La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

27 juin 2008

Précepteur, un calvaire ?

Alexis a dit…

Flicage des précepteurs

Il y a quelques temps, j'avais posté ce message sur le blog d'Elodie :
Pendant son voyage en Europe, Chari s'est inquiété de ne pas voir certains précepteurs. Et "(...) dans presque tous les cas, des personnes ont insinué que ces pratiquants avaient abandonné la pratique du Sahaj Marg (...) Il semblerait donc qu’il soit dangereux d’accepter la responsabilité de précepteur (...) ne vaudrait-il pas mieux qu’il ou elle [le précepteur] refuse de travailler comme précepteur (...)."
Chari en a donc profité pour mettre en garde les actuels précepteurs sur leurs responsabilités, ainsi que les candidats à ce poste.
Décidément, en ce moment, il ne fait pas bon être précepteur…

L'histoire ne s'en est pas arrêtée là. Et cette fois, c'est Ajay Kumar Bhatter qui prend la relève de Chari (extraits d'une circulaire aux précepteurs français, en date du 17 juin 2008) :
"Après tant d’années et tant de visites du Maître, le nombre d’abhyasis est décevant en Europe."
Il demande donc que chaque précepteur européen lui adresse un rapport mensuel où figurent le nombre d'introductions au Sahaj Marg réalisées, le nombre de sittings individuels donnés, le nombre de satsanghs conduits (méditations de groupes) ainsi que le nombre de participations aux satsanghs. En outre, une photo du précepteur doit accompagner le rapport, pour qu'Ajay apprenne à mieux les connaître.
Ces rapports existaient auparavant, mais Ajay les relance là sérieusement ! Si les précepteurs font du chiffre, tout ira bien. Sinon gare à eux…
Ce n'est pas fini. Il ajoute encore :
"Je vous prie d’aller dans les centres parler aux précepteurs des points suivants :
- Les précepteurs devraient voir ce qu’il y a à changer dans leur attitude et être plus ouverts.
- Invitez régulièrement des amis et des proches pour les informer à propos du Sahaj Marg.
- Dans les grands centres comme Paris, tous les précepteurs n’ont pas à être présents au satsangh du dimanche, il devrait y en avoir 2 ou 3. Tous les autres devraient se déplacer alentour pour rencontrer les abhyasis dans d’autres centres avec leurs proches et leurs amis. Ils devraient parler du Sahaj Marg le plus souvent possible et introduire des gens.
- Quand les gens ont fait un pas vers vous, introduisez-les plus facilement. Il n’est pas nécessaire qu’ils lisent des livres ou répondent à des questions. Les seules restrictions étant l’alcool, l’addiction à la drogue, les problèmes psychologiques ou les médicaments anti-dépressifs.
- Nous n’avons rien à perdre à donner un sitting ; la personne introduite en reçoit un bénéfice et le précepteur aussi.
- Invitez à nouveau des personnes qui ont été introduites auparavant et qui ont quitté la Mission. Chargez la personne qui les avait amenés la première fois de les contacter et de leur faire rencontrer un précepteur.
- Si des personnes sont venues et ont reçu le bénéfice du Sahaj Marg pendant quelques semaines, pourquoi sont-elles parties ? Essayez de le découvrir et discutez avec elles, avec la personne qui les avait amenées au Sahaj Marg.
- Quand vous introduisez des personnes au Sahaj Marg, donnez-leur la pratique et expliquez-la leur, mais sans y mettre trop d’insistance. Elles devraient être invitées dès le début à participer au satsangh du dimanche.
- Ayez des réunions régulières avec les abhyasis nouvellement introduits, d’une manière conviviale et expliquez-leur la pratique et la méthode.
- Nous devons être conscients que, peut-être, seules quelques unes des personnes introduites resteront et suivront la pratique."

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Exactly like the Tupperware parties!

Cricri Srcmtm a dit…

Encore quelques éléments de mythologie à démonter vite fait bien fait -- puisque le contrôle et le réfreinement (yama, niyama) sont, on se met à l'admettre ouvertement, une condition de "spiritualité" (fait-on la distinction entre refoulement et contrôle ? Les refoulés ne supportent pas les libérés, allez lire ce que Reich en disait), contrebalançons cette position, le refoulement étant une condition de pathologie mentale que certains prennent pour de la spiritualité.

Je lis dans le message de Thierry sur cette page du blog "dans le sahaj marg nous commençons directement par la méditation MAIS yama et niyama doivent suivre OBLIGATOIREMENT car la force du mental est formidablement augmentée par la méditation"

C'est faux. Là où du refoulement et de la répression sont nécessaires, et toute la structure pathogène de la SRCMtm repose sur le contrôle et la répression (grâce à des moyens manipulatoires perfides qui permettent d'amener les gens à s'auto-contrôler et à se refouler), c'est un indice de totalitarisme, non de spiritualité. Spiritualité implique intégration et ouverture, pas répression.

Si la méditation a pour effet de rendre le mental ultra puissant, il serait bon aussi de faire en sorte que les abhyasis soient, non pas simplement refoulés ou controlés, mais aussi intelligents, heureux, équilibrés.

Qu'en est-il du mental d'un escroc ? Grace à la méditation, il est devenu un super-escroc qui ne pratique visiblement plus yama et niyama. Que suggère Thierry dans ce cas ?

Réfléchissez un instant au but du yama et du niyama : Auto-contrôle des individus selon un système répressif décidé par d'autres pour garder un contrôle du groupe. C'est le meilleur moyen, le plus efficace, d'amener les gens à se contrôler eux-mêmes. Ainsi ils conservent leur impression de liberté. Sans ce sentiment, ce serait la révolte et la lutte. Personne ne veux d'individus qui pensent.

Yama et niyama sont des moyens à mettre au service du but afin de coordonner les resources de l'individu pour atteindre ce but, mais ils sont savamment détournés de cette signification par des malades pour aboutir à un contrôle social de l'énergie vitale des individus.


"il est connu que 7 grandes âmes sont incarnées en permanence pour contrebalancée les pensées de 7 milliards d'individus (vivekananda en était une)"

Il est connu que du temps de Vivekananda, 7 milliards d'être humains peuplaient la Terre. D'où sort cette histoire ? C'est du mythe, du délire, pas de la spiritualité.



"avant, pour commencer la quète il fallait s'isoler dans une grotte (les boudhiste le font pendant 3 ans 3 jours) grace à la méthode du saharj marg nous nous élevons sans passer par cette douloureuse expérience d'une grotte"

La question est de savoir jusqu'où et vers quoi on s'élève avec le SM de la SRCMtm. Notez bien l'implicite dans ces propos : Notre méthode est mieux que celle des boudhistes car nous évitons les douleurs de la grotte. Ce que je vois surtout, c'est qu'avec votre spiritualité de superette, la qualité de l'engagement des adeptes -- comparativement à celle des boudhistes qui avaient le courage et la volonté de sacrifier 3 ans dans une épreuve d'initiation -- est voisine de zéro. Les abhyasis de la SRCMtm sont des esclaves-consommateurs, des bobos qui attendent que tout leur tombe du ciel sans rien chercher, sans faire d'efforts, ni réfléchir -- et comment le pourraient-ils ? Considérez seulement votre propre cas, vous ne faites que vomir ce prêt-à-penser dont on a imprégné votre esprit pendant 20 ans.

Où est votre élévation ? Quelle est votre réalisation ?



"personnellement je n'ai JAMAIS acheté un livre au dela de mes moyens !!!! personne n'est obligé sauf si la personne se sent obligée moi je ne me suis jamais senti obligé !!!!!"

Peut-on vous demander combien de livres de la SRCMtm -- que vous ne vous êtes jamais sentis obligés d'acheter -- se trouvent dans votre bibliothèque ? De même, combien de photos du maitre, combien de CD/DVD, etc ? S'il vous plait, répondez-nous franchement. En 20 ans vous avez dû en accumuler un paquet, et celà vous prendra probabalement un temps certain pour nous répondre.



"je suis vraiment désolé qu'un abhyasi ai pu acheter un livre si ses moyens ne lui permettait pas
je vais soulever ce problème et peut être qu'il sera possible de faire une bourse de vente de livres d'occasions pour que les abhyasis qui se sentent perturbé par ses achats puisse se sentir mieux et revendre ses livres"

Le parfait mazi à l'oeuvre -- une maladie mentale aux dimensions planétaires :
1) mon dieu des abhyasis n'ont pas pu s'intoxiquer l'esprit car les livres étaient trop chers
2) bouffée d'humanisme fraternel : Nous allons mettre en oeuvre une institution qui se chargera de pallier à ce défaut du système de manipulation mentale et de contrôle
3) l'argent ... sera trouvé où ? Plus de dons = plus d'abhyasis.



"j'espère avoir pu apporter quelques éclairsissements sur la pratique"

AUCUNS



"nous arriverons tous au but soyez en certain personne sera oublié"

BUT = MORT
Aucun doute, la Terre nous tend les bras depuis notre naissance.



"Il nous aime tous et tant !!!!"

On a vu !
Ce qu'il aime tant, c'est ce qui est dans nos poches, et c'est ce but mégalomanique qu'il poursuit.
Ce but n'est pas humain, pour qui travaille Chari ?

Il dit qu'il travaille pour lui sous l'effet de la pression exercée par ceux qui posent des questions, cherche-t-il ainsi à couvrir quelque chose ? Pourquoi ne prétend-il plus qu'il travaille pour son maitre, ceci n'est-il plus crédible ? Pourtant personne n'en doutait jusqu'à ce qu'il retourne publiquement sa veste. Alors. Il vous aurait menés en bateau ?



"certains comme moi aimerais accélérer le processus c'est pour cette raison que des grandes âmes comme master ou d'autres viennent pour permettre à ces chercheurs fébriles de réalisation d'arriver le plus vite possible au but"

On ne peut que te souhaiter de trouver. Cependant, es-tu certain de ce que tu cherches ? Es-tu certain de mettre en oeuvre les moyens de cette réalisation ?



Cricri

Cricri Srcmtm a dit…

Intéressant de voir comment ce qui était interdit ou déconseillé auparavant sous prétexte de spiritualité est maintenant admis pour pouvoir faire du chiffre.
SRCM vérolée, les mazis sont bel et bien là, installés et décidés à poursuivre leur oeuvre maléfique.

"Quand les gens ont fait un pas vers vous, introduisez-les plus facilement" (ratissons large)
"Il n’est pas nécessaire qu’ils lisent des livres ou répondent à des questions" (pas nécessaire qu'ils sachent de quoi il s'agit)
"Nous n’avons rien à perdre à donner un sitting" (n'ayez pas peur, vous y gagnez même -- quoi on se le demande)
"Invitez à nouveau des personnes qui ont été introduites auparavant et qui ont quitté la Mission" (racollage. Au moins ça en commun avec l'Islam)
"Chargez la personne qui les avait amenés la première fois de les contacter et de leur faire rencontrer un précepteur" (pression ou hold-up ? Certaines personnes ont des difficultés à dire non... Ceci me rappelle le commentaire d'il y a quelques semaines qui nous faisait porter la responsabilité de la démission d'une abhyasi prometteuse -- en réalité une personne qui avait senti la pression et la manipulation et avait pris peur à raison)
"Si des personnes sont venues et ont reçu le bénéfice du Sahaj Marg pendant quelques semaines, pourquoi sont-elles parties ? Essayez de le découvrir et discutez avec elles, avec la personne qui les avait amenées au Sahaj Marg" (but de l'enquête : trouver la faille, être plus efficace -- et non le bien d'autrui)
"Quand vous introduisez des personnes au Sahaj Marg, donnez-leur la pratique et expliquez-la leur, mais sans y mettre trop d’insistance" (ne pas effrayer : Tout est facile, gratuit, grandiose. Il faut introduire en douceur, l'air de rien, sans que la personne ne s'apperçoive du danger. Après... on saura l'endoctriner tout doucement, l'habituation fera le reste)
"Elles devraient être invitées dès le début à participer au satsangh du dimanche" (souvenez-vous qu'avant il fallait plusieurs semaines de pratiques avant d'aller au satsang. Pureté du satsang d'une part, risque pour le nouveau venu d'autre part -- Chari ayant prétendu que la force de la transmission était telle qu'on ne pouvait la supporter sans une période préalable d'entrainement. La transmission a donc perdu son pouvoir ?)
"Ayez des réunions régulières avec les abhyasis nouvellement introduits" (suivi de contrôle, il faut éviter les déviances et les tuer dans l'oeuf)
"d’une manière conviviale" (pour qu'ils ne se doutent de rien)
"Nous devons être conscients que, peut-être, seules quelques unes des personnes introduites resteront et suivront la pratique" (nous devons espérer, pour le salut de la majorité, qu'un max fuira)

BREF : La SRCMtm EST BIEN UNE SECTE A CARACTERE PROSELYTE. PAR CE SEUL FAIT ELLE ACQUIERT UN CARACTERE DANGEREUX.

Cricri

Cricri Srcmtm a dit…

Je veux clarifier ou rectifier certaines opinions à mon sujet, qui se sont développées par défaut de compréhension de ma vision des choses et par préjugés ou défaut de réflexion.

On m'accuse de misanthropie, voire pire.

J'aime sans condition l'humanité lorsque je la considère dans sa dimension biologique et spirituelle, deux aspects de l'être parfaitement imbriqués et présents chez tout être vivant. Sous cet angle, l'humanité apparait comme une espèce issue de l'ordre naturel, à égalité avec les autres espèces vivant sur cette planète.

Lorsque je considère l'humanité dans sa dimension psychologique, je me trouve confronté la plupart du temps à des systèmes individuels et collectifs défaillants, à des contradictions essentielles et au refus de considérer ces dernières. Je vois alors une espèce presque entièrement vautrée dans son arrogance, sa cupidité et sa stupidité, courrir à sa perte, agir de manière récurrente à travers l'histoire pour sacrifier des pans entiers d'elle-même et s'offrir des bains de son propre sang ou créer l'enfer sur Terre, même sous le motif de vouloir l'éviter. Je vois des centaines de millions de vies inutiles maintenues par l'haulocauste quotidien de milliards d'êtres vivants, oeuvrant à un pillage systématique de la Nature sans la moindre once de conscience.

Je me réserve la possibilité de faire la critique de ces systèmes mentaux défaillants, crûment et librement. C'est un droit du seul fait que j'appartiens à cette espèce, et c'est aussi un devoir duquel je ne peux me soustraire. Les implications de ces analyses ne sont pas mineures.

Ceci entraine inévitablement de la diabolisation car le système se défend. Regardons plutôt qui sont ces juges qui condamnent, parce que cette condamnation ne fait pas l'unanimité, loin de là. Ce sont toutes les petites mains mazies, les "humanistes", les "spiritualistes", les "mondialistes" et autres "universalistes", les tolérants au grand coeur qui prônent le totalitarisme de l'amour universel, les idiots utiles du système qui, imprégnés de pensée unique et de prêt-à-penser, croient qu'ils valent mieux que les autres et que leurs solutions sont les bonnes en dépit du résultat et du bon sens, les rêveurs et les idéalistes qui n'ont pas compris qu'ils vivent au milieu des loups, et plus généralement tous ceux qui n'ont pas une vision au-delà de leur environnement local. Tous ces gens ont-ils une si haute opinion d'eux-mêmes qu'ils se croient dédouanés du privilège de l'intelligence et de la discussion avec autrui ? S'imaginent-ils qu'en discréditant une brèche dans leur édifice de croyances, ils se sauveront du désastre ? Croient-ils qu'en entrainant à leur suite le troupeau bêlant vers le gouffre de l'histoire, ils participent à créer un monde meilleur pour ceux qui viennent après ? Ou pire encore : Sont-ils convaincus qu'eux seuls savent ou peuvent aimer ?

L'humanité est un potentiel fabuleux, mais on ne fera jamais sortir grand chose des masses aveugles, amorphes, et dégénérées. Dégénérées parce qu'au cours du temps, l'humanité applique sur elle-même un filtre qui privilégie le laid, le faible, l'idiot, l'inutile, le mesquin et le malhonnête au lieu de favoriser l'inverse. Ce ne sont pas les individus honnêtes, courageux, valeureux, bons, qui prospèrent en gagnant les combats et les guerres, mais ceux qui savent tricher, manipuler et mentir, les fous qui ont de la facilité à tuer leurs adversaires et à user de la violence pour se hisser sur le dos des autres au sommet de la pyramide du pouvoir. Des siècles à éliminer les meilleurs de ses rangs pour favoriser les pires lignées, voilà ce qu'a fait l'humanité d'elle-même durant les 5 derniers millénaires, maintenue dans l'inconscience par l'arrogance, la peur, l'avidité et la stupidité -- ou l'intelligence maligne. Aujourd'hui, le phénomène s'est encore amplifié puisque la société à levé de nombreuses contraintes vitales pour favoriser l'individualisme et la tolérance -- non pas générosité mais abdication et lâcheté.

Voici l'effet à long terme d'une altération dans l'homme du lien entre esprit et nature au profit d'une hypertrophie psychologique mal cadrée, artificiellement créée, et artificiellement maintenue défaillante pour mieux servir à nos maitres de l'ombre. Partout où la lumière se développait, la gangrène mentale infiltrait et détruisait le projet.

Tout se passe comme si nous nous auto-sélectionnions pour devenir une race de sous-hommes et pour maintenir sur Terre le royaume de Lucifer pendant les millénaires à venir. QUI a une conscience politique suffisante pour le voir, le dénoncer, et agir ? QUI a compris qu'un hold-up a eu lieu sur la générosité, l'humanisme, l'amour et la fraternité, détournés de leur but de lumière pour servir celui de l'ombre ?

Cricri

Anonyme a dit…

Salut...

Les seules restrictions étant l’alcool, l’addiction à la drogue, les problèmes psychologiques ou les médicaments anti-dépressifs.

Selon les criteres du SRCM, les megalomaniac ne sont pas invites au Satsanghs...Ca veut dire que ceux qui se pensent "les representants du Divin, le UN, le SEUL, et qui essayent de precher aux autres plutot que de devenir "spirituels" dans leurs maison, ville, pays,etc..., tout en manifestant des symptomes de "violence", de fausse logique, et de moralite suspecte, sont "restrictes" du Sahaj Marg... Ca veut dire que le "management TEAM" ne peuvent pas assister aux Satsanghs a cause de leurs problemes "psychologique"...

Est-ce bien ce que je lit dans ces instructions?

Alors ils se "detruisent" eux-memes par leurs MOTS, qu'ils pensent diriger vers les autres...

La spiritualite sans "LOGIQUE" se detruit d'elle-meme!!

Quels problemes Psychologiques???

La violence?
La malhonnetete?
Moralite, ethics?
L'homosexualite...Naturelle?
Addiction au pouvoir?
Addiction au Materiel? (Ranch, retraites, Ashrams, etc..)
Megalomanie?
Delusion? (croyant et enseignant que Sahaj Marg conduit au Divin...comme si le Divin etait "localise" aux Indes ou dans le Sahaj Marg)
Controller les "ENFANTS"?
Manipuler le monde avec un logique et une theologie fausse?
(Dieu est male, Les femmes de peuvent pas etre GURU, L'homosexualite n'est pas "naturel".

Qui decide quels problemes "psychologiques" sont restrictes?

Christian? Ou un autre Psychologue, psychiatre, psy, etc... ;-))

4d-don

Alexis a dit…

Je viens de m'apercevoir (mais cela fait peut-être déjà longtemps) que la SRCM vend un DVD de musique appelé "Master's choice". Il s'occupe même de ce que vous écoutez...

Cricri Srcmtm a dit…

Hello Don !

Par rapport à ton dernier post, tu pointes exactement le doigt sur le fait qu'ils veulent aussi détruire la spiritualité.

Qu'a fait Chari, sinon altérer en profondeur l'enseignement de son maitre afin que celui-ci ne puisse jamais réaliser sa promesse ?

Les mazis ne veulent pas d'une humanité qui tienne sur ses pieds, où chaque homme serait un soleil spirituel, conscient et occupant sa place dans l'univers. Cela aurait des conséquences trop importantes sur le monde, et les mazis ou serviteurs de l'ombre perdraient à jamais leur emprise sur autrui. Ils n'ont de pouvoir sur l'individu que dans la mesure où l'individu est coupé de lui-même et maintenu dans cette condition dégradée par tout un ensemble de contraintes mentales et économiques. Le but des religions et autres mouvements spiritualistes est bel et bien, sous couvert d'éduquer ceux qui cherchent, de les divertir de telle sorte qu'ils ne trouvent jamais cette condition d'affranchissement.

Parce qu'ils voulaient éviter que celà ne se produise massivement grâce à l'enseignement de Babuji, il y a eu Chari et toutes les déviances qu'il a introduites ont servi à neutraliser méthodiquement les éléments qui étaient susceptibles de conduire à un éveil. Son job consistait à faire en sorte que la porte ouverte par Babuji soit refermée, excepté pour une petite élite de privilégiés qui bénéficieraient de la lumière et l'utiliseraient pour contrôler les masses. Or, en faisant cela, la porte s'est aussi refermée pour eux.

Les mazis veulent un troupeau stupide, ignorant, manipulable, et ils font un super bon job pour l'obtenir.

Cricri

Alexis a dit…

Nouveautés sur Projet SRCM SM

La Mission s'intéresse à vos enfants

La vie des précepteurs était un enfer ! Voici de nouvelles pièces qui renforcent encore l'édifice :
- Etre précepteur : une vocation ?
- Flicage des précepteurs

Cricri Srcmtm a dit…

Logique mazie à la SRCMtm

1) La transmission amplifie toutes les tendances du mental. Si vous êtes initialement un escroc, vous devenez un super-escroc. Si vous êtes initialement un voleur, vous devenez un super-voleur. Etc. On peut donc même penser, ce serait logique, que si initialement vous êtes un peu secoué, vous devenez complètement secoué :-) Par contre, si vous étiez initialement équilibré, sain, bien dans vos basks, vous êtes, toujours selon cette même logique, sensé devenir super-équilibré, super-sain, super-bien dans vos basks (sauf que si c'était le cas, vous n'avez aucun risque de tomber dans le piège de la SRCMtm ou d'approcher cette organisation glauque).

2) Pour compenser cette amplification des tendances du mental que provoque la transmission, un petit défaut fondamental, il y a le cleaning qu'effectuent les préfets et le maitre (on ne parle jamais, bien sûr, des techniques de "fomentation", qui permettent de créer les conditions spirituelles dans l'abhyasi: Ces techniques sont de la pure manipulation, et il ne faut donc pas qu'elles tombent dans de mauvaises mains -- dommage car c'est déjà fait. On n'en parle jamais, pourquoi? Pour ne pas effrayer les gens? Il deviendrait évident qu'ils sont ainsi manipulés. Mais peut-être aussi parce que... qui sait les utiliser à la SRCMtm, considérant que le "maitre" fait tout et que tout tombe du ciel tout seul et par magie?). Ce "cleaning" est sensé empêcher le développement des tendances diront certains, je l'ai entendu bien des fois de la bouche de préfets. En réalité, le cleaning vise seulement à éliminer les impressions -- samskars -- et ne touche en rien les tendances -- vasanas (ou, pour imager, "samskars de samskars").

3) A la SRCMtm, on a donc inventé un système de contrôle manipulatoire qui s'appelle "travail sur le caractère", pour attaquer les tendances (donc, on reconnait ainsi implicitement que le cleaning est inefficace sur les tendances). Ce travail sur le caractère est bidon car il n'y a aucune méthodologie ni aucun fondement théorique psy pour le soutenir, je ne reviens pas là-dessus dans le détail car on en a déjà discuté sur les blogs. Il s'agit là encore d'une déviance fondamentale pour divertir du but et empêcher le déploiement spirituel de se produire, car, par le biais de ce "travail sur le caractère" l'aspirant est focalisé sur lui-même, sur son nombril, sur ses problèmes, etc., au lieu de l'être sur le but (non défini, bien sûr, ou de manière tellement floue... que ça en dit long). Chari a réussi un tour de force en transformant un "travail" (ce terme est cependant inadéquat dans le cadre d'un enseignement appelé voie facile ou voie naturelle, car il implique un concept d'effort en totale contradiction avec l'essence de la méthode) sur les attitudes via les 10 commandements en une espèce de délire psy qui n'a jamais aidé quiconque (par contre, ça donne du crédit à la méthode et participe à piéger les gens).

4) L'évolution de ce système de contrôle mental et de diversion de la spiritualité, pour être mieux justifiée et acceptée, fait aujourd'hui appel à des concepts du yoga comme yama et niyama, qui ont été codifiés de manière presque scientifique en une procédure ou recette de cuisine. Le système de contrôle mental de la SRCMtm s'appuie sur de tels éléments issus de la tradition (les mazis qui d'habitude sont des créatures progressistes condamnant les traditionalistes aiment pourtant faire appel à la tradition quand celle-ci leur permet d'avoir plus de crédit). Le but de ces éléments étrangers à la méthode est d'asservir encore plus les abhyasis, et ce d'une manière royale: En les poussant à se refouler et à s'autocensurer de manière "scientifiquement" justifiée, le tout sous prétexte de "travail sur le caractère", d'évolution, de spiritualité. Ainsi, le refoulement devient-il une condition préalable à la spiritualité selon la SRCMtm mazie. Or, refoulement = contrôle de l'individu.

On y est, en 4 étapes logiques. Parti d'un système où l'abhyasi est un aspirant et un associé du maitre -- puisqu'il faut la collaboration de deux individus pour faire émerger le divin dans le phénomène: le maitre et le disciple -- nous voici au stade de la spiritualité de supermarché pour les masses d'esclave-consommateurs (les mazis appellent cette dégénérescence la démocratisation), où il n'est plus jamais question de collaboration, mais d'obéissance, où il n'est plus question d'aspiration pour l'abhyasi, mais de contrôle et d'effort (le tout enrobé à la sauce amour universel, parfait élément totalitaire de manipulation pour les systèmes mazis), et où il n'est plus question de réalisation spirituelle autrement que dans les rêves des uns et des autres.

Un grand bravo pour Chari, car voici l'essence de son œuvre.

Cricri