La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

29 décembre 2007

Master vaut son pesant d'or

Un abhyasi inconnu m'a envoyé cette transcription des paroles de Chariji le 18 novembre dernier à Tiruppur sans autres commentaires.
Effectivement cela pourrait se passer de commentaires. Chariji fait la quête et profite que chaque abhyasi souhaite l'approcher pour empocher au passage un billet de 1000 roupies.

Elodie

Master conduisit le satsangh jusqu’à 9 h. 50 du matin (de 9 h. à 9 h. 50). Après le satsangh, le responsable du centre de Tiruppur raconta que Master fut arrêté par de très jeunes enfants, alors qu’il se rendait au hall de méditation. Ils tendirent un petit pot (en plastique) rempli de pièces de monnaie et ils dirent à Master « Utilisez cet argent pour le développement de votre ashram ». Alors Master dit : « Nos enfants savent parfaitement où est leur devoir. Ici aussi, nous avons besoin de contribuer au développement. » Aussitôt Master prit le micro et il déclara : « Je suis heureux de ce qui se passe ici et je suis heureux d’y être. Dans de nombreuses missions, l’usage est de donner un poids égal à celui du guru en or, et même quelquefois en diamants. Le guru peut peser 150 kg. La somme correspondante peut malheureusement être dépensée sans compter, en compagnie d’artistes de cinéma qu’il apprécie etc. Mais ici j’espère que vous pouvez tous donner comme ceci (il montre le pot qui devrait peser 5 kg). Donc, ne me pesez pas, s’il vous plaît donnez l’équivalent de ces 5 kg – mais à la seule condition qu’il n’y ait que des billets de 1000 roupies. Je veux que toute la surface de ce parc du Tiruppur DJ devienne comme un paradis : quiconque survole (par avion) ce site devrait être en mesure de voir ce paradis d’en haut.
M’aiderez-vous à développer cela ? »
Tous les abhyasis dirent « Oui, Master »
Master : « D'accord, passons maintenant à la donation elle-même. » Tous les abhyasis se précipitèrent vers Master avec des billets de 1000 roupies. Frères et sœurs à la fois formèrent une longue queue, remplirent complètement le hall et firent personnellement un don à Master. Master prit l’argent à chacun d’entre eux, en disant « Merci. »
Tous les abhyasis eurent une grande occasion de rencontrer Master en personne tout en donnant de l’argent. Plusieurs couples rencontrèrent Master pour qu’il les bénissent le jour du mariage, qu’il nomme l’enfant etc., ce qui arriva aussi dans la queue. Master plaisanta avec les enfants et donna du chocolat à chacun d’entre eux et dit : « C’est du chocolat très cher car maintenant il coûte 1000 roupies ici », et il plaisantait avec tous tout en collectant l’argent.
Master resta assis plus de deux heures. Une fois que tous les abhyasis eurent donné, Master dit : « Lorsque j’ai fait le Sarovar (château d’eau) ici pour ce site, beaucoup m’ont demandé pourquoi on l’appelait ainsi. C’est un KRIPA SAROVAR car aujourd’hui j’en ai tiré des centaines de poissons. Je suis extrêmement heureux de tous vous recevoir et de tous vous rencontrer. Je ne peux pas dire merci, mais je vous bénis tous. »
Ce fut un moment de grande joie et Master nous quitta après cela. Tous les abhyasis furent remplis de joie et ils eurent l’immense occasion de lui parler face à face, et Master prit la peine de rester assis plus de deux heures pour faire notre bonheur.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut Rodin...

J'ajoute des commentaires a ton "poste" qui apparait dans un autre article d'Elodie... S'il vous plait, donner les "references" et les "liens" pour qu'on peuvent aller lire "en anglais" sans avoir a "traduire" a nouveau...et peut perdre la "signification" des "expressions" qui se traduisent assez mal avec les "dictionnaires".

Je comprends que Babuji a lu "Blavatsky" que sa "theosophie" a influencer les Nazis du regne "hitlerien".

Plutot que nous donner le "proseletysme" d'Alice Baily (Christian Science) et Blavatsky (Theosophie), explique comment cette these s'applique a SRCM et Sahaj Marg...l'un est d'une ou deux Religions et l'autre est d'une nouvelle religions, selon Babuji et Swami Vivekananda) qui appelle les RELIGIONS "corrompu" et "exterieurs seulement"....

On ne peut pas se servir de religions pour explique le SAHAJ MARG de CHARI qui dit avoir aucune PHILOSOPHIE et qui s'attaque aux autre RELIGIONS....Il faut etre "consistant"... Je ne suis pas en opposition avec tout de cette these mais avec un couple de points que les "nouvelles religions" se servent, y inclu le SRCM, pour donne de la "credibility" a leur "mysticism" qui est plutot faible...La foi ...pas la LOGIQUE or LE LOGOS Greque qui se traduit a "Logique en se servant du son en forme de MOTS" et qui fut traduit pas les "latins francais" par "verbe" et pas les Allemands Gothique par: WORD.

On peut voire pourquoi Chari se dirige vers l'Allemagne, apres son fiasco en France, cette terre et ce peuple qui nous a donne: LIBERTE, FRATERNITE EGALITE.

Don...


Bonjour,

Voici ma contribution pour le jour de Noel: il s'agit d'une conférence traduite de l'anglais concernant les differents feux. On y aborde les feu solaire, electrique et de friction ainsi que le role fondamental que joue l'AMOUR. C'est un peu "hermetique" à premiere lecture comme tout Bailey ou Blavatsky. Mais ce qui est écrit merite d'etre partagé avec vous.

Joyeux Noel

Rodin


"

La Conscience de l’Amour

Lorsqu��un sujet aussi important que celui de la conscience est abordé, le champ est si vaste, et, puisque le but principal des écrits d’Alice Bailey est aider tout un chacun à exprimer l’amour dans le monde, c’est sur cet aspect du magnétisme et de l���attraction de la conscience que nous allons nous concentrer cet après-midi. Pour commencer, nous allons d’abord examiner comment cette conscience se manifeste en général, puis, nous attarder plus particulièrement sur cette «petite voix silencieuse» de la conscience, et l’éveil de l’Amour.


La Conscience de l’Amour

Conscience > Amour > Radiation

La Radiation est la transmutation en cours d’accomplissement....
Le passage qui traverse un état d’être vers un autre par la voie du feu.


S'il y a feu ici, c'est sous forme de "friction" qui est cree par la vague de "l'AMOUR". Il n'y a aucun aspect Divin ou "mystique".


La relation entre amour et conscience est un des points clés des enseignements d’Alice Bailey, et en particulier le fait que les radiations de l’amour deviennent plus intenses chez les personnes qui commencent à transcender l’état de conscience strictement humain. A un point particulier de l’évolution, le rayonnement est une indication que l’essence de la vie à l’intérieur d’une forme particulière commence à répondre à la pression magnétique d’un centre d’énergie supérieur, plus inclusif.



Si on regarde a SRCM, on (nous les anciens", peut dire que la SRCM est moin "inclusive" aujourd'hui avec Chari qu'avec Babuji. Alors, il y a moins "d'amour" avec Chari, selon cette these. Un systeme pyramidale avec un President/Maitre elu a vie n'est pas "dynamique" assez pour des anciens qui cherchent un systeme "galactic" et "SPIRALE" de plus de "trois dimensions". Moi, je cherche un systeme ou le Maitre n'a aucun pouvoir pour le "retiendre" au niveau des "mortels". Ce Maitre se servirait pas de "TRINITES" de "trois dimensions "PHYSIQUES" (de pouvoir) mais d"OCTAVES", telle la LUMIERE, et le SON...qui se transmettent a TOUS ET TOUTES et sont veritablement "inclusives"


La vie a atteint un tel stade d’évolution qu’elle ne peut plus rester confinée dans ses murs étroits, et qu’elle cherche à s’évader. On peut en trouver des exemples dans la radioactivité de certains minéraux, ainsi que le parfum et la beauté de certaines espèces parmi les plus évoluées du règne végétal.

Une forme de rayonnement moins évidente néanmoins existante dans le monde animal, c’est la dévotion et l’activité intelligente des animaux domestiques. En répondant à la pression magnétique de la vie humaine, ils émettent des ondes si puissantes, qu’elles peuvent évoquer chez nous de grandes émotions et beaucoup d’affection. Pour ce qui est du règne humain, le rayonnement trouve ici des formes d’expression dans l’amour et le service – cette manifestation spontanée d’un cœur aimant et d’un mental intelligent, qui caractérise ceux dont l’intuition s’éveille à l’appel du cinqui��me règne de la nature – le règne des âmes. Ici, l’identification au soi personnel devient plus inclusive, pour englober toutes les autres vies comme une partie du soi, et vice-versa, les autres personnes vont être considérées comme faisant partie de cette Vie Une dans laquelle nous vivons, nous mouvons et avons notre être ; la conscience de groupe, plutôt que la conscience de l’individu, devient maintenant le trait dominant.


Quand on dit "intelligente", on veut dire qu'on se sert du cervaux, ce que les anciens trouvent que la SRCM a perdu avec Chari et qu'on avait avec Babuji. Cette "intelligence", a ete replace par la "FOI", et la FOI en le MAITRE (ca on comprends" mais la foi en la METHODE et la MISSION nous echappe. Ca devient semblabe au "nationalisme" qui affirme "my Country, right or wrong"...ou ma Mission peut importe ce quelle enseigne ou FAIT...comme attaquer les Ashrams et les religions des autres "pellerins"...

Et pour le "rayonnement"...TOUT rayaonne, meme la matiere...meme les "non-evolues" et les "criminels"...



Pour résumer, le rayonnement c’ est « la transmutation en cours de réalisation… le passage d’un état d’être à un autre, au moyen du feu » C’est ainsi que se manifeste la conscience, en créant des formes, qui se développent, puis en en créant de nouvelles, et à des périodes critiques, en passant d’un règne à un autre. Pour mieux le comprendre, il sera nécessaire d’examiner aussi l’évolution de la conscience en termes de feu, dans un petit moment.. L’humanité, en tant que règne de la nature, est actuellement la proie des flammes du chagrin et des peines, mais il se produit une transmutation constante chez un nombre croissant de personnes qui passent par, ou vont vers, un stade rayonnant. A notre époque, nous pouvons constater partout dans le monde l’éveil de l’amour, et que d’innombrables vies se consacrent à des causes humanitaires. Le nombre d’organisations non gouvernementales qui s’accroît rapidement, ainsi qu’une tendance encore hésitante mais qui se renforce vers la synthèse, symbolisée par les Nations Unies et des blocs socio-économiques tels que la Communauté Européenne, en sont également des signes. Nous vivons à coup sûr une époque passionnante, alors que l’humanité commence à se réorienter vers un règne supérieur de la nature, et que les pionniers se préparent à passer les initiations par le feu, pour que ce transfert soit possible. Les répercussions seront très importantes pour toute l’humanité, et nous serons plongés dans cette soi disant ère «New Age» de paix et de progrès spirituel qui fait de plus en plus l’objet de notre anticipation.



La Nature recoit tous les frequences de la LUMIERE et du SON etc...sans signe "d'evolution" dans le passe. Ce l'intelligence qui nous donne le sagesse pour servir notre prochain pas par "charite" mais par necessite de "survivre"...Une societe qui prends soin de ses "pauvres et malades" survit et en somme, fait service de la LUMIERE (energie) plus longtemps que les societes qui "eliminent" ceux dans les "marges" ou ceux qui ne sont "pas comme nous"...example: les RELIGIONS...SRCM n'est pas "inclusive" comme le SOLEIL, le SON, la NATURE tout en se disant: NATURELLE ou FACILE...


Et maintenant la "vie en rose"...
Le Nations UNIs, etant fondes sur des bases honorables, inclus maintenant des "RELIGIONS" avec leurs "TRINITES" qui nes sont pas "INCLUSIVES" sans la FOI... Est-ce qu'il faut avoir la FOI pour unir les "citoyens" du monde sans inclure les RELIGIONS divisives, et les "TYRANTS" et Dictateurs du monde tel CHARI qui est DICTATEUR du SRCM, ou le Pape qui est elu mais plus ou moins "a vie", etc...??



En termes d’évolution de conscience, donc, tout se dirige à dessein vers une plus grande inclusivité, et vers l’expression de la VIE UNE – le mouvement ordonné étant une caractéristique fondamentale de l’être manifesté. Un aspect de la conscience absolue a été immergé dans l’univers, fragmenté et rendu aveugle, muet et inerte du fait de la violente vibration de son environnement. Ces myriades de points différentiés de la VIE UNE en sont à des degrés différents d’éveil, et constituent la longue lutte du retour vers la Source Unique, amenant avec eux l’essence de leurs expériences.



Ici je suis d'accord en la vie UNE, mais ne voit pas ou SRCM aide ce procesus. Un societe avec base "pyramide" en trois dimensions, n'est pas UNE pas cree un autre "DIVISION" dans la SOCIETE des HOMMES. Nous avons besion de systemes DYNAMIQUE ou le POINT de la PYRAMIDE, (Chari) peut etre remplace ou le systeme n'est pas "inclusive" et de reflecte pas les buts de l'ONU et des pellerins serieux de la Spiritualite. De croire qu'on "HOMME" a ete "CHOISI" est la meme chose que de croire qu'une religion a ete choisi, ou qu'une nation a ete choisi. Ce n'est pas comme le SOLEIL, le SON, LA NATURE et n'est pas NATUREL...C'est du "TOTALITARISME" sous guise de "NATUREL"...Pour moi c'est comme dire que le sapin doit devenir comme le cedre pour etre sauve. C'est de l'elitisme.



La nature de l’Absolue Conscience hors de la manifestation, ainsi que la genèse de l’univers sont exposées brillamment dans la Doctrine Secrète, mais pour les buts de ce discours, nous nous en tiendrons à la conscience dans l’univers, ou plus précisément, à l’intérieur de notre système solaire ; néanmoins, certains termes d’Héléna Blavatsky nous serviront de toile de fond. Elle décrit l’impulsion qui a produit l’univers manifesté comme «la VIE UNE éternelle, invisible, néanmoins omniprésente, sans commencement ni fin, quoique se manifestant avec des cycles réguliers, entrecoupés par des périodes où règne le mystère obscur du non-Etre… son seul et unique attribut … est appelé en termes ésotériques le «Grand Souffle» qui est le mouvement perpétuel de l’univers, au sens de l’ESPACE illimité, éternellement présent. Ce qui est inanimé ne peut être DIVIN. Mais alors, il n’y a rien d’autre que la réalité absolument immobile au sein de l’âme universelle». La Doctrine Secrète vol I édition facsimile p.



Oui, "la vie UNE" sans debut ou fin ou "ETERNELLE" alors pas de "big BANG" de la Science ou "de choisis" des religions mais de processus qui tous peuvent acceder et verifier sans avoir la "FOI" avant. Quand la structure est de 3 dimensions, elle du pouvoir de ces trois dimensions...La pyramide est la prefere pour le "militaire", la police, le business, etc...mais pas pour les "decisions societales", et al spiritualite ou le "paradigm" prefere est le "SPIRAL"...Aucun point de pouvoir et acces au centre tout en etant libre de sortir du spirale librement. C'est le processus dans la spirale qui est le pouvoir et qui est accessible a TOUS...alors est INCLUSIF..


2.
Trois Types de Mouvement

Le mouvement, donc, est la caractéristique principale de la manifestation et il est de trois types, chacun d’eux en relation avec un aspect de la trinité divine, thème central de bon nombre de religions et de philosophies dans le monde.


Pour les Chrétiens il existe, bien sûr, Le Père, Le Fils et le Saint Esprit ; Pour les Hindous : Shiva, Vishnu, Brahma ; pour les Hébreux : Kether, Chokmah et Binah, et pour les Egyptiens : Osiris, Horus et Isis, etc… Les enseignements ésotériques font référence à cette trinité en termes de leurs principales caractéristiques : Volonté, Amour-Sagesse et Intelligence Active. Chacune des trois divinités ou Logoi qui composent la trinité divine possède trois aspects, mais avec un de ces trois aspects prédominants, et c’est ce qui permet de la différencier.

Nous référant au Traité sur le Feu Cosmique d’Alice Bailey, nous évoquerons d’abord le troisième aspect de la trinité, celui de l’Intelligence Active. Cette énergie se caractérise par le mouvement de rotation, dû au feu qui est latent dans la matière elle-même. Ce mouvement de rotation est visible tout autour de nous – les atomes, les planètes, les syst��mes solaires et les galaxies, tous tournent sur leurs axes, et dans le périmètre de ces sphères unies et tourbillonnantes, on peut trouver des aspects variés et différentiés. Grâce à la révolution de la matière, l’activité est accrue, rendant le matériau plus souple et plus adaptable.

Le second Logos de la trinité divine, l’Amour-Sagesse, cherche à fusionner avec l’intelligence active de ce troisième aspect, et Il ajoute au mouvement de rotation de tous les atomes Son propre type de mouvement, le mouvement cyclique en spirale. En circulant le long d’un orbite autour d’un point focal central sous forme de spirale en ascension constante, cela va produire deux choses:

Premièrement, les atomes se regroupent pour constituer des formes.

Deuxièmement, au moyen de ces formes, le besoin de contact s’accroît, et la conscience se développe grâce à la raréfaction et au raffinement graduel des formes, au fur et à mesure que l’Esprit d’Amour ou la Flamme Divine continue son mouvement en spirale vers sa source d’origine.

Après avoir vu ces deuxième et troisième aspects de la trinité divine, nous en arrivons enfin au premier aspect de la trinité, celui de la Volonté. Le mode d’action de la Volonté, et ceci ne vous surprendra peut-être pas, est littéralement le fait de se propulser en avant à travers l’espace. Cette marche en avant, c’est la volonté qui, au cours du processus évolutionnaire, propulse l’esprit jusqu’à ce qu’il émerge de la matière avec les nouvelles qualités et facultés qu’il aura acquises par ses expériences. Il augmente aussi de lui-même le taux de vibration de la matière. L’activité du premier Logos, c’est la synthèse des âmes qui gagnent en conscience par le biais de la manifestation. Son rôle est de les garder en manifestation pour la période voulue, puis de les en sortir pour les fusionner à nouveau avec leur source spirituelle. Il fait la synthèse de l’ esprit avec l’ esprit.



Tu mentionne ici les divers mouvements et je suis d'accord avec le choix des mouvements mais nous avons maintenant des theories physiques generales, "scientifiques" qui debutent avec le "mouvement" (pas la matiere) et qui ne necessitent pas la "singularite" (la Creation, le BIG BANG) au debut, ni la "destruction de L'UNIVERS" a la fin et cet UNIVERS est donc "ETERNEL"...Eternel veux dire "pas de commencement, ni fin"...Infini en mathematique peut avoir un commencement mais pas de fin.

Alors dans une de ces theories (voire Dewey B Larson), l'univers est compose seulement de MOUVEMENT et la "solidite" des crystales (le monde materiel) est illusion comme disent les "spiritualistes". Dans cet Univers, le Big BANG, la Singularite (au debut) et la CREATION des religions avec la necessite pour la "liberation" et d'etre sauve par DES HOMMES, afin de ressentire le DIVIN, n'est pas REALITE...mais FANTAISIE.

Le plus nous evoluons vers le "BON", le plus nous evoluons vers le "mal"...Nous evoluons en TOUTES DIRECTIONS (scalar versus vector...en anglais).

C'est facile de desirer le BON, ou le plus, mais c'est difficile d'enlever le control du "MAL" des RELIGIONS, qui s'en servent pour du "terrorisme intellectuel" des masses et en sommes, les tiennnent prisionniers par la peur, la peur du prochain, de soi, des diables, des desirs, etc... Ce n'est pas "inclusif" cette "tactique". Ou est l'amour qui "rayonne" au SRCM quand ils attaquent les religions et les Ashrams des autres les appelants "corrompu", materiel, etc... et en somme, se felicitant pour etre de "veritables" pellerins, et pas comme les "autres".



La Progression du Bien

Ainsi, par ces trois aspects du mouvement ordonné, nous constatons une progression constante de la conscience. Puisqu’il n’y a rien de statique dans l’existence, tout est en perpétuel changement, en mutation, pour s’adapter et grandir grâce au contact avec les autres. La manifestation est un processus relationnel complexe qui va en s’élargissant progressivement – tout contact établi amenant une expansion de conscience, non seulement pour les unités impliquées, mais pour toute la collectivité. C’est en même temps une expansion d’amour et d’inclusivité, une capacité d’englober consciemment une plus grande quantité du tout – une faculté accrue de relier tous les éléments en tissant un vaste réseau de relations jusqu’à ce que la synthèse sous jacente de la création soit exprimée comme une unité de conscience.

Telle est la vraie signification de l’Amour, cette capacité de relier les aspects supérieurs de la création de façon harmonieuse et en beauté. Le concept de la Beauté et de l’Amour ont été faussés et déformés au cours des âges, et leur signification est devenue moins évidente. Cependant, l’étymologie peut nous aider à la rendre plus claire, en révélant leur nature véritable. Si on remonte dans le passé, le mot beauté est un diminutif du vieux latin bonus qui signifie ‘bon’, et si une chose doit être vraiment belle, il faut également qu’elle soit ‘bonne’, spirituellement parlant. Le terme ‘good’ (en anglais) lui-même, tout en ayant une relation avec le mot ‘God’, bien sûr, a ses racines dans l’Allemagne de la préhistoire, et le mot ‘gath’ signifie ‘rassembler,’ à la racine du mot anglais ‘gather’ et ��together’. Pythagore nommait le Créateur la source de tout, le ‘Bon’, et ce titre est tout à fait approprié, dans la mesure où dans le schéma de l’évolution, Dieu remet tout ensemble dans son sein, et donc le ‘rassemble’. Ainsi, une définition toute simple mais non moins efficace de ce processus évolutionnaire pourrait être: l a progression du bien.



...ET du mal...le choix demeure avec les gens, pas avec la NATURE. Nous avons le choix d'etre BON our Mauvais jusqu'a DIEU (DEUS our DEITY en latin qui a ete traduit par les allemands a GOD ou GOTH... Les Deistes croient en un DIEU qui est plutot un "PRINCIPE" et pas une PERSONNE (Masculin comme dit Chari qui se dit le representant de cette PERSONNE masculine. Alors le choix du language et la sense de la traduction est importante aus "pellerns serieux", mais n'est pas importante aux "RELIGIEUX" qui donne la FOI a quiquonque sans "VERIFICATION" intellectuelle.



Dans cette perspective, l’univers est composé de degrés successifs du bien, la matière se trouvant au bas de l’échelle, l’esprit tout en haut, et la beauté ou stade de développement de l’harmonie, entre les deux – cette zone de vibrations à laquelle on se réfère souvent comme l’âme. Une âme quelconque est donc belle, par définition : c’est la beauté elle-même, le point de tension entre l’unité et la diversité, l’interface entre le manifesté et le non manifesté, entre l’esprit et la matière. A mesure que ce qui est inférieur dans le schéma de l’évolution se rapproche de ce qui est supérieur, les vibrations, et donc la beauté, augmentent constamment, jusqu’à ce que le principe médian disparaisse, ayant joué son rôle d’intermédiaire, et ces deux niveaux sont fusionnés en un. A un stade conséquent, la beauté apparaît lorsque la conscience qui réside dans la forme a fait l’intégration des parties qui la constituent pour qu’elles vibrent à l’unisson. Ce mouvement harmonieux crée un vortex de forces dans lequel la beauté peut pénétrer comme un flot de lumière, procurant à ce qui est inférieur la vie supérieure, et l’élevant jusqu’à elle au cours de ce processus.


De penser que les vibrations augmentent toujours ne laisse aucun de nous "libre"...Les vibrations de la vague electromagnetique" qui compose notre etre est ouver a l'augmentation et a la diminution des vibrations...NOUS semblons AVOIR LE CHOIX...

Dans le cas des "mauvais maitres"...Ils n'augmentent pas les vibrations des adeptes mais les 'reduisent"... ou ils n'attaqueraient pas les religions des autre, et sous les "manigances" de Chari, ils se ferment la bouche et recoivent ces "perversions" sous forme de transmission de la spiritualite et se pensent plus "spirituel" parce que la foi est aveugle et ils ne peuvent plus se servir de la LOGIQUE qu'est le LOGOS (Logic using sound in the form of words)...Avec cette perversion de logique, ils se separent de leurs familles et de leurs amis, societe, planete, etc...



Trois Catégories de Feux

Ainsi amour et beauté sont les qualités rayonnantes de ce mouvement ordonné, rythmique, qui gagne en pouvoir et en intensité au fur et à mesure que le taux de vibration de la conscience s’élève d’un niveau d’expression à un autre. Comme mentionné plus haut, cette transmutation s’effectue par le biais du feu. Pour une meilleure compréhension, on va maintenant examiner ces trois types de mouvement en relation avec la trinité divine en termes de feu.


Nous référant à nouveau au Traité sur le Feu Cosmique, et en commençant une fois de plus par le troisième Logos de l’Intelligence Active, nous rappelons qu’il se caractérise principalement par le mouvement de rotation, et ceci est dû au fait qu’Il est le feu dans la matière. Ce feu, ou chaleur latente fait tourner les atomes qui, dans leur élan, en repoussent d’autres. C’est donc la base de la diversité, de la séparation et de l’individualité. Cette activité du troisième Logos est connue comme le
Feu par Friction.


Se servir du LOGOS de cette facon en lui donnant seulement un aspect de "rotation" est suspect et manipulatif, et n'est pas le sense original tout comme la traduction anglaise (the word) ou francaise (le verbe), tout en etant different, ne sont pas l'original, et explique pourquoi ceux que on la foi en SRCM de Chari ou Babuji, ont aussi la foi en Blavatsky et Bailey,... Il faut la foi pour croire au "Whispers from the Brighter World"...Ce n'est pas "scientifique", ni "intellectuel" ca.


La caractéristique du second Logos d’Amour-Sagesse est le Feu Solaire ; c’est la spirale de feu du mental divin, le constructeur de la forme. Grâce au pouvoir d’attraction de l’Amour-Sagesse, ce Logos transcende la tendance qu’ont les groupes d’atomes à se repousser, pour créer magnétiquement des formes, mais nous y reviendrons plus en détail bientôt.

Le premier Logos de la Volonté est le Feu Electrique, le feu du pur Esprit. Ce feu fait avancer le cours de l’évolution pour qu’il se consume dans le feu de la victoire. Il régit le processus évolutionnaire, quoique l’issue soit au-delà de la compréhension de l’homme, voire même des connaissances des plus hautes intelligences spirituelles de notre système solaire. La nature de ce feu électrique est résumée de façon remarquable dans ces paroles du Christ à l’initié Nicodème, qui fait appel à notre mental abstrait, sinon à notre jugement: « Le Vent (…Esprit) souffle là où il se trouve, et tu peux l’entendre, mais tu ne peux dire d’où il vient ni où il va. Ainsi que tout ce qui est né de l’Esprit.»



Et maintenant, selon cette these, l'ame est "electrique" et peut etre transmit dans un fil???... La plupart des evolues spiritualistes donnerait cette qualite au "magnetisme" qui se repand a l'infini dans l'espace, pas dans le fil.... Si l'ame peut etre contenue dans un fil comme l'electricite, alors il peut etre modifie et vendu comme l'electricite. Ca sert les religieux et les Management team des sectes comme la SRCM.


Deux idées sont contenues dans ces paroles – celle de la provenance et de la direction d’un son, et l’effet qu’il produit. Il s’agit de l’évolution, et de l’effet de l’énergie dirigeante, ou de l’activité de l’Esprit.



L'electricite, comme le son, peuvent etre dirige en "Une" direction seulement mais la Nature les laisse libre en toutes directions et les laissent se balancer d'un bord et de l'autre selon la matiere qui leurs donnent "direction".



Ainsi nous avons le feu électrique, le feu solaire, et le feu par friction. Si nous voulons nous concentrer maintenant sur le second aspect de l’Amour-Sagesse, on dit que «le mélange du feu de la matière et du feu électrique de l’Esprit, donne, dans le temps et dans l’espace, ce feu que nous appelons solaire. Il est la qualité de la flamme, ou la flamme essentielle, qui est le produit de cette fusion.» Le Feu Solaire, en d’autres termes, c’est la Conscience.



Il faudrait dire au moins que l'ame est: "electromagnetique", pas seulement electrique, et qui, comme l'electricite, suit un trajecture et n'est pas "LIBRE" comme le Magnetisme qui se ballade a l'infini et se melange avec autres vibrations pour devenir "plus" ou moins, et en somme "evoluer" ou Changer...La transformation est le Changement et pas toujours vers le haut de la pyramide mais en toutes directions comme le magnetisme.
Ce que nous donne la theosophie est une logique pour les religions et les sectes (cultes) pas pour la "spiritualite" ....Nous sommes au point d'unite ou d'une societe GLOBALE...c'est de l'intellectuel des pyramides, des trinites, des "trois dimensions", ca.

La spiritualite doit nous porter a l'unite "Galactique"...c'est un peu plus abstrait, et avec un different paradigme (le spiral), l'esprit (pas la foi aveugle, ni sans "intellectuel"), n...dimensions (au moins 7 "chiffres, trois de matiere (solide), et trois de MOUVEMENT avec une dimension de "vibration" qui uni le tout) avec un retour au premier point mais une dimension plus eleve ou plus bas (par choix), octaves (comme la lumiere, le son), etc...


Crise, Tension, Émergence

Nous venons de voir ce qu’est l’évolution, en termes de feu, et il n’est peut-être pas étonnant que les peines et les souffrances soient si courantes dans la vie. Etant donné que le feu par friction régit notre expérience dans le monde, plus nous en aurons envie, plus vive sera notre expérience au contact de la brûlure du plaisir et de la peine. Le plaisir et la peine sont ces deux grands pôles d’opposés entre lesquels nous oscillons en permanence, c’est-à-dire, jusqu’à ce que nous apprenions à cheminer entre eux le long du sentier de la lumière froide et brillante du feu solaire. Il s’agit de cette noble voie du milieu du Bouddha, et peut-être pouvons nous maintenant comprendre sous un angle neuf la logique imparable de Ses quatre nobles vérités, basées sur le postulat que le désir d’une existence phénoménale est inséparable de la souffrance et du chagrin.



On peut se faire bruler vivement par les vibrations plus hautes. Example: les rayons gamma, les Micro-waves, et meme les vibrations des "intellectuels" qui nous enlevent notre liberte. On dit qu'on se fait "bruler" quand un "con" nous enleve notre "argent" ou notre "bien" emotionel ou "SPRITUEL". Alors le feu brule a bout niveau...Le feu est un bien ou on mal selon comment on s'en sert. Ceux qui se font bruler pas les "religions" le meritent, surtout en cet ere d'informatiques ou la logique n'est pas "UNE" comme la VIE, mais qu'il y a opposition a ceux qui veulent continuer a manipuler les MASSES...Ca va devenir un peu plus difficile si on on croit la reaction a nos "BLOGS".


En utilisant la terminologie de la science ésotérique, nous pourrions dire qu’un être humain, comme toute autre unité de vie, est un vortex de forces, avec un taux et une fréquence de vibration particuliers dans la matière. La recherche des sensations amène la conscience à s’étendre vers l’extérieur, du centre à la périphérie du vortex, et à se forger une identité autour des sens physiques, domaine de l’expérience des feux par friction de la vie.Au cours des incarnations successives, ces feux par friction stimulent la vie intérieure, la rendent plus sensible, et la perfectionnent.



Nous allons vers la perfection si nous le voulons, sans les religions ,les sectes ou les "illumines"... C'est notre destinee.
A nous de choisir le temps de notre salut, et le temps n'existe pas en realite, seulement le "MOUVEMENT" qui se mesure en unites de "temps". Alors etre le premier a la fete ou le dernier n'est pas important. Le "GOAL" de Sahaj Marg est aussi ILLUSION...et RELIGION...Il faut se "sauver" maintenant ou.... (la peur)...Il n'y aura plus de MAITRES pour de Millenaires....BON!!! A nous de nous sauver par nous memes....C'est ca la VIE UNE...Dand la spiritualite, Le Sentier est la CHOSE!! Pas le BUT...Etre le premier a se rendre a DIEU en Chiant sur son prochain n'est pas SPRITUEL et est ILLUSION.



Au début, seuls les impacts les plus grossiers sont enregistrés dans l’âme qui s’incarne, mais après d’innombrables incarnations, la conscience s’éveille à des vibrations et des sensations plus subtiles, renonçant à désirer ce qui est plus grossier. C’est ainsi qu’on monte sur l’échelle de l’évolution, avec une interaction de la conscience et de l’environnement – le fait d’expérimenter et d’assimiler, de parvenir à un stade de saturation, puis de se détacher pour se mettre en quête de quelque chose de plus neuf et de plus élevé, en changeant tout le temps d’identité, d’un taux de vibration à un autre. De cette façon les facultés du mental se développent, et on monte constamment sur l’échelle en spirale de la conscience – une échelle qui va des profondeurs insondables de la matière jusqu’aux plus hauts sommets de l’esprit.


Ceux qui pensent qu'ils vont evoluer en "une direction" seulement voient la vie en rose. Avoir PLUS ou desirer etre plus pret du CENTRE est Naturel, mais pour evoluer en TOUTES DIRECTIONS comme L'univers NATUREL, il faut faire face a ses "desirs" et pas de les "confesser" a un pretre, ou de les avoir "effaces" par un Maitre ou autre "illumine". Il faut que PAR CHOIX, apres avoir ressenti ce que ces actes nous amenent (Action/reaction), nous les rejettons par choix, pas par "sacrifice" ou "luttre". Il faut payer ses "dues" ...il n'y a pas de "magie" pour les uns et pas pour les autres...de proposer effacer les Samskaras (par Chari) tout en attaquant les Ashrams des autres, ce n'est pas de la "LOGIQUE"...mais de l'hupocrisie. Et d'enlever ce pouvoir aux autres religions est "divisive" et va conduire a la "bataille" religieuse. Ce n'est pas la vie UNE...



A y regarder de plus près, en même temps qu’elles reçoivent la stimulation des sources manifestes du mental, de l’émotionnel et du physique, toutes les unités de conscience sont soumises à un bombardement constant d’énergies plus subtiles. Ces sources incluent les influences astrologiques, et les forces qui émanent des règnes des anges ou des dévas, la Hiérarchie spirituelle – ces vies libérées et illuminées qui guident l’humanité dans sa marche en avant selon les lignes de la Volonté et du Dessein du Seigneur du Monde, et jusqu’au Logos du système solaire. Si on ajoute à cela la direction de notre propre âme, nous constatons que nous vivons dans une vaste matrice de forces.

Et maintenant, le "rigide" pour les masses (l'astrologie, etc) ....Ou est le choix et la "spiritualite dans ca? "CES VIES LIBERES"...Des anges qui sont "liberes"?? ET LUCIFER? ET les DEMONS? C'est "intellectuel" mais pas "correct" et probablement pas VRAIE...c'est du Mystique sans savoir de quoi on parle...Qui sont ces anges, et ces DIVAS? Est-ce eux et elles qui aussi transmettent au abhyasis du SRCM de CHARI...dans un futur BOUQUIN en vente a $$$$$ US...




Il en résulte une croissance et un éveil continuels de la conscience à l’intérieur de nous. Cette croissance peut se définir selon un schéma bien agencé de Crise, Tension et d’ Emergence.
CRISIS > TENSION > EMERGENCE
INFLUX D'ENERGIE FOCUS & ACCUMULATION EXPRESSION CREATIVE

Les Crises renforcent la puissance du processus d’évolution et les opportunités nécessaires à la croissance.

Les Potentialités produisent la précipitation

La crise, lorsque nous répondons à un influx d’énergie particulier d’une source quelconque, la tension lorsqu’elle se forme en nous; et l’émergence, quand ces forces demandent à être libérées par l’expression créatrice sous une forme ou une autre. Alice Bailey dit que « les points de crise et les points de tension qui en découlent.. (permettent aux) vies de la forme .. d’émerger dans des champs de conscience plus étendus. Chaque règne de la nature peut être considéré comme un point de tension au sein de la sphère d’existence du Logos planétaire, et chacun – dans le temps et dans l’espace – va générer ces points de crise qui produiront un formidable (et parfois soudain) pas en avant sur le Sentier de l’Evolution. L’humanité est maintenant dans une situation de crise planétaire, qui génère un point de tension tel qu’elle sera bient��t capable de promouvoir la culture et la civilisation du nouvel âge. On peut faire le parallèle avec les études de l’aspirant sur le plan individuel.».



Le LOGOS planetaire est aussi LOGIQUE en se servant du "SON" en forme de MOTS... La logique dans les enseignements de Chari et de la SRCM manque...Elle est replace par la FOI, en CHARI, le Maitre, la FOI en La METHODE, et la MISSION...(IDOLATRIE)



Les crises favorisent le processus de l’évolution et sont donc, nous pourrions dire, des opportunités de croissance incontournables, à la fois individuellement et pour l’humanité comme un tout. Lors de la précipitation des points de crise, les énergies libérées dans notre conscience nous offrent toute une série de choix et de directions possibles.Si nous pouvons nous aligner sur la progression du bien, ces poussées d’énergie nous dynamisent spirituellement, et nous réalisons que tout l’univers est de notre côté, qu’il nous appelle et nous hisse vers des sommets plus élevés via le mouvement en spirale du feu solaire. Sans cet alignement, nous n’utilisons pas ces énergies de façon constructive, il se crée des tensions en nous, qui stimulent la nature inférieure et sont la cause de perturbations, ou d’événements qui semblent échapper à notre contrôle. Elles rendent alors d’autant plus vives nos expériences dans les feux de friction de la matière, source de peines et de souffrances, et c’est ainsi que les dures leçons sont apprises. Le processus de crise, tension, émergence peut se résumer dans cette phrase: les énergies génèrent la précipitation.
La Conscience de l’Amour

Et ainsi nous en arrivons à l’appel de la nature supérieure, et aux énergies de l’âme qui sont précipitées dans la personnalité par la «petite voix discrète» de la conscience. Dans le livre De l’Intellect à l’Intuition, Alice Bailey fait les commentaires suivants:

« Le vrai Maître, celui auquel nous devons être attentifs et à qui nous devons obéir, c’est le Maître dans le Cœur, l’âme, le Christ en nous. Ce Maître fait d’abord sentir sa présence par la «petite voix discrète» de la conscience, qui nous appelle à la vie supérieure, moins égoïste, et qui nous fait une brève mise en garde, lorsqu’on s’écarte du droit chemin. Plus tard, on le connaît comme la Voix du Silence, un mot qui vient de la «parole incarnée», ce que nous sommes. Chacun de nous est le Verbe fait chair. Bien plus tard, nous l’appelons éveil de l’intuition. L’étudiant de la méditation apprend à distinguer soigneusement entre les trois. C’est donc un appel auquel l’aspirant doit obéir implicitement par une prompte réaction à l’impulsion la plus élevée qu’il lui soit permis d’enregistrer, à n’importe quel moment et quel qu’en soit le prix. Le fait d’obéir promptement entraîne de la part de l’âme un afflux de lumière et de savoir»..



La je suis d'accord...Le Maitre en NOUS...Pas le Maitre pour qui on voyagent aux INDES et on leurs donnent notre argent...C'est aussi dans la BIBLE ca...(Jeremiah)



La Conscience est un éveil à la connaissance intérieure de la vérité

Le mot ‘conscience’ a la même racine que ‘consciousness’, du mot latin conscire – con signifiant ‘avec, ensemble’, et scire, signifiant ‘savoir’. Le Dictionnaire Bloomsbury de l’Origine des Mots donne cette interprétation: «savoir,"connaître" quelque chose par soi-même». Le nom dérivé de conscientia a amené en plus une distinction entre le bien et le mal. On pourrait peut-être plus simplement séparer les deux syllabes qui composent ce mot en con et science; ainsi, agir selon sa conscience, c’est agir avec science. La conscience est donc la perception d’un savoir intérieur, ou VERITE. C’est l’enregistrement du feu solaire, et le fait d’agir avec science, c’est pénétrer dans ce feu pour suivre le sentier de la vérité lorsqu’il s’élève toujours plus haut, en spirale, selon la ligne de progression du bien.



Savoir et connaitre veut dire se servir de notre "cervaux", pas de notre FOI...ce n'est pas croire tout ce qu'on entends ou qu'on lie.



La conscience est une poussée d’énergie de l’amour qui nous aligne constamment sur l’âme, et nous donne une envie irrésistible de la rechercher activement, pour suivre son appel où qu’elle puisse nous mener. En fait, elle nous mène au centre de la croix du disciple, dans cet état de tension dynamique où l’énergie de l’âme s’écoule vers le bas le long du bras vertical de la croix, et vers l’extérieur le long du bras horizontal du service.Nous devenons un canal pour les énergies de l’amour-sagesse ; nous sentons la conscience de l’amour qui s’écoule à travers nous, au contact de toutes les autres consciences, pour se mettre au diapason du tout et y apporter temporairement une touche d’harmonie. On se sent libre aussi, car le fait de se tenir détaché au centre de la croix, nous permet de voir plus loin que les problèmes de la personnalité, et de contacter littéralement les énergies de ce qui est en devenir. De ce fait, nous savons qu’en dépit des souffrances du monde, un avenir glorieux attend l’humanité, et nous avons le privilège de contribuer à ce qu’il se matérialise sur terre. Et lorsque nous le croyons sans l’ombre d’un doute, nous ne pouvons que nous sentir libres et remplis de joie.

La joie est un baromètre tout simple et fiable dans une vie invocative. Elle jaillit de la tension spirituelle qui se crée dans l’interface entre invocation et évocation, le fait de donner et de recevoir, la crise et l’émergence – et la joie de vivre est le fait de vivre une vie d’invocation au centre de la croix. La joie est le signe que nous nous identifions tellement avec l’âme de l’humanité, que la conscience planétaire s’écoule en nous, générant un état de tension dans notre environnement, et accordant ses vibrations, pour se mettre au diapason des plans intérieurs spirituels..

Le Corps de l’Ame

Au centre de la croix, l’être humain est initié pour atteindre des énergies supérieures d’harmonie, de paix et de sérénité, dans un état apparent de passivité, voire d’inertie, en contradiction avec leur formidable taux de vibration ; c’est un paradoxe occulte, car alors que le rythme spirituel s’accélère, tout paraît souvent plus calme et plus serein en apparence. Les énergies de l’âme qui se déversent sur l’individu, le font au moyen des centres de force qui sous tendent le corps physique, et leur taux de vibration s’accroît, jusqu’à ce qu’ils deviennent des voies d’accès pour les énergies subjectives.

Alors que la plupart d’entre nous a quelques notions sur les sept centres majeurs, ou chakras, dans le corps éthérique, ces tourbillons de forces semblables à des fleurs de lotus, on connaît moins le fait que l’enveloppe de l’âme sur son propre plan ressemble aussi à un grand lotus de feu vivant. Au début des incarnations, ce corps de l’âme n’est rien moins qu’un ovoïde incolore. Mais au fur et à mesure que la conscience s’éveille dans les mondes inférieurs, nos expérimentations, nos expériences de la vie se transmuent en éclatante beauté dans le corps de l’âme. En surmontant notre désir des choses terrestres, ce processus s’accélère car il signifie que nous contrôlons la matière. Chaque pensée bénéfique, chaque bienfait, est une preuve de ce contrôle et de ce rachat, le feu solaire fusionnant avec le feu par friction. Finalement, ce mélange igné est si ardent qu’il rend le corps de l’âme radioactif. Dans les enseignements d’Alice Bailey, ce processus nous est décrit d’une manière très vivante, dans le passage suivant, qui résume bien notre discussion:

« Avant la libération finale, mais après que la majeure partie du processus de purification et d’alignement ne soit achevée, les véhicules de l’initié présentent un éclat merveilleux, dû aux flots de l’énergie de (l’âme)…qui peuvent se déverser sur lui. Le lotus (solaire) se déploie, et le « feu » central se révèle. Chaque pétale, chaque rangée de pétale rayonne de tout son éclat, et se met en mouvement, tournant à une grande rapidité, et avec ce courant d’énergie dynamique qui circule dans toutes les parties du lotus … Les … centres (dans les corps mental, astral et éthérique) …deviennent des roues de feu rayonnantes, chaque groupe se distinguant par une couleur particulière,et tournant avec une telle rapidité qu’on a peine à les suivre des yeux. La substance de ces corps est d’un niveau très élevé, chaque atome individuel pouvant ainsi atteindre un très haut degré de vibration, et le feu en son centre rayonnant de tout son éclat.».

Le corps éthérique est particulièrement remarquable, car à ce stade il est le transmetteur du type de prana le plus pur, et porte bien le nom qu’on lui attribue souvent de «corps du Soleil». C’est l’enveloppe qui contient les feux dans le microcosme ; Il centralise non seulement les feux du prana, mais ces sept centres qui sont les transmetteurs de toutes les énergies supérieures de l’(Ame), et des deux corps physiques supérieurs (les véhicules mental et astral) … les trois centres qui sont de nature purement physique – la glande pinéale, le corps pituitaire, et la bile – se mettent aussi à vibrer et deviennent lumineux, et tous les feux du corps reçoivent une telle stimulation que les atomes qui composent l’enveloppe physique forment une aura lumineuse… Les énergies qui s’écoulent à travers un homme dont les atomes, les centres, les enveloppes, et le corps (de l’âme) sont en pleine activité et brillent de tous leurs feux, formant un tout cohérent, ont un tel degré d’intensité et de pureté qu’elles ont un effet certain sur la nature des personnes contactées. Elles ont un pouvoir de guérison, stimulent et augmentent les vibrations chez leurs frères humains.



Conscience > Amour > Radiation

La Radiation est la transmutation en cours d’accomplissement....

Le passage d’un état d’être vers un autre par la voie du feu.


Par bonheur, il nous est maintenant possible de mieux comprendre la radiation comme un p hénomène de transmutation en cours de réalisation.. le passage qui va d’un état d’être à un autre, au moyen du feu. Nous pouvons en voir la progression par étapes dans tout le schéma de l’évolution, qui reflète ce vaste processus du feu électrique de l’esprit qui, au contact du feu par friction de la matière, génère le sentier de conscience en spirale, la relation entre les deux.
Les Sept Rayons

Nous ne pouvons achever cette discussion sur la présentation que fait Alice Bailey de la conscience sans aborder un facteur plus important encore. Au cours de nos réflexions de cet après midi, nous nous sommes largement étendus sur le rôle de la trinité divine, et une question qui se pose tout naturellement, est : pourquoi une trinité – pourquoi le trois est-il si important ? Sans entrer dans des discours métaphysiques approfondis, on peut dire que lorsque celui qui est le Un, ou une unité absolue, se divise pour devenir une dualité, un troisième facteur entre immédiatement en jeu, et c’est la relation entre les deux. Le trois est donc ce chiffre divin qui émerge immédiatement de la dualité. Et ainsi, nous avons l’éternel triangle du soi, du non soi et de la relation entre eux à tous les niveaux d’existence, ou ce que nous appelons généralement l’esprit, la matière et l’âme. Cependant, il y a un autre chiffre divin qui mérite notre considération, et qui est issu du trois, c’est le sept. On peut grouper toutes les triplicités de sept manières, en proportion de leurs influences réciproques, et c’est là que nous voyons l’importance du nombre sept, et que nous pouvons remarquer qu’il est prédominant comme dans le cas des sept notes de musique, et des sept couleurs du spectre. Et dans la philosophie ésotérique elle-même, la Trinité divine produit naturellement son propre septénaire connu sous le nom des Sept Rayons de Vie.

Figure 5
LES SEPT RAYONS

Sept differents ratios de la puissance produite par la trinité
RAYONS DESCRIPTION
1 VOLONTÉ (W : WILL)
2 AMOUR-SAGESSE (L : LOVE – WISDOM)
3 INTELLIGENCE ACTIVE (A : ACTIVITY)
4 HARMONIE(par le Conflit) BEAUTÉ, ARTS
5 CONNAISSANCE CONCRÈTE, SCIENCE
6 DEVOTION, IDÉALISME
7 ORDRE CÉRÉMONIEL, MAGIE


Il se trouve que chaque unité de conscience appartient à l’un des sept rayons, et exprime à un degré élevé ou moindre, ses qualités générales. Les trois premiers rayons conservent les mêmes noms et les mêmes caractéristiques que la Trinité divine que nous avons étudiée, c’est-à-dire, la Volonté, l’Amour-Sagesse et l’Intelligence Active. Ce sont les rayons d’ Aspect, étant l’expression de la nature, ou qualité, de la Trinité divine. Les quatre autres rayons se nomment les rayons d’ Attribut, car ils ont leur racine dans le troisième aspect de la Trinité, l’ Intelligence Active. Etant des modes différents de l’activité intelligente, ces attributs trouvent leur synthèse dans le troisième rayon. Ils sont connus comme: Le Quatrième Rayon d’Harmonie, de la Beauté et des Arts. Le Cinquième Rayon de la Connaissance Concrète, ou de la Science. Le Sixième Rayon de la Dévotion ou de l’Idéalisme. Le Septième Rayon de l’Ordre Cérémoniel ou de la Magie. Même si on n’est pas capable de comprendre instantanément la nature de ces rayons d’attribut, contrairement aux rayons d’aspect, on peut néanmoins les considérer comme des modes d’activité intelligente – la manière dont la vie s’adapte, et s’organise au niveau de l’énergie, de la substance et de la matière.

Toutes les consciences sont colorées par les sept rayons, mais chacune répond plus particulièrement à la qualité de l’un d’eux. Dans le cas d’un être humain, le rayon de base est le rayon de l’âme, mais nous avons aussi le rayon de la personnalité, ainsi que les rayons qui conditionnent les corps mental, émotionnel et physique. Ce système de relations crée tout un jeu d’opportunités, et toute cette diversité dans l’expression de la conscience humaine que l’on peut constater dans le monde. L’étude des rayons est l’étude de la psychologie ésotérique, et on peut ��valuer le développement de l’individu dans la mesure où ces rayons qui les conditionnent sont en harmonie entre eux, et sous la direction du rayon de l’âme. Dans la psychologie du futur, ce mode d’approche du développement deviendra de plus en plus significatif, et les relations subjectives de la personnalité, ainsi que l’interaction avec l’environnement seront mieux comprises, sous l’angle du Second Rayon de l’Amour-Sagesse.

Ce Deuxième Rayon d’Amour-Sagesse régit notre système solaire, et toutes les vies dans sa sphère d’influence apprennent à s’accorder sur les vibrations qui les pénètre. Une illustration nous est donnée dans la doctrine de l’amour de Dieu qui infuse tous les enseignements religieux et les unit dans leur apparente diversité. Et alors que le Second Rayon régit notre système solaire, tous les sept rayons viennent du dehors de ce système, mais y pénètrent par le cœur du Soleil, et sont donc, en ce qui nous concerne, tous issus de l’amour-sagesse. Celui d’entre nous qui se met à fouler consciemment le sentier de l’évolution contribue à accentuer l’une de ces sept expressions de l’amour, en devenant un transmetteur de l’énergie divine – «un point de la flamme du sacrifice focalisé dans l’ardente volonté de Dieu». La conscience de l’initié reste immuable dans ce courant, contribuant à la rédemption planétaire en tant que «point rayonnant de crise, et générateur de la tension nécessaire». Ceci nous montre que nos idées de l’amour doivent de loin dépasser le désir personnel et la sentimentalité, si nous voulons jamais le comprendre.

Le désir est une déformation de l’amour, et il génère ces mirages qui captivent l’humanité et la retiennent prisonnière. Le mirage est la perception illusoire de quelque chose de bien réel et de spirituel.Tout comme les étoiles semblent clignoter et changer de couleur lorsque leur lumière pénètre dans l’atmosphère terrestre, ainsi voyons nous la vérité et la beauté, mais déformées par les apparences, quand leur lumière passe à travers le voile du désir et des émotions. Il se crée une façade illusoire qui brille d’une lumière factice, véritable miroir aux alouettes qui trompe tous nos sens. Y pénétrer, c’est se perdre dans une gigantesque galerie des glaces, dans laquelle tout n’est que le reflet déformé de quelque chose d’autre. Cependant, même dans cette situation confuse, l’âme et sa grande puissance salvatrice, nous fait savoir que nos actes sont décalés par rapport à la réalité. Chaque fois que nous percevons son appel et y répondons, même de façon sporadique, nous continuons notre ascension sur la spirale de la conscience, jusqu’à ce qu’une perspective plus élevée modifie notre sens des relations en conséquence. Cela mène finalement à une fusion complète avec la conscience même de l’amour, au fur et à mesure que l’on s’éveille et que l’on se fond dans ce grand courant de l’évolution.

Et si, à ce tableau d’ensemble, nous ajoutons l’élément sonore, nous aurons cette grande énergie créatrice qui orchestre le mouvement ordonné vers l’avant de l’univers, en générant des pressions, des tensions et des frictions dans l’enveloppe de l’espace, et faisant naître tous les autres phénomènes. Chacune des unités de conscience se forge un véhicule sonore dans les feux de l’existence, afin de participer à la vaste symphonie céleste. Dans le livre ‘ le Mirage, un problème mondial’, nous pouvons lire que chaque être humain « se perfectionne un instrument qui pourra faire entendre la musique de l’âme et, plus tard, la tonalité de la Hiérarchie (le règne des vies supra humaines) …le son pénètre toutes les formes; la planète elle-même a sa propre tonalité, ou sonorité; chaque atome minuscule a aussi sa propre tonalité ; chaque forme peut être évoquée en musique et chaque être humain a ses accords particuliers, et tous ces accords prennent part à la symphonie grandiose que jouent l’humanité et la Hiérarchie, et qu’elles sont en train de jouer maintenant. Chaque groupe spirituel a sa mélodie propre… et les groupes qui collaborent avec la Hiérarchie font de la musique sans cesse. Les sons rythmés et ces myriades d’accords et de notes se mêlent avec le chœur de la Hiérarchie, pour donner une symphonie qui s’enrichit constamment; au fil des siècles, tous ces airs s’harmonisent lentement et se fondent, jusqu’à ce qu’un jour, la symphonie planétaire que Sanat Kumara le Seigneur du Monde) est en train de composer ne soit achevée, et notre Terre apportera alors sa contribution de façon notable aux accords grandioses du système solaire – et c’est une partie, intrinsèque et réelle, de la musique des sphères. Alors, comme le dit la Bible, les Fils de Dieu, les Logoi planétaires, chanteront ensemble. Ceci… sera le résultat de … la relation correcte entre toutes les parties…»

L’amour est l’énergie qui permet d’établir cette relation correctement. Grâce au pouvoir de son silence impérieux, il orchestre les relations musicales en spirale entre les pôles de l’esprit et de la matière, en considérant toutes les unités de conscience séparées qui se trouvent entre eux comme des instruments dans la symphonie du tout. Alors que chacun d’entre nous s’éveille à la conscience de l’amour, nous trouvons notre place dans cette force qui nous dirige, et la grande Loi de l’Amour qui gouverne la création divine a pleins pouvoirs sur nos vies.En vivant en accord avec cette loi, nous assumons de plus grandes responsabilités pour propager la règle aux niveaux inférieurs de la manifestation, et devenons des co-créateurs divins, pour construire «les nouveaux cieux et la nouvelle terre.»

La Conscience de l’Amour est vivre en accord
avec une connaissance intuitive des Lois Supérieures du Système Solaire.

La loi du service est donc la note clé de la vie spirituelle – le «rayonnement spontané d’un cœur aimant et d’un mental intelligent» répand l’amour divin sur tous. La conscience supérieure s’éveille et ce n’est plus seulement cette voix de la prudence qui nous met en garde si nous commettons une mauvaise action. C’est quelque chose de bien plus grand, qui ouvre notre conscience pour qu’elle englobe le tout, et nous permette d’agir en accord avec notre propre âme, aussi bien que l’âme du tout. Etant donné que ce système solaire a pour base l’amour, tout ce qu’il contient est de l’amour à des degrés divers, et plus un sujet sera conscient, plus il sera capable d’exprimer l’amour. Et ainsi, dans la joie du service et avec un cœur rayonnant, nous contribuons à répandre la conscience du tout grâce à l’énergie de l’amour. Ce n’est pourtant pas un amour vague et mystique. Car, comme nous l’avons déjà vu, on peut interpréter le mot conscience comme ‘ avec science’, et vivre sa vie avec la conscience de l’amour, c’est vivre en accord avec ‘la connaissance intuitive des lois supérieures du système solaire.’ C’est le fait de travailler comme un magicien blanc, et de manier ces énergies d’amour, qui peuvent aider l’humanité à faire le prochain pas vers un avenir glorieux. "



Ou le service a ceus qui ont besion du service, ou, les pauvres, les malades, ceux dans les marges des la societe. Le SRCM avec ces Chateaux, ces ranche, fait cible sur les "riches" et les professionels, surtout dans les therapies "psy". Ce ne sont pas ceux qui ont besion des "services".

Si le SRCM est NATUREL...le Magicien BLANC et comme le Soleil, le vent, le son, la NATURE...Aucun animal, arbre, suit un MAITRE pour etre sauve dans un "BRIGHTER WORLD".... Soit le SRCM n'est pas NATUREL mais FACILE pour les ELITS et les PROFESSIONELS qui n'ont pas le temps de se sauver ou de servir les autre mais dans leurs "desirs", veulent aussi etres sauver sans rien changer...Ils veulent sauver la Planete sans vivre plus "SIMPLEMENT".... C'est ca la cible du SAHAJ MARG...

C'est seulement un commentaire des faits les plus sayants....Cet article est trop long pour etre critiquer au complet et ne s'applique meme pas au SRCM ou au SAHAJ MARG...C'est au plus une philosophie d'autre religions qui doivent etre 'corrompu" et etre simplement divisive et "exterieur a Dieu" si on croit CHARI, le MAITRE qui a envahie le SRCM...et le controle maintenant de Chennai, pas de Shahjahanpur ou la famille du fondateur, Babuji, essaie de l'empecher d'utiliser le nom de leur "ancetre" dans sa conquete des masses de facon business, et "commerciale", ce qui n'etait pas parti de la philosophie du SAHAJ MARG du FONDATEUR, BABUJI..

Tu devrais lire le passage et enlever les parties qui font references a des parties qui manquent comme les Tables et "tableaux"


Don...

Anonyme a dit…

Hé ben on ne pourra pas dire qu'il n'aime pas l'argent ce guru ! Ca l'a mis en joie !

Bien sûr, aucune trace, c'était du cash, direct dans sa poche...

Puisque les abhyasis sont contents aussi, pourquoi s'en priverait-il?

Cricri

Anonyme a dit…

PS:

Rodin, encore une chose qui m'est venue en méditant ce matin, concernant une remarque que je t'ai faite dans un message précédent.

On confond tous absolu et extrême quand on prétend rechercher l'absolu. Il me semble plutôt qu'on recherche l'extrême, et non l'absolu.

Absolu implique des notions comme néant, infini, mort (et dieu, mais qu'est-ce que dieu dans la tête des gens?), alors qu'extrême implique des notions comme extase, lumière, amour, paix (ou l'opposé de ces concepts). La religion est une affaire d'extrêmes, pas d'absolu, ainsi que la plupart des spiritualités.

Personne ne cherche l'absolu: Tout contact avec l'absolu est fondamentalement terrifiant. Si tu as la capacité spirituelle de t'en approcher, tu verras que la terreur que tu éprouves est si forte que tu ne peux vraiment toucher ni atteindre l'absolu. Fais l'expérience.

C'est peut-être la raison pour laquelle le monde est comme il est, avec un mensonge fondamental à sa base: Toutes les bonnes âmes dévotes rechercheraient l'absolu et sa réalisation ("que ton règne vienne"), alors qu'en réalité tout le monde se chie dessus face à sa mort. Comme on se la raconte! Au point de générer des religions dès qu'un peu d'absolu apparaît dans le système, probablement pour boucher un trou anxiogène dans notre monde de représentations.

Babuji était assez fou pour être un adepte absolu de l'extrême (soumission totale au guru résultant d'un amour aveugle et sans limites). Or, il avait la "chance" d'avoir un guru capable de le piéger et de lui jouer le tour de l'absolu, ce n'est pas donné à tout le monde.

Le secret de l'enseignement spirituel via un guru est que celui-ci utilise ton désir d'extrême pour te piéger, le but de l'enseignement et de la relation au guru étant de satisfaire ce désir d'une manière ou d'une autre pour t'intégrer au système et te posséder. Puis, lorsque tu es prêt, lorsque ton désir extrême t'a pratiquement consumé, l'absolu est introduit. Il ne provoque rien de moins que ta mort spirituelle.

Il faut donc un guru ayant reçu l'absolu de son maître, capable de le transmettre, et travaillant selon l'orthodoxie initiatique. D'où la chaîne ininterrompue de gurus depuis...

Babuji parlait de la condition de mort-vivant, et sa technique consistait à introduire l'absolu par petites touches jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien de l'abhyasi pour hâter le processus de mise à mort. Je ne suis pas du tout convaincu que c'est ce que fait Chari. La finalité de la technique qu'il utilise n'est plus "l'évolution spirituelle" des abhyasis, mais les 3M. Il utilise donc sa capacité à manipuler l'absolu pour rendre les gens plus fous et s'assurer de leur assujetissement en vue de laisser un nom dans l'histoire et de jouir toujours plus de son pouvoir. Il a teinté de matérialité ce qu'il avait reçu, le dénaturant définitivement.

Le fondement de la dérive introduite avec Chari est donc un renversement du sens du service: Chez Babuji, le maître est au service de l'abhyasi, et il est donc un serviteur; Chez Chari, l'abhyasi est au service du maître, de la mission et de la méthode.

Cricri

Anonyme a dit…

"Sometimes the first duty of intelligent men is the restatement of the obvious."

"Power is not a means, it is an end."

"If you want a vision of the future, imagine a boot stamping on a human face - forever."

"In a time of universal deceit, telling the truth is a revolutionary act."

"If liberty means anything at all, it means the right to tell people what they do not want to hear."

(George Orwell)

"D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis ils vous combattent."

(Mahatma Ghandi)

"The only thing necessary for the triumph of evil is for good people to do nothing."


Chari est un bon Président, un bon businessman, mais un mauvais maître spirituel, et ce en dépit de son niveau de réalisation.

Babuji croyait qu'il vivrait jusqu'en 2006-2007, donc encore 23 ou 24 ans (le temps de former quelqu'un pour sa succession si seulement un candidat existait) après le temps de sa mort prématurée en 1983. Assassiné par empoisonnement, on imagine aisément qu'il n'avait donc pas de successeur en vue, et encore moins de successeur désigné.

Chari ne pouvait donc pas être le successeur et représentant spirituel désigné, ni aucun des autres prétendants, étant donné que pour Babuji il n'était pas encore question de passer l'arme à gauche, et considérant qu'en 2006-2007 ils auraient tous été trop vieux pour constituer une quelconque relève.

Au mieux Chari pouvait être un intérimaire administratif, et autodésigné, il l'aura été, ainsi que désastreux.

Y a-t-il aujourd'hui une relève quelque part, un vrai "successeur" spirituel, ou la lignée est-elle vouée à s'éteindre en une religion, et à renaître ou continuer ailleurs, de la même manière que Babuji a prétendu rallumer le flambeau des années après la mort de son maître?

Voilà une possibilité que personne ne peut écarter, et ça va sûrement les faire flipper grave, tous les "control freaks" de la SRCMtm (qui mettent des trademarks et des copyrights partout), que le vent de l'esprit puisse demeurer à jamais hors de leur contrôle. D'ailleurs on se demande pourquoi ils n'ont pas déjà déposé un dossier pour la protection juridique de l'être suprême, au cas où celui-ci se délocaliserait...

Cricri

Anonyme a dit…

Sur l'importance de la filiation dans la transmission de la vie

Une chose qu'on ne peut pas reprocher à Chari, alors que le reproche peut être fait aux autres, c'est qu'il assume sa paternité spirituelle -- à supposer qu'il y ait eu filiation effective, et on en douterait vu sa fertilité spirituelle.

Ceux qui prétendent être des guides au service du maître, mais qui dans le même temps refusent hypocritement d'assumer pleinnement ce rôle de guide en théorisant que le maître est Babuji de toute éternité, refusent d'assumer leur paternité -- c'est-à-dire leur position de descendant dans la chaîne filiale (donc: Le père est-il bien le père, et le fils est-il bien le fils?) -- tout en se positionnant à un niveau supérieur de la hiérarchie "divine". Ils usurpent donc le rôle du père en son absence, et d'une certaine façon trompent aussi les abyhasis en les privant de père. Ce serait comme si je disais à mes fils que leur père est mon père. Pathologie, pardon, religion assurée, avec établissement d'une figure imaginaire ou mythique à l'origine (= Dieu). Ou comment dieu est une création de l'homme, et la religion une création de dieu.

Le guru vivant est essentiel: Après tout qui fait le travail en donnant les sittings? Si le guru n'est pas essentiel, retournons chez les chrétiens, il n'y a pas besoin de précepteurs et les prêtres suffisent: Le Père, le Fils, et le Saint-Esprit sont déjà là de longue date, pointant de manière insistante sur l'importance du rapport de filiation par "l'Esprit" (le sang?) entre le Père et le Fils. Sont-ce les liens du sang qu'on veux cacher en faisant croire que le fils nait d'une vierge, donc n'a pas de Père, donc n'est pas vraiment un fils? Qui est ce père manquant chez les chrétiens? Dieu? Alors qu'est donc le Saint-Esprit?

Les fondements communs aux religions monothéistes seraient aussi les mêmes fondements que certaines pathologies mentales? Je prétends que oui, et que cette pathologie mentale est initialement une caractéristique des peuples sémitiques (genèse des 3 religions monothéistes mondialistes), avant qu'ils n'aient contaminé la Terre entière avec leur maladie de la violence et de la soumission.

Quant à la femme-guru Kasturi, elle n'a aucune possibilité de remplir ce rôle de paternité, évidemment, ce qui relance le débat si cher à Don: Dieu, ou God(e) selon certains, est biologique plus qu'il n'y semble...

Le modèle patriste des religions pyramidales est un modèle sexuel de la structure hiérarchique sociale, tel qu'on le trouve chez les grands singes d'Afrique et d'autres animaux. Un nouveau paradigme pour l'humanité? Décidément, le guru Chari nous élève !

Un mâle dominant au sommet et en-dessous de lui des niveaux de domination/soumission, avec dans ces niveaux l'expression inévitable et naturelle du besoin biologique de se hisser au sommet pour se diffuser au maximum dans sa descendance (modèle du préceptorat? Modèle du cercle intérieur?). Enfin, à la base, une horde de femelles et de mâles soumis, necessaires pour satisfaire les dominants dans leur exercice du pouvoir.

A la SRCMtm, on joue à "master and servants", à dominant/dominé, à sado/maso, et on adore tellement ça qu'on appelle ça fraternité: Tous frères et soeurs, enfants du même père dominateur.

Intéressant de remarquer que dans la secte de Chari, où le rapport de domination est plus évident qu'ailleurs du fait du charisme du leader et des signifiants toxiques dans son enseignement (nécessaires à l'emprise mentale), la proportion de mâles dans le troupeau est plus faible que la proportion de femelles (1/3 - 2/3), alors que ces proportions s'équilibrent dans d'autres mouvements apparentés. De plus, les rapports de domination, bien qu'étant déniés (on prétend qu'il s'agit de service, la secte du politiquement correct est Américaine, ne l'oubliez pas), sont aussi plus palpables. Certains affirment que cette disproportion hommes/femmes survient parce que la spiritualité intéresse moins les hommes que les femmes... Selon moi, c'est juste que la plupart des hommes n'apprécient pas de se faire défoncer, j'entends psychologiquement parlant bien sûr, ce que Chari a critiqué à plusieurs reprises en s'en prenant à "l'ego masculin", qui lui résiste naturellement. Ach!

Cricri

Elodie a dit…

Rodin a ajouté un nouveau commentaire sur votre message blog "Quels droits de l'Homme ?" :

Jour de l'An
Paris,

Finalement, on trouve beaucoup d'informations en discutant avec les membres de la SRCMtm. Je suis allé ce matin à l'ashram de Paris avec des questions en tête concernant l'histoire de la transmission, les responsablités du Maitre dans l'evolution des méditants par rapport au feu. Je suis passé aussi par la bibliothèque. Contrairement à ce qui est ecrit sur un website ami de celui D'Elodie, les ouvrages de Lalaji Complete Works of Lalaji en 2 tomes est disponible à l'achat. On n'est pas sur de l'auteur du 2° tome : il s'agirait de compilations postumes provenant des carnets de Lalaji. Voila pourquoi il n'a été tiré qu'à 7000 exemplaires. Par ailleurs, j'ai noté que Mon Maitre Ecrit par Rajagopalachari a été tiré à 4000 exemplaires à la 1re édition, 5000 exemplaires à la 2° édition. Ceci ne releve pas de la volonté de circonscrire l'information comme il est interprété sur le website ami mais correspond à la demande commerciale.

J'ai appris aussi en discutant avec un abyasis que le Maitre actuel Chari se serait prononcé sur la transmission qui preexistait à Babuji. Citant son Maitre qui se référait à la Barrakha (qui provient etymologiquement d'Abou Bakr celui qui a recu de coeur à coeur au moment de L'egire le secret dans une grotte venant du Prophete au VI° siecle apres JC) qu'elle etait très grossière. Amusant !

Si j'avance lentement, j'en viens à cette conclusion: comprendre n'est pas connaitre. Alors si je suis logique avec moi-même, il va falloir que je me décide à experimenter cette transmission.
Mais tant que je n'ai pas compris en quoi le Guru est Feu, et quel type de feu, je n'arrive pas à m'y resoudre.
Je continue donc ma recherche.

Je vous livre ici un texte assez simple, mal traduit, mais qui parle du Feu de façon plus immédiate et plus pratique.Pour la première fois, la Lune est evoquée. Il y a ici substitution ou jeu entre Saint-Esprit et la Mère. Pour simplifier, la Mere est la Nature, la Matière. le Saint-Esprit serait donc l'intelligence qui circule dans la Mere dont la capacité de se transformer en fait la Force. Mais je ne suis pas encore convaincu par ma traduction. En matiere de spiritualité, tout est si imbriqué que poser des mots devient délicat.

Bonne Année 2008 à Tous en souhaitant qu'elle vous apporte tout ce dont vous avez besoin et plus encore :)




La Vie Une se manifeste dans toutes les formes de l'univers comme énergie de feu:


Feu électrique, le Feu de l'Esprit
Feu solaire, le Feu du mental; Ame
Feu par friction, le Feu interne. Le Corps- La Matière

I. Le Feu interne ou Feu par friction.

Feu par Friction ou Corps ou Matière
3°personne-Saint-Esprit-Forme-Intelligence active-Energie négative-Energie qui se laisse agir,matière(s)au service et c'est ce qui fait toute son intelligence d'ailleurs.

"Il y a dans chaque atome, la chaleur interne et la chaleur externe, le souffle du Père (Esprit) et le souffle (ou chaleur) de la Mère (matière)." Doctrine Secrète, I, 112.

II. Le Feu du Mental ou Feu solaire.

Feu solaire ou Âme
2°personne-fils-Conscience-Amour-sagesse-
Energie équilibrée-Energie d'équilibre, de sens,de conscience,de reliance favorisant l'expression, la manifestation

"Le Feu de la connaissance brûle toute action sur le plan de l'illusion; en conséquence, ceux qui l'ont acquis, et sont émancipés, sont appelés des 'Feux'." Doctrine Secrète, I, 114.


III. Le Feu de l'Esprit ou Feu électrique.

Feu Electrique ou Esprit
1°personne-Père-Vie-Volonté-Dessein-
Energie positive-Energie agissante, d'impulsion

"Lève la tête, ô Lanoo ; vois-tu une seule, ou d'innombrables lumières au-dessus de toi, brillant dans le ciel sombre de la nuit ?"
"Je sens une seule Flamme, ô Gurudéva ;
"Je vois d'innombrables étincelles non détachées qui brillent en elle."
Doctrine Secrète, I, 145





"Pour celui dans le temple duquel la Voûte est étoilée
Dans le temple duquel le Soleil est l image d or
Dans le temple duquel la Lune se rend chaque mois
Et apporte le message chaque pleine lune,
Et dont la Lune chante le message comme mot de seize lettres,
A Sa religion j appartiens, à Son temple je rends visite,
Son nom j exprime, dans Sa gloire je vis.
A Lui j offre le lotus de ma journée,
A Lui j offre le lotus de ma nuit."


Ces pensées-semences issues des méditations de la Psychologie Spirituelle du Dr Ekkirala Krishnamacharya
donnent le ton. La lune est le principe réflecteur et le symbole du mental dans la matiere.
Si elle est pure et claire, elle est en mesure de refléter les impressions venant des cercles supérieurs. Le moment de la pleine lune permet un alignement supérieur, à condition d être suffisamment équilibré. L alignement du soleil, de la lune et de la terre dans le ciel aide à faire l expérience de la magie de la lumière de l âme et de sa manifestation dans le physique.
Le Messager Lunaire paraît mensuellement au moment de la pleine lune. Il contient des pensées des enseignements de l éternelle sagesse. Il souhaite inspirer à les réaliser dans la vie pratique.


FEU ET FLAMME = Feu invisible et Feu visible

Lorsque nous voyons un morceau de bois, nous voyons la matière mais pas le feu caché en elle. Où se trouve le feu
dans la bougie avant qu elle ne soit allumée ? Il est déjà présent mais caché. En allumant nous effectuons un processus par lequel le feu contenu dans la bougie se manifeste sous forme de flamme. Par la mèche, on recueille le
feu qui se trouve dans la cire afin de produire la flamme.
La flamme ne peut pas brûler sans l oxygène dans l'atmosphère, la vie dans l espace. Et sans le feu dans la
cire, la flamme ne peut pas non plus apparaître. La matière de la bougie est exposée à la chaleur et fond, elle
est transformée continuellement afin que la flamme continue à brûler. La matière qui libère le feu qui se trouve dans la cire est un aspect de la flamme. Un autre aspect est le feu existant dans l espace. Il descend dans la bougie en tant qu oxygène et permet à la flamme de brûler.
On ne reconnaît ni le feu dans la matière ni le feu dans l espace. La seule possibilité de pouvoir voir le feu
est de le voir comme flamme. La flamme est le pont entre le feu non vu dans la matière et le feu non vu dans le ciel.
Elle est un médium entre le connu et l inconnu. Il y a donc trois stades d existence, l existence pure, l existence
matérielle et l existence qui se trouve entre les deux, où on peut vivre la matière et l esprit. L âme est la partie
entre les deux ou bien le canal par lequel l esprit peut descendre dans la matière.

Nous disons qu il n y a rien entre deux objets, seulement l'espace. Nous ne pouvons pas prendre conscience du feu
existant dans l espace parce qu il existe dans la forme la plus subtile de l éther. Il est d une qualité electrique.
Personne n'a jusqu'à présent vu le courant électrique,nous savons cependant qu il existe et il peut être utilisé. Il
n'a pas de forme ni de couleur mais une vibration, le son bourdonnant. Lorsqu on touche à un appareil électrique on peut sentir le flux du courant : on devient électricité.

Les trois feux

L'électricité est la forme de vie la plus subtile dans l'espace. Elle est désignée également sous le nom de pure
existence, l arrière-conscience de tout ce qui existe dans la création et d où tout émerge. Maître Djwhal Khul(le Maitre Tibétain avec lequel Alice Bailey est en contact), dont le nom signifie guirlande de feu l appelle dans ses livres,le feu électrique ou cosmique. Ce feu est appelé également le Père au ciel dans les écritures. Dieu existe tout
le temps mais il ne peut être perçu que lorsqu il descend sous forme de flamme. Si nous désignons l espace pur comme feu électrique ou esprit, la flamme est alors désignée comme âme ou feu solaire. La force qui anime la matière est appelée le feu de friction ou bien activité intelligente. Elle anime la matière dans le règne minéral,végétal, animal et humain et de là jusque dans le mental inférieur. Le mental supérieur est la flamme de la lumière de l âme. Tant que nous n agissons pas en tant qu âme,nous ne pouvons pas percevoir le feu électrique parce qu il se trouve au delà du subjectif.
En vérité ce n est qu un seul feu qui existe dans les trois états ; le feu électrique dans l espace s exprime lui-même comme feu solaire et comme feu de friction. Les trois
signes de feu du zodiaque symbolisent ces trois grands feux. Le Sagittaire représente le feu à l intérieur de la
matière, le Lion représente le feu transformateur et le Bélier le feu électrique.
Pour tout, de l atome au cosmos,le feu ou l énergie pure forme la base. C est l essence de l'existence entière et est latente en tout. Le feu est stimulant et excitant, il transforme ce qui est subtil en ce qui est dense et le dense en subtil. Il est dit dans la Bible :
« notre Dieu est un feu qui consume. » Il a formé la création entiere à l'aide du feu et par le feu il peut la reprendre en lui. Ce feu, le feu dans tous les mondes est appele les VEDES "agni" et en latin "ignis". Yoga signifie union et agni yoga se lier au feu supreme et se transformer en sa presence. C'est un processus permettant de purifier tous les coprs, de s'etablir dans le corps etherique et de devenir UN avec la lumiere. Tous les grands maitres l'ont realisé. Ils sont passés par le feu et sont ainsi purifies. Ils se sont soumis au plan divin et ont atteint les plus grandes choses pour l'humanité."

Sources: K.P. Kumar: : Agni The Symbolism and the Fire Ritual

Alexis a dit…

@ Rodin
Il semble donc que le témoignage de Madeleine soit pris en défaut sur la possibilité de commander le 2è tome de Lalaji, si tu es sûr qu'on peut encore l'acheter...
En ce qui concerne "Mon maître" ou "my master", non non bien évidemment qu'il n'est pas en vente restreinte. Au contraire, c'est le bouquin de chevet recommandé à tout nouvel abhyasi. et pour une fois rien de mercantile là dedans me semble-t-il. Il s'agit de répandre l'enseignement à la sauce Chari...
C'est sur le second tome de lalaji comme sur le 2nd de Babuji qu'on supposait une diffusion restreinte. Histoire de favoriser Chari... Quant au mercantilisme, c'est ds les promos actuelles qu'il faut plutôt aller le chercher (whispers, hookah, etc)

Alexis a dit…

Avant les festivités du 81ème anniversaire de Chari à Lucknow (Uttar Pradesh – Inde), un autre séminaire international de la SRCM ® se tiendra dans l’Ohio aux USA pour le 109ème anniversaire de la naissance de Babuji du 28 avril au 1er mai dans le ‘Cleveland Fair Grounds’, d’une capacité de plus de 10 000 personnes avec ses 10 acres de surface.

Chari a prévu d’arriver à Detroit pour le séminaire de Cleveland. Il repartirait ensuite pour l’Europe… Il a prévu d'envoyer une invitation personnelle à tous les abhyasis cotisants, en ce début janvier.

Quel en sera le coût, direct ou indirect ?
Nous ne devrions pas tarder à le savoir…

Anonyme a dit…

Salut Rodin...

Le "secret", l'inconnu, le mystere, sont les outils des religions et des cultes. Les religions vendent toujours une histoire autour, ce que la "curiosite humaine" cherche, et elles ont toujours des "faits" contradictoires afin de tenir les gens a essayer de "former une opinion" afin de les attirer vers le bateau du Salut comme un poisson sur la ligne...

Le Dalits (les Hindous noires...esclaves apportes du Sudan) du sud de l'inde qui ont ete victimes historiques des Brahmins nous avertissent du: "densing of the population" par les Brahmins, se servant d'astrologie, Palmistry, et autre "therapies or religions mysteres" qui se disent "spirituels" mais qui sont veritablement de la "divination". C'est un pas arriere a la "pre-science" des "dark ages" de notre monde Occidental.

Bonne Chance dans tes recherches...Si tu trouve le DIVIN, dans cette pourriture, c'est parce que le DIVIN est Partout, meme en France, et en Europe...ce n'est pas les "hindous" qui l'apportent, non plus....a toi de choisir ou tu passe ton temps. Le Salut que tu cherche est dans toi et dans nous tous...Nous n'avons pas besoin des "idoles" des etrangers avec leurs religions qui attaquent les autre religions comme "corrompu" sans se regarder dans le miroire, afin d'etre "sauves"

Moi j'ai choisi... A toi de faire ton chemin meme si tu choisi de faire chemin dans les "ordures" que nous avons rejettes apres les avoir goutes...le Sahaj Marg ne conduit pas a "l'UNION" mais a la "division" interne et externe. Le feu, la lumiere, ca satisfait notre desire de "gloire"...Babuji, lui-meme en souffrance psychologique selon ses journaux, disait qu'il ne faut pas se faire attirer par la GLOIRE! tel le feu, la lumiere, la matiere, etc... On peut voire facilement que Chari est attire par la matiere (les proprietes, les temples, les fontaines, etc...le patrimoine)

4d-don

Anonyme a dit…

"les ouvrages de Lalaji Complete Works of Lalaji en 2 tomes est disponible à l'achat"

Complete works? Pose-toi donc des questions, tu as les contradictions sous les yeux, donc difficile de les remarquer.

"il s'agirait de compilations postumes provenant des carnets de Lalaji."

Compilations = Complete works?

Carnets de Lalaji = Complete works?

"Voila pourquoi il n'a été tiré qu'à 7000 exemplaires"

Ah...

"Par ailleurs, j'ai noté que Mon Maitre Ecrit par Rajagopalachari a été tiré à 4000 exemplaires à la 1re édition, 5000 exemplaires à la 2° édition. Ceci ne releve pas de la volonté de circonscrire l'information comme il est interprété sur le website ami mais correspond à la demande commerciale"

Ce qui fait 9000 exemplaires, et fanatiques comme sont les abhyasis, j'imagine bien que si ils sont 200'000, 191'000 aimeraient lire l'ouvrage... Donc: Aucune volonte de circonscrire l'information...

Rodin, tu n'es pas oblige de venir faire de l'intox sur ce website pour te convaincre qu'il faut satisfaire ta curiosite, je t'ai deja dit que tu ne dois laisser personne penser a ta place. Ton desir est evident depuis le debut, c'est d'essayer ce systeme, donc vas-y.

"J'ai appris aussi en discutant avec un abyasis"

De la valeur des bruits de couloirs... A part qu'ils courent je ne sais pas trop.

"(...) que le Maitre actuel Chari se serait prononcé sur la transmission qui preexistait à Babuji"

He! Elle est forcement grossiere, alors que la sienne est la subtilite même.

1) Il etait dans la grotte et il a recu cette transmission. Il peut donc parler en expert.
2) Il ne va pas dire que c'est mieux chez les autres, il a un business a tenir et du chiffre a faire.

Je peux te dire que sa transmission n'est pas la plus subtile mais que c'est ce qu'il fait croire pour endoctriner les gens. Suis-je en train de faire de l'intox ou de l'info?

"comprendre n'est pas connaitre. Alors si je suis logique avec moi-même, il va falloir que je me décide à experimenter cette transmission"

Exact. Rien ne remplace l'experience. Cependant, rien ne remplace une comprehension eclairee de sa propre experience:

1) Experimente
2) Comprends ce qui t'arrive

Bonne route !

Cricri

Anonyme a dit…

Je n'ai pas eu le temps de terminer d'ecrire mes commentaires hier alors je fini ce matin:

"Finalement, on trouve beaucoup d'informations en discutant avec les membres de la SRCMtm"

Tout depend de ce qu'on appelle information. Si il s'agit de decrire le mythe, oui, bcp d'information. S'il s'agit d'eclairage je ne suis pas du tout convaincu qu'il faille appeler ca information. (PS: je sais quand meme de quoi je parle pour avoir cottoye ces gens pendant des annees).


"Je suis allé ce matin à l'ashram de Paris avec des questions en tête concernant l'histoire de la transmission, les responsablités du Maitre dans l'evolution des méditants par rapport au feu"

Je trouve apriori super-interessante ta demarche. Cependant j'ai aussi des questions a cause de certaines incoherences, et c'est naturel: Qui est Rodin, d'où sort-il, que fait-il sur ce blog, comment en a-t-il eu connaissance?

Est-ce un curieux en quête de verite, ayant une recherche spirituelle? C'est en tous cas ainsi que les choses ont ete presentees. S'agit-il d'utiliser le faire-croire ou est-ce la realite?

S'il s'agit d'utiliser le faire-croire, dans quel but? Rodin pourrait aussi bien être un abhyasi de la SRCMtm devoue a son maitre, qui se fait passer pour un nouveau-venu afin de modifier graduellement le point de vue des lecteurs du blog.

Belle tournee des ashrams de France en tous cas...

Concernant la theorie du feu, on peut apporter quelques elements de reflexion de plus ("En matiere de spiritualité, tout est si imbriqué que poser des mots devient délicat").

Tu as choisi d'utiliser le terme "feu" pour fonder ta comprehension de la spiritualite, mais je crois que tu t'imposes une telle limite conceptuelle que ta comprehension est vouee a ne pas aller tres loin. "Feu" a une signification particuliere. C'est un des elements du coeur par exemple, dans le systeme du soufisme, et ce qui est transmis peut aussi etre la qualite de l'eau ou de l'air ou etre au-dela des elements. Donc la transmission ne peut pas etre limitee a du feu.

"Feu électrique, le Feu de l'Esprit
Feu solaire, le Feu du mental; Ame
Feu par friction, le Feu interne"

Par association, tu voudrais que nous voyions du feu partout, mais l'electricite n'est pas un feu (ou alors utilise le terme "energie"), de meme que l'esprit et le mental ne sont pas du feu (ou alors parle d'activite), et qu'est-ce que le feu interne (la vie? alors parle d'energie vitale, ou d'energie chimique, d'oxydation, etc. A quoi fais reference "feu interne"? Un sentiment? Une sensation? Une mesure physique?).

Je te fais ces remarques parce que je crois que tu pars sur une fausse piste -- ce n'est pas un probleme en soi tant que tu es le seul concerne, mais ce peut être un probleme si tu postes sur un espace public: Au lieu de clarifier le debat ou de l'enrichir, tu le brouilles.

"Feu par Friction": c'est donc le degagement d'energie calorique dû a l'energie apportee pour mouvoir les objets en friction? Ou est-ce autre chose? Rien a voir avec de la spiritualite mais pure physique.

"Il y a dans chaque atome, la chaleur interne et la chaleur externe, le souffle du Père (Esprit) et le souffle (ou chaleur) de la Mère (matière)"

C'est mesure comment? Je ne vois pas comment un rapport s'etabli entre une verite dont on ne sait pas d'ou elle sort (Chaleur interne/externe dans chaque atome -- et comment ce peut etre une chaleur externe si elle est dans chaque atome?) et la dimension spirituelle ("souffle du pere" (esprit) et de la mere (matiere)).

La "chaleur" devient "souffle" -- alors, c'est de la chaleur ou c'est du souffle? S'il existe 2 mots, c'est qu'il existe 2 concepts: Sont-ils interchangeables? C'est le probleme des metaphores, pour finir on ne sait plus de quoi on parle.


"Le Feu de la connaissance brûle toute action sur le plan de l'illusion; en conséquence, ceux qui l'ont acquis, et sont émancipés, sont appelés des 'Feux'"

Qu'est-ce que veux dire "feu de la connaissance"? Que veux dire feu et que veux dire connaissance dans cette metaphore? Que signifie bruler toute action sur le plan de l'illusion? Que quand on a atteint la connaissance il n'y a plus d'illusion? Dans ce cas pourquoi ne pas dire les choses simplement pour que les gens comprennent et ne s'egarent pas? C'est une evidence, que quand on connait on sait, alors que quand on ignore on imagine. Il y a surement une raison derriere le choix de tournures allambiquees: Soit celui qui a ecrit est dans un delire religieux, et il joue avec les processus automatiques de la pensee derriere l'usage des mots (qui fait que certains agencements donnent un air docte meme si ca ne veux rien dire) sans comprendre le sens reel de ce qu'il dit. Peut-etre meme que son mental est si peu clarifie qu'il n'arrive pas a communiquer clairement? Dans ce cas, il n'a certainnement pas atteint la connaissance et il ne sait pas de quoi il parle: Il nous parle avec son imaginaire, son illusion, son delire?


Voila quelques exemples concernant le genre de pollution mentale, d'illogisme, qui conduit les gens a la spiritualite, puis les piege loin de la realite. Plus grave, ce type de delire contribue a discrediter le phenomene spirituel et a empecher toute recherche serieuse sur un sujet pourtant universel.

C'est un mic-mac total ton histoire de feu, je ne vais pas continuer a analyser le reste de ton message par defaut de temps bien que ce serait necessaire.

Aussi je te suggere de plus reflechir au contenu avant de nous le faire partager, afin de NE PLUS polluer l'espace public avec de la desinformation.

Tu vas croiser beaucoup de doctes personnages sur le terrain de la spiritualite. Reflechis bien a ce qu'ils racontent, la plupart du temps c'est impressionnant mais ca n'a aucun sens, meme profond et cache.

Et ceci vaut aussi pour le Chari, qui refuse tout dialogue, tout debat, tout questionnement du dogme et de son autorite des qu'il sent qu'il fait face a un vrai questionnement. N'est-ce pas celui-la qui met en garde les abhyasis contre le satan mental, contre le risque de chute dû au doute? Il sait tres bien que des gens qui reflechissent poseraient les bonnes questions et demasqueraient la supercherie par laquelle il a detourne le tresor spirituel qu'il avait recu du but pour lequel il existait.

Un ancien abhyasi de Babuji m'a fait remarquer a juste titre que le questionnement n'etait pas sous-tendu par le doute mais la curiosite, et etait une demarche positive que Babuji a toujours encouragee. Il peut etre initie par un doute, certes, mais voici quelle est la valeur du doute: Conduire au questionnement.

Je vais meme plus loin en pretendant que le doute est un element fondamental de toute demarche spirituelle. C'est aussi l'aiguillon qui nous fait avancer plus loin, c'est le processus qui permet de clarifier une situation pour faire apparaitre la realite. Seul la foi permettrait d'acceder a la realite? Croyance ou foi? Je n'ai pas rencontre beaucoup de gens qui avaient la foi... Et pour douter, il en faut, de la foi !

Le seul danger est de refuser le doute -- on sombre alors dans la mythomanie -- ou de douter en refusant de s'engager dans l'etape suivante du questionnement -- on s'eteint alors dans l'immobilisme.

Le doute permet de bruler les scories religieuses, mythologiques, imaginaires, et de debarrasser l'humanite de l'ignorance. Il est condamne par les religieux de tous bords comme un produit que satan instille dans l'esprit du croyant pour l'egarer ou le faire chuter (ces gens sont des terroristes) parce qu'ils savent pertinemment ce qui adviendra de leur business si les adeptes s'adonnent au doute.

Cette pensee est definitivement subversive, d'ou la valeur de la subversion.

Cricri

Anonyme a dit…

"Ce qui fait 9000 exemplaires, et fanatiques comme sont les abhyasis, j'imagine bien que si ils sont 200'000, 191'000 aimeraient lire l'ouvrage."

All my mistake: J'avais oublié le filtre linguistique. 9000 exemplaires en langue française.

Prenant en compte le turn-over de la population abhyasie (chacun devant avoir en main propre cette bible), prenant en compte la répartition des territoires francophones, et prenant en compte la durée depuis la parution de l'ouvrage, 9000 me parit peu.

Si l'argument d'Alexis est exact (propagande Chari), cela voudrait donc dire que la Francophonie (France, Belgique, Suisse, Canada, Afrique) n'a connu que 9000 abhyasis après la parution de l'ouvrage? Ou y a-t-il plus de 2 editions?

C'étaient quoi les chiffres avancés?

Cricri

Anonyme a dit…

Voici quelques extraits des 2 premiers chapitres de "Ether, God and Devil", W. Reich, 1973 (3rd ed.).

On s'éloigne apparemment du sujet du blog, sauf à considérer que le sujet fondamental du blog est d'ouvrir la boîte noire d'un système appelé SRCMtm fondé sur l'exploitation abusive de l'expérience spirituelle pour contrôler les masses ignorantes. Nous tentons donc de comprendre ce qu'est cette expérience spirituelle pour mieux la distinguer de ce qu'elle n'est pas, pour la dégager de ce qui la recouvre et éviter que l'erreur ne se propage vers l'avenir.

Après plusieurs mois de réflexion sur les blogs, j'étais arrivé à l'idée que l'expérience spirituelle est probablement exclusivement de nature biologique. Apprentissage, transformation progressive, effort, entraînement, aspiration, formatage, nécessité d'une durée, mais aussi et surtout perception de conditions, sensations, nécessité d'un entraîneur, sont autant d'éléments qui montrent que la "réalisation" ne relève pas du domaine métaphysique, mais du phénomène.

Que l'on ignore encore de quoi il s'agit soit. Laissons donc l'espace à notre ignorance et acceptons-la plutôt que de générer un système de croyances erroné pour la faire disparaitre au plus vite.

Dans la mesure où le sujet et l'objet sont tous deux confondus dans l'expérience spirituelle (la conscience de l'individu), où l'outil de mesure est l'objet mesuré, et dans la mesure où le sujet manipulant l'outil de mesure ignore comment cet outil fonctionne et ce qu'il convient de faire pour obtenir une mesure correcte, mais aussi et surtout, dans la mesure où ceux qui sont en charge de guider le sujet afin qu'il apprenne à utiliser correctement cet outil, au contraire l'égarent vers une utilisation aberrante pour pouvoir mieux contrôler les masses desquelles leur business dépend directement, il est essentiel de revenir aux fondamentaux analytiques afin de comprendre quels sont les biais de cet outil, et donc comment ces biais ont teinté l'interprétation d'une expérience pour résulter en un système de pensées inexact.

Éviter cette démarche, c'est refuser de s'autoriser ne serait-ce qu'une chance d'avoir un jour une compréhension de l'expérience spirituelle plus en rapport avec la réalité. Ne pas faire cette démarche de pénétration, de perception, d'observation et de compréhension, résulte invariablement et inévitablement en la répétition de l'histoire : Création d'un système de pensées aberrant qui piège l'être humain dans le mythique et l'imaginaire, le religieux, le politique, tel que cela est en cours d'élaboration depuis Babuji avec la SRCMtm.

L'expérience spirituelle existe. Elle est universelle et indiscutable, et ceux qui la dénient au nom de la rationalité ne valent pas mieux que les religieux. Cependant, si elle est de nature biologique, en donner une interprétation désincarnée a un sens qu'il faut comprendre.

L'expérience spirituelle est-elle impossible à comprendre correctement par le citadin coupé de sa propre réalité biologique, éloigné qu'il en est par la réalité sociale et psychologique qui dominent ses préoccupations, deux réalités qui ont permis de l'isoler totalement de la nature?

L'extraction de l'humain hors de l'ordre naturel, cette violence, cette rupture, était un préalable nécessaire au contrôle et à l'exploitation des ressources via l'humain, et il fallait donc transformer l'humain en chair à société. La conséquence la plus dramatique était la confiscation de son accès à la racine de sa conscience, de son lien direct avec l'esprit ou la nature. Il se retrouvait piégé dans les systèmes de croyance qui désormais remplaçaient la perception directe, l'expérience directe, la connaissance directe. Programmes politiques et religions se chargeaient tout au long du processus historique de maintenir l'individu dans cette condition de rupture. La Connaissance vivante ne devait jamais émerger massivement, et dès qu'un danger de propagation apparaissait, le système réagissait (assassinats, guerres et instabilité géopolitique, désinformation, mythes). Des portes se sont ouvertes sur le néant, l'au-dela représentationel, de manière répétitive et insistante tout au long de l'histoire. Les trous ont toujours été rebouchés, résultant souvent en religions meurtrières. Et ce processus se produit en ce moment même à la SRCMtm.

Initialement, l'enseignement du soufisme vise à restaurer le lien entre l'individu et l'esprit, l'intégration de l'homme à la nature, mais avec Babuji, et bien que celui-ci magnifie la position de la nature dans son système de pensées, s'initie une déviation de ce programme via l'institutionalisation de l'enseignement, qui culminera tristement avec Chari sous la forme des 3M (oui, le maître, bien que vivant, devient aussi une institution dans la SRCMtm, et pas seulement la mission et la méthode). Un renversement des flux en résulte, qui, initialement orienté du haut vers le bas (le guru sert l'aspirant), se figera finalement dans une orientation du bas vers le haut (le disciple sert le guru). N'était-il pas possible de demeurer hors de la pyramide?

J'étais agréablement surpris de trouver un échos presque parfait à ces idées dans les écrits de Reich que je découvre en ce moment, et pour avancer la réflexion, j'en donne quelques extraits. Je les commente pour qu'ils apparaissent plus visiblement en rapport avec notre travail d'analyse de la SRCMtm.


p. 10
"The armored, mechanistically rigid person thinks mechanistically, produces mechanistic tools, and forms a mechanistic conception of nature. The armored person who feels his orgonotic body excitations in spite of his biological rigidity, but does not understand them, is a mystic man. (...) Both the mechanist and the mystic stand inside the limits of a civilization which is ruled by a contradictory and murderous mixture of machines and gods. This civilization forms the mechanistic-mystical structures of men, and the mechanistic-mystical character structures keep reproducing a mechanistic-mystical civilization. Both mechanistics and mystics find themselves inside the framework of human structure in a civilization conditioned by mechanistics and mysticism. They cannot grasp the basic problems of this civilization because their thinking and philosophy corresponds exactly to the condition they project and continue to reproduce."

[Chari et avant lui Babuji ne s'étaient donc pas affranchis de ce système de pensée. C'est toute la question : Est-il possible d'intégrer sans le perdre l'enseignement spirituel à la structure actuelle de la civilization? Celle-ci est une affaire d'opposés, tandis que l'expérience spirituelle est un changement de paradigme.]


p. 11
"Orgonomic functionalism stands outside the framework of mechanistic-mystical civilization. (...) Orgonomic functionalism represents the way of thinking of the individual who is unarmored"

[L'état que Reich qualifie de "unarmored" pourrait correspondre à l'état de fluidité énergétique auquel conduit la mise en pratique de l'enseignement spirituel.]

"(...) and therefore in contact with nature inside and outside himself. The living human animal acts like any other animal, i.e., functionally ; armored man acts mechanistically and mystically. Orgonomic functionalism is the vital expression of the unarmored human animal, his tool for comprehending nature. This method of thinking and working becomes a dynamically progressive force of social development only by observing, criticizing, and changing mechanistic-mystical civilization from the standpoint of the natural laws of life, and not from the narrow perspective of state, church, economy, culture, etc."

[Résultat : Persécutions, un procès, emprisonnement pendant 2 ans, et mort opportune juste avant sa libération. Tout ça se passait aux USA.]

"(...) And "functioning" means nothing but investigating, understanding, and protecting life as a force of nature. (...) the functioning of living matter is simple, that the essence of life is the vital functioning itself, and that it has no transcendental "purpose" or "meaning"."

[Et si c'était vrai? Quelle est la force qui pousse l'humanité à s'imaginer que la vie à un but métaphysique, si ce n'est l'angoisse absolue causée par l'absolu? Pour se rassurer, pour combattre l'ennemi absolu, sa propre mort, ne vaut-il pas mieux inventer dieu, un super-père protecteur qui est capable de venir à bout de la menace, et sous la protection duquel on se place dès lors qu'on respecte certaines procédures? Quelle est l'utilité de la mort des organismes vivants d'un point de vue biologique?]


p. 12
"The search for the purposeful meaning of life stems from the armoring of the human organism, which blots out the living function and replaces it with rigid formulas of life. Unarmored life does not look for a meaning or purpose for its existence, for the simple reason that it functions spontaneously, meaningfully, and purposefully, without the command "Thou shalt".

The interrelations between conceptual methods, character structures, and social limitations are simple and logical. They explain why, so far, all men who understood and battled for life in one form or another consistently found themselves frustrated outsiders -- outside the conceptual laws that have governed the human society for thousands of years -- and why they so often suffered and perished. And where they seemed to penetrate, it can be consistently shown that the armored exponents of mechanistic-mystical civilization time and again deprived their doctrine's life-affirmative element of its specific characteristics and embodied it into the existing conceptual framework by diluting or "correcting" it.

(...) functional thinking is outside the framework of our civilization because life itself is outside it, because it is not investigated but misunderstood and feared."

[L'affranchissement du cycle des morts et des renaissances, qui est une autre forme de l'idée d'enfer (incarnation) et de paradis (libération), est la promesse faite à tout abhyasi qui s'abandonne corps et âme au système de contrôle appelé 3M à la SRCMtm. La menace d'une chute et du retour sans fin en enfer est plus ou moins implicite. Elle est évidente et participe au contrôle mental en exploitant la peur naturelle de la souffrance et de la mort. La SRCMtm, comme les autres religions, fait loucher l'individu sur l'au-dela pour détourner son attention de son lien à l'esprit et l'empêcher de devenir Connaissance vivante, bien que dans le même temps, elle le lui promette. Le but des efforts et des sacrifices consentis par l'abhyasi est la préparation du passage (= se préparer à mourir, comme s'il y avait besoin de se préparer pour réussir quelque chose d'inéluctable : Qu'on soit prêt ou non, mourir est probablement la seule chose que tout le monde réussit à la perfection). La finalité de cette préparation est d'accéder à l'après-vie, c'est-à-dire la continuation de la vie après la mort sous une forme métaphysique. Le but de la préparation au "passage" est donc bel et bien un moyen imaginaire de dénier la mort : Grâce à un système de croyances, la mort est abolie. Rien de neuf sous le soleil. Chari ne nous apporte rien de plus sur le plan représentationnel que ce qui existe déjà depuis des millénaires. Il ne fait que transposer dans un nouveau système de pensée les croyances universelles issues des biais mentaux communs à tout être humain depuis que l'humanité existe. Babuji va même jusqu'à constituer un culte du morbide en décrivant la condition ultime comme un état de mort-vivant. S'il s'agit bien d'une mise à mort, c'est celle du système de contrôle social et psychologique qui prends possession de la chair de tout être humain. Or, un mort-vivant, s'il est mort, est aussi vivant, et probablement plus vivant que tout. Biais : Comment peut-on considérer qu'il vivra éternellement et survira à sa mort physique? Quelle preuve à celà? Aucune.]


p. 13
"(...) mechanistics and mysticism derived their methods of thinking from the negation of life (...) their collapse will be brought about by the discovery of the life process. (...) it is clear that both mechanistics and metaphysics have cruelly failed as tools of human existence."

[Faire croire semble donc bien le plus important. Pourtant, certains des enseignements prétendent briser l'illusion. Rien de tel à la SRCMtm, la réalisation est bien au-delà de l'éveil. Pourtant, si seulement les abhyasis parvenaient à l'éveil, ce serait pas mal.]


p. 14
"The position of life, of the biological, is (...) the oldest position in human thought ; one is even tempted to say that it is the most conservative. This raises the logical question of why it remained so powerless and was displaced by other thought systems that time and again drove humanity into disasters."


p. 15
"Today, and certainly to our observer five thousands years from now, it must seem very strange that, in spite of their cruelty and futility, the life-negating thought systems could persevere and torture mankind.

(...) Why did man, through thousands of years, wherever he built scientific, philosophic and religious systems, go astray with such persistence and with such catastrophic consequences? Scientific skepticism is necessary and justified. As natural scientists, we are professional nonbelievers because we know man's vast capacity for error, the unreliability of his impressions and the enormous area of erroneous judgements."


p. 16
"The inner logic of erroneous thought systems is comparable to the inner consistency of a paranoid delusion. Both the conceptual and the delusional systems are even related to some part of reality. But in both, the thinking departs at a certain point from objective reality and develops an "inner logic of errors" of its own."

[Voilà pourquoi Chari et ses abhyasis refusent tout véritable questionnement qui leur est adressé, et vous retournent malhonnêtement vos questions comme résultant du manque de foi et du doute, ce "poison pour la spiritualité". Le doute qui fait émerger la curiosité, et de là le questionnement, est un des moteurs du progrès de l'humanité. Sa valeur est certaine, même pour la spiritualité. Il est condamné par les systèmes de croyance qui, sans cette condamnation, ne peuvent maintenir leur existence. La SRCMtm n'échappe pas à cette règle, et le fait qu'elle refuse de s'exposer au doute est l'indice de sa fragilité constitutive. Elle est donc condamnée intrinsèquement, par sa structure même, à une histoire de déni et de violence.]

(...) We observe that thought systems show tolerance as long as they adhere to reality. The more the thought process is removed from reality, the more intolerance and cruelty are needed to guarantee its continued existence."

[Un certain nombre de portes est donc nécessaire...]


p. 17
"New systems of thought are intended to overcome the errors of the old systems. (...) Since it derives from this realm of thought, the new system carries some of the old sources of error into its new structure. The new thought system grows in the logical, although incorrectly arranged, old one. The pioneering intellectual spirit is socially tied to his own time. To this is added a purely psychological factor, namely, that the pioneer does not want to discard altogether the erroneous conceptual system, with its comfortable, familiar features."

[Quand bien même il veux le faire, il n'en a pas la capacité car sa pensée est un processus qui se développe dans le temps, et non une émergence spontannée à partir du néant. Ceci est une des limitations du mental.]

"He would like to be understood in his own time, without having to stand entirely outside it. Hence, he neglects to use his critical faculties, takes over erroneous concepts, or disguises his innovations by using dated, sterile words. The new system vacillates, too insecure to find its own ground. But the old system which is under attack enjoys public applause and contemporary esteem ; it is backed by organization and power."


p. 19
"It seems as if human thinking cannot (...) shed the static notion."

[Et c'est très curieux que d'une part nous recherchions toujours l'immobilisme de la certitude, alors que nous fuyons sans cesse la seule chose nous concernant qui soit inévitable et immuable : Notre propre mort. Recherche d'absolu ET fuite de l'absolu. Toute notre structure s'organise autour de cette dynamique incohérente. S'agit-il d'un deuxième biais fondamental du mental humain? Toutes les croyances religieuses et spiritualistes sont un mensonge pour nous protéger de l'absolu, et comme tout mensonge, un piège mortel.]

"(...) There are basic principles of a thought technique that are objectively valid and controllable. There is a logical development in finding facts of nature that will prove the applied conceptual technique to be right or wrong. A theory is correct only if it leads to the discovery of new basic facts (not only to details of known facts)."

[La théorie spirituelle de la SRCMtm conduit-elle à la découverte de nouveaux faits? NON : La raison est que ce n'est pas une théorie explicative de la réalité, c'est un dogme.]


p. 20
"The scientist will increase his errors in proportion to the neglect of his own system of sensory perceptions and awareness. He must know how he himself functions when he perceives and thinks. If we accept these criteria of correct thinking, we have also gained access to one of the most important sources of human error : The ignorance of the scientist or thinker with regard to his own conceptual system and his sensory perceptions. In other words, every previous thought technique of the human animal was in danger of attributing to nature certain qualities of human structure that cannot be found in a given object of nature ; the same is true for the other danger, namely, to evade functions in the human structure that are unknown or discredited, even though they, too, are found in nature. The complete failure to recognize an existing, basic, cosmic energy must be attributed to the effects of the second danger."

[Il met l'accent sur un troisième possible biais mental, qui proviendrait de la structure même de la nature : Celle-ci est organisée en niveaux d'intégration, et si cette structure en niveaux n'est pas visible ou prise en considération, elle peut conduire à attribuer aux niveaux supérieurs ou inférieurs les qualités des niveaux, respectivement, inférieurs ou supérieurs. Le modèle de la réalité qui en résulte sera donc erroné. Ici, les deux niveaux sont la réalité extérieure (niveau supérieur) et le système mental qui évolue dans cette réalité.]


p. 24
"man is part of the rest of nature. Hence his malevolence is placed into another functional system which has an origin, a reason for being where it is, and an end, like all natural functions. The question of whether man is fundamentally a "good-natured" or a "malevolent" animal is irrelevant. We are not concerned with moral theology. We want to know what place man holds in the totality of nature, with his "good" and "evil" drives."

[La question posée est toujours la même que dans les religions ou à la SRCMtm, mais la perspective pour y répondre est différente. Elle cherche à prendre en considération un maximum d'éléments via le caractère fonctionnel, donc intégratif, des systèmes mentaux relatifs à l'expression et à la perception du bien et du mal. A partir de là, il faut distinguer l'approche pratique de la SRCMtm et la théorie qu'elle produit pour expliquer son approche pratique et communiquer à son sujet. D'autres explications sont possibles, qui préservent la liberté psychique des individus. Pourquoi ne sont-elles pas explorées?]


p. 25
"All genuine natural science stands outside the given social framework ; it judges the essence of human existence in the vast context of nature. The given social framework does not harmonize with man's objective position in nature but reflects the erroneous concepts that, in the course of time, the human animal has formed about its position in nature. We find a great part of this enormous error in the inability of the masses of people even to think about their position in nature ; in their tendency to follow blindly the heresies taught by individuals and, beyond that, to persecute and torture anyone who tries to clarify this error."

[Quelle est la place de l'homme dans la nature? Quelle est la finalité du processus historique? Quel est le but de la vie humaine? Y a-t-il une réponse aussi simpliste que "le maitre"? Quelle est l'actuelle place du système "civilisation" dans la nature si ce n'est celui d'un parasite? Ce système, actuellement, existe sur la base du vol, du viol et du meurtre de toutes les créatures vivantes, y compris de l'homme lui-même. Se peut-il que l'être humain soit l'auteur d'un tel système qui l'asservit? Ou n'est-il que l'esclave de ses maitres, venant cycliquement sur terre pour réaliser leur moisson? Que cache-t-on de l'histoire de l'humanité? Combien de fois ce processus s'est-il répété? La prochaine moisson est-elle bientôt? Comment expliquer le mondialisme et la multiplication par 10 de la population humaine en moins d'un siècle? Cette croissance peut-elle se poursuivre indéfiniment, ou a-t-elle un but que les Peuples ignorent? Ce ne sont que des questions de base : Qui se les pose?]


p. 26
"Since man is a part of nature"

[L'est-il totalement? Son émergence est-elle naturelle?]

", and not the other way around, he can only draw conclusions from nature, and never the reverse. (...) we must derive sensory perception itself from natural, physical processes and must not examine them outside the processes of nature. Aside from the unthinking masses of human animals who succumb to social suffering, we find that the large conceptual systems, including their errors, were accomplished only by individual human animals."

[Pas sûr... Et si les biais et inhibitions qui l'empêchent de réfléchir correctement avaient pour but de l'empêcher de découvrir la réalité? Qu'y a-t-il à cacher? Est-ce seulement une histoire de mort, de peur de la mort, d'angoisse? Y a-t-il un traumatisme historique dont on veux empêcher la réémergence de cette mémoire? Tous les mythes sont-ils uniquement des mythes? Est-ce l'humain qui refuse de penser correctement ou est-ce qu'il est poussé à ne pas réfléchir correctement par ceux qui se cachent derrière le processus historique? Et qui sont ces guides de l'ombre?]

"They did not think in a vacuum. Their questions about the existence of man and nature were dependent upon their biological and social existence."


p. 28
"Development is, by definition, a dynamic process. Hence, there is no longer any firm resting point ; all has slipped into flux."

[Qu'en est-il de la croissance spirituelle? Un processus peut-il être métaphysique? Chari peut-il répondre à cette question?]


p. 29
"It is intriguing to speculate why a human system of thought [il fait référence au Christianisme] that has lasted through the millennia never penetrated far enough to question where lust, carnality and sinfulness came from. If there are absolute and eternal concepts, if the Son of God had to be crucified to free mankind from its grave guilt, divine creation cannot possess the degree of perfection attributed to it. The "divine" creature called "man", who is also deeply "sinful", is a flagrant contradiction in terms. No doubt the scholastic-clerical viewpoint describes some kind of reality. But even this reality is static and eternal, in terms of guilt and sin, in the concept of eternity and in the idea of God. We are also on safe ground if we assume that the idea of guilt established the power of the Church, and not the other way around."

[Hé hé hé! Elle est aussi présente à la SRCMtm. Dans le christianisme, la culpabilité permet d'éviter l'enfer. Dans la SRCMtm, c'est un peu plus élaboré en apparence, mais seulement si on considére les choses au niveau A. Si on prend de l'altitude pour considérer la structure multiniveaux de l'édifice, de croyances, on s'apperçoit que le schéma qui est derrière le Christianisme et la SRCMtm est similaire. Situé au niveau B, les abhyasis n'en perçoivent que la formulation au niveau A. Dans la SRCMtm, ce n'est plus la culpabilité, mais la responsabilité, qui est mise en avant. Vous êtes responsables, donc vous coopérez. Or, comment peut-on être responsable quand on ne sait pas où on va? Il parait que c'est possible avec une foi aveugle dans le guide, qui sait et voit pour vous. Si vous ne coopérez pas, c'est-à-dire si vous ne vous donnez pas corps et âmes au service des 3M, vous ne progresserez pas, car le maitre sait tout et voit tout. Ce n'est plus l'enfer qu'on évite en culpabilisant et se repentant, mais la stagnation spirituelle et donc l'enchainnement dans la matière. Ainsi, la SRCMtm prétend vendre à ses adeptes un must (la responsabilité spirituelle et la coopération volontaire au plan divin), qu'elle oppose au schéma des religions passées (l'infantilisme du schéma culpabilité/enfer. cf. Babuji qui dit que les religions sont comme le jardin d'enfants). En réalité, il s'agit exactement du même paradigme de manipulation et de domination, seul l'aspect de surface est rendu plus sexy.]

"Therefore, what does this nonsense of "eternal guilt" mean? Religion, with its metaphysical error of absolute guilt, dominated the broadest, the cosmic, realm. From there, it infiltrated the subordinate realms of biological, social and moral existence with its error of the absolute and inherited guilt."

[Une chose importante qu'il faut noter est qu'à travers le processus historique, le système de contrôle de l'humanité avance peu à peu vers le biologico-spirituel sans toutefois accepter de révéler totalement ce niveau. Avec la SRCMtm, une étape intermédiaire entre religion et biologique est atteinte. Le rôle de Chari était de recouvrir cette connaissance avec suffisamment de mythe de manière à ce que la réalité de l'expérience spirituelle demeure cachée dans une gangue mythologique mais reste suffisamment apparente pour donner l'illusion d'un système nouveau et efficace de restauration de la "divinité" de l'homme. Le problème auquel l'humanité fait désormais face est qu'il devient difficile de démasquer l'illusion et le contrôle (il nous apparait aujourd'hui évident avec la religion lorsqu'on regarde vers le passé, bien que ce ne soit pas si évident pour des milliards d'individus). En effet, le système de croyances (qui n'est pas fondamentalement nouveau mais juste transposé sous une nouvelle forme) est désormais sous-tendu par une réalité perceptible et expérimentable (biologique?) par tout un chacun grâce à la technique de la transmission. Le système de croyance est donc validé, apparemment de manière expérimentale bien qu'en réalité le dogme qui est plaqué sur l'expérience ne soit pas en totale conformité avec la réalité de l'expérience. C'est grâce à cette expérience vécue que les pratiquants adhèrent sans condition, sous l'effet de la force de conviction que procure leur ressenti. Nous sommes donc parvenus au stade de la religion spirituelle, et je crains que si notre message n'est pas entendu, l'humanité s'engage sur cette voie de garage pour des millénaires.]


p. 32
"We must investigate why the human animal, contrary to all sensory experiences in nature, invariably clings to the static absolute, i.e., to the immobile, to guilt. This is the task for psychology. We must determine if the "absolute" corresponds to any reality in objective nature."

[La mort.]


p. 34
"Within their own realms, all conceptual systems are logical and correct, similar to delusional systems. That they are incorrect is obvious only to the out-of-town visitor who asks silly questions."


p. 46
"the root of misery should not be sought in the intentions or cruelty or arrogance of individual persons but in the biology of the human animal."

[Chari pratique le moralisme. Il ne se focalise pas sur le niveau correct dans sa recherche des causes. Il n'apporte donc pas de solution réelle, mais un mix de recettes ancestrales de contrôle social rajouté à la tradition spirituelle révolutionnaire soufie (cf Babuji : "Une nouvelle tradition spirituelle").]


p. 47
"The answer lies somewhere in that area of our existence which has been so heavily obscured by organized religion and put out of our reach. Hence, it probably lies in the relation of the human being to the cosmic energy that governs him."


p. 48
"There is no guilt at all, but merely an uncomprehended catastrophe in the biosocial development of the human animal. His biological armoring stands out as the central mechanism of his failure, but not as its cause. Aside from the known mechanism and the known consequences, the armoring, too, must have a comprehensible origin.

(...) the human animal cannot think, postulate, or do anything that is not somehow rooted in his biopsychic structure."

[Selon cette idée, la réalisation est une révélation, et non comme je le supposais précédemment sur ce blog, le produit d'une maturation de quelque graine implantée, de quelque chose de nouveau, non naturel, qui n'avait jamais existé avant dans l'humanité. Si c'est exact, si la réalisation est la révélation d'un état initial, alors cet état initial existe dans tout animal, voire dans tout être vivant, et peut être révélé chez les animaux comme chez les plantes. En effet, rien ne distingue l'homme biologiquement parlant des autres animaux. Si l'émergence de la condition initiale ne peut être possible que chez l'homme, cette créature artificiellement produite par un créateur à son image, c'est qu'il faut peut-être privilégier l'autre hypothèse. cf. l'origine de la transmission.]


p. 49
"It is surprising to find that the human animal has proclaimed its two greatest idols -- God and ether -- to be virtually unknowable."

[Excellente remarque, fondamentale.]

"(...) God as an esthetic quality and ether as a physical quantity so far have never met, and could not meet within the framework of human thought. There is no bridge between God and ether in the thinking of the human animal, just as there is no bridge between the beauty of a color and its corresponding frequency of oscillations in the ether. It seems all the more peculiar and significant because God and ether have so many similarities in the world of human imagination."


p. 50
"The physical reality underlying the concepts of "God" and "ether" might be the primal cosmic energy, orgone energy. And the motives that so far have prevented the human animal from finding and describing God as well as ether practically might be the same as those that have prevented it from discovering cosmic orgone energy. Following this assumption, if the living, dynamic element in the human animal perceived cosmic orgone energy, metaphysically as "God" and physically as "ether", his armoring prevented him from putting his perceptions to scientific and practicable, technical use."

[Diversion naturelle, ou artificiellement créée?]

Cricri