La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

25 décembre 2008

En ce jour de Noël

4d-Don nous a déjà parlé du discours du Maître, le 23 novembre à Manapakkam, intitulé "Le caractère, c’est le pur amour". J’en ai reçu une traduction en français et je reviens dessus en ce jour de Noël.

Que Chariji parle ainsi du travail sur le caractère aux abhyasis, le résumer à l’Amour, emporte l’adhésion. L’intention de Master est louable.

Plus surprenante est cette nécessité d’en passer toujours par le Maître, comme si l’on ne pouvait aimer les autres sans se référer auparavant à notre Maître.

Extrait : "Babuji a donné ce slogan :‘Aimez-Le Lui qui aime tout’. (…) En ce qui me concerne, j’ai essayé de façon modeste de donner un autre slogan qui dit : ‘Aimez tous ceux qu’Il aime.’ "

Est-ce donc la peur qu’on se mette à aimer les autres en oubliant le Maître, ou sans continuer à le privilégier ?

Il est bien dommage que nos Maîtres du Sahaj Marg passent autant de temps à chercher de nouvelles formules quand Jésus disait déjà tout simplement : "aimez-vous les uns les autres".

La formule avait le mérite de la simplicité, elle était directe et ne se référait pas à un tiers, qu'il s'agisse de Dieu ou d'un Maître.

Il est vrai que cela émane d'une religion et non d'une spiritualité. Et alors ?

En ce jour de Noël, peut-être pourrions nous essayer d’aimer Chariji et Babuji ni plus ni moins que les autres.
En un mot nous aimer tous les uns les autres.


Elodie

4 commentaires:

Anonyme a dit…

self centered love is not love but selfishness, Chari wants zombies to love him, If he wanted zombies to love their family, sahaj marg would not have become a cult.

Shashwat

Anonyme a dit…

Joyeux Noël à tous...

Le slogan de Chari nous dit beaucoup de son charactère manipulatif et divisif.

En autres mots: Chari pense que les bloggeurs (nous) sont les "enemis de la Spiritualité", alors il ne nous aime pas et nous vilifie dans son livre. ... Alors selon ce slogan, les abhyasis n'aiment pas, et ne doivent pas aimer les bloggeurs non plus? Est-ce comme la pègre? Le "Don" a un "problême" avec les bloggeurs, alors les "soldats" essayent d'accumuler des faveurs en se débarassant des problêmes du Maitre, comme des chiens "entrainés"?

Et qui autres est-ce que Chari, le Maitre, n'aime pas? La famille de Babuji qu'il attaque? Alors les Abhyasis n'aiment pas la famille de Babuji et ils/elles l'attaquent aussi?

Qui autres? Les familles des abhyasis qui ne veulent pas être des "clônes" de Chari? Toutes les autres religions qu'il accuse de promouvoir la guerre et la violence?

Oui... Il faut nous aimer les uns les autres. Oui... Il faut aimer ceux qui nous attaquent et nous persecutent. Oui... Il faut aimer Chari et Babuji. Oui il faut aimer les futures victimes du Sahaj Marg de Chari. Oui... Il faut aussi dire a Chari, pour toutes les autres familles qu'il a divisées et qu'il divise encore, que dans notre amour, il nous a fait du mal que nous lui pardonnons, mais qu'il peut arrèter ça (ces divisions) a n'importe lequel temps. MAINTENANT serait idéale. Ces divisions ne sont pas de la SPIRITUALITE!

Comme Moïse a dit au Pharaon Egypsien:

Laissez partir notre peuple, nos familles et nos amis! Laissez-les vivre en Liberté et en amour au sein de leurs vraies familles ...

Joyeux Noël Chari!

Don

PS: Il n'y aura pas de cadeaux avant la LIBERATION!

Anonyme a dit…

Hello Elodie,

Voici des infos infos qui m'ont été transmises par des abhyasis qui doutent du système.


______________________
La Spiritualité expliquée aux enfants

Par notre Vénéré Maître

P. Rajagopalachari

QUESTIONS POSÉES SUR :

Dieu ………………………… p. 2

Le Monde …………………. . p. 4

Le but de la vie …………… p. 5

La Mission ………………… p. 6

La Méditation …………….. p. 7

Le Cleaning ………………. p .8

La Prière …………………. p. 9

Le Journal ………………. p. 10

Les Samskaras …………. p. 10

La Mort ………………… p. 11

La Peur ……………….. p. 12

L'Amour ……………… p. 13

Le Maître …………….. p. 14

Mon Maître et moi ….. p. 16

L' Avenir ……………… p. 18



Qu'est-ce que c'est, Dieu ?

Ah ! si je le savais, ce serait très facile de répondre à cette question. Mais personne ne le sait. Mon Maître disait : « On ne peut pas connaître Dieu puisqu'Il n'est pas un objet. Mais on peut sentir Sa présence ». C'est comme quand vous dîtes que vous êtes heureux, alors que ce bonheur, vous ne pouvez pas le voir. Ou bien c'est comme l'électricité : elle fait marcher les ampoules, les ventilateurs et les machines, mais vous ne pouvez pas la voir. Dieu, c'est un peu comme cela.


Le paradis existe-t-il vraiment ?

Ce n'est pas un endroit qui se trouverait là-haut, vous savez ; c'est un état d'être. Quand nous sommes particulièrement conscient d'exister, nous disons : « C'est le paradis ». Quand nous sommes malade et malheureux, nous disons : « C'est l'enfer ». Les philosophes disent que le ciel et l'enfer sont ici. C'est une erreur de croire que le ciel se situe en quelque endroit et l'enfer en un autre lieu. C'est nous qui créons l'enfer ou le paradis par notre façon de vivre. Chaque personne peut avoir son paradis ou son enfer personnels.


Vous croyez que le diable existe ?

Et toi, qu'en penses-tu ? « Non. Je ne le crois pas ».

Moi non plus je n'y crois pas. Il n'est pas nécessaire qu'il y ait un diable. Je pense que ce sont là des histoires pour nous faire peur et nous obliger ainsi à ne pas faire de bêtises. Dans le monde de la spiritualité, nous croyons qu'il ne faut pas effrayer les gens pour les amener à faire ce qui est juste, mais qu'il faut leur apprendre comment y parvenir, les persuader de faire ce qui est bien.


Quelle différence y a-t-il entre l'homme et Dieu ?

Vous savez ce que c'est que l'eau – quand il gèle, elle se transforme en glace ; quand elle s'évapore, elle devient de la vapeur d'eau, et c'est ce que vous voyez quand vous regardez les nuages ; s'il se met à faire froid, cela donne de la pluie. C'est toujours la même eau. La glace est dure, froide et solide. On peut dire que c'est comme le cœur, le cœur froid, qui produit les formes les plus basses de la vie. Quand c'est seulement de l'eau, elle est mobile, elle peut se déplacer, elle n'a pas de forme précise, et elle prend la forme du récipient dans laquelle vous la mettez, et cela, c'est un stade intermédiaire. Quant à l'eau qui n'a pas de forme, qui ne fait pas de bruit, qui n'a ni consistance ni couleur, et qui peut techniquement se trouver n'importe où, à l'état de vapeur d'eau, c'est comme Dieu.

Babuji a beaucoup aimé cette réponse quand je la lui ai donnée.


Pourquoi Dieu a-t-il fait différents pays comme l'Inde, le Pakistan, la Chine etc … ?

Dieu n'a pas fait les pays. Il a créé la terre. Ce sont les hommes qui l'ont ensuite divisée en pays et qui ont commencé à se battre à cause des frontières.


Puisque c'est Dieu qui a tout fait, pourquoi a-t-il aussi laissé l'homme faire de mauvaises choses ?

Ici, voyez-vous, il y a une chose qu'il faut bien comprendre. Dieu n'a pas fait de mauvaises choses. C'est nous, les gens, qui les avons faites. C'est comme quand enfant vient jouer avec vous. Vous attendez de lui qu'il se conduise correctement, et qu'il ait l'esprit d'équipe et qu'il se comporte comme un ami. Mais supposons qu'il se mette à vouloir se bagarrer, qu'il se mette en colère et balance tout ce qui lui tombe sous la main. Allez-vous accuser Dieu ou cet enfant ? Nous devons donc apprendre à corriger notre propre comportement et à devenir bon, afin que Dieu ne puisse pas se voir reprocher nos fautes. Dieu n'a pas fait les gens méchants. Ce sont les gens qui sont devenus méchants à force de mauvaises actions.


Y aura-t-il de nouveau la paix ? ou aurons-nous une autre guerre ?

Pour l'instant, on peut dire que nous sommes en paix. Il y a, bien sûr, des endroits où l'on se bat, ici et là, mais il n'y a pas vraiment de guerre au sens où nous l'entendons. J'espère qu'il n'y en aura pas. Mon Maître a dit que cela dépendait de nous.

La guerre n'est pas quelque chose que Dieu nous fait subir. Si les gens se conduisent bêtement, de façon insensée, et ne veulent que s'emparer des territoires et des richesses des autres, alors il y a des guerres. N'oubliez donc pas, je vous en supplie, que ce sont les gens qui créent la guerre. Vous allez donc tous devenir de bons citoyens capables de contrôler le destin de votre pays.


Pourquoi avons-nous dû naître, si c'est juste pour mourir et rejoindre Dieu ?

Nous ne sommes pas nés seulement pour mourir et aller vers Dieu. La vie doit être comme une école. Vous allez à l'école et là, vous pouvez reposer votre question. Pourquoi allons-nous à l'école si c'est seulement, finalement, pour la quitter ? Vous aller à l'école pour en sortir plus tard, mais entre temps vous apprenez des choses. Vous apprenez ce que vous devez apprendre ou ce que vous voulez apprendre. Vous vous qualifiez, n'est-ce pas ? De la même manière, dans la vie, nous devenons compétents de différentes façons, en y vivant, en ayant des expériences, en découvrant des choses, et puis, nous partons. C'est donc bien comme dans la classe où vous êtes, à l'école. Nous ne sommes pas nés que pour mourir. Vous comprenez ?


Pourquoi faut-il éprouver un sentiment de tristesse quand nous cherchons Dieu ?

Ce n'est pas de la tristesse, c'est un immense désir. Si on vous refuse du chocolat, vous en avez terriblement envie. Quand un garçon n'est pas autorisé, quand il est plus grand, à avoir une moto, il en meurt d'envie. Quand il est encore un peu plus grand, il cherche une fille pour l'épouser et s'il ne la trouve pas, il est malheureux. C'est cette sorte de souffrance (de désir ardent) que vous ressentez lorsque vous cherchez Dieu, et cela dure tant que vous ne l'avez pas trouvé. Mais quand vous Le trouvez, il n'y a plus que du bonheur.


Les adultes parlent souvent de but, au Sahaj Marg ? C'est quoi ce but ?

Le but, c'est de devenir des êtres humains parfaits. Pour cela, nous devons franchir trois étapes :

1. Vous voulez devenir un bon être humain parce que le Maître vous aime.
2. Vous voulez être, extérieurement, comme le Maître.
3. Finalement, vous comprenez qu'il ne sert à rien de ressembler au Maître de l'extérieur, en imitant par exemple ses expressions ou son comportement. C'est à l'intérieur, que nous devons être comme le Maître, spirituellement.


Qui a inventé la méthode de méditation du Sahaj Marg ?

Nous ne pouvons pas dire qui l'a inventée parce que, lorsque Lalaji Maharaj l'a redécouverte, il s'est aperçu qu'elle était déjà là il y a environ cinq mille ans, à l'époque du roi Dasharath, qui était le père du Seigneur Rama. Et depuis combien de temps existait-elle alors, personne ne peut le dire. Elle ne fut donc pas inventée mais seulement redécouverte par notre grand Maître.


Il y a plein de gens qui méditent. En quoi le Sahaj Marg est-il différent ?

C'est comme si vous me demandiez : « Il y a tellement de gens qui mangent. Qu'est-ce qui fait que ce que vous mangez est différent ? » Ce n'est pas la nourriture qui change, mais seulement ce que vous mangez qui peut être différent.

La méditation reste méditation, mais le Sahaj Marg a sa propre spécificité, qui n'est pas quelque chose de différent – ce qui fait du Sahaj Marg un système unique c'est son efficacité à transformer les gens.


Que représente l'emblème du Sahaj Marg ? Qui l'a dessiné ?

C'est Babuji Maharaj qui l'a dessiné. Il a expliqué que cet emblème représente une image complète de la méthode que nous suivons dans notre Mission. Le svastika représente la sphère des rituels et des pratiques par lesquels nous commençons. Le chemin qui traverse les montagnes que sont les obstructions naturelles est le chemin du Sahaj Marg, celui qui nous fait devenir de plus en plus subtiles et nous conduit jusqu'à la sphère qui représente la lumière. La partie supérieure représente une nouvelle sphère où il n'y a plus ni lumière ni obscurité. C'est la condition pure et absolue, ce qui est le but que nous cherchons à atteindre.


Pourquoi méditons-nous sur le cœur ?

Il y a trois réponses possibles … L'une d'elles, c'est que le cœur est notre station de pompage. Quand nous le purifions, la purification s'étend à tout notre système physique. La seconde raison, c'est que, dans toutes les religions, vous trouverez que l'on situe Dieu dans le cœur, et non pas dans la tête. Nous situons donc la lumière Divine dans le cœur, nous supposons qu'elle y est, et nous méditons. Ceci permet à la présence divine de grandir en nous. La troisième raison c'est que, quand nous connaissons bien un être humain, c'est toujours par son cœur que nous le connaissons. Je ne parle pas de son cœur physique. Le cœur, c'est ce qui symbolise l'être humain, l'existence humaine. C'est pourquoi nous disons des gens qu'ils sont 'sans cœur', ou qu'ils ont 'un cœur d'or' ou 'un cœur de pierre'. Et finalement, il y a aussi une autre raison, c'est que le cœur est le siège de toute sagesse, il est la source de l'intuition et, plus tard, de la révélation.


Qu'apporte la méditation ?

Essayez, si vous avez l'âge de le faire. On ne peut pas le dire. C'est comme lorsque quelqu'un prend une glace au chocolat, vous voyez. Une autre personne veut une glace à la vanille, et une autre préfère la glace avec des noisettes. Mais c'est toujours une glace. Nous avons tous ces drôles d'idées sur ce que nous avons, mais cela n'arrive que si nous pensons à ce que nous prenons ou à ce que nous donnons. Quand nous ne pensons qu'à exister, il n'y a rien.


Pourquoi fermons-nous les yeux pour méditer ?

Parce que si nous gardons les yeux ouverts, nous nous laissons distraire par tout ce qui se passe devant nous et autour de nous. Lorsque nous méditons, nous devons regarder à l'intérieur et essayer d'avoir cette idée qu'il y a une lumière Divine dans notre cœur. Si nos yeux sont ouverts, nous ne pouvons pas faire cela.


Pourquoi devons-nous nous nettoyer ?

Quand nous marchons, nos pieds se couvrent de poussière. Si l'endroit est sale, s'il y a par exemple des bouses de vache ou de la gadoue après la pluie, nous nous salissons encore plus. Le corps aussi se salit lorsque nous voyageons, et il nous faut le nettoyer. De la même manière, l'esprit est souillé par les pensées non désirables que nous pouvons avoir et qui y laissent leur impression. C'est pour cela que le cleaning est nécessaire.


Que fait-on pendant le cleaning ?

Cette question est trop difficile à expliquer aux enfants. Ils ne pourraient pas comprendre. Mais on peut dire que c'est comme quand vous versez de l'eau sur vous pour vous laver et que vous vous frottez énergiquement. Pour faire cela, nous utilisons le pouvoir du Maître, en quelque sorte, afin de laver notre mental et de le nettoyer de toutes ses pensées inutiles.


Quelqu'un peut-il nettoyer une autre personne ou un endroit ?

Bien sûr. C'est ce que font les précepteurs. Ils ne font que cela.


Où s'en va tout ce que nous nettoyons pendant le cleaning ?

C'est vrai que toute chose doit aller quelque part quand elle n'est plus ici. Mais alors, où vont donc vos pensées quand vous arrêter d'y songer ? Les choses physiques occupent un espace. Nous pouvons dire que ce que nous avons nettoyé va quelque part – l'eau sale, par exemple, s'en va quelque part. Mais la propreté de l'esprit ne concerne pas la matière. Il s'agit de choses d'une autre dimension, où il n'est question ni de temps ni d'espace. Nous ne pouvons donc pas dire où cela va, ni quand cela s'en va. Cela part, c'est tout.

Cela me rappelle une question célèbre posée un jour par un enfant : « Maman, Maman, où s'en va la lumière quand la bougie s'éteint ? »


C'est quoi, prier ? Nos parents nous disent que nous devons prier.

Vous devriez prier pour que se réalise tout ce que veut le Maître, plutôt que ce que vous désirez vous-même. Il n'y a pas que les enfants qui prient pour avoir des avantages matériels, les adultes le font également – et cela n'est pas bien. Nous devrions être patients - ne pas demander que notre prière soit exaucée, et nous contenter d'attendre, et alors chaque chose suivra son propre cours.


Qui devrions-nous prier ?

La prière doit venir du cœur et aller au cœur de la personne à laquelle nous nous adressons dans notre prière, car c'est le cœur qui est sensible à la prière. Selon le Sahaj Marg, Dieu n'a pas de mental. Ce n'est pas une personne, et c'est la raison pour laquelle nous conseillons de prier le Maître lui-même, car il a un cœur qui pourra répondre à notre prière, si cela est ce qui convient.


Qu'arrive-t-il quand nous prions ?

Espérons que ce qui arrive est ce pour quoi nous prions.


Quelle est la manière juste de faire la prière de 21H ?

Il suffit de s'asseoir, de fermer les yeux, et de penser que tous les êtres humains sont nos frères et nos sœurs. C'est une manière d'aider à l'instauration de la fraternité humaine. Ce qui se fera. Si cela ne se produit pas pour l'instant, c'est parce que nous ne prions pas correctement. Plutôt que notre esprit, c'est tout notre cœur que nous devons mettre dans cette pensée.


Les enfants peuvent-ils tenir un journal ?

Les enfants devraient être encouragés à tenir un journal. On demande aux écoliers de le faire quand ils font une sortie. C'est pour leur donner l'habitude d'observer ce qu'ils voient et de s'en souvenir. C'est donc une très bonne habitude, pour les enfants, de tenir un journal.


Que devons-nous écrire dans ce journal ?

Vous devez y écrire tout ce qui vous intéresse. Au fur et à mesure que vos intérêts changeront, ce que vous écrirez deviendra différent.


Y a-t-il des bons et des mauvais samskaras ?

Non. Les samskaras sont des samskaras. Peut-on avoir un bon mal au ventre, ou un mauvais mal au ventre ? Supposons qu'un enfant mange du chocolat et qu'il ait mal au ventre, et qu'un autre mange de la nourriture avariée et qu'il ait lui aussi mal au ventre. L'enfant riche peut-il dire : « Mon mal de ventre est meilleur que le tien » ? Il n'y a donc ni bons samskaras ni mauvais samskaras. Ce ne sont que des samskaras.


C'est quoi, un samskara ?

Le samskara c'est ce qui reste en nous quand nous avons une pensée ou quand nous faisons quelque chose. Si des personnes sont capables de penser ou d'agir sans que cela ait aucun effet et ne laisse aucune impression en elles, alors elles n'ont aucun samskara.


Pourquoi les gens ont-ils peur de la mort ?

C'est un phénomène tellement universel que personne n'y a encore trouvé d'explication. Les philosophes disent que la mort est la seule chose dont on soit certain. Comment peut-on alors en avoir peur ? Ceux qui croient en Dieu disent : « Puisque nous retournons tous vers Dieu, pourquoi devrions-nous avoir peur de la mort ? » Pourtant, tout le monde en a peur. C'est parce que nous ne savons pas ce qui existe après la mort. Ce n'est donc pas que nous ayons vraiment peur de la mort, mais plutôt que nous avons peur de l'inconnu.


Qu'est-ce que c'est la Libération ? Et la Réalisation ?

Se libérer, c'est sortir de tout ce qui nous lie au monde matériel. Nous croyons que ce sont les problèmes, les situations, qui nous enchaînent. Mais quand nous comprenons que c'est nous-mêmes qui avons créé ces problèmes et nous sommes mis dans ces situations, nous comprenons également que c'est à nous de 'défaire' ces choses si nous voulons nous en libérer. Dans un contexte spirituel, la libération signifie ne plus avoir à renaître physiquement.

'Réalisation' est le mot qui désigne ce que l'on appelle habituellement la réalisation de Soi qui, selon les textes anciens, est synonyme de réalisation de Dieu. Cela veut tout simplement dire qu'après une période d'intense méditation, accomplie avec succès et pendant un certain nombre d'années, un individu comprend enfin qu'il a souhaité être ce qu'il était depuis toujours, à savoir quelque chose qui est conforme à ce que l'on appelle le Divin. C'est une chose que nous comprenons, ce n'est pas quelque chose que nous faisons, et c'est pour cela que nous l'appelons Réalisation.


Qu'y a-t-il après la mort ?

Il y a toujours une autre vie après la mort. Il n'y a donc, en fait, pas de mort réelle, il n'y a qu'une vie après la vie.


Comment peut-on combattre la peur ?

Il ne faut pas combattre la peur, parce que tout ce contre quoi nous nous battons résiste. Ignorez-la. Supposez qu'hier vous aviez peur de mourir, mais aujourd'hui vous êtes vivant, pourquoi devriez-vous alors continuer à avoir peur ? Tous les jours nous avons eu peur de la mort, et pourtant nous sommes encore ici. Á quoi bon alors avoir peur de la mort ? Pouvez-vous me le dire ?


Comment développer le cœur ?

En renonçant à la peur – parce que c'est la peur qui ferme le cœur.


Comment abandonner la peur ?

Ça continue voyez-vous (rires). Comment oublier la peur ? Oubliez. Babuji Maharaj a dit que chaque réponse était dans sa question. Comment oublier la peur ? Oubliez. Comment manger ? mangez. C'est vraiment très simple.


Comment savons-nous que nous avons ouvert notre cœur ?

Cela ne marche pas comme une fermeture éclair vous savez. Vous le saurez. Quand vous n'aurez plus peur de parler. Quand vous ne pourrez plus parler que d'une seule chose – ce n'est pas la vérité, ce n'est pas un mensonge. C'est ce que c'est. Vous saurez alors que votre cœur s'est ouvert.


Comment pouvons-nous faire pour trouver en nous cette force, cette capacité ?

Elle est là. Vous ne l'avez pas perdue, cette force, mais vous êtes comme ces personnes qui ont un trésor chez elles mais qui ne savent pas où il est. C'est en méditant, et en pratiquant le cleaning, que nous la retrouvons. Nous ne créons pas ; nous redécouvrons.


Qu'est-ce que l'amour ?

L'amour, c'est ce que vous sentez quand vous regardez votre mère et qu'elle vous regarde. Vous pouvez le voir dans ses yeux. C'est pour cela que nous aimons penser au Maître comme s'il était la Mère, parce que le Maître est tout amour.


Puisque l'amour peut, à lui seul, nous mener au but, pourquoi avons-nous besoin de principes et de livres ?

Il y a deux choses dont vous devez vous souvenir : vous obéissez par amour et vous obéissez aux règles et aux principes. C'est une question d'équilibre.


Le Maître peut-il savoir que nous l'aimons même si nous sommes très loin ?

En ce cas cet amour doit être tellement fort que le Maître est obligé de le savoir. On ne peut pas ignorer un amour qui est vrai. Je ne parle pas du flirt, où l'on se contente de traîner et de s'embrasser derrière les arbres.


Qu'est-ce qu'un Maître ?

Un Maître est quelqu'un qui a la complète maîtrise de lui-même. Une telle personne est capable de fair(e ce qu'elle veut de son mental et de son corps. Ellle n'est donc plus esclave de son mental, mais elle en en est le maître.


Pourquoi avons-nous besoin d'un Maître ?

C'est pour qu'il nous aide à nous maîtriser, afin que nous puissions devenir comme le Maître.


Comment pouvons-nous vraiment profiter de ce que nous apporte le Maître actuel ?

Commencez d'abord par faire ce qu'il vous conseille de faire. Je pense que l'obéissance est très, très importante, et très efficace également. L'obéissance est des plus nécessaires et des plus efficaces. Et quand vous vous montrez réellement capable d'obéir, c'est aussi un signe d'abandon.


Le prochain Maître pourrait-il être une femme ?

Non, ce sera toujours un homme, parce que le travail d'un Maître ne concerne pas que l'amour. Il doit aussi être capable de détruire. Et cela, une femme ne pourrait pas le faire, parce que le cœur d'une femme n'est capable que d'aimer. Le cœur des femmes ne peut agir que pour créer. Elles sont incapables de détruire, alors qu'un Maître doit pouvoir aimer aussi bien que détruire. C'est pour cette raison que le Maître doit être un homme. Mais cela ne veut pas dire que les femmes ne peuvent pas devenir semblables au Maître.

C'est comme cela dans la Nature. C'est pourquoi c'était toujours les hommes qui allaient à la guerre et tuaient. De nos jours, évidemment, il y a beaucoup plus de femmes qui deviennent des soldats, mais si nous suivions les règles de la Nature, il n'en serait pas ainsi. Le Maître doit être capable de détruire toute la grossièreté qui se trouve au-dedans des gens – le mal, la haine, la sottise et l'ignorance.


Puisqu'il y a de plus en plus d'abhyasis, à quoi ressemblera notre relation au Maître à l'avenir ?

La relation est toujours là, vous savez. Au début, c'est une relation d'homme à homme (de corps à corps), mais ensuite cela devient une relation de cœur à cœur, et enfin, d'esprit à esprit. C'est tout. Nous avons trois niveaux. C'est chaque fois la même chose. Nous avons donc, au début de notre travail spirituel, ce besoin d'un contact physique. Mais au bout de quelques jours, ou de quelques semaines, ou de quelques mois, ce n'est plus nécessaire, si vous avez médité correctement, de la manière juste, c'est-à-dire avec amour. Si vous aimez une autre personne, le contact physique n'est pas indispensable. Dans le mariage aussi, il y a ce même problème. Si vous avez toujours besoin d'un contact physique, vous en êtes au même stade que le nouveau-né. Mais oui, mentalement, vous n'êtes qu'un bébé, car le bébé à besoin du contact de sa mère à chaque instant. C'est bien comme cela n'est-ce pas ? Pour les adultes, ce n'est pas nécessaire, parce que nous avons ce contact dans nos cœurs – un contact intérieur.


Pourquoi dois-je attendre d'avoir dix-huit ans pour pouvoir méditer ?

Au Sahaj Marg, voyez-vous, nous n'aimons pas que les enfants méditent avant d'avoir dix-huit ans. Il y a eu quelques exceptions, où nous avons permis à des jeunes de seize ans de le faire. C'est que les enfants doivent être suffisamment mûrs pour savoir ce qu'ils font et pour savoir pourquoi ils veulent le faire. C'est la raison pour laquelle nous n'aimons pas que les enfants le fassent.

Il y a aussi une autre raison à cela - il ne faudrait pas que vous vous lanciez trop à fond dans la méditation et en veniez à négliger vos études et vos jeux. En grandissant, les enfants doivent veiller à ce que leur corps et leur esprit soient en parfait état. Alors ils seront en mesure de méditer. Mon Maître disait toujours : « Nous voulons des gens qui soient comme des soldats ! ».


Comment puis-je me préparer à devenir plus tard un abhyasi ?

Il y a une façon de se préparer à cela, c'est de dire la prière de la Mission, une fois, le matin, dés votre réveil, et de la redire, le soir, juste avant d'aller vous coucher. Si vous faites cela pendant au moins deux ans, vous serez tellement bien préparé pour le Sahaj Marg que je vous inviterai moi-même à commencer la méditation.


Pour devenir comme le Maître, devons-nous toujours rester avec Lui ?
Et si on ne peut pas, que faut-il faire alors ?

Rester en compagnie du Maître ne suffit pas. Encore vous faut-il ressentir un immense désir de devenir semblable à lui.


Comment travaillez-vous sur nous, les enfants, pour que nous nous développions spirituellement ?

Il m'arrive de travailler sur vous, mais il y a d'autres fois où je préfère attendre. C'est comme dans toutes les autres formes de travail. Vous êtes tantôt actif, tantôt passif, mais dans les deux cas vous êtes en plein travail. Quand, par exemple, vous semez une graine, vous n'êtes pas là continuellement à bricoler le sol pour voir comment la graine évolue. Vous devez attendre. Vous demeurez donc passif. C'est comme lorsque vous faite cuire des pommes de terre ! Si quelqu'un vous demande ce que vous êtes en train de faire, vous répondrez que vous attendez que les pommes de terre soient prêtes – ce qui ne veut pas dire que vous ne faites rien. Vous attendez. Ce que je veux dire, c'est que lorsque vous travaillez, vous êtes soit actif soit occupé à attendre.


Y aura-t-il toujours un Maître vivant ?

Nous l'espérons, mais nous ne pouvons pas en être certain – parce que, pour chaque famille, il y a une fin, où la famille cesse d'exister. De même, une lignée de Maîtres existera aussi longtemps que cela sera nécessaire, après quoi elle s'éteindra.


Pourriez-vous nous expliquer le rôle des enfants dans le Sahaj Marg ?

Je parlerais plutôt, voyez-vous, du 'rôle de tous les enfants dans tous les pays du monde'. Je crois qu'il revient aux jeunes de créer leur propre monde. Ce qu'ont fait leurs aînés ne les concerne plus. Ce que font les adultes aujourd'hui n'est pas ce qu'ils auraient dû faire. Ce n'est pas un bon exemple pour nous. Ils ne nous servent donc à rien. Ils ne nous montrent pas l'exemple. Ils n'obéissent pas. Les enfants et la jeunesse doivent donc devenir capables de créer un nouveau monde. Mais comment pouvez-vous réussir à créer, à moins d'en avoir la capacité ? Nous devons acquérir cette capacité, et cette capacité est unique, chez l'être humain. Cela ne veut pas dire, vous savez, que les Anglais ont plus de compétence, ou les Allemands, ou les Indiens. Ce n'est pas du tout cela. Chaque personne a cette compétence, mais nous ne l'utilisons pas de la même manière ; et quand nous l'utilisons mal, nous perdons notre compétence. C'est cela le travail de la Nature. La Nature ne met jamais la compétence dans de mauvaises mains. Êtes-vous d'accord ? Ce n'est pas vrai ? En ce qui concerne l'avenir, je mise sur les jeunes. Je n'arrête pas de travailler parce que j'ai confiance en la jeunesse. Les adultes travaillent pour eux-mêmes. Les jeunes ne sont pas comme cela. Les enfants et les jeunes doivent travailler pour le monde, pour l'univers. Les vieux sont devenus cyniques. Ils n'ont pas la vision dont nous avons besoin. Ils ont perdu leur ferveur en un idéal. Quand nous sommes jeunes, nous pouvons faire tout cela. C'est pourquoi, même si votre corps vieillit, vous devez rester jeune dans votre cœur. Beaucoup me demandent : 'Quel âge avez-vous ?' Je réponds toujours : « Je suis jeune de soixante et onze ans ». Oui, et pourquoi pas ? Quand nous sommes jeunes, nous avons la foi. En vieillissant, nous perdons cette foi, nous n'avons plus confiance en nous, nous n'avons plus que notre égoïsme. Nous devons donc rester jeune dans notre cœur à chaque instant. Le corps vieillit, mais le cœur ne vieillit pas. Le cœur est éternel.


Commentaires

"Dans le monde de la spiritualité, nous croyons qu'il ne faut pas effrayer les gens pour les amener à faire ce qui est juste, mais qu'il faut leur apprendre comment y parvenir, les persuader de faire ce qui est bien." en réponse à une question sur l'existence du diable.


"Enfants : Pourquoi faut-il éprouver un sentiment de tristesse quand nous cherchons Dieu ?
Ce n'est pas de la tristesse, c'est un immense désir."

Quête spirituelle, un immense désir ? Nous ne sommes encore qu'esclaves de désir.


"Vous voulez devenir un bon être humain parce que le Maître vous aime."
Décomposons le mic-mac manipulatoire :
Vous : pas nous, vous, la cible, la proie.
Vous voulez : mais voulez-vous vraiment ou allez-vous faire votre cette injonction ? Il vous dit que vous devez, en vous faisant croire que vous voulez.
devenir un bon être humain : Vous êtes donc actuellement mauvais, accusation implicite.
parce que : il y a donc une raison qui va vous pousser à obéir, quelle est-elle ?
le Maître vous aime : super-mensonge (ooops, j'ai oublié que le maître c'est dieu, autre mic-mac), le maître aime tout le monde, donc personne.

Pour résumer le programme que ces pauvres enfants viennent de se faire introduire dans le cerveau par l'affreux jojo mazi Darth Vader :
Vous, mauvais êtres humains, devez devenir bons pour que le maître vous aime.
Ils le feront.



"Qui a inventé la méthode de méditation du Sahaj Marg ?

Nous ne pouvons pas dire qui l'a inventée parce que, lorsque Lalaji Maharaj l'a redécouverte, il s'est aperçu qu'elle était déjà là il y a environ cinq mille ans, à l'époque du roi Dasharath, qui était le père du Seigneur Rama. Et depuis combien de temps existait-elle alors, personne ne peut le dire. Elle ne fut donc pas inventée mais seulement redécouverte par notre grand Maître."

Tiens ! Nos travaux de recherche sur les blogs ont porté leurs fruits.
Toutefois, notez bien que super-menteur ment encore par ommission : Lalaji aurait redécouvert la méthode du Sahaj Marg... Aux oubliettes, le maître de Lalaji et le maître de son maître, etc., par le biais desquels cette méthode fut transmise de génération en génération jusqu'à Lalaji.
Aux oubliettes le mythe Babujien selon lequel la Personnalité Spéciale aurait fusionné tous les courants spirituels alors connus à son époque pour faire émerger le Sahaj Marg, véritable synthèse du meilleur.
Il semble que les mazis utilisent nos critiques pour essayer de s'ajuster afin de faire émerger un mythe sans failles pour le monde de demain.


"ce qui fait du Sahaj Marg un système unique c'est son efficacité à transformer les gens."
En effet, et quand on voit le résultat...


"Qu'apporte la méditation ?
Essayez, si vous avez l'âge de le faire."
Ben voyons... Surtout ne nous privons pas d'une aussi belle occasion pour raccoller.


"C'est comme lorsque quelqu'un prend une glace au chocolat, vous voyez."
= amorce du désir de méditer par le biais du plaisir gustatif et de la gourmandise.


"l'esprit est souillé par les pensées non désirables que nous pouvons avoir et qui y laissent leur impression."
Par les pensées non désirables, mais pas par les pensées désirables.
Encore une histoire de désir.


"Que fait-on pendant le cleaning ?
Cette question est trop difficile à expliquer aux enfants."
Et d'ailleurs aux adultes. Un concept bien compris s'explique aisément en des termes simples, donc même à des enfants. Ce que les scientifiques arrivent à faire par de la vulgarisation. le maître de l'univers ne sait pas comment s'y prendre.


"nous utilisons le pouvoir du Maître, en quelque sorte, afin de laver notre mental et de le nettoyer de toutes ses pensées inutiles."
en quelque sorte.
ce n'est donc pas le pouvoir du maître que nous utilisons ?
On ne nous dit pas tout !!
afin de nettoyer notre mental de toutes ses pensées inutiles...
quel aveux.
toutes les pensées du mental seraient inutiles, et le cleaning, avec le pouvoir du maître en quelque sorte, servirait simplement à nous laver la cervelle.


"Où s'en va tout ce que nous nettoyons pendant le cleaning ?
Cela part, c'est tout."
Et ça vous satisfait ?
Il est le maître de l'univers qui a tous les pouvoirs à sa disposition, sauf celui de savoir ce qu'il fait (et bien d'autres encore).
Et le piège des analogies fallacieuses pour donner une illusion d'explication : "où s'en va la lumière quand la bougie s'éteint ?"
La lumière et les saletés (puisque nous nettoyons), c'est donc la même chose pour lui ?


"Nos parents nous disent que nous devons prier."
Endoctrinnement des enfants ?


Réponse : OUI
"Vous devriez prier pour que se réalise tout ce que veut le Maître, plutôt que ce que vous désirez vous-même"


"Dieu n'a pas de mental. Ce n'est pas une personne, et c'est la raison pour laquelle nous conseillons de prier le Maître lui-même, car il a un cœur qui pourra répondre à notre prière, si cela est ce qui convient."
Le maître plutôt que dieu.
Le maître qui vous répondra si cela est ce qui convient.
Ou comment vous faire croire à des gnorles.
Il y a certaines probabilités que vous ayiez une réponse, comme il y en a que vous n'en ayiez pas.
Ce hasard, il vous fait croire que c'est un plan divin décidé non pas par dieu qui n'a pas de mental, mais par le maître qui a un coeur pour répondre à vos prières.
éventuellement :-)


"Quelle est la manière juste de faire la prière de 21H ?
Il suffit de s'asseoir, de fermer les yeux, et de penser que tous les êtres humains sont nos frères et nos sœurs. C'est une manière d'aider à l'instauration de la fraternité humaine. Ce qui se fera. Si cela ne se produit pas pour l'instant, c'est parce que nous ne prions pas correctement."
Si cela ne se fait pas et ne se fera jamais, c'est parce que les mazis s'emploient à ce que la division et le chaos règne sur Terre et dans nos esprits.
Et non parce que nous ne faisons pas les choses comme il faut.
Darth Vader a encore dénoncé ces mauvais êtres humains qui ne font rien de bien.


"Se libérer, c'est sortir de tout ce qui nous lie au monde matériel"
= la mort.


"'Réalisation' est le mot qui désigne ce que l'on appelle habituellement la réalisation de Soi qui, selon les textes anciens, est synonyme de réalisation de Dieu. (...) C'est une chose que nous comprenons, ce n'est pas quelque chose que nous faisons, et c'est pour cela que nous l'appelons Réalisation."
Ah bon ? La réalisation est une chose très mentale ?
La réalisation, c'est donc réaliser que son nombril c'est dieu ?


"Qu'y a-t-il après la mort ?
Il y a toujours une autre vie après la mort. Il n'y a donc, en fait, pas de mort réelle, il n'y a qu'une vie après la vie."
Délire.


"Qu'est-ce que l'amour ?
L'amour, c'est ce que vous sentez quand vous regardez votre mère et qu'elle vous regarde. Vous pouvez le voir dans ses yeux. C'est pour cela que nous aimons penser au Maître comme s'il était la Mère, parce que le Maître est tout amour. ."
N'oubliez pas qu'il s'adresse à des enfants.
Le guru, une mère, et ses disciples des enfants : Pouvoir sur autrui implique infantilisation.
Il appelle ça de l'amour.


"Puisque l'amour peut, à lui seul, nous mener au but, pourquoi avons-nous besoin de principes et de livres ?
Il y a deux choses dont vous devez vous souvenir : vous obéissez par amour et vous obéissez aux règles et aux principes. C'est une question d'équilibre."
Question piège. Le guru s'embrouille les pinceaux.
Pourquoi tout ce business si nous n'avons besoin que d'amour ?
Réponse : Obéis, obéis.
En effet, la question était une question d'équilibre.
Celui-ci ne se fera jamais piégé car il a déjà tout compris.


"Le Maître peut-il savoir que nous l'aimons même si nous sommes très loin ?
En ce cas cet amour doit être tellement fort que le Maître est obligé de le savoir. On ne peut pas ignorer un amour qui est vrai."
Hé hé hé... Vieux grigou qui fait croire n'importe quoi à n'importe qui.
Ou comment faire croire qux gens que s'ils ont encore plus de dévotion pour le grigou ils finiront par attirer l'attention de leur idole ?


"Qu'est-ce qu'un Maître ?
Un Maître est quelqu'un qui a la complète maîtrise de lui-même."
Gag.
Un maître est un escroc dans le cas qui nous intéresse.
"Une telle personne est capable de faire ce qu'elle veut de son mental et de son corps"
On suppose donc qu'il veux être souvent malade ou au bord du décès.


"Comment pouvons-nous vraiment profiter de ce que nous apporte le Maître actuel ?
Commencez d'abord par faire ce qu'il vous conseille de faire. Je pense que l'obéissance est très, très importante, et très efficace également. L'obéissance est des plus nécessaires et des plus efficaces. Et quand vous vous montrez réellement capable d'obéir, c'est aussi un signe d'abandon."
Conseil devient obéissance.
Obéissez, obéissez, nécessaire, très efficace, obéir = abandon.
Tu m'étonnes.


"Le prochain Maître pourrait-il être une femme ?
Non, ce sera toujours un homme, parce que le travail d'un Maître ne concerne pas que l'amour. Il doit aussi être capable de détruire."
Ce qu'il fait très bien : La vie de ses adeptes peut-être ?
"une femme ne pourrait pas le faire, parce que le cœur d'une femme n'est capable que d'aimer."
Il n'a pas dû bien regarder.
Sa théologie de superette à deux balles.
"Le Maître doit être capable de détruire toute la grossièreté qui se trouve au-dedans des gens – le mal, la haine, la sottise et l'ignorance."
Allez Darth Vader, au travail au lieu de pavoiser !


"Puisqu'il y a de plus en plus d'abhyasis, à quoi ressemblera notre relation au Maître à l'avenir ?"
Excellent !
Réponse : à rien.
"Au début, c'est une relation d'homme à homme (de corps à corps), mais ensuite cela devient une relation de cœur à cœur, et enfin, d'esprit à esprit. C'est tout."
Je ne me souviens pas d'avoir jamais eu un corps à corps avec Chari, et vous ?
Et enfin d'esprit à esprit, c'est tout !
"au bout de quelques jours (...) ce n'est plus nécessaire, si vous avez médité correctement"
ou comment se prévenir dès le début que vous irez immédiatement prendre position dans le bataillons d'abhyasis-robots.
Votre relation au maître doit devenir le plus vite possible imaginaire.
"Si vous aimez une autre personne, le contact physique n'est pas indispensable."
Vive la vie virtuelle.
Dans l'univers mazi, le déni du corps et de toutes les dimensions qui s'y rattachent (dont la plupart ont des implications sociales, culturelles et politiques fondamentales) est un élément de base de leur système d'emprise mental sur l'humanité.
Et ça continue : "Si vous avez toujours besoin d'un contact physique, vous en êtes au même stade que le nouveau-né."


"Mon Maître disait toujours : « Nous voulons des gens qui soient comme des soldats ! »."
Quelqu'un a-t-il la référence pour qu'on vérifie ?


"Comment puis-je me préparer à devenir plus tard un abhyasi ?
Il y a une façon de se préparer à cela, c'est de dire la prière de la Mission, une fois, le matin, dés votre réveil, et de la redire, le soir, juste avant d'aller vous coucher. Si vous faites cela pendant au moins deux ans, vous serez tellement bien préparé pour le Sahaj Marg que je vous inviterai moi-même à commencer la méditation."
Super session d'endoctrinnement, celle-là est vraiment parfaite !


"Y aura-t-il toujours un Maître vivant ?
Nous l'espérons, mais nous ne pouvons pas en être certain – parce que, pour chaque famille, il y a une fin, où la famille cesse d'exister. De même, une lignée de Maîtres existera aussi longtemps que cela sera nécessaire, après quoi elle s'éteindra."
Intéressant... D'où tous ces efforts pour figer l'enseignement de Babuji en une religion.
Un aveux d'incapacité ?


"Ce qu'ont fait leurs aînés ne les concerne plus."
Ah bon ? Comme si le monde d'hier pouvait s'effacer comme ça.
Pourquoi leur ment-il ?
Pour mieux les endoctriner en leur faisant croire qu'ils ont un pouvoir qu'ils n'ont pas.
"Ils [les adultes] ne nous montrent pas l'exemple. Ils n'obéissent pas."
Obéissez, obéissez !
"La Nature ne met jamais la compétence dans de mauvaises mains."
Ca se discute.
"Les vieux sont devenus cyniques. Ils n'ont pas la vision dont nous avons besoin. Ils ont perdu leur ferveur en un idéal."
Avec un vieux con comme le Chari. il y a de quoi perdre n'importe quel idéal.
Après avoir pourri les adultes, il va probablement pourrir les enfants.
"Le corps vieillit, mais le cœur ne vieillit pas. Le cœur est éternel."
Coeur, qui comme chacun sait, n'appartient pas au corps.
Délire.





_______________________
Mon dernier message en réponse à celui de Shashwat n'était pas passé, le revoici.

Brain is as misleading as the heart is. One is not better than the other, both are essential. Dividing the being into pieces equals dividing the human soul for confusing people, therefore for ruling them. The human system works better when all its parts are running together in synchrony, producing new peoperties that cannot exist by concatenating a set of subcomponents or by eliminating some of them.

In the second movie of zeitgeist on www.zeitgeistmovie.com, you can find a good analysis of the monetary system and why it is collapsing, as well as a good analysis of the use of myths to manipulate people in the first movie (French subtitles can be chosen), to get more insights about why the SRCMtm is trapped by its awful guru into the same paradigm as used in our globalized modern society, why the SRCMtm is not at all bringing to humanity something new for its future.

However, keep your discriminative intelligence at a high level when you watch such movies, for the author of zeitgeist is mixing with the truth, so that people can believe his thesis, some of the ugliest zionist propaganda for the future world. He is both exposing their plans about what the mazis did in the past and what they want to do for the future.

His analyses presented there also suffer from many flaws, for instance when suggesting that there could be abundance for everyone in the world thanks to their Venus project (look for the occult meaning of Venus). This would require that the total population of this world be reduced from few billions to a few hundred millions maximum... How will they do that and who will be the ones remaining, do you think ?

Do not forget that the current world is rotten thanks to them because this is how they were obtaining the best fit with the human nature to subtly enslave humanity. Would it shift into another paradigm - if they succeed, which is not guaranteed considering the dullness of the human animal - the main goal would still be to keep control and power. But we need to recognize that they are admirably bright and subtle, therefore hardly humans...

Promises of a better world is always how they have attracted people and made them do the job, while preserving their parasite status, which is the true and hidden nature of power.

However, so long people will come to us with promises that deny the essential facts about the body, using statements like "we are all star powder absorbing star light" (from the so called jewish author Carl Sagan), we are all equals, all the same, etc., therefore all inter exchangeable as slave robots or pieces of a machine, you can be sure that they are only trying to fool you with a new dream. That's exactly what the mazi guru Chari is doing : This guy will have been a true source of inspiration for me to better understand the world in which I live in.

Shifting to a new, subtler system of control, is required because the ancient one has done its job and is now dying. But do not think one instant that they would leave alive anyone doing some official mass propaganda if his movies were really going against the main project. The work presented in Zeitgeist is only designed to look like it goes against the system, so that people will start moving their consciousness towards the new system and bring it into existence with their life force. This new system will surely still be controlled by the same entity, and what will remain of humanity will therefore still be enslaved, though in a more and more subtle way.

We are all different, and therefore we need to recognize and cherish these differences to be able to manage them with a high sense of responsibility, rather than denying them or trying to erase them because it makes it impossible to rule over the whole humanity. However, keeping differences is instable and can result in destructions. This is probably why they have this mixing procedure going on, which is not celebrating differences but, for the long run, homogenizing the biological level.

Differences in the current system result in pyramids. Thanks to technology, the pyramid would still be there, but only the elites would remain at the top of it. The main part of humanity would be replaced by the machines. And of course, the parasite would still be there over the top of the pyramid.

Probably that evil needs to come before as well as after god, because this is how nature is structured ?
Maybe is it a true misunderstanding of the historical process to resist angainst the evolution of the system ?
But isn't it a part of this process itself ?

Cricri

Anonyme a dit…

"Mon Maître disait toujours : « Nous voulons des gens qui soient comme des soldats ! »."
Quelqu'un a-t-il la référence pour qu'on vérifie ?

Je n'ai jamais lu cette phrase et autres termes militaristes, avant les livres et les ecrits de Chari et sa Gang de Businessmen. C'est du "capitaliste" ce Chari (un boss d'industrie), et pas de la "bureaucracie" de Babuji (un petit "clerk"). Chari a aussi dit que le "bon soldat" est celui qui tue sans savoir qu'il tue. Ce n'est pas vraie bien sur!! Nous ne voulons pas des soldats comme ca dans nos armees...

---------------------------------
IN reply to Cri-cri's reply to Shashwat...

The linear aspect of today's technology due to the linear (1-d) aspect of electricity in a wire, will change when the first generation of "neuronal networks" are on-line as well as Quantuum Computers, which are now a "laboratory" reality, but the implementation stage needs a different "economic" structure. All the "chip" technology will have to change at the same time to Quantuum and the cost would not be realistic in today's economies... Hence the Financial crisis...

So future information flows will not be so easily controlled with "gates" as in today's Information technologies. The "neuronal network" should offer to the Masses what the neuron offers to the individual: the ability to rebel, say "no", and "create" a "new thought" and even a new "thought process" that is different from the ones currently in use by the 1-d brain of the "silicon chips". We see that in stroke victims where lost and/or damaged memory is re-built using other "connections" in the human brain.

So there is HOPE for the FUTURE and technology will not be all bad and controlled by THEM...just like the INTERNET is not today all controlled by "THEM"!!

WE ARE THE FUTURE ALSO and we will not let it happen any more that we will let Chari get away with his "sheenanigans" .... We can only expose him and we still must leave others free to CHOSE!! That is GOOD for the FUTURE also...

Don...