La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

6 avril 2009

Une lettre ouverte

Lettre ouverte à la trésorière et aux membres cotisants de l'association SRCM France

La trésorière de la SRCM France vous a envoyé une notice explicative sur le fonctionnement financier de votre association. Elle vous propose aussi de "plus amples précisions" si vous le désirez. J'en profite donc pour faire quelques remarques et vous faire part de mes interrogations.

La trésorière confirme que 65 € par cotisant seront affectés en 2009 au fonctionnement national. Ce qui laisse entendre que le reliquat des cotisations restera dans les centres, soit une forte augmentation de leur budget. Cela ne signifie pas pour autant une plus grande autonomie puisque les investissements sont plafonnés à 500 €, à moins de demander une autorisation spéciale qui devra être validée aux plans national et international. Et puis Chari a bloqué tout investissement pour le moment ! Donc, vous n'avez d'autre possibilité que de louer une salle. Et si ce n'est pas le cas, vous terminerez l'exercice comptable en excédent…


Mes interrogations : Que devient l'excédent d'un centre d'une année sur l'autre ? Peut-il être réaffecté au centre ou bien est-il plus vraisemblablement aggloméré au résultat national ?
Le chiffre d'affaires de la SRCM France est d'environ 250 000 €, dont deux tiers en provenance des cotisations. Son patrimoine est supérieur à deux millions, dont largement plus d'un tiers sous forme de placements financiers (850 000 € avant la crise). C'est donc un patrimoine de près de 2 000 € par cotisant, presque dix fois plus que le chiffre d'affaires, et des placements financiers pour près de 750 € par cotisant.
Ces placements représentent près de trois fois le chiffre d'affaires, dix fois la cotisation annuelle de base avant son doublement de 2009, et permettent de payer cash trois fois l'ashram tant recherché pour le centre de Lyon…


Mes interrogations : Est-il bien naturel de doubler le montant de la cotisation quand il existe autant de réserves financières disponibles, surtout en ces temps difficiles ? Pourquoi conserver autant de réserves plutôt que d'investir ?

La comptabilité analytique mise en place par la SRCM montre que vos cotisations financent le fonctionnement quotidien habituel de l'association et des centres, que les séminaires doivent s'autofinancer et que la vente des publications n'est pas faite pour dégager des bénéfices. Les excédents permettent de financer l'entretien des ashrams existants, une participation aux achats d'ashrams en France et à l'étranger, des donations extérieures et enfin d'alimenter le compte des placements financiers.
Autant dire qu'on vous sollicite en plus de votre cotisation dès qu'il y a un séminaire ou quelque chose d'exceptionnel à financer.
Il y a quelques années, la SRCM France disait qu'elle était financée par les cotisations, les donations et les ventes de livres. C'est donc totalement faux puisque les donations partent directement à l'étranger vers des paradis fiscaux, de même que les ventes de publications bénéficiaires comme "Whispers"…


Mes interrogations : Pourquoi l'association SRCM France ne gère que le fonctionnement quotidien ? Pourquoi tout ce qui génère des bénéfices part à l'étranger ?

Chari a mis en place un fonds international, la SMSF suisse, que vous alimentez par vos souscriptions à "Whispers" et par toutes vos donations, qui échappent ainsi au budget de la SRCM France. La raison généralement avancée, c'est l'absence ou la faible taxation des fonds qui y transitent, de manière à échapper aux taxes imposées par la législation française.

Mes interrogations : S'il n'y a que cette raison, pourquoi n'avez-vous pas accès aux comptes de la SMSF suisse ? Vous n'êtes pas responsables de la législation française… à moins que l'autre raison soit justement de ne pas vous les montrer. Réclamez au moins de savoir à quoi sont destinés vos fonds ? Quelles actions ils financent et à quelle hauteur ? Sinon, pourquoi une telle opacité ?

Chari l’a dit dans son discours aux ZIC de janvier 2009, on ne cesse d’offrir des terres à la SRCM. Mais il manque de moyens financiers pour construire des ashrams ! Quelle misère, la SRCM est devenue une entreprise de gestion de biens fonciers dont elle ne sait plus quoi faire.
Mais il a peut-être enfin trouvé la solution pour transformer ses biens fonciers en biens immobiliers. L'exemple de Vrads Sande constitue une formidable promotion pour des "lieux de vie" spécifiques aux abhyasis. Ainsi l'achat de logements par les abhyasis sur un domaine qui leur est réservé permettrait de financer la création d'ashrams. Il suffit de trouver quelques investisseurs pour amorcer la pompe… qu'ils soient ou non abhyasis. Ils achêtent le terrain, construisent des logements et les revendent aux abhyasis intéressés. Une partie des bénéfices leur revient, l'autre alimente les caisses de Chari.
Des comités pour les projets immobiliers recherchent déjà activement des financements privés auprès d'investisseurs étrangers.


Mes interrogations : Quelle sera la transparence financière de telles opérations financières privées quand l'opacité des comptes de la SRCM et de ses fondations est déjà totale, hormis seulement votre association nationale ? Ne craignez vous pas quelques beaux micmacs financiers à venir quand des intérêts privés se mêleront à la spiritualité ?

Alexis

10 commentaires:

Elodie a dit…

Cyrille77 a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Un voyage en Inde" :



Bon ben dit Don !



Il y au niveau du cœur un point qu’on nomme « le point du discernement », je te conseille de méditer dessus, car si tu met dans le même panier : Jésus, Muhammad, César, Attila, Hitler, Bouddha, Ben Laden ??? Il y a de quoi se poser des questions … :-)



La notion de Ultime, ou bouma !!!??? état de nothingness, de centre ? Origine ?? Voila bien des mots difficiles à mentaliser. J’oubliai le TAO !

Si je peux apporter un modeste et bien partiel éclairage, le voici :

Considérons la notion de création de la plupart des scientifiques : Un état d’équilibre, un grand rien contenant un grand tout mais à l’état de latence, et puis agitation, échauffement, séparation, scindement… différentiation et accumulation successive d’éléments de plus en plus complexes etc. jusqu'à ce jours ! Donc expansions de la création avec un point de départ qui serai le centre du ou des univers !

Un jours un jeune Abhyasi étudiant en science demanda à Babuji comment le Zéro O pouvait contenir la création, il répondit : « Vous êtes un scientifique et je vais essayer de vous répondre comme à un scientifique, prenez une barre métallique aimanté, elle possède a une extrémité une force négative et à son opposé une force positive, plus vous vous rapprochez du centre plus ces deux forces s’annulent pour arriver à une force nulle, à un état stable : « O » ; Montrez moi ce zéro ! Coupez la barre juste sur ce zéro ! Vous obtiendrez deux barres mais avec deux zéro… »

Ce zéro est donc contenu dans toute chose, et là je te rejoint, mais il est à l’état « latent » si j’ose dire, jusqu'à ce que sous l’impulsion d’une volonté il se réveille et cherche à retourner à son origine c'est-à-dire … Ultime, Centre, Dieu …

Oui mille fois oui, le pont vers cet Ultime doit être interne, bien sur, qu’il ne faut pas le rechercher DANS une personne physique, mais au travers de.

Mais alors quelle est l’utilité d’un Maître (si ce Zéro est partout et en toute chose ?)

Un Abhyasi Danois posait la question à Babuji (film de 71)

Bj : « Un enfant peux aller s’asseoir dans la classe et rester là bêtement !

Il faut un Maître ! »

Si un tel Maître, à établi une connection avec cet Ultime et a développé une technique Simple et Naturelle pour y retourner, alors pourquoi ne pas essayer ?

Encore faut il qu’un tel Maître soit digne de confiance … et j’ai dit Maître, pas Idole.



Salut Alexis

Représentant et Président de la mission : oui ; successeur : non et Babuji, Kasturi et les autres font et ont fait la différence à ce que je ne qualifierai pas de « nuances ».

Je pense qu’il y a une confusion dans la traduction de 95 car je ne vois pas Babuji « dicter » une lettre officielle à Kasturi (il la rédigeait lui même ou bien demandait à qq de la taper et il la contresignait, par contre elle nous plusieurs fois dit que Babuji leur avait indiqué ces volontés de donner la part administrative et représentative de la mission à Chari et à Kasturi d’avoir un œil sur les affaires spirituelles, demandant à Chari de se référer à elle pour toutes questions spirituelles !

Navneet ! Faut il être fils de Roi pour être Roi, et fils de Président pour être Président… Et croire que le Lieu de la Mission a une importance équivaut à croire que la présence physique de Babuji a une quelconque importance, c’est encore limiter les choses, la Mission de Babuji n’est pas contenue dans un lieu ni dans une urne ni dans un temple ou dans un quelconque ashram !

Narayanrao (comme Vitalrao ou Janardan)n’est qu’un très vieux et très fidèle précepteur de Babuji et fidèle à Lui seul, sans « liens » (entrave) d’aucune sorte, considérant Kasturi avec infiniment de respect comme sa sœur aînée. (Pas de lien parental non plus avec Ragavendrarao mais très proches en pensées)

Full prefect, simple senior précepteur : appellation inventive Charijiste (moi pas comprendre)

Cordialement dans Sa pensée

Cyrille

Anonyme a dit…

is kasturi married?

Anonyme a dit…

Savez-vous que l’Inde est le seul pays où le consulat de France s’est doté d’un service psychiatrique pour faire face aux troubles manifestés par les ressortissants français.
Tous ceux qui sont allés en Inde peuvent témoigner d’un dépaysement très intrigant, parfois insupportable.

Le carnet de voyage de Cyrille en est un bel exemple !
Pour Régis Airault, psychiatre, il s’agit du " choc de l’Inde ". Longtemps en poste au consulat de France à Bombay, il a rencontré des centaines d’Occidentaux qui ont sombré dans l’angoisse, la panique ou la sidération peu de temps après avoir atterri. Aussi a-t-il voulu analyser ce " syndrome indien " (In “Fous de l’Inde”, Payot 2000.)

« Dès l’arrivée dans le pays, il se manifeste sous forme d’angoisse ou de tristesse inexplicable. Quelques semaines plus tard, des symptômes plus alarmants, hallucinations ou délires psychotiques, peuvent apparaître chez certains voyageurs. " Ils vivent alors une véritable dépersonnalisation, que j’appelle “l’épreuve de l’Inde” ", affirme le psychiatre. Ces voyageurs commencent par égarer leur argent, leurs affaires, avant d’oublier leur nom, leur identité ; ils entrent dans une forme d’errance, ou éprouvent des sentiments d’extase sauvage… Car l’Inde, terre des mille et un temples et ashrams, réveille l’élan mystique des plus rationalistes. " C’est seulement lorsqu’ils renouent avec un symbole fort de leur culture, en consultant un médecin français par exemple, qu’ils reprennent peu à peu pied dans la réalité. " La plupart des rapatriés sanitaires retrouvent leur équilibre psychologique dès le retour dans leur pays d’origine. Hormis quelques cas sévères – toxicomanes ou marginaux aux antécédents psychiatriques, qui " disjonctent " parce qu’ils n’ont plus de limites –, la plupart des victimes son, des personnalités plutôt équilibrées et structurées. C’est véritablement l’immersion dans le pays qui a déclenché chez eux une décompensation, un effondrement de leurs défenses habituelles. »

Tout se globalise et la spiritualité aussi ; le tourisme spirituel marche très fort en Inde boosté par des occidentaux en quête de solution pour rendre leur « mortitude » plus supportable.
En Inde, ils ont le choix ; cette « terre des mille et un dieux » offre une gamme de proposition unique sur toute la planète.
Chez eux la mort est une fête, chez nous elle reste tabou. On ne transgresse pas des barrières culturelles de ce type sans y laisser des plumes.

Ce qui est flagrant dans le témoignage de Cyrille, c’est cette fébrilité, précipitation, excitation, qui évoque plus l’hystérie, le délire mystique que l’élévation spirituelle.
A confondre égo et défenses naturelles, repères, les adeptes en trop l’abandonnant (l’ego) finissent par perdre tout rapport à la réalité.
C’est comme si leur égo mutait alors vers un autre égo bien plus redoutable : « Moi J’ai trouvé...Moi Je sais… », et cette certitude égotique est un enferment, un asservissement, une mort avant l’heure. Elle empêche l’adepte de cheminer librement, intimement, naturellement, pout tenter d'approcher cette Vérité que nul ne pourra jamais appréhender puisqu’elle nous contient !

Cyrille conseille à Don :
« Il y au niveau du cœur un point qu’on nomme « le point du discernement », je te conseille de méditer dessus, car si tu met dans le même panier : Jésus, Muhammad, César, Attila, Hitler, Bouddha, Ben Laden ??? Il y a de quoi se poser des questions … »
Cyrille ne doit pas méditer sur le bon point du cœur (point de discernement), ou il se trompe de point, pour autant que celui-ci existe, mais ce qui est sûr c’est qu’il a perdu une grande partie du sien et qu’il devrait aussi se poser les bonnes questions.

Don a malheureusement raison ( « le bon sens de papa-Don ») ; il y a bien un point commun entre tous ces gens là (dont j’exclurais personnellement Bouddha) . Ils ont tous réussi à relier des individus autour d’une même croyance, qui s’est peu à peu transformée en certitude, dont les conséquences se sont traduites par des guerres ou les récents attentats du World Trade Center…Les pilotes des avions étaient aussi persuadés que ces actes leur garantissaient une entrée au paradis… en héros !!!

Si le chemin de Kasturi parait bien plus clean que celui de Chari, il faut bien comprendre qu’il emprunte des trajectoires parallèles en proposant les mêmes types d’effets placebo en guise de réponses aux questionnements spirituels.
Le témoignage de Cyrille en témoigne…
Martin

Anonyme a dit…

Cyrille..

Je discerne entre Jésus et Hitler mais pas avec le mot: PERSONALITE... Tu remarque que même si "don" a une personalité, je ne m'inclus pas dans cette liste... car les membres de cette liste sont tous "spéciales" ou "pas comme nous"... ce sont tous des "nationalistes" qui prosélytent (présent ou passé) leur visions des choses, soit matérielles, intellectuelles, ou spirituelles. J'aurais du inclure un(e) personalité(e) Francais(e), mais Qui serait acceptable? ;-))

Et l'ULTIME, est avec nous TOUS peut import notre "localité" ou notre "personalité" ... pas seulement avec ces "choisis" de l'étranger...(choisis par eux-mêmes, pas par le DIVIN) ...

La "CREATION" (et la "fin du MONDE") est une mythe religieuse qui se fait renforcer par la théorie du "BIG BANG" scientifique (une théorie). Il n'y a peut-être pas eu de "BIG Bang" mais peut-être plusieurs "petit bangs" (explosions) a plusieurs "points" dans l'univers. (les galaxies, quasars, les etoiles).

Babuji a dit: "big stir" (Ouspensky?) ou MOUVEMENT "doux". Même dans le BIG Bang scientifique, il n'y a pas de "CENTRE" à trouver... et le BIG BANG théorique est d'origine de partout (tout l'espace) et continue aujourd'hui, avec l'expansion universelle qui aussi est à tout les points dans l'univers tel un ballon qui se fait remplir d'air (energie). Et ce n'est pas la seule théorie pour l'origine de la Matière et de l'Univers.

Un Point de depart (Creation), un centre est seulement nécessaire et possible en 3d ... Quand le tout entre en MOUVEMENT, tel la CREATION, le Centre aussi change de place et ne retourne jamais ...

Les Bouddhists sont oblige d'inventer le "ZERO" ou "NOTHINGNESS" afin de rester avec un concept Religieux de "3d" ... Mais c'est aussi une MYTHE ou une illusion ... IL y a QUELQUE CHOSE et la REALITE de l'ULTIME n'est pas RIEN ... ou ZERO ... Ce sont des idees qui sont limités a 3d ... Sil y a un ZERO, alors on peut dire qu'avant le zéro, il y a le "virtuel" or les "Minus":

-4,-3,-2,-1, 0, +1,+2,+3,+4 ... n...d

Demander a L'ENERGIE CREATIVE, un(e) "ESPIRT", qui est comme un NUAGE un "field" (champs) de n...dimensions, de CREER la matière qui existe en 3d, et ensuite essayer de convaincre les gens qu'une "personalité spéciales" a trouvé un centre, un point de départ de ce "nuage" de n..dimensions (field) est impossible et fantaisie, et de l'illusion. Cette Personalité Speciale devient rapidement un idole. L'Esprit ULTIME (la CREATION) n'a pas de centre, pas de ponts ... soit, ou a TOUT les centres, tout les ponts ... "scalar Motion" est le mot qui indique MOUVEMENT en "toute les directions" ou "sans directions" ...

l'ULTIME se trouve PARTOUT ou ne se trouve pas du tout, mais la REALITE peut être "REALIZED" (réalizé) ... Pas besoin de JESUS, Muhammed, Buddha, Babuji, Chari, Kasturi, etc ...

Il n'y a pas de point "zéro" avec le Magnetisme (positif/negatif), la chaleur (froid/chaud), directions tel que (haut/bas, gauche/droit, avant/arrière) ... et selon les Bouddhistes, aussi "bon/méchant", ami/enemie, etc... La, je pense a 'Hitler" et les autres qu'on peut appeler "méchants" afin de nous faire sembler plus "bon" que le prochain, mais tous ont du "bon" et du "méchant" dans le coeur...même Hitler, Attila, César, etc...

Avec l'énergie, les forces, comme avec les plasma, les nuages, chaleur, etc... TOUT devient!! Le "chaud" de la chaleur devient "froid" (dans l'espace) et le froid devient chaud (dans les etoiles) et il n'y a pas de ZERO ... A chaque point, le positif devient "negatif" et vis versa ... c'est de même pour le Magnétisme, et les "énergies" et les "forces" (qui ne sont que des géometries), etc... Il n'y a pas de point ou on peut dire: ca c'est "haut" et ca c'est "bas"... Il n'y a pas de ligne imaginaire et absolue entre "haut et bas"... excepté par "convention", un centre egoiste "moi" au centre de mon "Univers". Mais ce n'est pas la VERITE et est ILLUSION.

Ce sont les religieux qui veulent des divisions "extrêmes", du dogmatisme, et des "absolues", afin de se sentir "supérieur" ... même l'extrême du "zéro" illusif ... RIEN ...

Les "SPIRITUELS" acceptent la REALITE comme elle est.

Si on ne trouve pas de filles à marier chez nous, allons a l'étranger ou on est (ou les filles sont) "exotique" ...

As-tu jamais trouvé un "Saint" Francais ou un Personalité Spéciale chez-vous? Dans ta famille? Dans autre pays?

4d-don

Anonyme a dit…

Cette manière de signer "dans Sa pensée" est tellement prétentieuse que ça en atténue beaucoup les effets bénéfiques de ce qui est dit dans les mails. Ca rappelle trop les signatures artificielles et pompeuses des mails du sahaj marg de Chari "dans Son souvenir", "dans Son amour, "dans Sa pensée", "dans Sa grace", on n'en finit pas et c'est vraiment rebutant. Dommage car les mails de Cytille sont très intérressants et apportent une vision différente. Pourquoi est ce qu'on prêche tant la simplicité dans le sahaj marg et parrallèlement les gens s'expriment toujours d'une manière aussi tarabiscotée. Je suis sûr que Cyrille est sincère lorsqu'il signe "dans Sa pensée" car ses mails respirent la sincérité mais par pitié, ce language artificiel et prétentieux est une des choses qui m'agacent le plus lorsque je reçois les mails officiels, qu'on nous l'épargne au moins sur ce blog!!!
Bon ce n'est que mon opinion et n'enlève rien à l'intérêt du témoignage sur le voyage en Inde.
Amicalement
Sam

Cyrille77 a dit…

Je vais répondre dans l’ordre !

Anonyme :
Kasturi n’est pas mariée

Martin :
Je me demande si tu est déjà allé en Inde, mais ton jugement sur mes facultés psychiatrique au seul vu de mes récits m’a fait beaucoup rire
« Ce qui est flagrant dans le témoignage de Cyrille, c’est cette fébrilité, précipitation, excitation, qui évoque plus l’hystérie, le délire mystique que l’élévation spirituelle » déjà de une, si tu est capable de juger de l’élévation spirituelle de quelqu’un a la seule vue d’un texte !!! chapeau !
« Si le chemin de Kasturi parait bien plus clean que celui de Chari, il faut bien comprendre qu’il emprunte des trajectoires parallèles en proposant les mêmes types d’effets placebo en guise de réponses aux questionnements spirituels.
Le témoignage de Cyrille en témoigne… » Ah bon ! ??? Et comment le sais tu ? Un pressentiment, une vision, le résultat d’une rencontre ou d’une expérimentation désastreuse ?
Tu me fais penser à une personne qui ferai une critique des effets de la plongée sous marine tout en restant sur la plage, ou du saut à l’élastique en restant sur le parapet du pont.

4d-don :
Il est extrêmement difficile de donner une définition de qq. chose d’aussi complexe et à la fois d’aussi simple que La notion de Ultime, bouma, état de nothingness, de centre, Origine … Et pourquoi vouloir définir qq. chose de non fini ou d’infini …
On est encore dans le spirituel, le mental alors que cela est bien au delà et ne peut que se vivre, s’expérimenter.
« Là où fini la Religion commence la Spiritualité, là où fini la Spiritualité commence la Réalité, là où fini la Réalité commence la Réelle Béatitude, ce qui survient au dela est inexprimable avec des mots. » Ram Chandra
La Religion est là à un moment donné pour codifier la relation au Divin et faciliter les relations sociales, elle est là pour le monde matériel, physique !
La Spiritualité (spiritus) esprit, nous cherchons à apprendre comprendre le sens de la vie, des Religions ; c’est le monde de l’intellect, du mental.
La Réalité des choses c’est le monde du ressenti, de l’expérimentation avec le cœur et dans le cœur, du vécu intérieur.
L’étape suivante est la Réelle Béatitude, calme et apaisement du mental et de l’ego…
Et là Don je te réponds oui ! Il y a ou il y a eu des saints ou personnalités spéciale même en France ou ailleurs : Thérèse de Lisieux, Soeur Emmanuelle, Théodore Monod, Saint Kabîr, Mère Térésa, Khalil Gibran, Kalou Rimpoché etc… et je serai bien présomptueux de vouloir faire un classement ou un jugement de leurs facultés psy ou spirituelles !
« Les "SPIRITUELS" acceptent la REALITE comme elle est. » faux, si ils ne sont et ne restent que "SPIRITUELS" ils s’imaginent une REALITE sans en faire l’expérience et en parlent « savamment » pendant des heures ou écrivent des tas de livres très compliqués : ils se secouent frénétiquement le mental à seule fin d’auto satisfaction, ce que je qualifierai de masturbation mentale.

Sam :
Je signe « dans Sa pensée » (je suis désolé que cela te rappelle tant de chose désagréable) mais si on relis les petits Mails que j’ai envoyé à tous mes amis je ne crois pas me prendre au sérieux ni écrire de manière pompeuse ou présomptueuse ?

Amicalement ;-)

Anonyme a dit…

We have a very old saying in India, "what-ever we see outside is our own projection from inside"

For example statement like Dès l’arrivée dans le pays, il se manifeste sous forme d’angoisse ou de tristesse inexplicable there is nothing so depressing in India as shown here, contrarily whenever my flight land at Indira Gandhi international airport in new-delhi, I feel so joyous happy and delighted and I feel all fresh even after a 15 hrs of direct flight from New york to delhi.

this is because I was looking forward to reach there, depending on what our own state of mind is, we will feel depressed or happy and it does not depend on which country you are visiting, when-ever I land at schiphol airport in Netherlands, i feel anxious, because i have to change flight and take on another 8-9 hrs journey to the US, neither do i feel very happy on reaching USA, its just normal everyday work...

India is a country were freedom is available more then what is needed, cults like sahaj marg are tolerated in India, our patience limit is quite high, that’s the only different i can see between people growing up in a culture which is few hundred years old (west) and a culture which is few thousands of year old.(east)

To distinguish between an enlighten person (who can be from any country) and fake cult leaders, i have recently written a new post on my blog, it may help.

http://srcmcultofindia.blogspot.com/2009/04/fake-spiritual-guru.html


Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

Cyrille,

Ayant été Catholique, j'en connais beaucoup plus. J'ai contribué aux oeuvres de Mère Téresa. J'ai recontré le Kalou Rimpoche, et j'ai lu Kahlil Gibran, et Kabir. Il y a beaucoups de Personalités Spéciales. Ce sont des sources d'inspirations, mais je ne les suivrait pas comme les fans (fan-atiques) des idoles du cinéma, musique, sport, etc.

Tu as raison que la vie est à faire l'expérience ou à vivre. Et tous, j'espère font du mieux qu'ils peuvent. Il faut essayer de se respecter sur notre sentier de choix ou personel.

Ceux qui essayent de démontrer que leur sentier spirituel est supérieure aux autres démontrent leur egoisme et ils se font répondre par ceux qui, comme nous, en ont fait l'expérience et maintenant, donnent leurs opinions publiquement et en LIBERTE grace a l'INTERNET et les Blogs.

Tu cite Babuji: « Là où fini la Religion commence la Spiritualité, là où fini la Spiritualité commence la Réalité, là où fini la Réalité commence la Réelle Béatitude, ce qui survient au dela est inexprimable avec des mots. » Ram Chandra

J'ai dit: "Les Spirituels acceptent la REALITE comme elle est", t'as des problêmes avec ça? Babuji n'a-t-il pas appelé sa "méditation" un sentier "spirituel"? ... pas un sentier de REALITE ou de "réelle Beatitude" ... mais être vraiment SPIRITUEL c'est accepter la REALITE comme elle est ... et laisser "une petite empreinte" selon les spiritualités autochtonnes.

Ensuite tu cite Babuji qui dit: "après la REALITE commence la Réelle Béatitude"!! "Réelle" vient de "Réalité, non? et "Béatitude" est comme "Bliss" ou "a state of supreme happiness" (Webster). C'est comme des émotions et pas quelque chose qui vient après la REALITE mais avant même le Mental...et surtout avant le SPIRITUEL ... et certainement avant la REALITE ou l'ULTIME .... Et si quelqu'un de "speciale" (Babuji) ne peut plus trouver des mots pour aller plus loin, ça ne veut pas dire que nous devons tous arrêter et ne plus jamais aller plus loin nous aussi ... Nous pouvons passer a "l'avant" et ne plus se fier aux "guides" que ne vont pas plus loin que "La Réelle Béatitude" ... une emotion ... et pas très logique comme théologie.

Et le coeur est une pompe pour le sang. Ce n'est pas la seule organe, ou systeme biologique, qui nous donne "l'experience" de la REALITE ..... et c'est le cervaux de Babuji qui a preparé ces "limitation" (cités ci-haut), sur les définitions et placements des autres sentiers spirituels ou autres "religions" ... Les autres religions ne sont probablement pas d'accord avec Babuji, et ne croient pas aux limitations de Babuji sur leur sentiers qu'ils disent aussi être: spirituel et qui conduit à DIEU ou à l'ULTIME ... c'est un peu 'pompeux" d'abaisser les autres sentiers dans notre systême "inventé", afin de nous élever artificiellement.

...et ensuite tu dis: faux, si ils ne sont et ne restent que "SPIRITUELS" ils s’imaginent une REALITE sans en faire l’expérience et en parlent « savamment » pendant des heures ou écrivent des tas de livres très compliqués : ils se secouent frénétiquement le mental à seule fin d’auto satisfaction, ce que je qualifierai de masturbation mentale.

Est-ce que les disciples de Kasuri demeurent SPRITUELS? Toi, es-ce que tu "imagine une REALITE"? Et toi, tes répetitions des mots de Babuji, est-ce de la "masturbation mentale" (du mentale de Babuji, pas même le tiens)? Ou est-ce même "savant"? Tu prétend pas être "pompeux" mais, ou sont les examples de ta Spiritualité ou plus loin? Le Reelle Beatitude?

Tu dis: ils se secouent frénétiquement le mental à seule fin d’auto satisfaction, ce que je qualifierai de masturbation mentale.

Est-ce que tu "les" connait tous? Et c'est ça ta VERITE et ta REALITE ou ta Réelle Béatitude? Et vous autres, vous ne parlez pas pour votre "auto-satisfaction"? ... c'est certe pas pour notre satisfaction: Les fantaisie des religieux et les pseudo-spirituels ne sont pas très satisfaisantes pour les intellectuels et les vraie spirituels ...

...et j'ai essayé ce sentier Sahaj Marg. Ce n'est pas un sentier très ELEVE et pas très REEL. Plusieurs des adherents que je connait sont plutôt émotionel(le)s et ne me paraissent pas faire example de très grande "moralité" ou de sense éthique! Mais ils savent obéir et se fermer les yeux et les oreilles et le cerveau, plutôt que de faire face à la REALITE ou de penser pour eux-mêmes. Et tout ca pour une "réelle béatitude". (feel good)

"Préfèrerais-tu être Plato ou un cochon satisfait (content)?"

Ils (certains) abhyasis semblent préferer être manipulés et essayer de penser en se servant du coeur, la pompe a sang, plutôt que de se servir de tous leurs sens, y inclu le cerveau. Ils (plusieur des religieux et des spirituels) pensent encore que la prière pour la paix va leur donner la paix, pendant qu'ils s'attaquent les uns les autres.

On appele ça deux faces ou Hypocrites?

4d-don

Anonyme a dit…

Cyrille,

Je suis navré que tu aies pris mon commentaire comme un jugement ou une attaque personnelle.
J’ai simplement réagi à ton message sur le fond, libre de mes pensées et de mes opinions.
Pourquoi et comment te jugerais-je ? Non, admets simplement que tu ne m’intéresses pas au-delà du sens que l’on peut donner à tes témoignages et que je ne suis pas resté insensible au prosélytisme qui en émanait.

Oui, je suis allé en Inde, j’ai des amis indiens, et je connais aussi quelques personnes qui sont allés y chercher des réponses et qui ont pété les plombs !
En reportant les propos de R. Airault, psychiatre, je renvoyais seulement à des péripéties de ton voyage, notamment quand il dit : « Ces voyageurs commencent par égarer leur argent, leurs affaires, avant d’oublier leur nom, leur identité ; ils entrent dans une forme d’errance, ou éprouvent des sentiments d’extase sauvage… » drôle de coïncidence !

As-tu relus ton carnet de voyage depuis que tu es rentré ?
Extraits choisis :
« Babuji est en permanence la, c est tjrs divin, je vous emmène à ces pieds…
La transmission coule à flot et en permanence
Je suis seul (enfin si j'ose dire car comment se sentir seul quand Sa présence est la partout)
Je continue à vous emmener avec moi auprès de Lui dans toutes ces rencontres
C'est tjrs très émouvant de ressentir Son regard en chaque une des rencontres, plus ou moins intense suivant les personnes, mais tjrs si présent.
C'est génial de voir a quel point le travail de Babuji peut transformer un individu en aussi peut de temps.
Je trouve que l'énergie de Babuji est de plus en plus forte ou disponible, c'est incroyable, et comme il n'y a rien a croire mais juste a expérimenter..... :-)
je crois que Babuji a testé la confianssssse et le fait de s'en remettre a lui.
Nous avons quitte Lucknow avec un peu de regret mais nous sentions bien que Son (Babuji) travail était fini et il était temps de rentrer, comme disait Babuji cela ne sert a rien de rester plus longtemps que 4 a 5 jrs. »
C’est un peu « hot » non ?
Faut-il comprendre que la Source ne coule qu’en Inde et rien que là ?
Qu’il y a une posologie à respecter (4 à 5 jours) ? Que craindre en cas de dépassement de la dose prescrite ? Et ca dépend de quoi ? De l’âge, du poids, de la taille, ou de la santé mentale ?
Heureusement que Babuji a dit:
« Là où fini la Religion commence la Spiritualité, là où fini la Spiritualité commence la Réalité, là où fini la Réalité commence la Réelle Béatitude, ce qui survient au dela est inexprimable avec des mots. » Ram Chandra
Mais ta définition de la Réalité : « La Réalité des choses c’est le monde du ressenti, de l’expérimentation avec le cœur et dans le cœur, du vécu intérieur. » si elle est opportune pour donner un certain sens à cette citation, parait bien suspecte.
La Réalité ne serait donc pas l’opposé de l’imaginaire, de l’illusion, du ressenti ?
Quand on détourne le sens des mots, on en perd non seulement le sens, mais on s’éloigne sûrement du bon sens, et de la vérité.
Et si tu changes le sens du mot Réalité dans la citation, tu ouvres un tout autre chemin !
Sans ce contre sens tout s'écroule.
C’est ce « discernement » et cet « effet placebo » qui est au cœur du sujet.
Quel est le vrai sens de ce que ressentent les méditants lors des sittings, cleaning et autres méditations, ou toi au cours de ton voyage ?
Ce ressenti est interprété comme une preuve de la transmission "divine" dont Chari (pour les uns) ou Babuji (pour les autres) sont les "Grands Emetteurs"…les raéliens ne disent-ils pas la même chose de leur gourou ?
Quelle est la part de manipulation mentale, d'auto suggestion, de pure croyance et d'addiction dans cette interprétation?
Don a répondu à cette question, et sa réponse me va assez bien.

« Et comment le sais tu ? »
A la différence de toi, je ne sais pas…je doute, je tâtonne, je cherche; je ne suis adepte d'aucune croyance.Croire c’est espérer, et espérer c’est s’en remettre à un facteur exogène; se déresponsabiliser dans sa propre quête, son propre accomplissement.
A ma petite idée, si le divin est, il ne requiert pas de technique ou de dévotion particulière !

Par contre,tu as bien vu... je ne suis pas fan du saut à l’élastique, je préfère rester sur le parapet du pont ; de là, la rivière est bien plus jolie.
De même que je n’ai pas besoin de toucher à la drogue ou à l’alcool pour en connaître et dénoncer les méfaits, je vis de près les tristes et irréparables dégâts de la pratique longue et intensive du Sahaj Marg …

Sans rancune,

Martin

Alexis a dit…

Comme nous le rappelle Martin,il est avéré que l'Inde provoque des troubles psychologiques importants chez un grand nombre d'Occidentaux. et c'est bien spécifique au pays, n'en déplaise à Shashwat ! De là à savoir si Cyrille y a succombé, c'est une autre histoire... et quelles en sont les raisons ? Mystère.

A part ça, la conversation tourne à l'opposition entre partisans de la spiritualité et opposants farouches. Dans ces conditions, la conciliation est perdue d'avance. En fait, même si la spiritualité n'est pas ma tasse de thé, je n'est rien contre tant qu'elle reste complémentaire à une vie sociale active.
mais la spiritualité de Chari, si tant est qu'il s'agisse de spiritualité, est exclusive; elle eest proche de celle des ermites sanyasins, beaucoup plus que de la vie ordinaire (grihasta).
Quant à celle de Lalaji, babuji et Kasturi, va savoir ? ce qui me ferait douter, c'est le souvenir constant et le choix irrévocable d'un maître, une fois qu'il a été choisi...