La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

2 février 2009

Le cauchemar de Chari

Un cancer ronge le Sahaj Marg de l'intérieur et la Shri Ram Chandra Mission est menacée de désintégration

Depuis quelques temps, des messages affluent de toutes parts à propos d'une série de discours prononcés par Chari devant les précepteurs, responsables de centres ou de zones et autres responsables de la Mission. Apparemment, Chari a frappé un grand coup début janvier à Manapakkam, en voulant marquer durablement les esprits. En voici la teneur après recoupement des différentes sources :

Il y a aujourd'hui des milliers de précepteurs, dit Chari en substance, mais la qualité n'est pas au rendez vous. Au contraire, cela se dégrade. Est-ce que seulement la moitié des précepteurs travaille ? Chari en doute. Trop de précepteurs ne recherchent que pouvoir et position sociale : ils sont arrogants et égoïstes, imbus de leur position hiérarchique et fiers de leur certificat. Certains donnent les 3 premiers sittings dans la foulée : un le matin, un le soir et un le lendemain matin et vous voilà bombardé abhyasi. Il n'y a pas eu de discussion entre le précepteur et l'abhyasi, pas d'information sur la Mission ni même d'enseignement sur la philosophie du Sahaj Marg. Voilà pourquoi la mission grandit si vite. Et c'est la cause de l'indiscipline. Les téléphones cellulaires sonnent pendant la méditation…
Il y a des incidents en permanence. Des incidents entre précepteur et abhyasis : récemment un pr��cepteur a frappé un abhyasi à Nagpur. Des incidents dans les centres : il y a partout des problèmes de discipline, des scissions entre communautés, des centres dissidents qui se disent fidèles à Babuji mais qui ignorent la Mission… des groupes refusent un précepteur parce qu'il n'est pas issu de leur communauté, parce qu'il n'est pas de la même caste. Ils refusent de se rendre à un endroit pour le satsang et réclament leur propre centre, un précepteur issu de leurs rangs…
Chari fait des cauchemars où il voit la SRCM se désintégrer en 240 petites missions parce qu'elle est atteinte d'une tumeur cancéreuse qui ne cesse de se développer et qui a pour nom l'indiscipline…

Voilà la substantifique moelle de ses derniers discours !

Une seule réponse à la crise de croissance : la discipline - Obéir et servir

Ne voila-t-il pas que Chari se met à faire le même constat que les blogs sur la qualité de l'enseignement du Sahaj Marg. La quantité nuit à la qualité. Il n'est jamais trop tard pour s'en apercevoir, mais rappelons quand même que le docteur Varadachari s'en inquiétait déjà auprès de Babuji vers 1970. Kasturi se désolidarisait du Chari créé par ses disciples en 1995. Et le blog d'Elodie a déjà 3 ans…
Cela ne doit pas nous faire oublier non plus que la responsabilité de Chari est énorme par rapport à ces dérives. Qui donc a nommé tant de précepteurs ? Qui les a poussés à faire du nombre ? Qui leur a fourni un beau certificat ? Que mesurent les rapports mensuels de précepteurs sinon des chiffres ? etc. etc.
Réjouissons nous cependant que Chari s'inquiète enfin d'une telle dérive. Réjouissons nous, mais pas trop ! Car la réponse qu'il apporte à la crise de croissance que traverse la Mission n'est peut-être pas celle que tout le monde souhaite, notamment sur les blogs. La réponse de Chari tient en un mot : DISCIPLINE. On pourrait éventuellement la décliner en deux autres mots : SERVIR & OBEIR. Gageons que certains d'entre nous ne voient pas la même solution au problème…
Cela étant, nous connaissons maintenant l'explication du soudain intérêt de Chari pour le travail sur le caractère qui l'obnubile depuis la mi 2008. Chari veut soigner la Mission en faisant travailler ses troupes sur le caractère, c'est-à-dire la discipline : obéir et servir sans poser de questions !
Et puis n'oublions pas qu'au-delà du triste problème de la quantité et de la qualité, il y a aussi quantité d'autres problèmes en souffrance au sein de la Mission…


Alexis

2 commentaires:

Alexis a dit…

Nouvelles des ashrams

Australie : acquisition approuvée par Chari fin 2007 et achetée le 11 avril 2008 d'une propriété de 5 acres à Bringelly (31 Dwyer Rd), dans la banlieue périphérique de Sydney

Royaume-Uni : Broomlee, c'est fini ! Le bail de location de l'ashram écossais a pris fin le 31 décembre dernier…

leilla a dit…

merci car cela fait 17 ans que je pratique en compagnie d un ami et cela fait du bien de trouver des personnes qui ont l esprit critique bonne meditation a tous et que vive le prana la creme comme disait babuji respirez
leilla d essaouira