La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

20 avril 2009

Bientôt 83 ans

Kasturi était bien informée. La seule grande manifestation maintenue par la SRCM cette année est la célébration du 83ème anniversaire de Chari.Oubliés les Lalaji et Babuji, on se focalise sur le seul maître qui compte vraiment ! oublié aussi le site de Vadodara/Baroda dans le Gujarat, prévu il y a deux ans, c'est finalement à Tiruppur dans le Tamil Nadu qu'aura lieu ce bandara…

Et c'est Babuji qui l'annonce, depuis son "brighter world" :
An Era of Hope and Opportunity"… Prepare yourself for this birthday celebration ; it will show to my son once again its growing importance from one year to another in the heat of our brothers and sisters. He is loved and his action bears its fruits, beyond our hopes. May the blessed day of his birth on Earth go down in the history of our Mission as an event to remember. It makes it blaze and lends credibility to it. Be happy to be, once again, in this incarnation, living in the wake of this exceptional being…"
Babuji Maharaj, Whispers from the Brighter World.

Une ère d'espoir et d'opportunité ? Ou bien un trop plein d'opportunisme ?

Alexis

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Kapeu,

Considères que ton long passage à la Srcm, n’était qu’une étape et non une fin en soi. D’autres s’en sont sortis, tu le peux toi aussi ; tu as eu une vie avant… tu en auras une après…
Pour info, quel est le motif de ton exclusion ?
Ne te culpabilise pas, tu n’as pas à demander pardon ; tu étais enfermé dans une secte, conditionné, manipulé, déconnecté de « ce monde » dont ils ont réussi à te faire si peur…
Oui, tu as de la chance car tu es « condamné » désormais à vivre libre, debout, à assumer ta condition humaine et à poursuivre ton cheminement spirituel vers la Réalité, la Vérité dont la Srcm ne pouvait que te détourner !
La transmission ? Une énergie parmi tant d’autres dans l’univers, qui ne peut être une exclusivité de cette secte qui a su te convaincre d’une illusion religieuse.
Ouvre les yeux, ce blog peut t’y aider.
Bon courage

Martin

Anonyme a dit…

Pourquoi les choses sont-elles plus compliquées que ce que nous exposons sur les blogs ? Par exemple, une belle transmission coule du texte de la medium / fantôme de Babuji. Le contenu linguistique et psychologique par contre craint totalement. Comment faire ? Que penser ?

On reconnaît un arbre à ses fruits. Que dire de l'abhyasi moyen de la SRCMtm, un fou fanatique et semi-débile dans le genre Sanjay ? Aimer tout. Aimer tous (comme Chari avec nous). Doit-on accepter n'importe quoi ?

Il est important que nous continuions de poser des questions à tous, car visiblement quelqu'un ou quelque chose expérimente la mise en place d'un nouveau système d'emprise mentale pour asservir l'humanité future. Je l'ai déjà dit et je le répète, cette recherche dépasse largement le cadre de la SRCMtm.

Cricri

Anonyme a dit…

Kapeu..

Tu l'a déja... le don de la "transmission". Toute matières 'transmettent", même les "solides" (crystales). Les energies transmettent plus mais E=mc\2 (Einstein) dit que l'énergie et la masse sont la même chose...

Nous sommes témoins de "transmission" et de magnetisme, quand nous attirons à nous nos amours, les amis, la famille, etc... et nous voyons la transmission dramatiquement chez les hypnotistes.

Alors à toi de prendre ta destinée dans tes propres mains et de ne plus te laisser 'manipuler" par les pseudo-religieux, et les pseudo-spirituels. Ou de les aider comme "volontaire" a manipuler tes compatriotes.

Quand nous sommes "au soleil", il ne faut pas se laisser vendre "le soleil" par ceux qui prétendent que sous leur systêmes, on a "plus de soleil" que chez-vous.

Je l'ai eu leurs transmission Sufi et les resultats de la "prière" des religions. Ce n'a pas créé un meilleur monde jusqu'a présent et il n'y a aucune raison de croire que la transmission de Babuji est differente de celle de Chari...de Kasturi... des Sufis... des Chrétiens qui pardonnent les péchés par la transmission de Jésus de Nazareth... ou des Musulmans!

C'est la "magie" des religieux qui semblent attirer ceux qui cherchent des solutions chez l'étranger, n'ayant pas trouvé de solutions chez eux.

4d-don

Anonyme a dit…

Pour les ames assoiffées de lumière,aller sur google et taper : meremeerafrance.fr. Vous y trouverez un Etre merveilleux,souce de lumière pure et d'amour inconditionnel, que voous pouvez aller visiter en Allemagne et bientôt en France -

Anonyme a dit…

Kapeau...

Voici un site qui explique les "chakras" du system religieux "hindou". Les Chakras sont les récepteurs et les transmetteurs d'énergie. L'énergie peut avoir origine "en dedans" ou "en dehors" du centre d'énergie spirale (de Lumière) que nous sommes, encaissés dans une envelope de "carbon".

http://en.wikipedia.org/wiki/Chakra

Servez-vous de votre "cerveau" afin de comprendre comment les stimuler, s'en servir afin de "recevoir et transmettre" votre "energie"...

Bonne chance et bon voyage en "liberte" des sectes et des religions qui pretendent "controler" ces "systemes" qui appartiennent a TOUS... Ils sont LA VIE!!

Si vous êtes un peu plus scientific, une dame, ex-physiciste avec NASA, Barbara Brennan a écrits ses trouvailles dans ce domaine dans deux bouguins: "Hands of Light" et un autre que j'oublie ... mais ce n'est pas religieux ou sectaire et aussi pratique. Ce n'est pas un GROUPE. C'est seulement une des nombreuses direction a faire des recherches sans avoir a obéir et avoir "la foi".

http://www.barbarabrennan.com/

4d-Don..

Anonyme a dit…

Au sujet de la lumière divine, justement. Prenons le temps d'y regarder de plus près, c'est intéressant...

Selon la rédaction nationale de FR3 (documentaire d'enquête), des enfants en bas âge ont été rituellement violés et décapités en France dans les années 1990, et probablement cela se passe-t-il encore aujourd'hui. Une vidéo de tels actes s'écoulerait 20'000 € sur le marché noir des circuits pédophilo-satanistes. Selon des témoignages d'enfants, une secte sataniste serait le cadre organisationnel de ces activités sordides. Curieusement, les pièces du puzzle qui ont pu être rassemblées par les journalistes enquêtant sur cette affaire montrent aussi que le pouvoir judéo-maçonnique discrédita le témoignage des enfants et mit en place une omerta. Pour cacher quoi ?

Quelle est la plus puissante secte de France, qui, comme aux USA, bénéficie de l'appui du pouvoir parce qu'elle œuvre dans ses coulisses depuis la révolution ? Quel est le plus puissant lobby de France qui, comme aux USA, contrôle l'opinion et la politique du pays ? Quel rapport y a-t-il entre le satanisme, l'illuminatisme (v1 v2 v3 v4), le mondialisme, le fameux lobby qui n'existe pas, et la France ? Quel rapport ont ces éléments apparemment sans lien entre eux et la dérive de l'enseignement de Babuji à la SRCMtm ? Quelle est la cause de cette relation sulfureuse entre l'ONU, organisation supranationale du gouvernement de l'ombre servant au contrôle juridictionnel des nations, et la SRCMtm ? Pourquoi Babuji fut-il contacté par l'ONU, une organisation pilotée par les mazis depuis les temps de sa création comme Société Des Nations ?

Hormis le fait que la SRCMtm utilise les mêmes modèles et les mêmes méthodes manipulatoires que les mazis, ce qui donne des pistes pour supposer qu'elle est infiltrée et alignée, un point théologique essentiel est passé inaperçu de tous. Or, il est fondamental, fondateur et subtil. Il est commun à tous les systèmes mystico-religieux qui ont été donnés à l'humanité par les mazis, comme autant de pyramides de contrôle intégrées à la tour de Babel globale.

Dans les religions comme dans le sahaj marg, il est constamment fait référence à la lumière divine. La lumière divine est une donnée a priori, que tout le monde accepte sans songer, jamais, à questionner ce point. Babuji en parle, utilisant parfois la terminologie de "lumière divine" comme un synonyme pour dieu, et posant la lumière divine comme la base même de la pratique puisque c'est sur la lumière divine dans notre cœur qu'il nous demande de méditer.

Les satanistes et les maçons, comme les chrétiens et les musulmans, sont tous des serviteurs de la lumière divine, les uns athées et les autres croyants, selon qu'ils sont en plus ses adorateurs ou non. Des différences de raffinement existent ensuite dans la manière de s'adonner au service et à l'adoration, stipulées par la forme des dogmes et des pratiques pour adapter le système mystique général à la culture et au psychisme des individus. Sur le devant de la scène, dans le show historico-politique, chacun y va donc de son suprême et de ses cultes, rituels et mythes bien que tous fassent essentiellement la même pratique.

Tous sont subjugués par la notion de hiérarchie puisque notre représentation dieu est réduite à l'archétype du père, supérieur, suprême et absolu. Les adeptes sont donc naturellement infantilisés au bas de la pyramide et ils espèrent gravir les échelons pour se faire une place au soleil (accéder au statut adulte, libre et responsable), en général après la mort -- c'est-à-dire jamais. Les prêtres s'affairent dans les étages intermédiaires, et tous regardent vers le haut, où se tiennent l'élite et dieu, dans la lumière de ce dernier et l'air pur des cimes sociales.


Puisque nous cherchons à revenir aux sources, rappelons que les théologiens définissent Lucifer, l'ange de la lumière, comme un ange déchu parce que séparé de dieu. Lucifer est donc un ange. A partir de cette idée de déchéance, les théologiens ont développé l'idée de révolte et de perversion, et l'ange de la lumière est devenu le symbole du mal, puis le mal lui-même. Or, il s'agit d'un développement mythologique récent (moyen-âge) issu des religions du livre. Dans l'antiquité, en particulier chez les Grecs et les Romains, Lucifer, dieu de la lumière et de la connaissance, gardait pleinement sa signification première de "porteur de la lumière". Lucifer était considéré comme bénéfique et positif.

Ainsi, la planète Vénus était-elle appelée Lucifer parce qu'elle annonce l'arrivée du soleil le matin. Plus surprenant, Lucifer aurait aussi été le nom respectueusement donné à Jésus-Christ de son vivant, "le porteur de la lumière" (ref). Car tel est bien le sens étymologique du mot "lucifer", qui n'a donc, initialement, aucune signification démoniaque ou maléfique.

La lumière est la première manifestation de dieu, sa première création.
L'ange de la lumière est déchu parce qu'expulsé de dieu, mécaniquement, du seul fait de la création.
Lucifer est le maître et l'administrateur du monde, dieu est le créateur du monde et de son administrateur, Lucifer : Dieu n'administre pas, il crée et il délègue.
Lucifer, plus proche entité cosmique de dieu, est aussi le passeur au pouvoir double. S'il est celui qui nous amène à dieu en nous éclairant et en nous guidant lors de notre parcours, il est aussi celui qui nous masque la subtilité du néant créateur par son éclat.
Lucifer est la créature, qui s'oppose par essence à Dieu, le créateur.
Il ne s'oppose pas à dieu comme l'affirme la théologie chrétienne, parce qu'il se serait révolté contre dieu, mais parce qu'il n'appartient pas à la même réalité.
Lucifer est le phare de l'univers qui, d'où que nous regardions, nous révèle où se trouve l'accès à dieu: en lui-même.
Enfin, l'existence de Lucifer nous informe que le processus de création se poursuit en ce moment-même, que du néant créateur, quelque chose continue de s'échapper qui alimente la grande machine de l'univers.


De Lucifer ou de dieu, lequel des deux est le but spirituel ? Nous sommes convaincus que c'est dieu. Pourtant, que nous font faire les mazis par le biais des systèmes spiritualistes et religieux lorsqu'ils nous demandent d'adorer la lumière divine comme si c'était dieu ? Ne nous égarent-ils pas à la racine même de notre démarche en nous focalisant sur le sommet de la pyramide au lieu de nous faire sortir de celle-ci ?

Le but n'est-il pas, en focalisant les esprits sur un objet autre que celui annoncé, d'empêcher quelque chose de particulier de se produire au sein de l'humanité ? Qui cause ces confusions en manipulant les systèmes de croyance et les enseignements spirituels donnés à l'humanité ?

Lorsqu'une religion comme le christianisme nous apprend à adorer le Christ (= Lucifer), fils unique de dieu (= première création), et à vénérer la lumière divine comme la gloire de l'esprit saint (= première manifestation), n'est-on pas dans un système organiquement sataniste, qui enseigne à ses adeptes à adorer Lucifer sans le leur dire, tout en leur faisant croire par ailleurs qu'ils adorent et servent dieu, et qu'ils doivent redouter Lucifer comme étant le mal et l'ennemi de dieu ? Pourquoi nous font-ils redouter Lucifer ? Cette schizophrénie de l'esprit humain est de toute évidence causée à dessein. Par qui et dans quel but ?

Comme le démontrent les développements à la SRCMtm, ce que nous croyons consciemment importe peu, car pour la lumière divine, nous sommes tous égaux, donc tous interchangeables. Aussi, la SRCMtm accepte-t-elle dans son système totalitaire toute "personne" (= non-individu) indépendamment de son genre, de son ethnie, de sa culture, de sa nationalité et de ses croyances, excepté si ces croyances mettent en cause le processus de soumission au sommet de la pyramide (auquel cas la secte attribue un statut de paria à ces individus : ils sont comme Lucifer, déchus parce qu'ils se sont révoltés contre dieu et ont refusé de servir).

Puisqu'aujourd'hui, une partie de l'humanité s'éveille à un niveau supérieur d'élaboration psychique, dans lequel la schizophrénie religieuse fondée sur l'opposition manichéenne du bien et du mal ne fonctionnera plus pour contrôler les masses, les mazis nous offrent une update de leur software mental avec la nouvelle panacée mystico-religieuse pour les siècles à venir. Parmi les candidats, le sahaj marg présente l'avantage sur les religions antérieures d'être une schizophrénie plus subtile, plus difficile à détecter, qui serait au-delà de cette dualité du bien et du mal -- quoique.

Pourtant, comme tous les autres systèmes de croyance spirituo-religieux qui envahissent et avilissent l'humanité, le sahaj marg respecte strictement le même schéma logique que n'importe quel monothéisme.


L'enseignement de Babuji est hérité du sufisme et de l'hindouisme, dont il garde les schémas manipulateurs fondamentaux : respectivement pyramide et homme-dieu. Via l'Islam est héritée une antique connaissance mystique ayant existé au Moyen-Orient aux débuts de l'histoire. Via l'hindouisme, auquel le sahaj marg se rattache directement par affiliation spirituelle à l'avatar Krishna, il intègre un vestige antédiluvien pouvant avoir quelque origine commune avec les fondateurs de l'Égypte pharaonique. Ce rapprochement peut être fait à partir des mythes Hindous relatifs à la civilisation antédiluvienne de Hind. Elle aurait correspondu au territoire aryen, qui englobait l'Inde et le Moyen-Orient (où la Mecque était un lieu de pèlerinage Shivaïte), puis s'étendait de l'Asie centrale à l'Europe de l'ouest et du nord. Selon l'académicien Georges Dumézil, fossiles linguistiques et mythologiques corroborent l'hypothèse d'une civilisation antédiluvienne aryenne s'étendant sur un territoire aussi vaste. Ceci est par ailleurs confirmé par l'analyse génétique des groupes humains dans cette zone du monde.

L'Égypte pharaonique nous est connue pour vouer un culte à la lumière divine symbolisée par le suprême dieu-soleil. Mais elle n'est pas la seule civilisation à s'être vouée à ce culte. De l'autre côté de l'océan atlantique aussi, le culte du soleil, peut-être issu des mêmes origines, était pratiqué. Le culte de la lumière divine se retrouve dans la mythologie judaïque, judéo-chrétienne et judéo-maçonnique, duquel émerge l'illuminatisme (illumination, lumière), et avec lequel fricote encore et toujours le satanisme (ou luciférisme, lus étant la racine indo-européenne pour lumière). Tous ces systèmes idéologiques représentent des manifestations possibles du culte de la lumière divine.


Pourquoi Babuji nous demande-t-il de méditer sur la lumière divine dans le cœur plutôt que sur dieu ? Quelqu'un peut-il nous "éclairer" sur ce glissement à la racine, qui semble-t-il n'est pas sans conséquences ?


On ne s'étonnera pas que le monothéisme engendre des société violentes et une psychologie de conquête, concurrentielle et dominatrice, ainsi qu'une psychologie tout aussi pathologique de soumission masochiste, une passion servile prise pour de la foi, de la dévotion et de l'amour sacrificiel.

D'une part, pour se rapprocher de dieu, il faut gravir les étages, donc lutter contre d'autres pour sa propre ascension (par exemple rivaliser entre abhyasis et précepteurs pour approcher physiquement du maître et s'en faire remarquer). Cette lutte fratricide, qu'on appelle une fraternité spirituelle à la SRCMtm, prend appui sur les étages inférieurs maintenus par l'énergie vitale des esclaves de la base (= activisme dévotionnel). Pour se rapprocher de dieu, il faut aussi augmenter la hauteur de l'édifice pour une ascension plus importante, donc étendre sa base pour que cela soit possible. Cela veut dire asservir toujours plus de monde en rameutant les masses au nom de leur salut, ce que Chari fait en demandant à ses préfets de fournir du chiffre. Nous sommes donc dans un paradigme de quantité, c'est-à-dire matérialiste.

D'autre part, pour servir dieu, il faut se soumettre, et comme dieu est absolu, la soumission ne peut être que totale. On le voit, la pyramide, outil prométhéen de la civilisation, est la cause d'un totalitarisme qui s'origine hors de l'humanité et qui est imposé à l'animal humain pour faire de celui-ci de la chair à société corvéable à merci. Grâce à la pyramide, l'âme humaine se trouve mise en mouvement dans une aspiration à s'élever, et se trouve structurée par les contraintes que génère ce désir dans une structure pyramidale. Cela s'appelle de l'ingénierie mentale, et l'origine de ce système n'est pas humaine mais implantée sur Terre au Moyen-Orient il y a plusieurs millénaires.

Un modèle imposé par qui et pour le compte de qui ?


Le monothéisme, c'est-à-dire le culte de la lumière divine en lieu et place du culte du néant créateur, n'est rien d'autre que l'application du modèle de la pyramide à la spiritualité, c'est-à-dire à la vie pour canaliser et utiliser celle-ci. Le monothéisme, c'est du satanisme.

Le modèle de la pyramide est celui de la hiérarchie céleste dans la création. La pyramide est donc bien un système logique qui n'a rien à voir avec dieu mais avec la création, rien à voir avec le créateur, mais avec la créature. Au sommet de l'édifice ne se trouve pas dieu, mais l'administrateur suprême de la création, le fils unique de dieu, Lucifer.


Si nous voulons un nouveau paradigme réellement libérateur pour l'avenir, il nous faut arrêter de pratiquer le satanisme sous ses diverses formes. Dieu, c'est la fin des pyramides dans l'humanité. C'est la fin des religions et du satanisme, et c'est la fin des mystifications. Encore nous reste-t-il à nous apercevoir de la plus subtile des mystifications pour se doter d'une chance de changer réellement les choses et de libérer enfin l'humanité, prisonnière d'un piège mental particulièrement envahissant.

Selon Babuji, il ne sert à rien de prier dieu car dieu n'a pas de mental. Alors comment faire pour l'atteindre ? Selon Babuji, encore, il n'est même pas possible d'atteindre dieu de notre vivant. Il relate en effet sa propre tentative pour franchir la dernière limite qui le séparait de dieu, et l'échec auquel il dû faire face. Notre seule issue serait de nous approcher de dieu le plus possible, et de poursuivre ce voyage sans fin (et probablement sans commencement). Aussi, qui nous ment en nous offrant la réalisation de dieu comme un produit bon marché ? Est-il possible d'accéder à dieu et comment fait-on ? Si ce n'est pas possible, qu'atteint-on lorsqu'on atteint la Réalisation ? Devient-on comme le christ, fils unique de dieu, le dieu vivant, Lucifer ?


Nous avons accusé Chari d'usurper le rôle de maître spirituel.

Or il n'usurpe rien lorsqu'il évacue malhonnêtement l'origine sufie du sahaj marg, lorsqu'il utilise la violence et la force physique pour parvenir à ses fins, ou lorsqu'il met de côté Lalaji et Babuji pour occuper pleinement une position centrale de maître spirituel siégeant au sommet de l'édifice. En devenant le centre et le sommet, il est au contraire en parfaite cohérence avec la théorie de Babuji et des sufis sur le maître vivant, incarnation divine en charge de guider les aspirants et de les servir. Encore faut-il que ce soit là son but.

Pourtant, comme d'autres disciples de Babuji qui ont fait de Babuji une image immortelle remplissant à jamais le rôle du guide, Chari renie lui aussi la réalisation spirituelle ultime de Babuji. Babuji n'était-il pas supposé avoir atteint de son vivant la totale négation ? Or, en nous parlant depuis l'au-delà par le biais d'une medium, Babuji continue à exister comme une individualité humaine ayant survécu à la mort (!!!) alors qu'il était supposé avoir perdu son individualité au cours du processus de réalisation. Chari met donc implicitement en cause le statut divin de Babuji, comme Babuji le faisait avec Lalaji en intercommuniquant avec lui, et il teinte ainsi sa filiation spirituelle d'une forme subtile de matérialité qui ne peut que dégénérer en idolâtrie avec le temps. Toutefois, tout ceci n'est pas de l'usurpation : c'est de l'imaginaire, de l'attachement et de l'autosatisfaction, soit une mauvaise utilisation des pouvoirs de l'esprit sous l'effet du désir individuel et de la manipulation extérieure. Chari, ne l'assumant pas totalement et encore sous le coup de la culpabilité de ses actes, se dédouane de ces sentiments en ayant recours à un intermédiaire, la médium. Cette professionnelle est ainsi chargée de crédibiliser la communication (= les messages ne viennent pas de Chari, donc ce ne peut être une fraude de sa part), tout autant que de renforcer la légitimité de Chari par le biais de l'information "reçue".

L'usurpation du rôle de maître a lieu à un niveau invisible, celui de la structure conceptuelle du système que Chari s'est construit sur mesure et sous l'effet d'une manipulation l'envahissant de l'extérieur. Chari introduit une dérive essentielle par inversion de valeurs dans la doctrine du sahaj marg. Il organise, oriente, contrôle, dirige, au lieu de s'abandonner à la volonté divine. Avec Chari, le maître n'est plus un serviteur de l'humanité qui se consacre aux abhyasis pour en faire des assistés totalement dépendants, mais un prédateur, qui chasse, qui soumet et qui exige. Chari fait de ses abhyasis des esclaves à son service sous le prétexte que dévotion rime avec évolution, n'hésitant pas à en appeler à la terreur apocalyptique pour instiller un sentiment d'urgence chez ses adeptes, promouvoir l'irrationalité, et faire accepter n'importe quoi.

D'une dépendance à une autre, direz-vous, quelle différence ? Si le résultat semble être le même, il n'en est rien. Dans le premier cas, les principes de base de la spiritualité étant respectés, l'abandon et l'amour du disciple se produisent. Dans le deuxième cas, l'abandon n'existe pas au sens réel du terme. Il s'agit de soumission, provoquée par le viol du libre arbitre de l'individu grâce à la tromperie, l'intimidation de son intelligence et la manipulation. Il en est de même de l'amour réel (remplacé par de la servilité et du sentimentalisme), du service (remplacé par de l'activisme pour se faire remarquer et aimer du guru), du respect (crainte de l'enfer, soit la réincarnation) et du sacrifice. Le sacrifice n'existera jamais dans une telle société, qui se fonde sur le gain personnel, fut-il énoncé en termes spirituels (libération, points, etc.). Elle encourage donc la compétition et le profit, c'est-à-dire l'égoïsme de ses membres. C'est la tactique mazie de tous les systèmes fondés sur la peur plutôt que sur la confiance : ils divisent pour mieux régner.

Dans les deux cas, la dépendance de l'adepte qui résulte du processus indique pourtant que les fondations de la démarche sont erronées, et elles le sont car tout se passe au sein de la pyramide. Peut-il en être autrement ?

Chari usurpe le rôle de maître en réalisant pleinement les potentiels totalitaires de la pyramide du pouvoir sur la base d'une conception matérialiste de la spiritualité tout en assumant pleinement sa propre divinité pour en abuser politiquement dans une société humaine. Manque d'éthique ? Pas du tout : la fin justifie les moyens. Telle est l'éthique mazie, une éthique évidemment différente selon qu'on évolue au sommet ou à la base de la pyramide.

En faisant cela, Chari ne fait que réaliser jusqu'à l'ultime le programme sataniste des mazis, contenu dans l'enseignement du sahaj marg sous la forme des graines héritées de l'Islam et de l'Hindouisme. Chari relègue ainsi le divin au second plan, celui du mystère, de la foi, et de l'inconnaissable, donc de l'inaccessible. Alors qu'avec Babuji dieu était une promesse à jamais à portée de main, avec Chari, dieu redevient un prétexte et un instrument de pouvoir, comme dans n'importe quelle religion. Avec Chari, dieu se perd dans l'éblouissante et fascinante lumière divine, dont l'avantage est de nous masquer l'ignorance crasse du guru en matière de guidance spirituelle. Promesse tenue ?

Cricri

Anonyme a dit…

Cricri,

« Pourquoi les choses sont-elles plus compliquées que ce que nous exposons sur les blogs ? Par exemple, une belle transmission coule du texte de la medium / fantôme de Babuji. Le contenu linguistique et psychologique par contre craint totalement. Comment faire ? Que penser ? »
Tu poses une vraie bonne et fondamentale question !
La créatique souligne que la carte (routière par exemple) est autoréflexive. C'est-à-dire qu’elle nous renvoie en fait les images que nous avons dans nos propres têtes d’une ville, (d’une autoroute, d’une montagne, d’un fleuve…) et non la réalité graphique de ce qui est effectivement imprimé.
Ce qui tu appelles « belle transmission qui coule du texte » peut être le simple écho en toi de ce que tu cherches quand tu lis ce texte, même si « le contenu linguistique et psychologique par contre craint totalement ».
Tout dépend de l’angle de perception du lecteur, et donc du lecteur lui-même. Il n’existe pas de pont entre le réel et l’imaginaire en dehors de l’illusion, surtout quand elle est religieuse…

Mon amie, précepteur, me confiait que pendant quelques temps elle avait eu beaucoup de mal à faire sa prière du soir, ça c’est ton « ça craint ».
Mais en insistant, par devoir d’obéissance et respect à la méthode, elle a fini par y arriver et maintenant elle ne lui pose plus aucun problème, ça c’est ta « la belle transmission qui coule ».
Elle est passée d’une attitude «critique- raisonnable » à une attitude « d’abandon-imaginaire » avec, en prime, l’autosatisfaction d’avoir réussi à tordre le cou à son égo.
Elle a surtout fait un pas de plus dans l’illusion…

Martin,

Anonyme a dit…

Can Sanjay.Mohan be informed about the open challenge to all members of SRCM? Before they proceed to advertise their mission, they should be aware of the fact that there is a challenge waiting for them since last 3 yrs or so.. No-one has been able to disapprove it till date..

Here is the challenge

www.geocities.com/sha211_211/challange.html

Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

Cri-cri et tous...

Formidable! Je l'ai traduit (ton commentaire) et l'ai mis sur mon blog!

Mon précepteur, Don S., disait que Babuji, quand il donnait instructions de méditer sur la "lumière divine" dans le coeur, il disait de penser à "l'opposé de "pesant" (anglais: "heavy") ... "Light" en anglais veut aussi dire: "pas pesant" ou "leger" ...


Mais la "lumière avant l'aube" est un des symboles qui m'a attiré à Babuji... "La Réalité a L'Aube" enlève le concepte de "gloire" qui parvient du soleil ou de la lumière en directe, (Dieu en Direct) qui est en somme une autre "super sensation" et qui est aussi une illusion, pas possible d'en faire l'expérience en directe à ce point de notre evolution (carbon), et qui peut être ou devenir un piège ... un attachement.

La parti ne peut que realizer le TOUT. Elle ne peut pas en faire l'expérience.
La parti (la Creation, le TOUT, nous) ne peut que realizer le UN (Dieu). L'essayer est semblable à essayer de mettre l'océan dans un petit trou! (St. Augustin)

Aussi...les Yezidis de l'Iraq sont des adeptes de Zoroastre d'origine Perse (Iran). Ils te béniront de ton analyse...Il faut mettres les mythes en perspectives... Ce sont des "HISTOIRES"... NOUS voulons la VERITE...
Ils ont devotions envers Lucifer et se font attaquer par certains Musulmans, les Juifs et les Chretiens, et autres...)


http://www.news24.com/News24/World/Iraq/0,,2-10-1460_1752074,00.html


Yezidis followed a pre-Islamic religion, which some believed was founded in the 12th century by Sheikh Uday bin Masafel al-Amawi, although many scholars traced its origins to the Zoroastrian religion of ancient Persia.
Attention à la distribution de materiel "criminel". La video des Satanistes, même pour "discussion" peut être considéré comme "distribution".

La question se pose: A-t-on le droit? Peut-on montrer un crime afin de le discuter. Et la reponse qu'on me donne est: pas avec le "broadcast" (Internet, television, etc. ) ou les messages sont comme des graines que nous eparpillions aux quatres vents! Ca peut choquer et causer des problemes émotionels ou psychologiques à certaines personnes ou groupes (police, religions, féministes, parents des enfants abusé(e)s, etc.)

Certain groupes de journalistes ont un budget afin de se défendre devant les tribunaux.

Moi je n'en ai pas. Et je n'ai aucune raison valable de regarder le matériel sauf l'effet "shock". Je ne doute pas ce que dit cri-cri ou le journaliste.


Je ne le distribue pas sur mon blog!


4d-Don

Anonyme a dit…

Martin,

Tu as raison de faire référence aux représentations mentales : nous ne percevons pas le réel directement mais par le biais de constructions mentales et à travers les limites de nos sens. C'est autour de cette idée que tourne toute la recherche du yoga pour parvenir à la réalité.

Mais avec ça en tête, je ne crois toujours pas que ton interprétation soit la bonne. Je ne sais pas si il faut discuter plus ou simplement se résigner (= appliquer ton explication à l'un comme à l'autre interlocuteur).

Je ne renie pas ma perception pour faire plaisir à ta raison. Lorsque je lis ce message de Babuji, j'y trouve bien une belle condition. Est-ce la condition de la medium ?

Cricri

Anonyme a dit…

Martin...

Tu dis: Elle a surtout fait un pas de plus dans l’illusion…

D'accord... Si la pière pour la paix était efficace, et nous donnerais la Paix, le monde entier serait en paix car le "peuple" a prié pour la paix pour ces siècles et "pas de paix"...

Les religieux veulent blamer les priants disant que leurs prières n'était pas assez ferventes. Mais...

Et moi, je n'ai pas encore gagné ma "lotto" même avec toutes mes prières...;-))

Ah! L'illusion des religieux!! qui sont après tous des "adultes" et plus des enfants. Si on veut la paix, il faut la créer et ne pas supporter ceux qui sont les "violents" tel la SRCM de Chari ...

4d-don ...

Anonyme a dit…

Don,

Je crois avoir touché juste vu les réactions dans la cosmosphère. Tout se tient.

Tu parles des Kurdes, qui pratiquent une forme de culte issue du Zoroastrisme, encore proche du système originel implanté au moyen-orient. Pourquoi, à ton avis, y a-t-il besoin de cacher la vérité sur le culte de la lumière divine en créant des religions qui nous font pratiquer le culte luciférien en nous faisant croire que c'est un culte divin qui s'oppose au culte luciférien ? N'est-ce pas pour répandre ce dernier sous une forme masquée ? N'est-ce pas pour empêcher l'humanité d'accéder à dieu ? Quel est le rôle de cette manipulation et quel est le statut réel de l'humanité ? Plus on gratte, plus il apparaît que nous ne sommes que du bétail. Entre quelles mains ?


"Attention à la distribution de materiel "criminel". La video des Satanistes, même pour "discussion" peut être considéré comme "distribution"."

Je n'ai ni les moyens de payer 20'000€ pour une vidéo, ni le penchant pour regarder un enfant se faire violer et décapiter. Il ne s'agit pas de la vidéo du crime, il s'agit d'un documentaire officiel d'une chaîne de la télé Française. Il est bon au contraire de diffuser ça, car personne n'est au courant. La première fois que j'ai entendu parler de ces histoires j'ai trouvé ça complètement délirant. Mais il y en a eu une autre, puis une autre, parlant toujours des mêmes détails, et provoquant toujours la même réaction embarrassée du pouvoir. Je crois les 2 gamins qui témoignent. Voici un autre témoignage, cette fois d'adultes. Tout ça se passe en France aujourd'hui et j'en parle ici parce que ça donne des pistes de réflexion supplémentaires sur la grande manipulation de la condition humaine.


Quelqu'un a-t-il trouvé une piste pour expliquer la mort suspecte de Babuji et les craintes d'assassinat qu'il avait manifestées avant de venir se jeter dans la gueule du loup sataniste à Paris ?


Babuji ne jouait-il pas encore sur le double sens des mots lorsqu'il utilisait le terme anglais light, signifiant à la fois léger et lumineux, de la même manière qu'il employait le mot master pour désigner l'homme et dieu ? Est-ce bien sur la "divine light" qu'il faut méditer ? Si ce n'est pas de la lumière dont il s'agit, c'est peut-être de la légèreté ? La légèreté divine...


En tous cas cette réflexion sur la racine de la spiritualité jette un malaise. Je m'attends à affronter ricannement, discrédit et j'en passe, ce qui est signe qu'on va dans la bonne direction. Donc continuons à réfléchir à tout ça parce que ce n'est que le début.

Cricri

Elodie a dit…

Bonjour Cricri,
Je suis déçue. Ce que tu viens de faire n'est vraiment pas loyal envers moi. Je t'avais dit que je souhaitais centrer l'objet de ce blog sur la Shri Ram Chandra Mission et que je considère ces prétendus complots judéo-maçonniques hors de propos ici. Suite à cela, tu as décidé de ne plus t'y exprimer. Dont acte. Mais à peine revenu tu recommences.
Tes analyses sont très intéressantes et je pense que tu nous apportes beaucoup de choses. Mais tu poses comme postulat de départ qu'il y a un complot général et qu'il y a toujours des gens malintentionnés derrière n'importe quel événement. Tu pouvais écrire ton commentaire sur la lumière divine sans faire aucune référence à tes chers mazis, cela n'aurait rien changé à sa pertinence, bien au contraire.
Internet a beaucoup d'avantages, il a aussi ses inconvénients; comme celui de répandre partout la théorie du complot, les thèses racistes, xénophobes et j'en passe. Je me refuse à participer à cela. Je te l'ai déjà dit et tu l'as très bien compris. Alors que veux tu donc ? Essayer de faire pression sur moi à l'aide des autres participants ? Passer pour un martyr parce que je vais censurer tes commentaires ? Détourner les gens de ce blog ?
Eh bien moi, je préfèrerais encore fermer ce blog que de publier des propos aux relents aussi nauséabonds. Est-ce donc cela que tu veux me faire faire ?
Voilà bien une preuve que la manipulation existe partout puisque toi-même tu tentes de l'utiliser à mes dépens. Alors évidemment je me pose la question : serais-tu toi aussi l'outil de ces forces obscures chargées de me faire fermer ce blog ? Serais-tu toi aussi l'un de ces horribles mazis ?
Allez, j'arrête là ces délires imbéciles. Et je le redis, tu me déçois vraiment beaucoup.
Elodie

Anonyme a dit…

I tend to agree with elodie!!

these long post's which do not address the content of this blog seems irrelevant, we need to manage stuff's properly, perhaps, having said that, i personally believe that cri-cri is a great asset to this blog, and his contributions are quite valuable, only if he can remain focused with the topic under discussion, or take up some unfinished topic from the past.

General topics can be posted anywhere; one can start a new blog, or spilt his own blog in sections dealing with various topics.

Short posts are easy to read and understand.


I hope both elodie and cri-cri would exchange some personal emails and sort their difference out themselves without getting public with it.

Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

Cri-cri...

La minute qu'on forme "le GROUPE", il y a complot...

L'abus des enfants par certains groupes "satanistes" se passe et a été et continue a être exposé par plusieurs journalistes. L'information, bien que dégoutant, est partout sur l'internet. Mais je n'ai aucun intéret a regarder les "meurtres" et la touture des enfants ou des individus afin d'en discuter ... Je n'ai pas besoin de voir les soldats décapités pour opposer la guerre. J'ai une "IMAGINATION" et je peux m'en servir afin de prendre des décisions morales ou éthiques. Il ne faut prendre tout poisons afin de "savoir" ce que c'est que d'être "empoisonne". Je peux laisser ça aux criminologistes et aux tribunaux.

J'ai des enfants et des petits-enfants et j'essaie des les protéger mais pas "comme ca". Pas en les exposants à la REALITE malade de certain "fous" de la société mais plutôt à la REALITE véritable que la plupart des "HUMAINS" ne sont pas comme ça.

J'espère et je crois que même avec leurs sordides affaires sexuelles, leurs manipulations des gens, leurs egoisme, leurs opportunisme, que les religieux pour la plupart sont des gens honnêtes même si ils se font "manipulés" par des "cons" au sommet de leurs pyramides. Je crois aussi qu'eventuellement, les religions et leurs mythologies vont s'écrouler commes les mytholie grecques, romaines, nordiques, etc... pour être remplacés cette fois par quelque chose de meilleur, et pas par une autre "mythe" à la SRCM ... ou mythes spirituelle ou spiritualiste.

Plus de divisions au nom du UN. Si on divise aucun chiffre par UN, ça ne le change pas.

J'apprécie ton commentaire, et son aspect globale, mais la première partie (l'abus des enfants par les groupes satanistes) n'est pas nécessaire au TOUT et je l'ai exclu de la traduction. Pas pour le cacher. Mais afin de le mettre à une place ou l'information est plus pertinante à la discussion sur le SRCM et le Sahaj Marg.


Elodie,

Ne te fâche pas. Patience. Les commentaires de Cri-cri sont importants au sujet que nous abordons.

Il faut trouver une avenue de "sortie" pour tout que Cri-cri ressent afin qu'il guérisse comme nous, qui sommes tous, après tout, les produits si non les victimes de notre société et surtout en ce cas, de certains de ses groupes pseudo-religieux/spirituels.

A nous qui publions notre "merde" comme si c'était des "perles" de tolérer et de supporter ceux qui ont "la foire"! (diarhée, courante) ;-))

Nous sommes ESPRIT qui est éternel.

L'Intellect (les mots et les idées) ne dûrerons pas longtemps et changerons. Laissons les mots des autres nous passer sur le dos commes des goutes d'eaux sur les canards. Ca sèche eventuellement.

J'invite cri-cri a publier ses commentaires de "complots globales" en anglais. Les complots de tout groupes, et ils sont nombreux, trouvent beaucoups de lecteurs sur l'Internet. De cette façon la SRCM et les complots de Babuji et Chari trouveront peut-être leur place la plus effective.

Mais les commentaires et les analyses de Cri-cri de la SRCM sont importants a mes lecteurs et a moi.

Accordez-vous, mes esprits! ;-))

Don...

Alexis a dit…

Pour changer de sujet...

Laalaaji Nilayam Charitable TrustDans un website créé le 26 février 2009, le petit-fils de Lalaji, Dinesh Kumar Saxena nous apprend qu'il a créé une organisation charitable, la Laalaaji Nilayam Charitable Trust (LNCT, sur www.adhyaatmadhaaraa.org). Son objectif est de collecter des fonds pour réhabiliter les "lieux saints" qui ont marqué la vie de Lalaji et d'y organiser des pèlerinages touristiques. Il est ainsi prévu de rénover la maison de Lalaji (laalaaji nilayam) et d'augmenter ses capacités d'accueil, d'ériger une statue grandeur nature de Lalaji et d'acquérir quantité d'autres lieux de recueillement.

Le descendant mâle le plus âgé de cette sainte famille représente Lalaji, il est à la tête de NaqshMuMRa (Naqshbandiya Mujaddidiya Mazhariya Ramchandriya). C'est donc aujourd'hui le rôle de Dinesh Kumar, retraité des chemins de fer depuis 2002 et âgé de bientôt 65 ans, depuis le décès de son frère aîné en 1974. Auparavant, cette fonction était assurée par Akilesh Kumar (28/06/41-15/05/74) qui n'avait pas 3 ans au décès de son père et qui est décédé avant 33 ans, mais qui a tout de même eu le temps de créer un périodique intitulé "adhyaatma dhaara". Leur père, Jagmohan Narayan ou Narain (2/11/01-28/08/44), les a précédés de 1931 à 44.
En réalité, ce doit être un peu plus complexe que ça : lorsque l'on regarde leur "golden chain" soufie, on voit apparaître d'autres personnages intermédiaires, mais Dinesh n'en dit pas un mot…

Clairement, Dinesh annonce que Lalaji fut non seulement l'"aadiguru" du Sahaj Marg, mais aussi et surtout le seul et unique grand maître spirituel non islamisé de la lignée soufie Naqshbandi, suite à l'enseignement du grand saint soufi Hazarat Maulana Fazal Ahmad Khan Sahib Raipuri qu'il suivit à partir de 1911 pendant 16 pleines années. En revanche, Dinesh ne dit pas un mot de l'enseignement du Sant Mat qu'il aurait suivi ensuite…

D'après Dinesh, son grand père "Laalaaji is eternally waiting for those who have yet to come". Celui-ci aurait dit en effet : “the task which could not be achieved during my life time; it would be the prime duty and the best charity of my forthcoming generations, to complete it”.

C'est donc ce que font NaqshMuMRa et la LNCT au travers de Dinesh aujourd'hui, mais pas seulement eux puisque Dinesh cite aussi la SRCM, le Sahaj Marg et Chari, mais sans ajouter un mot pour les descendants de Babuji ni pour Kasturi ou Narayana… Ce serait aussi le cas des Ramashram satsang conduits par les successeurs de quelques grands disciples de Lalaji, de l'Akhil Bhartiya Santmat Satsang (ABSS) qui suit l'enseignement de Brij Mohan Lal (neveu de Lalaji) ou bien encore du Golden Sufi Center initié par Radha Mohan Lal (autre neveu de Lalaji). Un éclectisme intéressant… surtout après les durs propos tenus par Babuji en 1963 envers l'enseignement soufi en Inde.

Qui sera demain à la tête de NaqshMuMRa et de la LNCT ? Apparemment, les descendants de Raghubal Dayal, frère de Lalaji, en sont aujourd'hui exclus. Les femmes aussi ! Alors s'agira-t-il des fils d'Akilesh, Vinay Kumar né en 1965 ou Samir Kumar en 70 ? Ou bien est-ce du ressort du fils de Dinesh, Himanshu Vikram né en 80 ?

Anonyme a dit…

"Je m'attends à affronter ricannement, discrédit et j'en passe, ce qui est signe qu'on va dans la bonne direction."

Désolé de te faire peur à ce point, Elodie, ainsi qu'aux autres bisounours rationalistes et mystiques qui lisent ton blog :-)

Il y a longtemps que ce que les gens pensent de moi m'indiffère, non pas parce que je voudrais rejeter l'autre ou que je n'ai aucune considération pour ce que l'autre pense, mais parce que c'est une prémice logique nécessaire lorsqu'on cherche.

Partant de l'idée que les systèmes de pensée sont faussés, non pas seulement à la SRCMtm mais globalement, ce qui implique aussi de se replacer dans la perspective historique, il est nécessaire de considérer de tels systèmes depuis l'extérieur pour en découvrir les biais, donc de ne pas être totalement piégé affectivement dans ces systèmes en culpabilisant de ce qu'on aurait pu penser qui aurait conduit l'autre à penser ça de moi. Comment pousser une voiture en restant assis dedans est le même type de problème. Ne pas commencer par se libérer à ce niveau, c'est ne pas se donner une seule chance de trouver le vrai et le réel.

Je sais que tu fonctionnes plus sur un mode affectif, et donc c'est par là que tu essaies de faire pression. Excuses-moi de heurter tes sentiments avec mes arguments et idées "nauséabondes", il n'y a pas de volonté de te blesser, d'attaquer tes intérêts judaïques, maçoniques ou raciaux, ou de lutter contre ton autorité en faisant de la provocation.

J'agis juste de façon impersonnelle en appliquant une méthode de traitement logique sur de l'information. N'en fait pas une affaire personnelle en disant que je te déçois parce que ça n'a aucune importance pour moi.

Une réflexion sur la lumière divine ne me serait jamais venue à l'esprit, comme toutes les autres réflexions que j'ai menées, si j'avais eu une attitude sectaire, consistant à refuser de considérer certains aspects de la réalité aussi terribles soient-ils.

C'est justement ces histoires sur le satanisme qui ont attiré mon attention. J'en ai fait bénéficier les lecteurs de ton blog, le but étant d'interpeller pour mettre en mouvement.

Face à cela, la réaction bien naturelle et cause de la pourriture générale du monde est toujours une diabolisation, car les gens fuient la controverse comme la peste. C'est la diabolisation à la SRCMtm et c'est la diabolisation dans la société dès lors que l'édifice mental des gens est remis en cause par les arguments de quelqu'un.

Cette attitude est d'autant plus surprenante lorsqu'on prétend être engagé dans une voie spirituelle qui mène à la réalité.

Aujourd'hui on ne brûle plus les gens sur un bûcher pour hérésie, car nous sommes humanistes, généreux, bons. On les empêche donc de s'exprimer par toute sorte de procédés coercitifs allant de la ridiculisation à la menace, au terrorisme, à la pression légale et jusqu'à l'élimination physique -- en cachette. Car l'opinion de la masse doit être préservée.

Je demande toujours qui sont les fachos et les collabos aujourd'hui ? Parce que ce n'est pas moi qui veux brûler des livres, fermer des blogs, ou empecher quiconque de discuter sur des arguments.

Je ne pense pas avoir quitté le sujet du débat du blog depuis que j'y suis réapparu. Par contre il est vrai que j'ai mis ce sujet dans une perspective plus vaste pour lui donner un nouvel ou un autre éclairage.

Aujourd'hui, il semble que ton souhait de rejoindre Kasturi soit plutôt la véritable raison qui te pousse à menacer de fermer ton blog. Tu voudrais cesser cette activité qui te mets un peu en porte-à-faux avec ton aspiration spirituelle, en particulier lorsque des idées comme les miennes, que tu juges toxiques, manipulatoires et antispirituelles, apparaissent. Tu veux donc m'utiliser comme excuse en m'accusant de faire de la manipulation et d'être paranoïaque. Bon.

Tu aurais une autre possibilité si tu souhaitais ne plus participer au mouvement de réflexion et d'information avec ce blog, que celle de fermer ton blog: d'en remettre les clés à quelqu'un (mot de passe et log-in). Un blog, ça peut se transmettre (toutefois je ne suis pas preneur).

Si tu souhaites par contre faire disparaître un courant d'opinion provenant d'un de tes frères humains, tu gardes toujours la possibilité d'exclure mon profil, de filtrer les messages que je pourrais poster, et d'effacer tous mes messages antérieurs par soucis de cohérence.

Donc, tu n'es pas obligée d'en appeler à la menace de fermer ton blog pour manipuler les bloggers et les lecteurs afin qu'ils se rangent à tes côtés contre moi, dans le but de justifier de mon exclusion d'une manière politiquement correcte et "démocratique".

Pour ma part, j'espère que tu continueras ton blog car tu amènes un esprit léger et agréable. J'espère que tu continueras un blog totalement ouvert comme tu as toujours essayé de le faire, ce qui va nécessiter que tu ouvres encore plus ton esprit car tu sembles avoir atteint des limites idéologiques dont il serait intéressant pour la poursuite de ton cheminement vers la réalité que tu te débarrasses.

Mais si tu fermes ton blog, si tu le remets à quelqu'un d'autre, ou si tu m'en exclues, qui en tirera ombrage, qui en tirera bénéfice ? Ce n'est pas moi et tu auras eu ce que tu voulais.

Cricri

Anonyme a dit…

100% accord avec Elodie! Mais ne ferme pas ce blog....