La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

4 juin 2009

Phé… No… Mé… Nal !

31 mai 2009 ! Une date à graver dans le marbre. Chari se remet enfin en question. Chari fait son autocritique. Du jamais vu !

"(…) And perhaps it is my fault that I have permitted timings to be changed (…). We have made the mistake of not obeying Babuji's principles where he said, "I want quality, not quantity." I believe that somewhere along the way in the past forty five years, this mistake was made by me first, that we started thinking of numbers and not quality so that today we have a great deal of numbers and not much quality (…). It is sad, because now when we converted the time to Nine AM for satsangh on Sundays, people take it very easy, you know (…). Therefore I am bringing some changes as of today, officially. Sunday satsangh will be at 7:30 am wherever we may be, whether we are in the Himalayas, or in America, or in the deserts. 7:30 am without fail. There will be no breakfast, no tea, nothing served before satsangh. At 9 am, we will have what's called brunch, which is something like - you know - breakfast and lunch, in between! It will be adequate. There will be limited service of food, in quantity. There will be no second service, no second helping (…).Please remember the ten maxims, originally called the Ten Commandments, is for our benefit (…).Therefore, make this your personal rule for your personal life, that every day you read the ten maxims once, understand it, and follow it. And to help you to do this, the Mission is regulating its own daily schedule. 7:30 AM for Sunday Satsangh, 5:30 or 6:00 in the evening. Brunch at 9:00, before that nothing. High tea at 3:00, between meals, nothing (…)."

Chari reconnaît qu'il a laissé se développer la quantité au détriment de la qualité et qu'il en est le premier responsable. Dommage qu'il en reporte les conséquences sur les seuls abhyasis.

Alexis


Comment faire confiance à un Guru qui s'est trompé pendant 45 ans ?
Le président de la Shri Ram chandra Mission prétend restaurer la qualité du Sahaj Marg en réduisant la quantité d'abhyasis. Cela me paraît bien simpliste. Que la quantité nuise à la qualité, c'est un fait avéré. Mais l'inverse n'est pas automatique.

Avancer l'heure du satsangh hebdomadaire à 7 h 30 ne restaurera jamais la qualité de l'enseignement du Sahaj Marg.

Qui est assez idiot pour y croire ?


Elodie

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Rien à voir avec ce qui précède, mais j'ai l'impression que le blog a subitement connu un coup de blues ces dernières semaines.
Un témoignage "bizarre" du 11 mai signé "love" m'a personnellement déconcerté, non pas par son contenu, aux arguments fallacieux et niais, mais par le fait qu'il ait été publié.
Est-ce une coïncidence ?
Il est bien sûr important que ce blog reste un espace de libre expression mais attention qu'il ne soit pas pollué par des intrusions toxiques de ce genre.
Martin

Elodie a dit…

Bonjour Martin,
Je ne vois pas de raison de censurer ceux qui veulent défendre la Shri Ram Chandra Mission.
Ce blog se veut une critique de la Mission. Elle refuse le débat en son sein, faut-il en faire autant ?
Certains propos critiques sont parfois plus outranciers encore.
A chacun de répondre s'il se sent concerné.
Bien affectueusement,
Elodie

Alexis a dit…

L'an passé, l'heure du satsang avait été ramenée de 10h à 9h, ce qui avait déjà engendré beaucoup de réactions négatives.
Le passage à 7h30 va déchaîner les passions, mais de là à trier les bons des mauvais abhyasis...

Anonyme a dit…

De toutes les façons les abhyasis qui ont déjà toute facilité pour venir continueront à le faire quelle que soit l'heure. Quand aux autres? Qui a pensé aux mères avec des enfants trop jeunes pour se garder seuls et qui doivent demander à leur conjoint de se lever à 6h un dimanche matin pour qu'elles puissent aller méditer? Quelle va être la réponse du dit conjoint? Bien pour une soi disant voie de la famille, une fois de plus les familles si elles ne sont pas 100% sahaj marg vont devoir affronter crises et problèmes ou alors cesser la médit. Qui a pensé aussi aux gens qui sont en trop mauvaise santé et qui sont déjà épuisés par une semaine de travail, et qui auraient besoin de faire une grasse matinée le dimanche, j'ironise, au moins jusqu'à 7 ou 8 heures du matin par exemple, non par paresse ou manque de motivation mais tout simplement pour récuperer? Mais non, ceux là ne comptent pas non plus, ils n'ont qu'à s'épuiser de plus en plus et venir si ils aiment vraiment le maiiiiiiiiiiiitre. Et ceux qui habitent loin? A quelle heure devront ils partir de chez eux, oups, et si en plus d'habiter loin ils avaient des enfants? C'est de leur faute, ils n'avaient qu'à prévoir, ce sont sûrement de mauvais abhyais non motivés..
On nage en plein délire.
Une fois de plus on assiste à un sahaj margh marche ou crève ou seuls les forts, les célibataires (une soit disant voie de la famille, tu parles!) et ceux qui n'ont pas de contraintes familiales ou de santé vont pouvoir venir. Les autres se feront traiter de mauvais abhyasis car selon les répliques toutes faites des bien pensants: quand on veux on peux, si on est vraiment motivés on y arrive, si on est vraiment engagés vis à vis du maitre on trouve des solutions. Une belle bande de déconnectés de la vie, oui, totalement en décalage avec la réalité que vivent beaucoup d'abhyasis. Alors la qualité ou la quantité? Non le seul résultat sera plutôt ceux qui ont une vie et des conditions d'accès faciles vont continuer à venir, et ceux qui ont des contraintes de quelqu'ordre que ce soit vont devoir renoncer. Mais c'est peut-être une chance pour eux, d'autres voies existent, plus humaines, qui gagnent à être connues.
Un détail marrant mais pathétique, pour méditer à NY, il faut prendred'abord aller jusqu'au bas de Manhattan pour y prendre un ferry qui permet de traverser un bras de mer, puis encore un bus pendant une demi heure, et enfin on arrive chez le precepteur en charge. Or, youpie, le premier ferry est à 8h le dimanche matin. Voilà qui va permettre aux abhyasis réellement motivés d'apprendre à se dupliquer si ils veulent participer au satsangh à 7h30. Le autres, sans doute moins évolués vont tout simlement devoir renoncer. A moins bien sût d'ête riches et de pouvoir payer un taxi tous les dimanches au tarif weekend et nuit. Une fois de plus le sahaj marg par l'argent. Et qu'on ne me réponde pas qu'il suffit de s'organiser avec des voitures, la plupart n'en ont pas, et habitent trop loin les uns des autres pour pouvoir organiser des taxis collectifs.

Bref de nouveau un beau scandale dans la tournure que prend le sahaj marg. Je ne vois rien là qui permet de remotiver les abhyasis et leur redonner la flamme, mais bien plutôt un nouveau délire, totalement déconnecté de la réalité de la vie
Sam