La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

8 mars 2008

Aujourd'hui, Journée internationale de la Femme

C'est aujourd'hui la Journée internationale de la Femme.
Que fait la Shri Ram Chandra Mission ?
Rien !

Que dit Chariji ?
Des propos humiliants, voire insultants !

Elodie


« Je pense que c'est surtout le cœur des femmes qui est le plus apte au service et à la dévotion.
Les hommes, s'ils veulent y parvenir, doivent perdre leur arrogance, leur orgueil, leur ego et faire naître en eux les sentiments les plus purs et les qualités les plus subtiles. Pour l'homme, sa masculinité pose problème car elle conduit à la domination, à la prédominance, à l'orgueil, à l'arrogance et à la conquête des choses. Donc cette attitude n'est pas juste pour la vie spirituelle. On constate que même dans les histoires d'amour des hommes, ce n'est que conquête après conquête et non amour après amour.
Mais pour les femmes cette idée de soumission, de servir avec humilité, ainsi que la capacité d'aimer constitue une parfaite assise pour une vie spirituelle. Donc fondamentalement, il est question pour l'homme de devenir féminin ou d'acquérir d'une certaine façon une mentalité féminine, des qualités féminines, apprendre à aimer, être capable de se soumettre sans pour autant perdre les facultés de l'homme, tel que le courage, la bravoure et l'aptitude à faire face aux difficultés. Quant à la femme elle doit apprendre à devenir un peu masculine. Elle doit garder sa faculté d'aimer et d'être soumise, mais elle doit aussi apprendre à faire face à la vie avec courage, et prendre son envol.
Je pense qu'alors les deux moitiés de l'humanité s'équilibrent. Non pas en équilibrant les hommes avec les femmes, mais en créant cet équilibre dans chaque individu.
Et maintenant je ne peux plus me permettre de différer l'évolution humaine, parce que les gens ne coopèrent pas avec les souhaits de mon Maître. Il ne s'agit pas d'un avertissement mais d'une véritable requête. C'est un appel aux femmes, car sans l'évolution des femmes les hommes ne changeront pas.
Sans l'évolution des femmes la société ne changera pas.
Sans l'évolution des femmes l'Inde ne changera pas.
Sans l'évolution des femmes le monde ne changera pas. »

Message de Chariji à Tiruppur, Juillet 2001

9 commentaires:

Elodie a dit…

Alexis a ajouté un nouveau commentaire sur votre message blog "Prosélytisme" :

Chari a inauguré un nouveau Centre de retraite le 3 mars dernier à Malampuzha, dans l'état du Kerala (Inde), à 95 km de Tiruppur et 50 de Coimbatore, tout près de Palakkad, dans une forêt des Western Ghats. Le bâtiment des dortoirs inauguré compte 24 chambres de 3 personnes, des sanitaires, une cuisine et un réfectoire. La première pierre du hall de méditation vient d'être posée par Chari…
L'ouverture du centre est programmée au 14 avril, pour le nouvel an au Kerala (Malayalam). Il pourra donc accueillir plus de 70 personnes pour des retraites d'une durée de 5 à 30 jours, ce qui diffère d'un ashram par l'absence de méditation quotidienne mais au contraire par une introspection personnelle forte.

Anonyme a dit…

Hello Elodie !

Tu devrais être aussi choquée de ce que Chari demande aux hommes, car ce n'est pas moins ignoble que ce qu'il dit aux femmes (mais depuis 2001 il a peut-être changé ?).

La critique est bonne pour favoriser les processus d'amélioration. Puisque mon frère Chari abreuve régulièrement ses abhyasis de critiques et qu'il en a manqué pendant si longtemps, rendons-lui le service :-)

Chari est un impérialiste mazi (pour mondial-socialiste, par opposition à nazi pour national-socialiste). Les mazis sont diaboliquement dangereux : Ils détruisent tout ce qu'ils touchent pour en faire un système d'exploitation des ressources naturelles, supranational, et sous couvert d'humanisme social. Sous une apparence progressiste, humaniste, spirituelle, bienfaisante, ils infiltrent toutes les matrices de la société pour développer leur business avec le but de créer leur Empire planétaire.

La tactique est toujours la même : Ils s'attaquent à toutes les différences issues de l'ordre naturel (genre, ethnie, famille, nation). Or, les différences qu'ils condamnent ne sont rien d'autre que les identités.

Les différences sont une force de résistance majeure à un programme dominateur inclusif. On ne peut construire d'Empire que sur un substrat humain homogène, sous peine de ne pas pouvoir gouverner. Le groupe visé doit donc devenir une masse sous-éduquée et irréfléchie pour ne pas comprendre ce qui lui arrive, un magma informe dans lequel tout le monde est marron, n'est plus vraiment ni un homme ni une femme, et est un "citoyen du monde" (donnons-nous la main dans le grand village planétaire, le "ensemble, tout devient possible" du dangereux démagogue sioniste "Sarko l'Américain"). Le résultat s'appelle un consommateur lambda, un être consommable par le système, déraciné, paumé, sans identité, sans âme, sans pensée, donc interchangeable. Un rêve pour l'industrie, et sa façade la société de consommation, qui dévorent la nature et l'humanité.

La réaction de défense naturelle de n'importe quel groupe humain face à ce système de dépersonnalisation est le communautarisme (dont le nationalisme fait partie), l'expression normale d'un besoin d'identité pour être bien dans ses basquettes et exister. Le système réagit donc pour protéger son projet en luttant contre tous les communautarismes (sauf certains qu'on appelle pudiquement lobby, qui peuvent être absolument ethnocentriques et je n'en citerai aucun).

On pousse donc les gens à croire par des moyens insidieux et manipulatoires que les différences sont autant de barrières à la fraternité et à l'avènement d'un humanisme universel, barrières qui doivent être détruites, alors que les différences sont en réalité les identités. La destruction des identités aboutit à la pathologie mentale, à l'égoïsme absolu, et à la disparition de toutes les valeurs. Leur destruction sert un seul but qui n'est pas le développement de l'humanisme, mais le développement du commerce.

L'approche correcte, la seule durablement valable, n'est pas la destruction des identités ou homogénéisation, mais la gestion des différences, donc leur reconnaissance et leur respect. On passe donc d'une approche totalitaire à une ouverture humaniste à la différence, sans fusion ou perte d'identité, ce qui implique évidemment la préservation des peuples, donc la préservation des aires de répartition naturelle des différents groupes humains.

C'est un changement de paradigme face au mondialisme que seuls les nationalistes ethnicistes ont proposé (comme les Basques ou les Bretons, par opposition aux état-nationistes comme les gens du FN, aux républicanistes jacobins ou maçonniques comme la clique qu'on a eu au pouvoir pendant des lustres, ou aux mazis sionistes à la botte de Washington et de Tel-Aviv, maintenant en place, et qui vont finir d'achever la France). Or, les nationalistes ethnicistes qui se battent pour la préservation de leur famille, de leur terre et de leur identité, et qui luttent donc sainement pour se défendre contre l'hydre mondialiste qui les pille, ont été diabolisés comme terroristes, tandis que les état-nationistes engagés dans le même combat étaient taxés de nazis pour être mieux discrédités et neutralisés. Cette stratégie d'assimilation et de désinformation permettait de tromper les gens en détournant leur attention du véritable ennemi, tandis que ce dernier infiltrait et détruisait à la manière d'un cancer sans être jamais inquiété dans sa progression.

On ne peut pas faire aux Peuples ce qui est inadmissible pour les individus, car c'est légalement un crime contre l'humanité, biologiquement une catastrophe écologique, et spirituellement un anéantissement.

Ce que les mazis ont volontairement omis de dire, c'est que l'étape ultérieure du processus est une dictature. On voit déjà la dictature Européenne pointer son nez avec la réduction des libertés individuelles au nom de la lutte anti-terroriste (restriction de la liberté d'expression, surveillance des individus, mise en place d'états policiers, etc.), et la réduction des droits à la propriété dans les faits (puisque la situation économique devient telle que les droits à la propriété, quoique maintenus légalement, sont en réalité restreints). Droits individuels réduits et droits à la propriété réduits sont deux caractéristiques fondamentales d'une dictature. Le déni de démocratie en est un autre (cf. l'affaire du "Mini-traité Européen", qui relève de la trahison, qui prouve si besoin était que Sarko est une taupe, et qui est passé comme une lettre à la poste auprès du peuple - Pour comprendre pourquoi le peuple ne se défend plus, il faut considérer 1) la puissance des organes de désinformation. 2) la composition ethnique de la population et son allégeance à d'autres pays. 3) le niveau de sous-éducation du peuple. 4) les centres d'intérêt du peuple, qui se résument à jouir autant que possible à moindre coût).

Le projet mazi est anti-spirituel, puisqu'il s'agit de détruire l'ordre naturel dans le but d'asservir l'humanité pour en faire une masse d'esclaves-consommateurs. Or, Chari applique des processus similaires ou voisins dans sa secte ! C'est une des raisons pour lesquelles sa spiritualité n'est plus qu'une spiritualité de supermarché : Dégradée pour l'adapter à une consommation de masse.

Dans ce texte que tu présentes, Chari s'en prend à l'un des fondements biologiques de l'identité, le genre. Ailleurs il s'en prenait à un autre fondement biologique de l'identité, l'ethnie. C'est le "tous frères et sœurs" du mazisme moderne, cette idéologie puante destructrice des Peuples qui se répand dans le monde comme une pandémie, sous couvert de solidarité et d'humanisme. L'humanisme a été détourné de son but réel de façon extrêmement maligne, et n'est plus qu'un écran de fumée qui permet de développer le business, de justifier des guerres illégales, et de détruire toujours plus la nature, tandis que les gens continuent d'avoir l'impression que tout va bien. C'est diabolique.

On voit cependant que la conception de la fraternité universelle pour Chari est à géométrie variable quand il s'agit de déléguer du pouvoir, le facteur ethnique ou national entrant alors en ligne de compte, tout comme le facteur genre. Il n'y a qu'a regarder la proportion d'Indiens à la SRCMtm et la proportion de femmes dans les halls de méditation de la SRCMtm, puis de comparer ça avec les proportions d'Indiens et de femmes dans le cercle intérieur pour voir apparaitre un biais fabuleux. Les bras droits sont des hommes Indiens, sauf lorsque Chari ne peut pas faire autrement. Et alors ce sont encore des hommes !

Babuji n'a pas demandé à Kasturi de devenir une hommasse castratrice pour l'aider dans sa réalisation spirituelle, ni à Chari de devenir moins arrogant et dominateur, c'est-à-dire un mouton soumis, bêlant et castré. Ces deux-là, que je sache, ont pu atteindre ce qu'ils ont atteint (quoi que ce soit) en restant eux-mêmes.

Lalaji faisait encore mieux dans le respect des différences, puisqu’il adaptait la méthode d'entrainement à la nature du disciple.

Dans la Bhagavat Gita, puisqu'il semble que l'Hindouisme soit une référence à la SRCMtm, Krishna n'a pas demandé à Arjuna d'être moins qu'un homme sur le champ de bataille, et néanmoins il lui transmettait toutes les conditions spirituelles. L'identité, une barrière au progrès spirituel, vraiment ?

Chari s'en prend aux différences non pas parce qu'elles empêchent les progrès spirituels, contrairement à ce qu'il fait croire aux abhyasis pour mieux les manipuler, mais parce que les différences rendent son emprise sur les masses plus difficile. Soit c'est un grand malade, soit c'est un pion mazi. Pour qui travaille-t-il ?

Aujourd'hui, dans le contexte moderne de la SRCMtm, prendre en compte les différences dans l'entrainement n'est plus possible : Idéologiquement puisqu'il parait que la méthode est universelle et parfaite, qu'elle marche bien pour tout le monde, donc doit être appliquée telle que; pratiquement puisque les préfets seraient bien incapables d'adapter la méthode à la nature de l'abhyasi, et que le maître Chari est rendu incapable de le faire par le succès numérique de ses stratégies de recrutement (et sinon l'aurait-il été ?).

On travaille donc sur une moyenne d'humanité avec des procédures qui fonctionnent théoriquement pour un humain moyen, mais sont certainement inadéquates pour les extrêmes. Ainsi, la procédure universelle et parfaite marcherait-elle mieux avec des androgynes, si on en juge au besoin qu'a eu Chari de faire ce discours.

Un maître spirituel travaille avec la nature, la respecte comme elle est (n'a-t-elle pas ses raisons de créer les femmes et les hommes avec des caractéristiques différentes ?), s'y soumet totalement et avec vénération. Malgré les différentes facettes qu'elle présente, il est capable d'en faire émerger le fondement spirituel sous-jacent parce que son travail est l'œuvre de la Nature.

Chari est un escroc qui travaille contre la nature humaine. Il cherche à en modifier les lois, à la réprimer pour mieux la contrôler. Ce faisant, il enferme les gens toujours plus dans la répression d'eux-mêmes sans leur donner ce qu'il leur promettait pour les attirer. Chari demande et prend : Il a le culot d'appeler son attitude de l'amour ou du sacrifice.

Son œuvre, c'est la création d'une corporation Américaine fondée sur des valeurs Américaines : Succès et Argent (pardon : Moyen de réalisation). Il a donc travaillé dans la direction opposée à celle qu'il était supposée suivre, bien qu'il continue à prétendre qu'il travaille sous les ordres de son maitre, se mentant à lui-même et mentant ouvertement au monde. On ne peut pas déblatérer sur de grands principes spirituels d'un coté et être à la tête d'un Empire dont l'activité manifeste des principes exactement inverses à ceux mis en lumière dans le discours. Sa corporation suit plutôt la logique de "la fin justifie les moyens", à l'éthique fortement douteuse, que celle d'un amour inconditionnel pour le genre humain. Elle ne met pas en place ce nouveau paradigme pour l'humanité future qu'elle était supposée apporter.

La corporation de Chari fonctionne comme une corporation Américaine, avec une structure hiérarchique subordonnée à des impératifs de productivité (l'une des dimensions à laquelle est mesuré le succès), des protections légales (trademarks et copyrights, preuves du business), et une activité prédatrice (Ashrams, propagande, endoctrinement des masses, gestion de fonds, etc.).

Le succès spirituel de l'action de Chari est quasi-nul puisque sa corporation ne produit que de minables résultats sur ce plan. La SRCMtm qui aime tant les chiffres se garde bien de quantifier les progrès spirituels de ses adhérents. Pourquoi ? Soit parce que personne ne sait mesurer ce progrès et les abhyasis sont mal barrés (comment vont-ils être guidés par ces gens s'ils ne savent pas où les abhyasis en sont ?); Soit ils savent mesurer le progrès mais pour préserver le business, il vaut mieux cacher la vérité (i.e. aucun progrès).

Babuji ne faisait aucun secret des progrès de ses adeptes. Ce type de feedback, dont le Chari-disciple était friand, est nécessaire pour que chacun puisse évaluer sa pratique et corriger ce qui doit l'être. C'est aussi une marque de confiance et de respect envers le disciple, qui contribue certainement à favoriser l'investissement personnel. Mais aussi et surtout, c'est une information qui permet au disciple d'estimer la validité de la guidance qu'il reçoit. Refusé : Vous deviendriez vains ou vaniteux... Comme c'est facile et odieux !

La SRCMtm a développé des standards et des procédures dans le but d'augmenter son efficacité matérielle, conduisant ainsi à une robotisation des individus et une inversion du sens du service (initialement, la SRCM et le maitre servent le disciple, aujourd'hui, le disciple sert la SRCMtm et le maitre). Cette robotisation ou esclavagisme étant fondamentalement anti-spirituelle représente évidemment une force s'opposant à tout résultat spirituel.

La réalisation spirituelle n'est pas une affaire de standard ou de procédure, c'est une affaire de vie qui dépend avant tout de la relation humaine entre un disciple et son maitre. Cette relation doit réellement exister, ce à quoi Chari fait référence lorsqu'il parle de la nécessité d'un maître incarné. Elle ne doit pas être une relation imaginaire dans l'esprit de l'abhyasi, ce qui ne produit rien d'autre qu'une satisfaction personnelle de l'abhyasi (et néanmoins, c'est utile voire nécessaire au business de la firme, que les gens s'imaginent des choses. C'est ainsi qu'ils s'investissent corps et âme pour faire tourner le monstre. C'est aussi de cette manière qu'ils en arrivent à ne plus être capables de regarder la réalité en face).

De tout temps, la relation humaine maître-disciple a été un cadre universel au développement spirituel du disciple. Ce cadre ne peut être brisé sans détruire le but lui-même.

Chari l'a pourtant fait, et l'expérience a été très instructive pour l'avenir.

Chari n'est pas encore mort. Il peut donc encore réparer ses fautes avant qu'il ne soit trop tard. Après, lorsqu'il s'en ira sur Vénus jouir sensuellement et matériellement jusqu'au mahapralaya, il lèguera à la postérité un cadeau empoisonné, qui produira certainement son lot de crimes et de misères. Personne, à la succession de Chari, n'osera défaire ce qu'il a fait, et qui s'y tenterait ferait face à un schisme.

Cricri

Anonyme a dit…

Une nouvelle abhyasi pleine d'espoir venait de commencer son chemin spirituel avec enthousiasme et à cause de tes envois intempestifs, tu lui a saboté sa confiance et elle arrête son chemin.
Encore bravo, est-ce ce que tu veux vraiment ? Une humanité de plus en plus éloignée du Divin.

Shashwat a dit…

we have a friend...

http://noblepaul.blogspot.com/ :)

Elodie a dit…

Cher ou chère anonyme,

C'est vraiment trop d'honneur de m'accorder tous les mérites de ce "sabotage de confiance".

Ainsi, tu dis : "Une nouvelle abhyasi pleine d'espoir venait de commencer son chemin spirituel avec enthousiasme et à cause de tes envois intempestifs, tu lui a saboté sa confiance et elle arrête son chemin."

Et je serais seule responsable de ce revirement ? Eventuellement, moi et les autres contributeurs à ce blog ?

Il faut croire que son enthousiasme était modéré pour qu'elle arrête la pratique aussi facilement.

Et tu ajoutes "Encore bravo, est-ce ce que tu veux vraiment ? Une humanité de plus en plus éloignée du Divin."

Crois-tu donc que la Shri Ram Chandra Mission a l'apanage du divin ? Hors de la Mission point de salut ?

Je suis désolée de t'apprendre que je n'ai aucunement renoncé à la fusion et l'unité avec le divin.
Ce qui serait sans doute présomptueux de ma part est d'ajouter que j'y parviens mieux aujourd'hui qu'hier. C'est pourtant mon impression.

Affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

Prenez-le comme un challenge pour améliorer vos méthodes de manipulation mentale, elles ont visiblement quelques faiblesses bien qu'elles soient redoutables.

Quoi d'autre que le divin ?

Si l'âme est éveillée et aspire, le système coopèrere, c'est mécanique. Cette conception est l'approche spirituelle de la voie et de la vie. Au lieu de ça la SRCMtm préfère le marketting, le prosélytisme, la propagande et les réunions tupperware. On voit ce que ça donne : Des ashrams qui n'illuminent même pas l'atmosphère d'un pays, des abhyasis qui ne font aucun progrès, et une transmission abrutissante.

Vous êtes donc vraiment convaincue que le divin ne s'obtient pas autrement que via les services de la SRCMtm ?

C'est la base du piège. Si vous n'étiez pas convaincue, vous iriez voir ailleurs, et ça, c'est mauvais, ça fait des chiffres négatifs dans la compta.

Vous suggérez que puisque la personne en question s'en est allée, elle est perdue. Je suggère que vous considériez plutôt que sa soif la guidera, si c'est grâce à sa soif qu'elle se trouvait là, et non parce qu'on l'y avait poussée.

M'est d'avis qu'elle aura probablement senti quelque pression psychologique et aura pris peur à raison. Conséquence, vous vous en voulez d'avoir raté celle-là et vous venez nous accuser pour vous libérer de votre culpabilité.

Chacun est libre et responsable à l'heure du choix. Ce sont 2 racines fondamentales d'une vie spirituelle. Il faut impérativement respecter ceci. Pourquoi êtes-vous si amère qu'une âme ait échappée à votre contrôle ? Lui auriez-vous vraiment permis de se développer ? Combien de personnes avez-vous réellement fait évoluer spirituellement ? Donc, ...

Le Chari avait expliqué qu'en tant que maître de l'Univers il emmenait toute l'humanité dans l'évolution (et bien plus que l'humanité, qui ne serait selon lui qu'une infime partie de son travail), il travaillait sur toute l'humanité, nous étions tous dans le train, etc. Alors ? S'il le dit, faites-lui confiance.

Cependant, il en dit le grigou, mais on peut lui poser cette question : Alors qu'il prétend faire progresser toute l'humanité, comment peut-on être abhyasi à la SRCMtm et ne pas évoluer DU TOUT ???

Dans la plaquette colle-mouches, la libération n'est-elle pas le minimum promis ? (sous réserve de servir les 3M conformément à la volonté de Chari). Même ça, bien peu l'atteignent. En Europe, combien ? Pourquoi ne divulguez-vous pas les chiffres pour qu'on vérifie ?

Personne ne veux d'une humanité de plus en plus éloignée du divin, mais je suis désolé d'en être arrivé à la conclusion que la SRCMtm égare seulement les gens.

Fanatiques, égocentriques, arrogants, autistes, délirants, dérangés, voilà ce que deviennent les gens à la SRCMtm. Un tel résultat n'est pas un indice de proximité avec le divin, mais l'indice d'un délire religieux, quand ce n'est pas de pathologie mentale induite par les toxines mentales que produit ce système.

Nous devons travailler aussi au niveau des processus dans le phénomène, afin de créer et de préserver la voie. S'imaginer que tout tombe du ciel par la grâce du maitre n'a jamais réalisé personne et ne réalisera jamais personne. Ce n'est pas comme ça que Chari a atteint ce niveau de développement, et il n'a pas changé les lois de l'univers - qui est-il malgré ce qu'il prétend ?

Suivant votre raisonnement jusqu'au bout, il faudrait en conclure que ceux qui vivent sur d'autres planètes sont donc malchanceux puisque la SRCMtm ne s'est pas encore répandue dans tout l'univers ? Pensez-vous que le design de l'univers soit tel qu'il exclue les milliards de civilisations et fasse le choix exclusif de l'humanité pour notre seul plaisir ?

Ca s'appelle un mythe. Qu'est-ce que le ou les concepteurs de ce mythe y gagnent ? Des questions, posez-vous des questions et demandez des réponses.

Vous verrez bien à quel point ce que vous pensiez être un système éclairé n'est qu'une couche d'ignorance.

Cricri

Shashwat a dit…

"Sabotage de la confiance" belle explication de l'état d'esprit. Au contraire de ceux qui sont à l'intérieur de ce culte, comme celui qui sont de plus en plus s'éloigner de Dieu, ils sont halluciné et fait croire que la célébration de l'anniversaire caritatives est le «moment plus propice» dans leur vie! Ce n'est pas divin, mais cunningness, entreprise au nom du divin, ceux qui souhaitent l'abandonner et d'exprimer leur point de vue, devraient être autorisés à le faire…

Alexis a dit…

Parfois, ça marche…

C'est amusant, j'ai appris ces derniers jours que plusieurs personnes abandonnaient ou doutaient et voulaient prendre du recul par rapport à la SRCM, et j'étais entrain de me dire qu'il serait quand même plus juste de vous en faire part. Et voilà qu'on nous reproche ce petit succès…

L'important, après tout, c'est d'amener les gens à se poser des questions, prendre du recul et réfléchir par eux-mêmes. Qu'ils décident ensuite de poursuivre ou d'abandonner ne nous regarde pas. C'est leur décision ! Du moment qu'ils la prennent en faisant fonctionner leur cervelle…

De là à nous en attribuer l'entière responsabilité ? Ce n'est pas que j'ai peur d'assumer, bien au contraire. Cela me ferait vraiment plaisir. Mais je partage l'avis d'Elodie, il y a bien d'autres raisons. Que la SRCM rejette sur nous cette responsabilité montre à quel point elle n'est pas prête à se remettre en cause.

Qu'on arrive de temps à autres à jeter le doute, je l'espère bien volontiers. Mais pour que ce doute se transforme en abandon, il y a tout un cheminement. C'est là que la SRCM doit renvoyer une image bien peu reluisante pour que ces personnes passent du doute au rejet. Sinon, après cette phase de questionnement, ils reviendraient vers la SRCM plus convaincus encore.

Dans tous les cas, je prends ces derniers éléments comme un encouragement à poursuivre notre action. Continuons à jeter le doute…

Anonyme a dit…

Salut a "anonyme" qui nous blame!!

Felicitations a Elodie et Toutes personne qui decide apres avoir l'information ou comme nous, "L'experience" du Sahaj Marg et qui maintenant passe cet INFORMATION a TOUS...

On voit mieux la Lumiere (et la vie) si on ouvre les yeux, les oreilles, le nez, le cerveaux, tous les senses et plus!! Fermer nos senses dans la vie d'aujourd'hui est semblable a demander d'etre "VICTIME". Il y a beaucoup de "faux prophetes" et par leur fruits, on les connait. LES RELIGIONS DIVISENT le monde. Les Chretiens et toutes autres religions acceptent ce fait. La SRCM pretent etre "PLUS" DIVIN et pretent UNIR le monde comme la SPIRITUALITE...C'est un MENSONGE...la SRCM divise le monde et NOUS, nous sommes des agents pour le UN, l'UNITE, le TOUT!

Ceux qui ont trouve, ne cherchent plus! Nous, nous sommes des pellerins sur le sentier de la VIE, et nous avons encore le pouvoir d'UNIR le monde sous une philosophie d'UNITE. La SRCM est comme toutes religions, sans philosophie, selong Chari, et qui croit que le cerveaux est l'outil de SATAN (le DIABLE), et elle DIVISE! Nous ne sommes pas "differents" de toi, ni des disciples de toutes religions...Alors nous pouvons UNIR comme un pont qui unie les deux rives (...dit "solitudes") parce que nous ne sommes pas dans un camp ("rive" ou religion) ou autre, qui eux ne cherchent plus, car ils croient avoir "trouve". Les businessmen du Sahaj Marg croit etre "special" parce qu'ils ont du pouvoir MATERIEL. S'il y a balance dans la vie, et selon tous saints, il faut rejetter le Materiel pour voir le SPIRITUEL. A la Sahaj Marg, on suit les RICHES et les IMPERIALISTES, croyant etre SPIRITUEL.

Nous, les "outsiders" qui sont en dehors des "groupes", et sont debout grace au DIVIN, pouvons encore nous joindre a TOUS, y inclu les abhyasis du Sahaj Marg, et UNIR tout ces "sectes", sous le UN (createur, DIEU) ou le TOUT (creation, Nature)!

NOUS SOMMES les vraie SPIRITUELS qui n'avons pas besoin de "RITUELS" ou "PRIERES", ni de GROUPE, ou de LEADER, pour communiquer avec le DIVIN. NOUS AVONS le "CONSTANT REMEMBRANCE" PARTOUT et en TOUT TEMPS...

NOUS SOMMES TOUS UN et sommes TOUS BENIS! La vie, c'est notre benediction. La seule division dans le TOUT, est celle cree par les groupes, les HUMAINS qui ne savent pas comment se servir du cerveaux et de la logique pour unir le MONDE! Alors ils DIVISENT!

4d-don