La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3443 commentaires – Dernier ajout le 12/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

15 mai 2015

Prosélytisme : soyez contagieux


Le nombre de nos abhyasis grandit, un égrégore très spécial se développe lui aussi de façon spectaculaire ; cela ne fait que commencer et nous en sommes heureux. (Whisper 4/03/2015)

En février 2015, Kamlesh bhai a annoncé que la Hiérarchie des Maîtres du Sahaj Marg avait permis aux précepteurs du monde entier d’avoir de nouvelles responsabilités pour faciliter la croissance de la Mission. (…). C’est une manière de travailler supplémentaire, rendue nécessaire par l’expansion croissante de la Mission dans le monde. (Bulletin 16/03/2015)

Kamlesh bhai ended the talk with a call to one and all, “Just one abhyasi bringing in one new abhyasi every year. So please try it. I won’t say anything further. Be contagious. Thank you.” (Discours 4/05/2015, Delhi)

Sthapati a dit : “In Sahaj Marg, as with many Hindu traditions, proselytizing is forbidden.” (11/05/2015)

Soyez contagieux !

Tous les signes sont là. De Whispers à Patel, tous les signes vont dans le même sens. La SRCM relance sa croisade prosélyte.

Kamlesh Patel a repris le bâton de pèlerin que Chari avait dû abandonner en raison de ses ennuis de santé. Gourou globe-trotter, le voilà parcourant le monde pour remobiliser les adeptes du Sahaj Marg dans une nouvelle quête de croissance.

D’un côté, Whispers et Patel annoncent que la Mission grandit, qu’il devient nécessaire de donner plus de responsabilités aux précepteurs pour faire face à cet afflux. De l’autre côté, Patel crée un outil internet (Heartfulness) pour attirer le quidam et il encourage ses troupes à faire du prosélytisme.

In Sahaj Marg, as with many Hindu traditions, proselytizing is forbidden ?

On se demande où Sthapati est allée chercher l’idée que le prosélytisme est interdit dans le Sahaj Marg, alors que c’est sa raison d’être depuis toujours, au moins dans la tête de ses gourous successifs.

Dès son arrivée, Chari a tenté de convaincre Babuji de partir à la conquête de l’Occident. Il a ensuite utilisé les précepteurs comme une armée de petits soldats chargés de ramener toujours plus de nouveaux adeptes.

Bien plus que la progression spirituelle des individus, Babuji souhaitait que la Mission atteigne une masse critique suffisante pour renverser le Monde.

Que Patel enfreigne la soi-disant règle d’interdiction du prosélytisme ne semble pas gêner outre mesure Sthapati. Celle-ci se fait ensuite le chantre de Heartfuness.org sans la moindre restriction. Les gourous du Sahaj Marg ont toujours eu une capacité étonnante à convaincre leurs adeptes d’une chose et de son contraire.

Elodie

Quelques liens :

Extraits des Whispers :
Nous n’œuvrons pas en vain, le Sahaj Marg grandit et il touche les êtres par sa simplicité d’approche, mais aussi et surtout les résultats qui s’ensuivent avec le temps. (25/02)
Le nombre de nos abhyasis grandit, un égrégore très spécial se développe lui aussi de façon spectaculaire ; cela ne fait que commencer et nous en sommes heureux. (4/03)
Il reste encore beaucoup à faire ; le nombre des abhyasis grandit, ce qui laisse entrevoir la puissance de cette Mission dans l’avenir, telle qu’elle est prévue pour le bien de nos adhérents et, par extension, de ce qui les entoure. (6/03)
Au fil des années la Mission avance et elle s’étend dans le monde, elle se structure et le fera de plus en plus, en fonction de son implantation grandissante. (16/04)

Précepteurs du monde entier – nouvelles responsabilités
Bulletin No 2015.22 • Lundi 16 mars 2015
En février 2015, Kamlesh bhai a annoncé que la Hiérarchie des Maîtres du Sahaj Marg avait permis aux précepteurs du monde entier d’avoir de nouvelles responsabilités pour faciliter la croissance de la Mission. Ces nouvelles autorisations ne remplacent pas les pratiques existantes en face-à-face pour des sittings individuels, de groupe ou pour des sittings d’introduction. C’est une manière de travailler supplémentaire, rendue nécessaire par l’expansion croissante de la Mission dans le monde. Il en résulte les changements suivants :
1. Les nouveaux chercheurs sont les bienvenus pour se joindre à une méditation de groupe sans avoir à prendre des sittings d’introduction séparés au préalable.
2. Les chercheurs peuvent être introduits à la pratique du Sahaj Marg en groupes sur des jours consécutifs si des introductions individuelles ne sont pas possibles.
3. Les précepteurs peuvent donner des sittings individuels à des groupes d’abhyasis en même temps.
4. Les précepteurs peuvent donner des sittings individuels à distance lorsque c’est nécessaire. Ces sittings à distance ne peuvent être donnés que si le précepteur a la confirmation juste avant de commencer que l’abhhyasi est disponible et si les deux s’assoient pour le sitting au même moment.
5. Les précepteurs peuvent conduire des sittings de groupe à distance dans les cas où il n’y a pas de précepteur local disponible, ou lorsque les conditions sont réellement trop difficiles pour y participer, par exemple en cas de mauvais temps. Ils peuvent aussi inclure les abhyasis qui ont de bonnes raisons de ne pas pouvoir participer en personne au satsang.
Cette nouvelle liberté requiert des précautions et de la sagesse. Par exemple, Kamlesh bhai a dit récemment : « On ne devrait pas en arriver à ce scénario de quelqu’un qui demanderait un sitting individuel à distance alors qu’il se trouve à moins d’un kilomètre. Non. C’est ce que j’appellerai faire abus du système. Vous devez donc faire attention. Plus la liberté qui nous a été donnée est grande, plus grandes aussi sont les responsabilités qui reposent sur nos épaules ».
Les précepteurs ont aussi reçu la permission de donner des sittings à distance lorsqu’il y a une vraie demande et pas dans les situations qui défieraient la culture spirituelle, par exemple, lorsqu’un abhyasi souhaite éviter de prendre un sitting avec un précepteur local qu’il n’aime pas, car cela conduirait à la disharmonie. L’unité et la fraternité restent la culture du Sahaj Marg.

Sthapati a dit : “(...) One very different change that is new to the Marg is our opening up (for lack of better words). Prior to now, we’ve been accessible and free to anyone who sought us – but generally only those who did the seeking on their own. In Sahaj Marg, as with many Hindu traditions, proselytizing is forbidden. And in Sahaj Marg, there have been times when remaining obscure even seemed to be encouraged so that purely and surely only those who really are seekers found our method of Raja Yoga. (...) But for Sahaj Marg that might be changing in some way currently. There’s a new “initiative” called Heartfulness that has me very excited about what the future of Sahaj Marg might look like.
(...) we discussed how challenging it can be for Westerners to take to foreign concepts – in this case, Indian / Hindu concepts and vocabulary (...) and that most people in the West have no idea really what words like dharma, karma, meditation, and yoga ( to name only a few ) actually mean.(...)
So now we have this “Heartfulness” stuff. And, for lack of knowing the best way to say it, Heartfulness is Sahaj Marg without all the foreign words. It’s the very basis and basics of our practice, spelled out in Western language. When the emails and newsletters were released to abhyasis telling us about this, I read over the new resources in detail. There’s practically no mention of our lineage or the heart chakra or raja yoga – in fact, I think in all that I read, there was only a single mention of our method of yogic transmission.(...)
I’ll admit that my initial response was one of disappointment. How can you share Sahaj Marg without sharing Sahaj Marg?!?! And then, with the help of a fantastic preceptor, it hit me: We’re not sharing Sahaj Marg. Not really. We’re essentially performing one of Sahaj Marg’s highest values which is to find the end of religion and thereby experience the beginning of spirituality. (...) Surely, our entire community will be collectively motivated and encouraged in this way by recent developments.
(...) The general / main link for the new initiative can be found by clicking here: Heartfulness. (...) A preceptor nearest to you will reach out to you.”

8 commentaires:

Claude a dit…

Whisper du 19/05/2012« Mon très cher Parthasarathi peut être rassuré : son "envoyé spécial" oeuvre en son nom de façon très satisfaisante dans ce long périple en Europe. Il le porte littéralement ainsi que nous tous. L’impact de ce voyage est très fort et favorable pour notre Mission. (…) »

Anonyme a dit…

Après avoir débuté son voyage européen en Italie puis en Suisse et en Allemagne, Kamlesh Patel conduit en ce moment même le Séminaire européen de la SRCM à la Cité internationale de Lyon (France), du vendredi 15 mai au dimanche 17 mai 2015.

4d-don a dit…

Be Contagious?? Seriously?? How "pharmaceutical" is that? Is that not a term mostly used (in the West?) when one has a "dis-ease"?? Some "smiles" or laughter can be contagious but really... To proselytize by being "contagious"?? REALLY??

If you see one Margee at your door, (after you chased off the Jehova's Witnesses), remember that they are trying to be "contagious" ... so ask them to wear a "mask" or you make sure you have some "protection"... maybe a "spiritual condom"?? So you don't get "pregnant" with their parasite (or their dis-ease)... their slavish "contagion" that keeps them "slaves" to their desires, or the desires of the "egregore" (the Mental group entity)

if the metaphors they use are any indication, this group of businessmen (the spiritual capitalists) has sure gone down-hill from the "good old days" eh?

Remember when Sahaj Marg attracted philosophers and loftier thinkers than those who suggest that the "disciples" be "contagious"... but keep it secret eh?? It could start a run (stampede) for the door!!

Then they will no doubt try and convince us that their numbers are growing ... that's why they need to bring more "suckers" in... I guess!! This is really "PYRAMID" sales ...

Don

Friday, May 15, 2015 4:39:00 p.m.

Alexis a dit…

Nuances entre changement et continuité
S’il n’y avait Heartfulness.org, j’aurais cru voir une différence entre le prosélytisme agressif de Chari et la diffusion contagieuse souhaitée par Patel. Dans d’autres activités, c’est toute la différence qu’on fait entre racolage actif et passif…
Seulement voilà, il ya Heartfuness ! Et cela change tout…
Voilà donc affirmée la volonté d’approcher de nouvelles catégories d’Occidentaux, comme le reconnaît Sthapati, sans jamais évoquer aucun des termes de la culture indienne, qui pourraient servir de repoussoir.
Patel veut donc augmenter les parts de marché spirituelles de la SRCM dans le monde occidental et s’en donne les moyens ! Il n’a donc pas fini d’arpenter les terres européennes…
Plus largement, cela doit nous interroger sur ce besoin permanent des gourous du Sahaj marg d’accroitre les effectifs de la SRCM. Comme si leur légitimité en dépendait…

Anonyme a dit…

« soyez contagieux ! » qu’il dit. Comme des microbes ? Il veut que le sahaj marg devienne une maladie contagieuse ?
Vite un vaccin !!!

LéA a dit…

La Shri Ram Chandra Mission n'est pas seule à avoir inscrit le prosélytisme dans son ADN pour transformer le monde.
Son illustre prédecesseur, c'est la méditation transcendantale. Le principe affiché est simple : à partir d'une certaine masse critique faite d'adeptes spirituels, ils affectent le monde et peuvent l'amener à la paix.
Patel (et Chari avant lui) s'inscrivent clairement dans cette logique, au moins dans l'affichage à leurs adeptes.

Alexis a dit…

Sahaj marg et prosélytisme
Pourquoi Patel relance-t-il le prosélytisme ? Pourquoi chercher la croissance à tout prix ?
A lire les whispers de la "hiérarchie des maîtres", la réponse est claire, limpide : la vision du monde de Babuji doit progresser, pour que la spiritualité s’impose partout.
Mais c’est surtout parce que pour conserver des adeptes, Patel doit leur offrir une perspective, une perspective globale et attrayante, susceptible d’entraîner tous les abhyasis.
La progression spirituelle individuelle est loin de suffire, l’effet de groupe égrégore doit être nourri et renforcé, au risque de retomber comme un soufflé…
Les grands rassemblements organisés pour célébrer les anniversaires de naissance des maîtres ont pour seul objectif de nourrir cet effet de groupe.
Mais, contrairement à la propagande, les effectifs de la SRCM stagnent depuis plus d’une dizaine d’années. Chari a vainement tenté de camoufler cette réalité en investissant dans les réalisations immobilières, grâce à un patrimoine en constante progression, lui. D’où le projet de Kanha Shanti Vanam…
Mais les projets immobiliers ne font pas tout ! Bâtir des cathédrales qui se vident peu à peu ne mène nulle part.
Pour emporter l’adhésion de ses troupes et renforcer leur cohésion, Patel est condamné à leur offrir une perspective sérieuse et des résultats tangibles à court terme.
Pour que le Sahaj marg continue de vivre, pour que Patel se maintienne à sa tête une fois passé l’effet de grâce, la croissance de la Mission est un devoir, une obligation…

Claude a dit…

Léa avait raison. Patel, les médiums et Babuji ont le même point de vue que la Méditation transcendentale de Maharishi Mahesh Yogi. Masse critique ou noiveau vibratoire, il faut faire basculer le monde : “The second idea Kamlesh bhai developed was the importance of the collective (...) : without ‘us’ egregore is not possible. And as Babuji puts it, so nicely, ‘I need help from you all.’ Imagine the great Master asking us for help, and what sort of help is he asking for? (...) Because with such an attitude, practising, I am able to create a certain vibratory level, and when so many individuals come up together like that it creates an egregore. According to him, when a certain vibratory level will be reached on this planet, when that tipping point is reached, the mutation will happen automatically.” (15/05/2015 à Lyon, France)