages extraits du journal spirituel de Babuji publié par la SRCM Shahjahanpur (The Autobiography of Ram Chandra, Part II Vol. 1, ed. 1987).

Il s'agit, pour chaque extrait, d'intercommunications avec Lalaji: Que ce soient des hallucinations ou non n'est pas la question ici.
J'utilise ces passages pour montrer que l'enseignement spirituel de la SRCMtm, qu'il ait été initialement produit dans l'esprit de Babuji ou par le biais d'instructions reçues de son maitre, a dévié, que le dogme établi par les disciples de Babuji n'est pas toujours l'enseignement de Babuji, et que ce que nous déterminons comme spirituellement acceptable est le produit d'un mythe et non d'une expérience directe du réel.

1) p. 32: "A person with body is needed. Great personalities incarnate themselves like this; and incarnations themselves manifest in a body. I have merged in you with my entire powers, and am unravelling them by and by."
Chari a donc raison avec sa notion de maitre vivant. C'est ainsi dans le sufisme depuis toujours.
L'ISRC ou la SRCM Shahjahanpur ou la SRCM Kasturi qui prétendent que le maitre est Babuji de toute éternité devraient abandonner le préceptorat comme base de leur système s'ils étaient cohérents avec leur croyance, ou admettre qu'un précepteur ayant fusionné avec dieu ou avec le maitre est une clé fondamentale du système.
Ils ne le font pas d'une part parce qu'une personne incarnée est nécessaire pour faire le travail, et d'autre part parce qu'il n'y a probablement pas eu fusion.
Lequel d'entre eux peut oser prétendre que Babuji a fusionné en eux, comme Babuji a pu prétendre que Lalaji avait fusionné en lui?
Le seul qui ait ce culot est Chari, ce qui fait probablement de lui un fiéffé menteur (pourquoi a-t-il besoin d'une medium pour communiquer avec Babuji?).
Les autres se contentent d'un service dévotionnel à Babuji comme s'il était toujours en vie, transformant le Sahaj Marg, défini par Babuji comme un Raja yoga, en Bhakti yoga.

2) p. 33: "You do not need to go to anybody for satsang. I do not like that the particles of transmission from other persons affect you."
La transmission, selon la SRCMtm, vient du maitre et est donc toujours absolument pure.
Or, des différences qui dépendent de la personne qui transmet et du satsang peuvent être ressenties.
Toute transmission n'est pas bonne à prendre selon ce texte, et la SRCMtm ferait bien de trouver une explication valable.
Je la connais, l'explication, elle s'appelle ignorance ou mensonge.

3) p. 39: "My Master is the example of direct love to God, which occurred after a lot of progress in spirituality. I myself am the example of love to the medium (Master). Those who are inclined to monistic way of worship primarily find direct love to God suited for their disposition, while those who remain dependent on a mutual base, develop a nature of taking a concrete base, rooted deeply in every fibre and vein of their entire being. These latter derive benefit through the medium (Master) only. You give the method as you find the inclination in a person."
L'amour pour le maitre comme seule voie possible et le maitre comme finalité et but sont des restrictions dogmatiques imposées par Chari et ses sbires pour assoir leur pouvoir sur les masses crédules.
D'après ce passage, la voie est adaptée en fonction des inclinations du pratiquant, le but étant clairement dieu, avec ou sans medium, et non le maitre.
Tout le monde ne peut pas aimer le maitre, certains préfèrent la connection directe à dieu.
C'est probablement ce qui autorisait Babuji à affirmer qu'il ne vaut mieux pas de maitre du tout qu'un mauvais maitre.
Le maitre parfait est toujours là et de toute éternité.
Que signifie avoir la foi, si ce n'est avoir la foi en dieu?
Est-ce de se placer dans cette position infantile qu'est la dépendance à un imposteur?

4) p. 53: "If Master loves the disciple, then the Master is lover and the disciple is beloved; and if the disciple loves the Master, then he becomes lover and the Master is beloved. The relation is established in either case."
Cette sentence est cruciale.
Elle démontre que ce qui importe pour l'enseignement spirituel est l'établissement d'une connexion d'amour entre le disciple et le maitre.
Elle ne présuppose pas une directionalité ni aucune condition sur le disciple (souvenez-vous de ce que dit Chari: L'amour n'a pas d'exigences).
Avec 200'000 ou 300'000 "disciples", Chari est bien sûr incapable d'aimer ses disciples (bien qu'il prétende aimer tout le monde et toute la création: J'ai ressenti son amour quand je l'ai questionné -- tout son blabla ne résiste pas aux tests expérimentaux, c'est un marchand de tapis arabo-indien), alors il crée le dogme de telle sorte que les aspirants doivent l'aimer, de telle sorte qu'il soit l'unique voie.
Ceci lui permet d'assoir un peu plus son emprise sur les masses, et de manière très maline, à moindre coût psychologique.
Peu importe, d'après ce texte, que ce soit le maitre ou le disciple qui aime l'autre, ce qui importe, c'est qu'il y ait un amoureux et un amant pour la transmission de l'enseignement.
L'amoureux peut aussi être le disciple et l'amant dieu.

5) p. 46: "The first form of self-forgetfulness (loosing oneself) is called 'heart-resolution'. This is the condition of freedom from the heaviness."
"The capacity for exercise of discriminative intelligence is enhanced when 'purification of the lower self' is achieved."
Plus loin, il est précisé que "lower self" réfère au coeur.
L'intelligence discriminative chez les abhyasis de la SRCMtm... Et chez les Français, qui, les pauvres, devaient choisir entre Sarközy et Royal !!! mdr
L'intelligence discriminative est une réalisation spirituelle du premier point, mais discriminer c'est mal, il vaut donc mieux l'inverse qui s'appelle confusion.
La confusion est un état mental pathologique, et aussi un résultat du 'diviser pour mieux régner' que tout bon gouvernant se doit d'appliquer, qu'il s'agisse du système manipulatoire Français ou du système manipulatoire SRCMtm.
Dans l'ère des média et du contrôle de l'information, dur d'y voir clair.
Un très bon challenge pour l'intelligence discriminative.

6) p. 55: "If courage and will is applied for a proper purpose, it is not to be called egoism."
Qu'est-ce qu'un but correct, il va sans dire que tout dépend du point de vue.
Pour un abhyasi de la SRCMtm, ce que nous faisons sur ces blogs est l'expression de nos egos, et c'est mal.
Pour d'autres, ce que fait Chari est l'expression de son ego au service d'un plan très humain auquel Chari est soumis depuis son entrée dans la mission.
Qu'est-ce que l'égoisme, et en quoi est-ce distinct de l'expression de l'ego?

7) p. 47: "People prevailed upon me to get myself photographed. Now worship of photograph has started."
Envoyez les Musulmans à la SRCMtm, ils s'occuperont de ce problème.
D'ailleurs, quand ils s'appercevront de ce que les non-musulmans ont fait de leur sufisme, ils inclueront peut-être ces groupuscules farfelus dans leur programme de purification du monde, financé par vous et moi (pétrole).

8) p. 52: "I do not want Toms, Dicks and Harrys, who are below the mark, to fill up our Association (Satsang)."
p. 53: "Persons below the mark should not be admitted."
Bon sens intéressant mais tellement contraire au déviationisme actuel: Discrimination raciale, culturelle, nationale, psychologique et spirituelle chez un maitre spirituel de haut niveau...
Rien à voir avec cet amour universel théorique, irresponsable, englobant, confus, niais et irréel, mais tellement politiquement correct et commercial, ce must humaniste des temps modernes qui serait à la fois but et preuve de réalisation spirituelle (quoique Chari soit parfaitement Indo-centré et discriminatoire dès qu'il s'agit de confier du pouvoir), et qui n'est qu'une hypocrisie de plus pour faire avaler la pillule mondial-socialiste aux masses manipulées et asservies.
La communauté spirituelle selon Lalaji et Babuji est un club fermé et très select, et on comprend bien pourquoi il ne peut en être autrement.
Elle était limitée, avant Lalaji dans le Sufisme, aux seuls Musulmans, et probablement aux plus mystiques.
Avec Lalaji, le club s'ouvre aux non-musulmans mais reste très select, de même qu'avec Babuji.
Avec l'impérialiste Chari et son projet onusien mondial-socialiste au service de la gestion des plus grands ensembles de population (l'association de ces deux organismes sent le souffre: On nous prépare déjà l'après-Djihad avec une religion spirituelle capable de fusionner tous les courants religieux sous le même système de contrôle mental. Il y avait donc un intérêt à faire ce hold-up sur le Sahaj Marg, à l'altérer pour l'adapter au nouveau but. Il sera de plus en plus difficile d'être un esprit libre), la nécessité de faire du chiffre pour se répandre et assurer une position dans les équilibres futurs renvoie ces restrictions d'un autre temps à la poubelle: Nous sommes tous frères et soeurs, on vit tous dans le grand village planétaire, nous venons tous d'Afrique, le maitre est universel, le système est ouvert à tous sans discrimination d'origine, de couleur, etc., nous sommes tous égaux, partouze générale, pets (ou grace divine) pour tous et champagne pour fêter une catastrophe écologique de plus (altération artificiellement provoquée du socle anthropologique des Peuples).
Le prix qu'a payé la SRCMtm pour ce nouveau programme est l'enseignement lui-même et la capacité du système à faire évoluer les gens spirituellement: L'évolution spirituelle des individus n'est plus le but de la SRCMtm, au mieux ce peut-être un sous-produit limité du processus, un accident qu'il n'est pas guaranti de vivre, même lorsque l'individu se soumet au service total des 3M (souvenez-vous: L'amour n'a pas d'exigences).

9) p. 52: "The preceptors possessing permissions commit mistakes in their enthusiasm, without applying their intelligence."
"Someone else works in the sphere of Satsang, as a sample of idiocy (viz. S2): People introduced by him will remain dull."
Les précepteurs, ces tubes irresponsables qui s'ouvrent et se ferment au bon gré de la nécessité et de la volonté du maitre, assurant ainsi à l'aspirant que quoi qu'il lui arrive, c'est le travail du maitre, commettraient donc des bourdes???
Quand c'est le maitre lui-même qui le dit, celui qui est supposé faire tout le travail et donc assurer qu'aucune bourde ne soit commise, que peut-on ajouter de plus?
Ceux qui avaient encore des doutes ont ici de quoi réfléchir, et parmi ceux qui n'avaient aucun doute sur la question, certains feraient bien d'utiliser leur intelligence discriminative (forcément développée: Quand on a pour maitre l'incarnation divine en personne...).

Pour ceux qui ont lu ces ouvrages, ils ont pu noter qu'on est loin d'un discours édulcoré et mièvre tel que le Babuji désincarné les délivre actuellement au monde via la médium Française.
On peut parfois être choqué de ce qu'on lit.
J'espère très sincèrement que ces textes seront délivrés au grand public, il va sans dire que la SRCMtm ne publie que des morceaux choisis de manière à confirmer sa propagande et établir un mythe.
Le Lalaji et le Babuji sont parfois très critiques et discriminatoires avec leurs semblables, auxquels ils appliquent des punitions spirituelles comme des ruptures d'initiation, exclusions, mise hors d'état de nuire, focalisation de colère, etc.
On est loin du politiquement correct "critiquer est anti-spirituel", du très chrétien "aimer et pardonner son prochain", ou de la mythologie SRCMtm "le maitre n'est qu'amour".
Les maitres du Sahaj Marg sont très humains, et c'est bon de le savoir.

Anonyme a dit…

Hi Don,

Tu as entièrement raison quand tu dis "etre "nationaliste" sur le pretexte d'eliminer "le "nationalisme" des abhyaisis n'est pas "honnete". Nous sommes tous UN, ils disent, mais les Indes, c'est "special"...".
Mais tu as tort parce que ce qu'ils font en réalité n'est pas du nationalisme mais de l'impérialisme Indien.

La confusion entre nationalisme et impérialisme est soigneusement entretenue, et la principale raison est qu'on peut aisément prendre l'exemple diabolisé du nazisme pour utiliser une compulsion déjà implantée collectivement contre le nationalisme, pendant qu'on fait tranquilement de l'impérialisme.
C'est pratique et imparable, ça fait partie de la panoplie de manipulation mentale des masses que le système a à sa disposition pour se protéger et se maintenir.

Chari se présente donc forcément comme quelqu'un de bon, puisqu'il lutte contre le diable nationaliste (un attachement, une entrave au progrès spirituel, ce qui est bien sûr totalement faux).
Il n'est pas nationaliste, c'est pire, il est impérialiste, c'est-à-dire dominateur, voulant l'expansion de son Peuple ou des siens au détriment des autres.
Affaiblir le nationalisme des autres, c'est affaiblir leur identité et leur force spirituelle, c'est s'assurer une position de force à leurs dépends.
On peut parfaitement être nationaliste sans être impérialiste, c'est le point où je voulais en venir.
Ce qui est condamnable n'est donc pas d'être nationaliste mais d'être impérialiste, et en règle générale, tout nationalisme est une force d'opposition contre un impérialisme oppresseur -- donc tout le monde devrait aimer, et en particulier les Français, ces preux chevaliers défenseurs de la veuve et de l'orpheline.

Hitler était nationaliste, mais il savait parfaitement que pour que son projet d'une Europe ethnique se réalise, il ne pouvait se contenter de limiter son programme au sein des seules frontières de l'Allemagne.
Il savait que s'il se contentait de celà, la stabilité biologique, sociale et spirituelle qu'il parviendrait à créer dans son pays serait prochainement menacée par les pays voisins, qui eux allaient suivre l'autre projet du nouvel ordre mondial, celui que nous connaissons aujourd'hui et dont on voit à peine poindre les conséquences catastrophiques pour nous, Européens.
Il devait donc, pour donner une chance de survie à long terme à son projet et à son Peuple, inclure toute l'Europe de gré ou de force, car c'est à cette époque qu'il était encore possible d'orienter le flot de l'histoire dans l'une ou l'autre direction.
La propagande anti-Hitlérienne et les conséquences de la première guerre mondiale orientant les nations contre le projet allemand (qui aurait aussi impliqué l'asservissement de l'Europe à l'Allemagne. L'asservissement est toujours ce qui nous attend, si bien qu'on doit se demander si la première solution n'aurait pas été préférable), la force était la seule solution possible.
Hitler a donc été contraint à l'impérialisme défensif, puisqu'il opposait un projet nationaliste au projet mondialiste.
Cet homme était un génie de claivoyance et tout ce qu'il a prédit, s'il venait à échouer, est en train d'arriver.
Or, la propagande actuelle relative au nazisme tend à amalgamer le nationalisme à l'impérialisme afin de discréditer le nationalisme.

Je ne peux qu'inciter les gens à exercer leur intelligence discriminative et à se poser des question sur cette partie de l'histoire Européenne, car quelque chose de fondamental à été joué à ce moment contre les Peuples d'Europe.
Qui est au courant que les Alliés ont pratiqué un génocide du Peuple Allemand entre 1945 et 1955, afin d'éliminer des gènes, un élan vital, trop dangereux pour le projet mondial-socialiste?
Qui est au courant que les chiffres de la croix rouge publiés à la fin de la guerre rapportent à peine 275'000 morts Juifs dans les camps d'extermination (ici aussi il est impératif que les gens fassent des recherches), un chiffre qui a été gonflé à 15 millions par le procès de Nuremberg, avant d'être revu constamment à la baisse durant les décennies suivantes (10, puis 6 millions, et prochainement 4 millions: Cette histoire en devient tellement gênante qu'il faut maintenant des lois pour empêcher les chercheurs universitaires de faire leur travail sur cette partie de l'histoire, et que parmis ceux qui se sont rendus à la Conférence sur l'Haulocauste en Iran en 2006, certains sont aujourd'hui persécutés par la justice Française en France, dans le monde libre, pour avoir menacé les mensonges de la pensée unique par une attitude inquisitive)?



"Le nationalisme melange a la "spiritualite" ou la Religion est une combine dangereuse."
Je défini le nationalisme comme l'élan vital d'un Peuple, et ce qui sous-tend le nationalisme est donc aussi une force spirituelle.
Bien sûr que c'est dangereux, et c'est pour ça que le nouvel ordre mondial s'attaque systématiquement et comme un bulldozer à toute forme de nationalisme.
Le nationalisme est l'expression de l'identité d'un Peuple, et c'est la guerre assurée lorsque deux Peuples avec une identité forte ne parviennent pas à cohabiter sur un même territoire ou deux territoires voisins.
La société Française a raison de trembler, car elle est aujourd'hui travaillée par des forces d'une violence extrême, du fait qu'il s'agit de l'expression d'élans vitaux provenant de peuples trop éloignés les uns des autres pour pouvoir jamais vivre ensembles: Ces Peuples n'ont pas évolué ensemble, ils ne sont pas des peuples apparentés.
Que l'ordre économique et culturel vienne à faiblir et leurs élans vitaux reprendront tous leurs droits: Alors ce sera la guerre civile.
Le projet Franc-Maçon dans le laboratoire Français est voué à l'échec, y compris avec l'aide de la dictature Européenne, parce qu'ils ont considéré que le substrat biologique pouvait être indépendant de l'identité.
Or, le substrat a une mémoire cellulaire propre, et c'est sans compter qu'on est d'abord noir ou blanc, puis homme ou femme, avant d'être un individu acculturé dans un groupe humain.

Commencé avec l'asservissement des régions à l'Etat-nation, puis la destruction de la famille, puis de la nation, ouvrant les frontières pour que les peuples se mélangent de manière à déraciner tout le monde et de manière à détruire les identités biologiques, psychologiques et spirituelles, ils sont en train de détruire l'ordre naturel au nom d'une idéologie parait-il humaniste et issue des lumières.

Pour nous, Européens affaiblis par les coups de bouttoir du mondial-socialisme, les Arabes aidés par le Américains, représentent un réel danger.
Ce Peuple a en effet produit une idéologie religieuse particulièrement cohérente et agressive, dont le but n'est pas d'envoyer quiconque au paradis, mais de favoriser et d'assurer la propagation des gènes, de la même manière que le christianisme a représenté un outil du mondialisme pour conquérir l'Europe, puis les Amériques et le monde, ou encore, l'institution du mariage par l'Eglise a été une manière de pacifier l'Europe en évitant que les hommes ne s'organisent naturellement en hordes guérrières (l'homme est tenu par la femme).
L'Islam est une arme de colonisation très performante.
Sans l'Islam, les Arabes seraient encore en train de garder les chèvres dans leur désert du Moyen-Orient, tandis que dès qu'ils ont eu l'Islam, ils ont commencé à se propager violemment au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie et en Europe.



Ensuite tu parles de patriotisme, ce qui est encore un autre concept, puisque la patrie peut englober plusieurs nations, ou une nation comme la Nation Arabe ou la Nation Indienne (Amérique) englober plusieurs patries.

On peut être un patriote Français d'origine Arabe, on ne peut pas être un nationaliste Juif Français. On peut être un nationaliste Juif Israëlien, ou un nationaliste Basque, mais pas un nationaliste Français. La France ne peut exister que comme un Etat-nation du fait qu'elle englobe initialement différentes nations, tandis que le nationalisme Français n'est qu'un nationalisme pour Français de papiers -- autant dire que ce n'est pas du nationalisme mais du patriotisme ou du républicanisme (donc Le Pen n'est pas un nationaliste: C'est un pantin manipulé par le système dans le seul but de diaboliser le nationalisme).

On laisse de coté la République (en France, une façade pour la religion d'état qu'est la Franc-Maçonnerie, cette idéologie dangereuse, cette secte qui contrôle la justice, l'état et bien d'autres choses encore dans les courants de l'histoire, telles les révolutions Française et Américaine), ou l'Etat-nation, qui sont encore autre chose.
C'est bien de connaitre la différence entre ces notions, car autrement on ne peut rien comprendre à l'histoire, et le nationalisme continuera à être perçu comme un danger et une monstruosité.
Un Peuple sain est nationaliste, un Peuple malade est ethnomasochiste et cultive la haine de lui-même en appelant ça amour de l'autre, tolérance ou solidarité.

Cricri

Alexis a dit…

Nouvelles de l'autre côté de l'Atlantique…
Après le CREST de Bangalore, voilà que le Centre de retraite des Amériques ouvre ses portes aujourd'hui.
Le Spurs Retreat Ranch est situé au Texas (USA), dans ce qu'on appelle le "Texas Hill Country", a proximité des villes d'Austin (à 20 mn) et San Antonio. C'est une propriété de 28 acres (environ 11 hectares) comprenant une maison de plus de 200 m² pouvant servir de dortoir et de bibliothèque pour une vingtaine d'abhyasis, une maison de gardien de 80 m², un hall de méditation de 80 m² ainsi que des bureaux pour 50 m².
Acheté le 6 juin dernier, Chari a autorisé que les programmes de retraite y commencent en ce 4 septembre 2007. Il accueillera des groupes de 20 abhyasis pour une durée de 3 à 30 jours, avec des sessions séparées pour les hommes et les femmes. La nourriture y sera simple et basée sur le riz et le pain. Les journées débuteront à 5h30 pour s'achever à 22h30.

Alexis a dit…

Tout à fait d'accord avec Christian sur le point 3 que je me fais un plaisir de reprendre :
"My Master is the example of direct love to God, which occurred after a lot of progress in spirituality. I myself am the example of love to the medium (Master). Those who are inclined to monistic way of worship primarily find direct love to God suited for their disposition, while those who remain dependent on a mutual base, develop a nature of taking a concrete base, rooted deeply in every fibre and vein of their entire being. These latter derive benefit through the medium (Master) only. You give the method as you find the inclination in a person."
99,999999… % des dérives de la SRCM® proviennent de cette volonté de substituer le maître vivant Chari à Dieu. Cette volonté que je crois consciente de nombreux seniors précepteurs qui gravitaient autour de Babuji, en quête d'un pouvoir temporel en lieu et place du pouvoir spirituel, a occasionné les luttes de pouvoir et les scissions de la mission à la mort de Babuji, les dérives de l'enseignement, mais surtout… le culte de la personnalité !

Anonyme a dit…

"The Autobiography of Ram Chandra, Part II vol. 1" (SRCM Shahjahanpur, ed. 1987).

p. 85 "Intercommunication" de Lalaji à Babuji. "The symptoms for the destruction of a group of people have developped. They have framed such tendencies as are taken them downwards. The other group is far better than these. Your third or fourth generation will be assigned just this work; but he will not be able to complete the work in his lifetime. Thereafter a Special Personality shall emerge and complete this work. Materialism will increase."
Lalaji explique qu'une nouvelle Personnalité Spéciale va émerger, non pas dans plusieurs siècles ou millénaires, mais après la 3ème ou 4ème génération des successeurs de Babuji, pour terminer un travail que le 3ème ou 4ème successeur se sera vu assigner et n'aura pas pu terminer durant sa vie. On a pu lire autre part que la Personalité Spéciale était une nouveauté quasi-unique et qu'il n'y en aurait pas d'autre avant 1'000 ans. Le mythe Babuji/Personalité Spéciale défendu par certains disciples de Babuji est un fantasme: Une d'elles est en vie actuellement. Tout dépends de la nécessité, c'est donc le système qui décide, pas les Ram Chandra ni leurs disciples.

Babuji a alors la vision des principales caractéristiques de cette Personalité Spéciale (ce n'est pas une intercommunication).
p. 86 "The Special Personality to come in future came to vision-bluish complexion, no beard, no moustache, healthy, stomach slightly bulging, short stature, dry-natured, no courtesies, preference for coarseness, having nothing to do with anything except bloodshed."
Ca peut être n'importe qui, et d'après la description, on semble loin d'une personalité spirituelle et miélleuse. Comme il ne donne pas de précision sur ce point, c'est donc qu'il a vu un Indien.

Il y a ensuite un passage qui montre que les maitres ont une clairvoyance limitée dans la gestion de leurs affaires (tous les passages suivants sont des "intercommunications"). On peut se demander jusqu'où on doit leur faire confiance.
p. 91 "The degraded condition which has come to my society, would not have occurred anywhere else. I just wrench within. If matters continue like this, I will issue orders to you for total destruction."
"I should have structured my successor before giving permission to them. I now realize that mistake. I am withdrawing all permissions. (...) If somebody continues to impart training, that will mean, he is deceiving others. If he will still go on persisting, the result will be just reprehensible in the end. Remember, all of these arrangements by me are with a view to learning lessons by you, so that you do not repeat such mistakes. First fix your successor, then give permissions to impart training."
Raté. Il semble qu'on puisse transférer ça à la situation post-Babuji.
Si Babuji pensait qu'il vivrait jusqu'en 2006-2007, et si sa vie a été "écourtée artificiellement", il est possible qu'il n'ait pas eu de successeur en vue.
L'intérêt du mythe de la Personalité Spéciale est de maintenir la situation comme si Babuji était toujours en vie bien qu'il soit mort: Il n'y a donc pas de place vacante à prendre et tous les prétendants qui lorgnent sur le pouvoir sont à égalité.
C'est la solution idéale qu'a mise en place la meute des faibles pour se positionner avec autorité face à un requin, cf. l'imposture de Chari.
Toutefois, cette solution amène d'autres problèmes en figeant un dogme et en recouvrant la réalité.
Babuji n'a jamais voulu ça, les maitres viennent pour rétablir la fluidité et l'accès à la vérité et au réel, pas pour élaborer de nouveaux dogmes ou pour couvrir la réalité de nouvelles ordures mentales.


p. 91 "It is better to have no disciples, than to have incapable disciples. I feel that you were right in thinking that not more than four to five persons be initiated: in fact there is no harm in keeping the number even less."
N'est-ce pas bon à entendre? 300'000 abhyasis...
Les raisons ont déjà été discutées sur les blogs. La seule structure possible qui préserve l'enseignement est un trainer de haut niveau avec un groupe très restreint d'abhyasis. La relation directe est importante.


p. 92 "A slave devoted to Master is one, whose guide is not capable, viz. unable to impart spiritual education properly, but is still structured as God by this disciple."
300'000 esclaves.


p. 66 "Every representative has become a slave of his own will; and I have this complaint from everybody. If there is no head or supreme authority in a society, this defect creeps in."
Un autre problème résulte du choix de l'autorité suprême.
Elle doit être éclairée pour guider correctement.
Tout comme il vaut mieux ne pas avoir de disciples que d'avoir des disciples incapables, il vaut mieux une absence d'autorité suprême qu'une autorité suprême bidon.


p. 72 "One who strolls about the Brahmanda Mandal, having no approach any further, is called Brahmin. The higher status than that of these people, belongs to Maha Brahmin, whose limit of climbing is the Para Brahmanda Mandal. (...) In fact, both are in bondage. They cannot pull up anybody beyond their respective limits. This power belongs only to a saint, whose stage starts beyond that. He gets in touch with the air of the Real Being to a sufficient extent."


Concernant l'alimentation carnée.
p. 80 "He should give up meat-eating. Permission for that can only be for you. (...) You have a lack of heat; so it may be useful to you."
Il n'y a pas d'interdit dogmatique. D'après le texte, manger de la viande modifie le métabolisme de telle sorte que le système a plus d'énergie. Le problème est que certains aspects du caractère sont amplifiés, entrainant une modification des conditions. Manger de la viande peut être utile pour compenser ce manque d'énergie. On est donc loin du dogme actuel.


p. 84 "Your nature has attained the sleeping state; I had, therefore, used the word 'inactive'. (...) God does not work. If you quieten your particles more, the same state will prevail; and this state for you, I want after your death."


Ce que les maitres pensent de vous.
p. 92 "M5 has become a worldly person, having lost touch with spirituality. S5 is a better person, but is very gross. F1 has thoughts connected to Master, but there is upsetting in temperament: H2 is gross and useless. B7 is of uncouth temperament." etc.


Cricri

Anonyme a dit…

Salut Cri-cri

Le nationalisme de Chari, example: le programme dans l'ecole Omega appele: "India the Invincible" et ces marriages/immigration des Indiens est du nationalisme pour les Indiens ou la Mission accroit. Pour les "etrangers" il preche le "globalisme" et une sorte de "mondialisme" ou "socialisme". Chari dit: "Everybody is happy in India." Il veut dire sa classe "brahmine", pas les pauvres et les autres classes.

L'imperialisme qu'on voit a la "SRCM" de Chari est du "Brahminisme", ce systeme de "castes" (religion), qui a toujours voulu se repandre au Monde entier puisqu'il favorise pas "une nation" mais un "groupe" qui peut etre "infiltre", dans une "nation". C'est cette classe "Brahmin" qui est "impirialiste" selon ce que j'ai lu des "dalits, sudra etc..." les Indiens du sud, noirs et originaire d'Afrique, (Sudan) et descendants d'esclaves, qui eux aussi on peur du Brahminisme qui se reveille aux Indes, ayant experience historique de leur opportunisme et cruaute. On peut voir cet "imperialisme" dans les autres religions originaires de cette region, surtout le Christianisme et l'Islam, et l'Indouisme. Les religions sont IMPERIALISTES.

Alors, Chari comme homme d'affaires opportuniste, joue les deux jeux, seme la confusion parmi les "mecontents" etrangers et repand son "imperialisme" Brahmin, sous guise de "socialisme" mondiale, a l'etranger et repend son "nationalisme" Indous dans son pays. Ce proces a pour but d'attaquer et de reduire le "nationalisme" dans les autres pays sous une pretention d'unir le monde sous un drapeau religio-socialiste avec les "Indous" comme "MAITRE" ou "superieur" dans leurs "spiritualite". Les naifs (ves), et les mecontents (tes) croient que les Indous sont tous "spirituels".

Je ne suis pas historien et j'ai seulement fait de tres breves recherches mais il me semble que Chari se sert des deux "ideologies", Imperialisme et Nationalisme pour diviser et conquerir ses "marches", soit etranger ou aux Indes. lol

Le nationalisme: etre fier de son pays est semblable a etre fier de sa famille, sa culture. Si on ne l'est pas, il y a probleme. Ca veut pas dire qu'on aime tous les membres de notre famille, culture, ou de notre "nation", ni meme qu'on est d'accord avec le Parti politique qui est au pouvoir, mais qu'on est "allie" a la protection et la promotion de la "NATION", culture, ou au PEUPLE, (au moins a la majorite des qualites de ce PEUPLE). Je suis Acadien mais la religion catholique dans l'histoire du Peuple Acadien peut etre "exorcise" comme le diable sans perdre la culture Acadienne...lol

On peut etre "nationaliste" sans avoir un Pays ou un systeme politique. (de la Terre). example: Les Acadiens de mon Peuple Acadien sont "nationalistes" sans avoir "une nation" geographique ou politique, un pays: L'Acadie. Ce n'est meme pas un REVE. C'est ma culture, ma "disposition", mes qualites et defauts qui me font Acadien. Autre example: Israel pour plusieurs siecles. Le nationalisme ne meurt pas avec la mort de la Nation. Il y a plusieurs autre examples.

Don

Anonyme a dit…

Un petit commentaire sur le post d'Alexis:

"La nourriture y sera simple et basée sur le riz et le pain. Les journées débuteront à 5h30 pour s'achever à 22h30."

Le manque de sommeil et la sous-alimentation sont deux manières très efficaces pour manipuler quelqu'un: En le rendant fatigué.

Une personne fatiguée n'aura pas les ressources mentales pour se poser des questions ou pour en poser, et tendra à gober n'importe quoi.

Cricri

Elodie a dit…

Bonjour Cricri,
Je te remercie beaucoup de nous faire partager de nouveau ta lecture de l'autobiographie de Babuji.
Alexis et moi t'avions demandé en son temps quand est-ce qu'il cite pour la premièe fois le mot de "Sahaj Marg". As-tu trouvé la réponse ?
Bien affectueusement,
Elodie
PS : ces phrases de Lalaji à Babuji (si l'on accepte le principe de l'intercommunication) sur l'affrontement de différents groupes font froid dans le dos (on est loin de la spiritualité).
Tant qu'on accepte que c'est Chariji qui succède à Babuji, on reste loin de la 3ème ou 4ème génération. Si à l'inverse on accepte la lignée du fils de Babuji, Navneet Kumar Saxena (petit-fils de Babuji) s'en rapproche sérieusement. Est-il le représentant de la 2ème ou 3ème ? Est-ce que le groupe à faire disparaître ne serait pas celui de Chariji pour que la spiritualité puisse de nouveau triompher au sein de la SRCM de Shahjahanpur ?
Whoups ! Je me suis laissée entraîner par ces soi-disant intercommunications, sans doute beaucoup trop loin.

Alexis a dit…

Exactement Cricri, c'est ce que je voulais mettre en évidence : fatigue & sous alimentation.
Il en va de même ou à peu près pour les sessions du CREST : lever 5h du matin, petit déjeuner à 7h30... et coucher à 21h30

Alexis a dit…

Au fait ! à propos de ce fameux concours organisé par la SMSF pour les enfants des abhyasis, suite à l'erreur de comm. de la SRCM sur les 1200$...
Eh bien il a bien eu lieu. Vous savez, la question "A quoi sert un guru ?" où l'on demandait aux enfants de répondre par une dissertation.
Les 2 premiers prix ont été remportés par des petits singapouriens...
Les abhyasis occidentaux ont-ils laissé leurs enfants participer ?
Mystère !

Anonyme a dit…

A quoi sert un guru? En général à être adulé et servi.

Salut Elodie,

Je n'ai pas cherché ni continué à lire ces bouquins par manque de temps, mais il y a quelques jours j'ai ouvert ce volume au hasard et mes yeux se sont posés sur un passage plus que passionnant, ce qui m'a poussé à y revenir.
En tous cas en 1944, je ne vois pas trace de la terminologie Sahaj Marg (mais je me suis arrêté vers le mois de juillet).
La plupart des termes employés sont des termes sufis, et les références au sufisme sont abondantes.
La cartographie spirituelle est également moins technique que maintenant, il apparait nettement plus simple de progresser, et la progression n'est pas décrite comme une linéarité qu'il faut des siècles pour parcourir, même si ça reste un processus (donc un phénomène biologique).
Tout semble beaucoup naturel, dieu est là, et le guru donne à l'aspirant les moyens de l'atteindre.
Je crois que les termes Sahaj Marg apparaissent vers fin 1944 ou 1945, où l'emblême est "révélé", mais à l'occasion je regarderai.

Lorsque "Lalaji" parle de génération, c'est peu clair, de quoi il parle.
On ne sait pas s'il parle d'un successeur-représentant tel que Chari, ou de descendance familliale, d'une généalogie spirituelle ou d'une généalogie biologique.
Avant le passage que j'ai cité, Lalaji dit que la famille de Babuji n'avait jamais engendré de saints auparavant, et que Babuji ouvrait ainsi une nouvelle possibilité, ce qui peut être un contexte suffisant pour comprendre que Lalaji parle de descendance biologique.
Cependant, on ne sait jamais ce qu'un croisement va donner à la génération suivante: ce peut être un saint comme un monstre, la plupart du temps une moyenne médiocre.
Il est donc plus logique de considérer que la loi dans cette famille était l'absence de saints, et que Babuji était donc un accident, plutôt que de considérer que l'accident est désormais la nouvelle règle.
Je ne connais pas ces gens, mais vu les rapports qu'on a pu lire, ça ne parait pas si saint que ça.

Pour que cette information ait une valeur, il faut que l'intercommunication soit autre chose qu'une hallucination de Babuji, et comment faire pour trancher?
Je ne veux pas participer à créer de nouveau mythes, je répète, ce qui est écrit est tellement confus et peut être interprété de différentes façons, dont l'une est ci-dessus, qu'on doit se garder de tirer des conclusions.

Car il peut tout aussi bien s'agir de génération spirituelle, tout comme Lalaji n'a pas été le représentant de son père, ou comme Babuji n'a pas été le représentant de son père, grand-père ou arrière-grand-père.
On voit mal pourquoi tout à coup ça aurait changé, excepté bien sûr si le Lalaji intercommuniquant était une hallucination.
Dans ce cas, les liens du sang reprennent leur droit fondamental, les enfants n'étant jamais qu'un bourgeonnement biologique, une extension de soi dans laquelle une partie des ancêtres et de soi se perpétue.

Si 'génération' fait référence à la lignée biologique, celà signifie que dans 30 à 50 ans la "Personnalité Spéciale" dont parle Lalaji sera active (et il ne dit nulle part que cette Personalité Spéciale sera issue de la lignée biologique ou spirituelle de Babuji, il la situe juste par rapport au nombre de générations dans cette lignée).
D'un point de vue géopolique, c'est très plausible que le monde sera à feu et à sang, bien que 30 ans me semble trop lointain compte-tenu des déséquilibres créés par la mondialisation.
En tous cas l'Europe ne devrait pas être épargnée par le chaos qu'elle a créé en son sein.
Le projet mondial-socialiste progresse toujours par des guerres, utilisées pour briser l'ordre établi et créer de nouveaux équilibres.

Si 'génération' fait référence à la lignée spirituelle, étant donné que Babuji est mort avant d'avoir choisi son successeur, l'avenir a été totalement changé.
Vu l'état du monde, des forces phénoménales sont en jeu, et il est plus que certain qu'un calibre de ce type soit à l'oeuvre actuellement.

Pour ce qui est du groupe à faire disparaitre...
Tout ça c'est de la mécanique, Chari est un bon mécanicien, mais après lui?
C'est pour ça (et pour des raisons géopolitiques) qu'il y a le feu au lac: Pour ces gens, la fin justifie les moyens.
L'enseignement est déjà mort à la SRCMtm, et l'énergie qui sous-tend ce mouvement Californien est différente de ce qui émane par exemple des textes de Babuji ou de Lalaji.
La SRCMtm utilise de la force qu'elle applique sur le mental des gens pour limiter son activité, les abrutir, les rendre dépendants et manipulables, mais aussi dépressifs.
La condition qui en résulte est une forme de lourdeur et d'anesthésie qui n'ont rien à voir avec la subtilité des couches plus proches du divin.
Lutter contre le mental n'a jamais fait progresser qui que ce soit.
Ce qui se passe maintenant à la SRCMtm est réellement pathétique.
Ils se débattent dans leurs contradictions et leurs mensonges, et tout se maintient tant que Chari est vivant grace au culte de la personnalité qu'il a su établir et à son charisme (qu'il porte bien son nom).
Mais après lui, le soufflet retombera de lui-même, et l'organisation devra soit se remettre au service du divin, soit elle se désagrègera toute seule, soit elle se figera comme une religion spirituelle groupusculaire -- il en existe déjà des milliers (regardez par exemple ce site qui répertorie pas mal de mouvements http://www.adherents.com).
Etant donné qu'ils prennent la force et le pouvoir pour de la spiritualité (il faut bien que les gens sentent quelque chose pour être convaincus: Sans conviction, pas d'énergie dans le moteur), on voit mal un avenir radieux pour la SRCMtm.

Cricri

Alexis a dit…

Toujours de l'autre côté de l'Atlantique :
L'ashram de Molena (Georgie, USA) va fêter ses 15 ans d'existence du 12 au 14 octobre.
Les Américains ajoutent qu'il s'agit de la première propriété achetée par la SRCM en dehors de l'Inde. Ils oublient un peu vite le château d'Augerans, inaugur'é le 9 novembre 1988, même s'il a été revendu par la suite, faute de dissensions européennes et d'un mauvais remplissage.
C'est d'ailleurs probablement la même chose qui arrivera prochainement pour Molena. La Georgie faisait partie des états de l'Union les plus dynamiques en 1995 avec 8 précepteurs alors qu'il n'y en a pas plus de 11 aujourd'hui, soit une croissance de 3% par an, contre 14% dans l'ensemble du pays. On peut déjà prévoir que Molena sera revendu pour acheter un ashram dans la Silicon Valley, au profit des abhyasis indiens des USA et au détriment des abhyasis américains natifs qui disparaissent.

Anonyme a dit…

Augerans? Oh! U'rop!
Beaucoup d'Americains connaissent la France grâce à Disneyland, faut pas leur en vouloir Alexis.

Quand à Chari qui arrête ses voyages pour l'Europe à Dubai, là aussi ça s'explique: Pourquoi aller jusqu'à Paris? Quitte à faire un déplacement chez les Arabes, autant aller chez ceux qui ont de l'argent, du pétrole et des idées, non?

Alexis a dit…

CQFD
Tandis que tous les ashrams européens s'affairaient déjà pour préparer sa venue (travaux d'accueil), Chari a annulé son voyage le 7 septembre dernier. Il ajoute malgré tout que, peut-être, il pourrait le reporter au printemps prochain. Histoire de vous laisser fantasmer... et de ne pas finir par vous décourager complètement !