La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

20 octobre 2008

Un "a" minuscule pour les abhyasis

Je réagis tardivement au discours de Chariji et aux commentaires de Cricri. Cependant il me paraît important d'insister sur le choix des majuscules et des minuscules employées dans ce texte. Elles sont révélatrices d'une pensée très particulière, comme l'a si bien noté Cricri.

On serait en droit d'attendre que les Abhyasis occupent le centre de la pensée de Chariji et qu'il se mette à leur service. Mais c'est à Babuji qu'il accorde toutes ses pensées. Les Abhyasis sont relégués à l'état de moyen. D'outil ?


Elodie

PS : les commentaires de Cricri sont en rouge entre crochets

Voici un discours du mèèètre... [avec mes commentaires impies entre crochets]

Sahaj Sandesh No. 2008.30 – Jeudi 9 octobre 2008
Message de notre Maître [idolâtrie] Vénéré [délire]

“Une lettre venant de mon coeur”
[attention, lettre d'amour pour le troupeau: La manipulation sentimentaliste commence]

CHENNAI
8 octobre 2008

Une lettre venant de mon cœur pour les sœurs et les frères du monde entier.
[Du monde entier: Quelle modestie. Pourquoi pas de l'Univers? Chari s'est fait mettre au pas par les féministes, les sœurs sont maintenant avant les frères -- normal c'est le plus gros de la clientèle, qu'il faut toujours brosser dans le sens du poil. D'ailleurs, une lettre d'amour, c'est plutôt aux femmes qu'elle s'adresse puisqu'il n'aime pas les homosexuels]

Bien chers, [ah! un peu de tenue]

Mon Maître bien-aimé, Babuji Maharaj, a affirmé de manière répétée que, alors qu’il était de SON [idolâtrie] devoir de donner aux abhyasis [absence de A majuscule] la croissance intérieure spirituelle,
["intérieure spirituelle", ou comment endormir avec du vent. Maintenant, cette responsabilité incombe à qui? Avec ce qui suit, on aurait le sentiment que c'est la responsabilité des abhyasis de fomenter eux-mêmes leur caractère tandis que d'après ce qui précède ce serait celle de Babuji de créer le progrès spirituel: à quoi sert Chari?]

la formation du caractère [formation du caractère: Il y tient, logique c'est un des éléments clé du piège mental qui permet à son fonds de commerce d'exister. Modification des attitudes est la seule chose qu'un abhyasi puisse parvenir à faire grâce à l'enseignement spirituel Sahaj Marg. Le caractère est formé dès le plus jeune âge et plus rien ne peut être fait pour le modifier dans la vie d'un individu. Quelqu'un peut encore moins se modifier tout seul. Par contre il est possible de se réprimer toujours plus. C'est probablement cela que Chari appelle "formation du caractère"]

était et sera toujours [irrémédiable, définitif, indiscutable, sûr et certain]

l’affaire personnelle des abhyasis. [voilà les abhyas, c'est dit: Démerdez-vous]

Pendant un quart de siècle, depuis qu’IL [idolâtrie] est parti [traduction: mort] pour Sa [idolâtrie] demeure Divine [traduction: tombe] dans le Monde Lumineux [délire], la Mission [idolâtrie] a continué à respecter ce principe, laissant aux abhyasis [pas de A majuscule] le soin de leur développement éthique et moral [comment passe-t-on d'une formation du caractère à un développement éthique et moral? Ce qu'il appelle développement éthique et moral, est-ce cette répression de soi qu'il espère voir se déployer chez tous?], pour qu’ils grandissent et s’élèvent par eux-mêmes [on appréciera la franchise inconsidérée: Le "s'élèvent par eux-mêmes" prends tout son sens lorsqu'on sait quel niveau de développement spirituel atteignent les abhyasis de la SRCMtm sous la guidance de Chari] jusqu’aux plus hauts niveaux possibles [et c'est quoi, concrètement, les "plus hauts niveaux possibles"? Le saura-t-on jamais?].

Mon Maître bien-aimé a insisté sur le fait que l’intérieur et l’extérieur doivent s’équilibrer chez un être humain évolué. Telle à l’intérieur, telle à l’extérieur, voici ce que doit être la réalité d’une personne spirituellement développée [il y a de parfaits escrocs qui sont comme à l'intérieur à l'extérieur, ce n'est pas pour autant qu'ils sont spirituellement développés].

Chaque abhyasi doit réfléchir et découvrir pour lui-même si ceci a été établi en lui [réponse: Très probablement, la nullité suprême n'étant pas si difficile à atteindre après tout. Au fait, il a dit "réfléchir", aurait-il secrètement lu les blogs? Quelle est cette crise mentale soudaine par laquelle la réflexion obtiendrait tout à coup un statut positif à la SRCMtm?].

En tant que responsable du développement des abhyasis [qu'entend-il par responsable? Responsable de quel type de développement? Rendu responsable par qui ou par quoi?], j’ai observé une lente mais constante érosion dans les valeurs de la vie extérieure des abhyasis au cours des vingt-cinq dernières années [érosion qui n'est rien d'autre que le résultat, d'une part de la politique mazie suivie à grande échelle par la bande de fous qui a dirigé l'humanité depuis plus de 100 ans, et d'autre part de sa stratégie de remplacement progressif de la population d'abhyasis afin de lui permettre de faire progresser son agenda. Peut-être qu'une population fidélisée sur le long terme et recevant un enseignement non altéré ne présenterait pas ce défaut? Bien, il ne va tout de même pas se plaindre alors qu'il a lui-même poussé les gens dans cette direction en recherchant la quantité au détriment de la qualité au sein même de la SRCMtm. Il aurait eu toutes les peines du monde avec 10 abhyasis, et il en voulait des centaines de milliers].

C’est une triste observation à faire [au lieu de critiquer encore les autres ou les événements comme s'il n'avait aucune responsabilité dans ce qui se passe, pourquoi ne considère-t-il pas son œuvre et ses conséquences?].

Le monde a plongé la tête la première dans le mode matérialiste [qui, à la SRCMtm, demande plus de dons, plus de moyens, plus d'argent, plus d'ashrams? Qui est un commercial? Qui ose se plaindre du matérialisme du monde alors que la seule logique qu'il a su appliquer à un système spirituel, le détruisant ainsi, était cette même logique matérialiste du chiffre et de la quantité que maintenant il a le culot de venir critiquer?] avec les conséquences affreuses et prévisibles [affreuses et prévisibles, oui] que tout le monde peut voir aujourd’hui [un politicien: Ils passent leur vie à mentir et à se contredire]. Malheureusement, dans la Mission [idolâtrie] elle-même, cette dégradation des valeurs perturbe tous ceux d’entre nous [mort de rire: il s'inclu dans le lot et on le plaindrait presque] qui sont sensibles à ces questions.

Le système d’éducation basée sur les valeurs spirituelles qui a été peu à peu [= utilisation de l'habituation dans tout le processus de destruction de l'outil forgé par Babuji] introduit dans les écoles qui le souhaitaient [quelle école tenue par des brainwashed ne l'aurait pas souhaité? C'est l'art de la formulation pour cacher la vérité avec du politiquement correct. Le pouvoir des mazis vient du fait qu'ils œuvrent dans l'ombre. Ils disparaissent dès qu'ils sont exposés à la lumière] a été efficace pour des enfants [efficace? Pour faire de ces ardoise vierges des chiens de Pavlov qui seront plus tard utiles à la mission?].

Mais qu’en est-il des adultes ? Qu’en est-il des abhyasis en particulier ? [attention: enfants = innocents et bons, malléables et obéissants. Adultes abhyasis = probablement mauvais ou critiquables car résistants]

Dans ce contexte, je dois avouer que j’ai hésité à introduire quoi que ce soit qui ressemble, même faiblement, à un contrôle [passons sur les techniques de contrôle par manipulation mentale, qu'il continue d'appliquer dans cette lettre d'amour], basé sur de soi-disant attitudes de jugement [on remarque le "soi-disant" visant à conduire le troupeau à dénier que des attitudes de jugement étaient des attitudes de jugement. Comme ça lui est facile avec des êtres qui lui sont soumis corps et âmes].

[Attention, nous parvenons à la clé de voûte de l'entreprise manipulatoire, sortez vos mouchoirs et préparez-vous à pleurer pour le saint homme]

J’ai le sentiment d’avoir échoué à mon devoir [snif] vis-à-vis de vous tous [que j'aime tant] en ne vous ayant pas présenté les codes comportementaux et moraux nécessaires pour que vous les adoptiez [nécessaires pour que vous les adoptiez: Ou le micmac mental qui fonde les techniques de programmation hypnotique], sans jamais les imposer à ceux qui n’en voudraient pas [et c'était pas fini: Sans jamais vous les imposer si vous n'en voulez pas. Il faut surtout éviter de créer de la résistance, de la réaction. OR ! Il n'y avait qu'à, pour cela, s'en tenir à enseigner le sahaj marg. Est-il en train de nous avouer que ce n'est pas ce qu'il a fait? Les 10 commandements renferment tous les codes comportementaux, éthiques et moraux "nécessaires", mais pire, la transformation spirituelle liée au progrès crée ces conditions comportementales, éthiques et morales naturellement sans devoir forcer avec des moyens non naturels].

L’essence d’une vie humaine est la garantie de la liberté personnelle de choisir sa voie et son mode de vie. [waouahh! Il veux finalement aller au paradis, sentant sa fin approcher?]

Tout en garantissant cette liberté à tous, [pour que sa liberté reste garantie, l'individu doit lutter fermement tout en protégeant celle d'autrui. S'imaginer qu'un mazi va garantir "cette liberté à tous", c'est lui donner le pouvoir de nous rendre tous égaux. Or, il n'y a d'égalité véritable que dans l'esclavage]

je ressens maintenant qu’il est nécessaire pour la Mission [idolâtrie] de définir ce qui suit pour votre bénéfice à tous. [Pour notre bénéfice à tous -- bénéfice = money -- la mission -- c'est-à-dire l'état ou le pouvoir institutionnel et politique: on est en plein communisme -- va définir ce qui suit -- kaï! kaï! -- qui est nécessaire, non pas pour votre bien comme il a voulu vous le faire croire, mais comme il le dit maintenant: il est nécessaire pour la mission]

L’amour, la compréhension, la tolérance et le pardon [le curé moralisateur a parlé, il aurait tort de ne pas jouer de ce levier, que des siècles de religions mazies ont implanté dans nos cultures, sociétés et mental individuel] sont tous nécessaires et doivent être manifestés au niveau individuel dans les interactions personnelles. [voyons comment il s'y prend avec les renégats qu'il prétend avoir exclu -- pas à une contradiction près: Nous pardonne-t-il? Nous comprend-il? Nous aime-t-il? Nous tolère-t-il?]

Un corpus d’enseignement universellement applicable
[délire mégalomaniaque: universel = totalitaire]

DOIT [totalitarisme]

refléter des principes et des pratiques qui engloberont tout,
[mégalomanie, totalitarisme. Tout sera englobé, même ce qui ne veux pas l'être. Souvenez-vous que l'amour, dans la conception de Chari, ne demande pas...]

transcendant [tout est toujours plus grand, supérieur, au-delà, etc., révélant une frustration fondamentale insupportable face aux limites] les normes comportementales, religieuses et culturelles établies [bien: Il admet que ces normes sont établies selon un design pour une partie du troupeau. Par qui et dans quel but?] pour les gens qui ne sont pas engagés dans un développement spirituel personnel.

[voici donc ce bon vieux projet mazi qui resurgit, incurable Chari, il devrait travailler pour l'ONU atlantiste]

J’affirme que ce besoin est d’une nécessité capitale, [capitale pour qui, pour les parasites mazis qui veulent un gouvernement mondial dirigé par une poignée de vieux grigous en mal d'élan vital?]

même dans la vie de ceux qui mènent une vie ordinaire [personne n'y échappera, gnark gnark], mais on ne pourra jamais assez [jamais assez] insister sur la nécessité [nécessité. Remarquez l'utilisation de la répétition] de tels codes dans la vie spirituelle. Après quarante-cinq ans dans le Sahaj Marg, je considère maintenant que c’est d’une nécessité [nécessité] vitale [sous peine de mort. Il lui a fallu 45 ans pour se rendre compte qu'on allait dans le mûr. Vous croyez qu'il s'arrêterait de délirer un instant pour réfléchir aux mécanismes du problème et proposer des solutions adaptées? Tout ce qu'il fait, c'est une fois de plus de nous asséner son délire impérialiste totalitaire, le tout sous couvert de sentimentalisme, d'humanisme et de spiritualité. Les Peuples en ont soupé de ces histoires, et ils sont au bord de se réapproprier leur coeur et leur vie]

Je vous écris ceci à tous [des fois que certains ne se sentent pas suffisamment concernés pour coopérer et faire le travail à la place de Chari] pour vous assurer que je vais [je vais = futur] maintenant [= présent -- micmac] m’employer de tout mon cœur [manipulation affective] à faire avancer l'éducation [= formatage et lavage de cerveau] des abhyasis dans ces principes qu’on peut appeler plus élevés [plus élevés] ou divins [ou divins. C'est plus élevé ou c'est divin, i.e. le plus élevé? En tous cas il parle de ce qui est au sommet de l'édifice du pouvoir] mais [divins mais] qui, c’est certain [besoin de se rassurer ou besoin d'être cru?], sont universels [totalitarisme].

S’il vous plaît [pitié. Hé oui, il se rend tout de même bien compte que la source de son pouvoir, c'est vous tous], apportez votre coopération à cette aventure [que pourra-t-il faire sans votre coopération totale? De toutes façons que va-t-il pouvoir faire avec 300'000 abhyasis égarés?], à votre aventure personnelle [tout cela vous le faites pour vous-mêmes, pas pour moi, belle pirouette pour vous amener à réaliser ce qu'il va s' "employer à faire de tout son cœur"], si je puis dire [si je puis dire...], dans la vie spirituelle dans laquelle nous nous sommes tous égarés [la vie spirituelle est pour lui un égarement... Seigneur ! Les blogs font leur effet sur le sommet de la pyramide mais pas exactement comme il le faudrait. Peut-être un problème de traduction? Il devrait les lire et les relire, y compris les passages où je le traitre d'escroc et d'imposteur. Il n'a fait qu'effleurer le problème que nous avons soulevés de sa compréhension volontairement fumeuse, mais c'est déjà plus que ce que j'ai jamais espéré], sciemment ou non [est-il encore une fois en train de se repentir, de nous avouer sans pouvoir le faire ouvertement puisqu'il subit probablement des pressions extérieures, que tout ce merdier à été créé volontairement et scientifiquement?], et priez [au lieu de faire ce qu'il faudrait. Par ailleurs, prier est un acte qui vous engage sans lui causer de tort de toutes façons] pour que les Bénédictions de mon Maître [idolâtrie] favorisent notre développement total [total. Qu'est-ce qu'un développement total? Encore cette petite touche de totalitarisme qu'il aime tant -- indécrottable] et notre bien-être dans tous [tous: Que rêver de mieux, qui oserait aller contre une proposition aussi absolue que bonne?] les domaines de l’existence : physique, mental, moral et finalement spirituel. [là on se rejoint, mais je pense que les Bénédictions de son maître ne produiront rien. Dieu n'aide que ceux qui s'aident eux-mêmes et il devrait le savoir. S'il l'ignore, c'est peut-être parce qu'il a été aidé par des moyens totalement matériels?]

[Chari prépare-t-il son départ final? Va-t-il enfin rendre leur pièce aux mazis auxquels il a eu la faiblesse de se soumettre, et dans les rangs desquels il a servi? Ou est-ce juste un blabla de plus venu de son cœur pour mieux manipuler le troupeau?]

22 commentaires:

Alexis a dit…

Le 13 octobre, Chari confirmait son intérêt actuel pour le caractère aux Africains : "le thème sur lequel je me concentre maintenant est :'le caractère personnel comme base d'une vie spirituelle'."

Cricri a dit…

Hello Elodie,

j'avais oublié de préciser que la lettre d'amour du mèèèètre à ses idolâtres m'avait été communiquée par une tirece personne favorable à notre cause.

Bonne journée :-)

Shashwat a dit…

Alexis,

We all know that Chari is a criminal, and as such, focusing your writing on spiritual aspect of a criminal is like trying to make salt out of tap water, this does not exist, Sahaj Marg and criminal chari are no-where related to what is called spirituality, it would be better if we speak the truth, nothing but the truth.

For me, I am focusing my writings only on criminal aspect of Chari and harms of Sahaj Marg, as there is nothing else in there...

Anonyme a dit…

Selon Shashwat, le proces legale serait termine Jan. 19, 2009, avec le jugement de la cour Superieure des Indes sur l'affaire SRCM vs Chari.

Aussi, Shashwat a de nouveaux documents qui me semblent important.

Est-ce possible que nous arrivons a la fin de nos demarches? Le SRCM est certainement en pleine vue avec plusieurs allegations confirmes par des articles de journaux et des documents legaux.

VIVE les BLOGGEUX!! Il y a une chanson la!... ;-))

Don...

Cricri a dit…

"le thème sur lequel je me concentre maintenant est :'le caractère personnel comme base d'une vie spirituelle'."

Quelle chute !
C'est un aveu, une confirmation de plus des thèses que nous défendons.
La spiritualité et le divin, basta...

Je suppose qu'il va réfléchir aux moyens manipulatoires devant lui permettre de contrecarrer à l'avenir, le type de mésaventure que nous lui avons fait subir.

Au lieu de revenir dans le droit chemin, celui de l'honnêteté et de la loyauté, de la noblesse spirituelle et du service, de ce pour quoi il occupe la position qu'il usurpe, il va s'égarer encore un peu plus dans les méandres du malin à rechercher des moyens de contrôle de l'individu toujours plus subtils et efficaces.

Il va donc s'attaquer au caractère personnel (c'est plus l'égo, ce fond de commerce a fait son temps avec la critique des blogs), au formattage mental des masses, peut-être même s'intéresser de plus près à la psychologie pour mieux comprendre par quels biais il pourra arriver scientifiquement à ses fins.

Ces mazis, j'te jure...
Des lignées entières dont l'humanité devrait se débarrasser sans aucune culpabilité pour retrouver la voie de la vie naturelle et sortir de celle des pyramides d'esclaves.

Mais au fait, l'Afrique est redevenu un terrain de chasse pour beaucoup on dirait.

Cricri

Cyrille77 a dit…

Cyrille réponses :

Alexis :
Je n’ai pas d’éléments par rapport à cette prise de pouvoir qui c’est faite a mon avis sans l’assentiment de personne! (j’ai parlé d’auto proclamation) Mais nous avons reçu le Dr Shrivastava plusieurs fois après cette date sans problèmes!

Cricri :
« Je crois que nous nous sommes faits avoir avec la barrière linguistique, car l'anglais fait encore la distinction entre souhait et désir.
Que je sache Babuji ne parlait pas Français. »
Je ne comprend pas ce refus du mot « désir » voici des définitions glanées sur internet.


Collins
Wish:
Verbe
1 to want or desire (something impossible or improbable) ⋄ he wished he'd kept quiet
2 to desire or prefer to be or do something ⋄ the next person who wished to speak
3 to feel or express a hope concerning the welfare, health, or success of ⋄ we wished him well
4 to greet as specified ⋄ I wished her a Merry Christmas

Nom
1 a desire, often for something impossible or improbable ⋄ a desperate wish to succeed as a professional artist
2 something desired or wished for ⋄ your wishes will come true
3 the expression of a hope for someone's welfare, health, or success ⋄ give him our best wishes

Désir :
NM
1 wish
2 (fort, sensuel) desire

Cambridge dictionnaire
wish I <-es> 1. (desire) souhait m; against my ~es contre ma volonté; to have no ~ to do sth n'avoir aucune envie de faire qc 2. (magic wish) voeu m; to make a ~ that faire le voeu que +subj 3. pl (greetings, at end of letter) amitiés fpl; good/best ~es mes amitiés II vt 1. (feel a desire) I ~ she knew/I had a camera si seulement elle savait/j'avais un appareil photo; I only ~ I could si seulement je pouvais le faire; I ~ I hadn't told you j'aurais mieux fait de ne rien dire 2. form (want) vouloir 3. (make a wish) to ~ (that) faire le voeu que +subj; to ~ oneself anywhere but there vouloir être n'importe où mais pas ici 4. (express good wishes) souhaiter; to ~ sb ill souhaiter du mal à qn; to ~ sb well souhaiter à qn que tout aille bien; I ~ you long life/the best of luck je te souhaite une longue vie/bonne chance III vi vouloir; as you ~ comme vous voulez; if you ~ si vous voulez; to ~ for sth souhaiter qc; I could have ~ed for greater enthusiasm j'attendais un peu plus d'enthousiame; you couldn't ~ for better weather on ne peut pas espérer meilleur temps
désir m 1. (souhait) ~ de qc wish for sth; vos ~s sont des ordres iron your wish is my command 2. (appétit sexuel) desire

Mais au-delà de toute polémique sur le sens d’un mot (traduit de l’Ourdou en Anglais et ensuite en Français) il me parait plus intéressant de ressentir et d’expérimenter le sens d’un texte. Babuji a parlé de lire avec le cœur ! Vivekananda également, les Soufis (Rumi, Ibn Kaldoun…) conseillaient cette technique de lecture, les pères du désert (le Midrarche), la lecture de la Kabbale et tous les moines Bouddhistes.

Je reviens sur cette notion de « désirs (souhait) faisant obstacle à notre avancement»
Je pense et si tu relis mes élucubrations qu’il y a des mots qui vont crescendo dans la force de ces pulsions.
Mais je pense également que ce n’est pas tant le désir lui même plutôt que l’attachement au résultat de l’obtention de l’objets de ce désir qui pose obstacle ! Je peux actuellement désirer quelque chose mais que sera ma réaction si je n’obtiens pas cette chose : fureur, colère, abattement, tristesse, ou bien je passe à autre chose sans en être affecté ?
Cela n’est pas mourir que de passer à autre chose, continuer malgré tout a apprécier la vie sous toutes ces formes, plutôt que de rester figé, empêtré dans 1 désir assouvis ou non.

« Lis les psychanalystes pour mieux comprendre ce qu'est le désir. »
Je pense connaître pas trop mal le sujet, et il y a souvent une confusion entre désir, envie et besoin.

« La chose qui en est la plus proche selon ma compréhension est l'élan vital.
Et oui, sans élan vital, pas de spiritualité, et pas de progrès, car pas de désir de s'élever... »
Et là tu rejoint Babuji quand il parle de développer un Désir ardent pour atteindre le But ! (Je vais essayer de retrouver ce passage)

Fraternellement
Cyrille

Anonyme a dit…

Il faut probablement faire 20 ans de psychanalyse pour comprendre la différence entre désir et jouissance.

"Je pense connaître pas trop mal le sujet, et il y a souvent une confusion entre désir, envie et besoin"

Si tu admets pour la spiritualité que rien ne remplace la pratique pour "comprendre", tu l'admettras ici aussi.
La confusion, une nouvelle fois, n'est pas entre désir et besoins mais entre désir et jouissance.
Elle est commune, puisque l'homme moyen, du fait de sa névrose, ne fait pas vraiment la distinction, d'une part, et d'autre part, se voit focaliser ou détourné sur une distinction mineure.
On ne s'attendrait donc pas à ce que les abhyasis la fassent, et encore moins les traitres qui se servent de cette confusion pour les manipuler, consciemment ou non.

"développer un Désir ardent pour atteindre le But !"

Tu vois, pourquoi serait-il allé d'un côté condamner ce désir-source-d'esclavage, dans la prière qu'il conseille de faire, et de l'autre demanderait-il de développer un désir ardent pour le but?
Si le désir rend esclave, ce serait une contradiction fondamentale.

Je te le dis, et si tu veux bien prendre la peine d'y penser plus avant au lieu de considérer que c'est une affaire réglée parce que c'est ainsi pour toi depuis des décennies, la prière a été détournée et forme maintenant un noeud essentiel dans le piège mental.

Tu dis qu'elle fut traduite de l'Urdu, mais j'ai entendu dire qu'elle avait été révélée en Anglais, quelle est la vérité historique ?

Autre chose, tu sembles considérer que le contenu de cette prière ne cible que le désir de celui qui la récite.

Or les choses sont un peu plus complexes.

Si désir est le mot correct, alors les psychanalystes seront d'accord: Notre désir est esclave de celui des autres jusqu'à ce qu'il se trouve de nouveau.
Est-ce une autre manière de parler de la réalisation?

Par contre, comment pourrions-nous être esclave de notre propre élan vital qui est le véhicule même qui nous conduit au but?

Le désir ardent trace la route, crée le but, fait avancer.
Le désir est le chemin, le véhicule et le moteur.
Et nous devrions le supprimer pour le remplacer par le maître dans la nouvelle doctrine Charique ????????!!!!

Comme je me plais à dire que dieu est une création humaine, et la religion une création de dieu :-)

Contrôler le désir, c'est détourner l'énergie vitale de son but pour lui faire servir un autre maître que celui auquel elle était naturellement destinée.

Je suis sûr que si tu examines plus en détail la création, tu t'apercevras que ce que les religieux nomment traditionnellement Lucifer en est l'unique maître et administrateur.
Dieu est autre chose, hors création.
Lucifer ne peut pas servir dieu dès lors que la création s'en sépare -- et que ce processus soit continu ou terminé -- : Il sert la création.

Lucifer est celui qui nous piège et nous égare, mais aussi celui qui nous conduit aux limites du monde où l'origine peut être trouvée.
Lucifer est le maître du monde et tous les mazis de la création le servent, en pleine conscience ou en toute ignorance.

Ces principes logiques et ces forces doivent être compris pour être utilisés dans la libération de l'humanité, son intégration à la Nature, et finalement son travail au Grand Service.
Ce dernier ne peut se faire sans connection à la source, mais ce n'est sûrement pas de construire des ashrams ou des sectes: Si l'humanité à un avenir non bestial, celui-ci est hors de son berceau Terrien :-)

Cricri

Alexis a dit…

Ashrams :
Un nouvel ashram en Europe, à Timisoara pour la Roumanie.

Alexis a dit…

Chine
Le Sahaj Marg est présent à Shangaï depuis 6 ans. Chari a nommé 7 précepteurs en 8 jours, pour son premier passage du 16 au 28 septembre 2008. La mise en place de ce séminaire a été marquée par le secret. "Les rassemblements publics et les réunions religieuses étant des questions sensibles en Chine (…)." Il a dit : "Lançons les feux d'artifice et allumons la torche comme pour les JO de Pékin." Ce fut comme si ce feu d'artifice ne s'arrêtait pas et qu'une vague d'amour se répandait sur ce grand pays... (in European letter - Octobre 2008)

Alexis a dit…

@ Shashwat
I'm waiting for these documents with a great impatience and curiosity :

1. Copy of agreement reached between Chari group and Navneet.

2. Newspaper reports about breach of that agreement by Chari group.

3. Court order declaring Umesh Chandra as president of SRCM society.

4. FCRA notice asking as why and when HQ was shifted from Shahjahnpur to Chennai.

5. Letter from president of india asking state government to ensure safety of Babuji's family from criminal from chari gang.

6. Few more court documents.

Cyrille77 a dit…

Cyrille réponse à Cricri :

"Développer un Désir ardent pour atteindre le But !"

Cricri : Tu vois, pourquoi serait-il allé d'un côté condamner ce désir-source-d'esclavage, dans la prière qu'il conseille de faire, et de l'autre demanderait-il de développer un désir ardent pour le but?
Si le désir rend esclave, ce serait une contradiction fondamentale.
Cyrille : Eh oui ! Mais l’énorme différence est : l’objet du désir !
- Il ne « condamne » pas le désir, dans la cette prière c’est juste une constatation personnelle d’un état de fait.
- Si ce désir concerne les « choses de ce monde » désir de devenir plus grand, plus beau, plus fort, plus riche, plus puissant que… alors là oui il y a esclavage dans le fait d’être attaché aux résultats de ces désirs.
- Mais si le désir est d’ordre spirituel on n’est plus dans le même plan ! et là il n’y pas de ‘contradiction fondamentale’

Je reviendrais plus tard sur la prière, (but, sens, objet)

Je confirme la prière originale est en Urdu !

Cricri : « Notre désir est esclave de celui des autres jusqu'à ce qu'il se trouve de nouveau. »
Là je ne te comprend pas ? développe !
Mon désir naît de moi, est mien et le reste jusqu'à la réalisation de ce désir qui disparaît alors, puisque assouvi, ou il fait immédiatement place à un nouveau désir déclenché par un assouvissement partiel du premier qui, si il est très fortement attendu, alors n’est jamais exactement ce que nous avions imaginé avec tant de force et donc magnifié. Nous rentrons donc alors dans cette spirale ininterrompue de ces désirs qui s’enchaînent (dans les deux sens du terme). D’où : « nous sommes encore esclave de nos désirs ! »

Cricri : « Le désir ardent trace la route, crée le but, fait avancer.
Le désir est le chemin, le véhicule et le moteur.
Et nous devrions le supprimer pour le remplacer par le maître dans la nouvelle doctrine Charijique ????????!!!! » :-)
Encore une fois, point n’est besoin de « supprimer » désirs, pulsions, envies, plaisirs, passions, naturellement ces choses s’apaiseront d’elles même. Encore moins de devoir remplacer ce Désir ardent par une image d’un Maître physique (vivant ou mort).
Cricri : « Contrôler le désir, c'est détourner l'énergie vitale de son but pour lui faire servir un autre maître que celui auquel elle était naturellement destinée. »
Entièrement d’accord avec toi ! tu vois ! ;-)

Cricri : « Comme je me plais à dire que dieu est une création humaine, et la religion une création de dieu :-) »
Définir Dieu, le conceptualiser, le formaliser est une création humaine !
La religion est aussi une création des hommes ! et les grands spiritualistes de toutes origines et de toutes confessions, se sont tous fait re-conceptualisé, re-formalisé et bien sur ritualisé !

Cricri : « Ces principes logiques et ces forces doivent être compris pour être utilisés dans la libération de l'humanité, son intégration à la Nature, et finalement son travail au Grand Service. »
Les concepts « religieux » de dieux, lucifer, satan, anges, paradis, enfer et damnation, ne sont là aussi que balivernes à l’attention des masses.
Il n’y a qu’une seule force qui emmène inexorablement l’humanité à sa libération, celle de la création ! L’humanité fait déjà partie intégrante de la Nature (même si le résultat pour la nature est désastreux :-) et lorsqu’elle s’oriente vers le Divin elle effectue alors son travail au Grand Service.
« Ce dernier ne peut se faire sans connexion à la source, mais ce n'est sûrement pas en construisant des ashrams ou des sectes » Tout a fait d’accord.

« Si l'humanité à un avenir non bestial »
J’ai trop de respect pour le monde animal pour pouvoir associer humain à bestial ! même au berceau ;-)

Cyrille
Ps : les personnes me demandant des infos sur les différents groupes qui méditent hors Chari, Paris, Lyon, Antibes, Tours, peuvent me contacter par Email (voir mon profil ‘même si je suis de face’)

Cyrille77 a dit…

Désir : Voici le texte promis !

Passage d’un discourt de Babuji fait à Tinsukia le 25/11/1977

« Cette forme (expansion) naît, lorsque, tout en pratiquant la méditation sur le Divin, nous persistons dans l’effort de maintenir nos regards de plus en plus profondément tournés vers l’intérieur. Si le désir réel et insatiable du Divin grandit en vous, le succès ne se fera pas attendre. Vous aspirerez à la béatitude et je vous parle de désir ardent et sans repos. Mais, Frères, le bonheur que procure cette soif insatiable ne s’obtient jamais dans la paix. Quand l’impatience s’accroît, atteint sa limite et dépasse celle de vos forces, alors débute le commencement de la véritable paix.
Mon profond désir est de donner aux gens une idée de l’état final de l’évolution spirituelle. Les enseignements du Sahaj Marg sont du plus haut niveau, car ils enseignent à garder le but final de l’homme en vue. Tout enseignement qui vise la réalisation du Plus haut doit nécessairement être lui-même du plus haut niveau. Je suis impatient de vous voir ressentir cette impatience persistante d’atteindre le but, la réalisation du Divin, car c’est la seule chose qui puisse m’apporter la Paix Réelle. La paix me sera accordée dans la mesure même de votre impatience fébrile.»

Dans le rayonnement de son Amour !
Cyrille

Anonyme a dit…

alexis, i m going home for diwali celebrations, will be able to upload them only after my return, second week of november.

Regards
Shashwat

Anonyme a dit…

"- Si ce désir concerne les « choses de ce monde » désir de devenir plus grand, plus beau, plus fort, plus riche, plus puissant que… alors là oui il y a esclavage dans le fait d'être attaché aux résultats de ces désirs.
- Mais si le désir est d'ordre spirituel on n'est plus dans le même plan ! et là il n'y pas de 'contradiction fondamentale'"

Au contraire, au lieu de devenir esclave d'objets de ce monde, notre désir devient l'esclave de l'objet suprême.
Regardes-y par 2 fois pour ce qui concerne ta conception de la spiritualité, il semble que tu erres dans la pyramide du pouvoir que Babuji a léguée au monde. Tu ne conçois pas, si j'ai bien saisi, la spiritualité comme une libération mais comme une soumission, comme un esclavage suprême.


"Je confirme la prière originale est en Urdu !"

Bon. Je demanderai à d'autres à l'occasion et nous aurons peut-être l'occasion d'en rediscuter.
Je confirme également que j'ai entendu dire d'anciens abhyasis qu'elle avait été révélée à Babuji en Anglais.
Allez savoir...
Mais ! Qu'entends-tu par "originale"?
J'ai fait référence au terme "révélé", donc comment Babuji l'a reçue "d'en haut", et non au terme "écrit".


"Mon désir naît de moi"

Parce que tu crois qu'à ta naissance tu es une ardoise vierge.
A ta naissance, tu es un bourgeon au bout d'une branche, déjà conditionné, non pas par tes vies passées mais par les vies passées.
Le désir est déjà là et il t'engendre: Celui de tes parents intégrés dans une société, donc soumis au désir d'autres individus avec lesquels leur propre désir interagit.
Ton désir, dès le moment de ta conception, est piégé.
C'est probablement pourquoi le dogme Chrétien prétend que l'âme est engendrée dans le péché et qu'elle doit parvenir par son action et son discernement jusqu'au salut du vivant de l'individu.
Qu'est-ce que l'âme, qu'est-ce que le salut ?


"jusqu'à la réalisation de ce désir qui disparaît alors, puisque assouvi, ou il fait immédiatement place à un nouveau désir déclenché par un assouvissement partiel du premier"

Voilà:
Lorsque tu parles de désir, tu parles de jouir.
Lorsque je parle de désir, je parle d'être.

Pourquoi j'insiste tant sur le sens des mots?
Pourquoi je prétends que comme tous les autres mouvements religieux et spirituels détournés par les mazis, le sahaj marg a été fondamentalement dévié?
Pourquoi je dis que même dans le sahaj marg nous sommes piégés sur une voie qui ne mène nulle part alors qu'elle devrait mener à rien?
Pourquoi j'affirme qu'un noeud mental autour du désir si bien résumé dans ce texte de Babuji permet d'éviter que le désir ne se libère, et qu'il soit au contraire de nouveau contrôlé pour que l'individu reste un esclave?
Ce qu'il était avant de pratiquer le sahaj marg et ce qu'il reste lorsqu'il en devient un adepte, malgré tout ce qu'il croit et prétend.

Lorsque vous introduisez de nouveaux pratiquants, soyez honnêtes et n'ayez pas peur de leur dire que vous les engagez dans la voie de l'esclavage suprême jusqu'à ce qu'ils atteignent leur néantisation.

Il n'y a rien de merveilleux en cela et qui en voudrait ?

Babuji ne disait-il pas qu'il devait introduire dans ses transmissions des touches de paix et de béatitude (= jouissance) pour intéresser les gens?

Sans cela il n'aurait jamais construit sa pyramide.
Celle-ci n'a pu exister que parce que l'imaginaire faisait son oeuvre.
Et aujourd'hui, avec la SRCMtm et les autres ramifications, nous voyons le résultat.


"Encore une fois, point n'est besoin de « supprimer » désirs, pulsions, envies, plaisirs, passions"

Il faudrait savoir.
Et pour savoir il faudrait cesser de confondre désir, pulsion, envie, plaisir et passion.
5 mots, 5 concepts, 5 objets DISTINCTS.

Puisque nous ne sommes encore qu'esclaves de désirs, pourquoi ne pas favoriser l'extinction "naturelle" de ceci...
Tu joues sur les mots lorsque tu affirmes "point n'est besoin de « supprimer »".


"La religion est aussi une création des hommes"

Bien sûr, mais sans l'autre création des hommes, dieu, elle n'a pas d'existence...
Elle en découle tout naturellement.

Ce que les hommes appellent dieu est probablement lucifer, prenant l'un pour l'autre dans leur égarement et partant en croisade contre celui qu'ils adorent et servent.
Tous les concepts sont brouillés, le manque d'expérience et de perception est un terreau fertile pour l'ignorance religieuse.

Dieu est à jamais hors de notre vision, tout comme l'est le néant, l'infini ou la mort.
Nous savons, nous concevons, mais nous ne percevons pas.
Plutôt, nous imaginons.

Définitivement idolâtres, et si ce n'est pas avec des objets de pierre, c'est avec des images mentales.

Pour l'humanité, dieu est une création humaine: Il faut toujours un maître et son disciple pour le faire apparaître en son sein.

Peut-être avons nous confondu la Grâce de l'Homme et la Grâce de Dieu?
Car le Fils de l'Homme, c'est quoi au juste?


"les grands spiritualistes de toutes origines et de toutes confessions, se sont tous fait re-conceptualisé, re-formalisé et bien sur ritualisé"

Je ne vois rien de nouveau du côté des SRCM, en effet.
Qui procède à ces dévoiements et dans quel but?


"Les concepts « religieux » de dieux, lucifer, satan, anges, paradis, enfer et damnation, ne sont là aussi que balivernes à l'attention des masses."

Mais avec le Sahaj Marg nous serions au-dessus de tout ça?

Il y a toutefois les samskaras, les tendances et la réincarnation au lieu des démons et de l'enfer.
Il y a l'ego au lieu de satan.
Il y a la Libération au lieu du paradis.
Il y a la fusion avec l'ultime, originalité apparente, puisqu'elle a son pendant judéo-judéo avec celle de "Fils de l'Homme".

Par exemple.

Les masses sont moins rustaudes aujourd'hui grâce à la télévision, donc les mythes sont plus subtils.
Mais comme tu vois, la structure du contrôle mazi est restée identique.
Logique, la structure de l'homme est toujours la même.


"Il n'y a qu'une seule force qui emmène inexorablement l'humanité à sa libération, celle de la création"

Laquelle (force, création)?
Si tu te réfères à dieu il ne peut s'agir d'une force.
Tu te réfères donc à cet administrateur suprême de la création qu'on nous a appris à redouter...
Parce qu'il est probablement la clé.


"L'humanité fait déjà partie intégrante de la Nature (même si le résultat pour la nature est désastreux :-)"

Il est désastreux parce qu'une partie du code génétique de l'humanité n'est pas une émergence naturelle produite par le système vivant de la Terre.
Un code qui pour s'actualiser pousse l'humanité à s'affranchir toujours plus de la biosphère.
Nous sommes schizophrènes, cancéreux, hybrides.
Ou les conséquences du métissage.


"lorsqu'elle s'oriente vers le Divin elle effectue alors son travail au Grand Service"

A voir, car ce n'est pas garanti.
Depuis que l'humanité s'oriente vers le divin, elle n'a jamais approché le "Grand Service" d'un iota puisque les mazis ont gardé le contrôle du troupeau.
Peut-être eux sont-ils au Grand Service?
Finalement, allez savoir...


"J'ai trop de respect pour le monde animal pour pouvoir associer humain à bestial"

Moi aussi car il est vrai et ne ment pas.
Mais il est terrible et impitoyable.

J'ai dit bestial, pas animal.
Pour éviter la confusion, j'aurais dû dire "non irresponsable".

Cricri

Anonyme a dit…

Cri-cri... Cyrille...


"Les concepts « religieux » de dieux, lucifer, satan, anges, paradis, enfer et damnation, ne sont là aussi que balivernes à l'attention des masses."

Mais avec le Sahaj Marg nous serions au-dessus de tout ça?


Quand Chari a etabli le LMOS (Lalaji Memorial OMEGA School), la societe qui gerait et accumlait des fonds pour cette entreprise s'appelait (par Chari??), BAAL VATIKA Educational Society.

Si on Recherche la signification des mots:

VATIKA= Hermitage...pour moines) comme le VATICAN...

BAAL, BEEL= Maitre pour les "INDIENS"....mais pour les tribus qui les entoure, BAAL signifie une qualification generique pour: DEMON... Tel: BEELZEBUB= Mr Demon, Zebub... Pour les tribus qui entourent les INDES, quand le MAITRE our les RELIGIONS controllent le POUVOIR (sont dans le coulisses derriere le siege du POUVOIR), le POUVOIR se voit pousse a accumuler des richesses et des esclaves (travaillants) afin de batir les edifices des RELIGIONS. les eglises, temples, Ashrams. Et ils sont LUXURIEUX afin de servir DIEU ou BAAL/BEEL mieux que les AUTRES religions... (egoisme, adolatrie, materialisme, etc..)

Le Sahaj Marg fait de meme avec Chari et le MANAGEMENT team choisi parmi les BRAHMINS et les INDUSTRIELS (capitalistes, materialistes, addictes au POUVOIR, etc..).

OU est donc la SPIRITUALITE? OU est le NATUREL?

Le Sahaj Marg n'est pas NATUREL du tout... c'est une pervcersion du NATUREL tel qu'on le voit dans la NATURE...C'est, en verite, du Capitaliste Spirituel de la meme sorte qui s'est empare du VATICAN il y a une millenie ou deux, et qui est toujours au controle chez les "catholiques"...

Le Sahaj Marg n'est pas different des autres RELIGIONS... Il y a toujours des "ecumenistes" et des "imperialistes, materialistes" parmi les PAPES comme parmi les GURUS... Ils veulent tous laisser leurs patrimoine aux generations futures qui fera d'eux des "IDOLES", ou des SAINTS, ...NATURELLEMENT!!

Ou est la SPIRITUALITE quand les ESPRITS sont appeles a s'agenouiller et a courber la tete devant les idoles de "carbon"? des PERSONNES de MATIERE qui se disent "representants" du DIVIN?

PLUS JAMAIS...C'est la FIN de cette IDOLATRIE pour MOI !!!


4d-don

Shashwat Pandey a dit…

Hi All,

Please accept my kind apologies for all my activities my heart is ful of sorows for I have been acting as a barrier
and have misguided people from thier true path of existance.

I am very sorry for all my activities and I would like to request you all to pray for my self and my soul .

All the brilliance of my mind was played to make the things look more real and charming. It was all my own creation and manifestations !

Dear Master, please take me back to You.

Dear all, please forgive my activities and sorry for all the miss guidance I have spread, on to your lightning path !

Thanks for your compassion.

Thanks,
Shashwat Pandey

Anonyme a dit…

Attention a tous...

Voici un de plusieurs "commentaires" que j'ai recu de quelqu'un qui se dit "Shashwat"...

Les RELIGIEUX ne sont pas honnetes ni ont aucun sens "ethique"... Peut-etre que les athees le sont plus que ca.

Alors il faut faire attention quand un commentaire n'est pas confirme.

Dans l'age de l'INFORMATION, la CONNAISSANCE est "aveugle", tout comme la JUSTICE est devenue "aveugle" avec la mort des "droits divins des monarches", au
12ieme siecle. Maintenant, il faut confirmer l'information avant de CROIRE et d'obeir et suivre. Les choses ne sont pas comme elles semblent... hmmm!

Ce message n'est pas de notre SHASHWAT ... Il est probablement originaire d'un membre du "secte" de CHARI, la SRCM(Californie), enregistre en 1997 en Californie, USA.


Hi All,

Please accept my kind apologies for all my activities my heart is ful of sorows for I have been acting as a barrier and have misguided people from thier true path of existance.

I am very sorry for all my activities and I would like to request you all to pray for my self and my soul .

All the brilliance of my mind was played to make the things look more real and charming. It was all my own creation and manifestations !

Dear Master, please take me back to You.

Dear all, please forgive my activities and sorry for all the miss guidance I have spread, on to your lightning path !

Thanks for your compassion.

Thanks,
Shashwat Pandey

Shashwat Pandey a dit…

you all are mother fuckers !!
Morons , assholes

Anonyme a dit…

Sahaj Sandesh No: 2008.31
Sunday, October 19, 2008


Report submitted by Sister X of Hyderabad Centre

(...) Beloved Master was welcomed by several thousands of abhyasis
[IMPRESSIONNANT, PLUSIEURS MILLIERS: AU MOINS 2'000, AU PLUS 200'000?]
who stood quietly in a disciplined way
[SHEEPLE]
all along the path from the main gate to the Cottage.
[ON AVAIT OUBLIE LE FETICHISME DU GURU POUR LES COTTAGES. PROBABLEMENT LES RESTES DE LA COLONISATION]

(...) morning Satsangh was followed by 3 marriages solemnized by Rev. Master.
[MARIE PAR LE PAPE EN PERSONNE :-)]
Following this Rev. Master gave a talk urging us to awaken, cooperate and correct ourselves in the light of the state of affairs outlined in his letter addressed on October 8, 2008.
[QUELQU'UN A-T-IL CETTE LETTRE? IL FALLAIT BIEN QU'IL RENFORCE LE CONTRÔLE SUR LES MASSES. REMARQUEZ QU'IL Y A TOUJOURS URGENCE, ET QUE LES ABHYASIS DOIVENT TOUJOURS OBEIR ET FAIRE LE TRAVAIL EUX-MEMES]

On Sunday afternoon, there was a Prefect meeting attended by over 125 prefects mostly from Andhra Pradesh. Before Rev. Master came into the seminar hall, the Prefects had the opportunity to reflect on the 8th October letter from Master as well as the talk given in the morning. Rev. Master came into the hall at 4 pm. He addressed the Prefects and gave a sitting.
[ON IMAGINE LA ENCORE LE CONTENU DES DISCUSSIONS, PAUVRES PREFETS]

On the way back to his Cottage, Master met several abhyasis and named many babies at the request of the parents.
[APRES LE MARIAGE, LES BAPTEMES. SRCMTM = NOUVELLE EGLISE]

(...) The same day Master decided to advance His visit by a day, from the 15th to the 14th, saying that He had finished His work early!
[SACRE LUI, TOUJOURS LE MEME !]

To add to the joy and delight of the abhyasis, Rev. Master said that He would come back very soon.
[HA ! HA ! HA ! IL FAUT BIEN ENTENDU MAINTENIR LES TROUPES FANATIQUES MOTIVEES, SACRE FARCEUR !]

Some photographs taken during this visit may be seen at:
http://srcm.info/gallery2/v/sahajsandesh/2008/Hyderabad-Oct2008+_1_.jpg.html
http://srcm.info/gallery2/v/sahajsandesh/2008/Hyderabad-Oct2008+_2_.jpg.html
http://srcm.info/gallery2/v/sahajsandesh/2008/Hyderabad-Oct2008+_3_.jpg.html
http://srcm.info/gallery2/v/sahajsandesh/2008/Hyderabad-Oct2008+_4_.jpg.html

Cricri

Anonyme a dit…

Hello Don !

On y est presque, désolé pour le choc.


Cyrille,

au sujet de l'insoutenable ambiguïté du désir...

la condition terminale du désir est la jouissance.
c'est cette condition qui est critiquée par les gurus de tous poils: un désir qui peut jouir est un désir libre, une sainte horreur.
un désir qui peut jouir est un désir qui ne peut être soumis.

ce que ces monstres réclament, c'est un désir moribond, détourné de son but, soumis au sommet de la pyramide.

puisque jouissance = satisfaction, ils demandent en d'autres termes que l'individu soit insatisfait, et c'est la base de leur entreprise, pour pouvoir pousser l'individu dans une dynamique nouvelle, qui va leur permettre de déplacer le désir sur un autre but.
le tour de passe-passe est d'amener le désir à recevoir une satisfaction non naturelle ou "spirituelle".

comme il n'est pas possible d'être insatisfait en permanence, les gurus ont découvert l'importance de donner ou au moins de promettre une condition nirvanique, qu'elle soit post-mortem ou non.
la béatitude n'est-elle pas encore une fois de la jouissance, mais cette fois-ci une jouissance suprême?

lorsqu'on observe les abhyasis de la SRCMtm, qu'observe-t-on sinon qu'ils retirent de la jouissance de leur rapport à leur idole Chari.
la jouissance est donc toujours là, et plus que jamais puisqu'ils sont fanatiques, mais elle a été habilement déplacée par tout un ensemble d'artifices.

donc, la SRCMtm vend un processus d'asservissement du désir, et elle le vend pour de la spiritualité.

voilà probablement la raison pour laquelle les gurus insistent tant sur l'importance de libérer son désir de son but initial, condition fondamentale pour qu'il puisse être soumis à un autre but.

la technique spirituelle et le dogme sont là pour y aider.

Cricri

Anonyme a dit…

Don,

Je ne crois pas que ce soit qq1 de la SRCMtm.
Ca ressemble plutôt à un ennemi de la SRCMtm qui essaie de jeter de l'huile sur le feu.

C'est à la fois ridicule et amusant: Le message d'insultes m'a bien fait rire.
Espérons que ça continuera :-)

Cricri

Alexis a dit…

Ashrams : la fièvre acheteuse ?

Recherche local commercial 300 m² avec bureaux. Telle est la petite annonce que pourrait passer la SRCM Lyon actuellement. En effet, Ajay Kumar Bhatter a donné son accord au Centre de Lyon pour entamer la recherche d'un ashram.
"Comment construire un Ashram - grâce à l'amour du Maître", tel est le thème du séminaire suisse qui s'est déroulé du 19 au 21 septembre 2008 à Vaumarcus, près de Neuchatel…

Les cadeaux de César

A Lyon, le "cadeau du Maître" va coûter 300 000 € selon les estimations des responsables. Dans sa grande bonté, la SRCM France qui récupère 60 € sur une cotisation de 75 et gère son petit million d'euros de placements financiers prévoit d'en financer la moitié. Aucun financement international n'est prévu. Les abhyasis lyonnais doivent trouver le restant par eux-mêmes : à savoir à peu près 3000 € par personne ! Tel est donc le cadeau de Chari…
A quoi sert la fondation suisse SMSF qui collecte les donations européennes si elle ne participe pas ?
Alors que les travaux de rénovation de l'ashram de Lausanne sont à peu près terminés, alors qu'il est devenu un lieu de vie de plus en plus actif, Chari a décidé de s'en débarrasser pour en faire construire un autre ailleurs. Les abhyasis ont beau ne pas être convaincus, Chari passe outre quitte à dynamiter la dynamique romande et c'est donc "grâce à son amour" que devra se construire ce nouvel ashram. Grâce à l'amour de Chari…

Tels sont les généreux cadeaux de Chari à ses chers abhyasis !

Des transferts de fonds vers l'Inde

A la SRCM de Chari, un ashram c'est a minima un hall de méditation avec un cottage ou un appartement pour Chari. Et le cottage a autant sinon plus d'importance que le hall de méditation, puisque le plus grand espoir des abhyasis est de voir Chari leur rendre visite…
Effectuons un bref retour en arrière sur l'apparition de ces ashrams qui poussent comme des champignons :

1976, Babuji inaugure l'ashram de Shahjahanpur. 30 ans après la création de la SRCM, c'est le premier ashram de la Mission, le seul que créera jamais Babuji. Et encore, c'est en prenant sur ses propres biens familiaux…
Arrive 1988-89, 10 ans plus tard. Babuji est décédé et c'est Chari qui tient les commandes. Changement de stratégie : il a chauffé à blanc ses fidèles occidentaux. S'il veulent le voir revenir, il leur faut un ashram. Ce seront d'abord le château d'Augerans en France et Molena aux USA. Et cela ne semble jamais s'arrêter : Vrads au Danemark, Broomlee en Ecosse, etc.
A nouveau 10 ans plus tard, Chari s'est fait un nom, une renommée en Occident. Il est temps pour lui de songer à rentrer au pays. Cette fois, il saigne les occidentaux pour ses projets indiens. Et en 1999 on inaugure en grandes pompes le Babuji Memorial Ashram (5 ha, un hall de méditation pour 13 000 personnes, 2 à 3 millions de dollars estimés à l'époque). Et les grands ashrams indiens suivent : Bangalore, Tiruppur, Hyderabad, Mumbai, Ahmedabad, Delhi, Allahabad, Calcutta et Satkhol. A titre d'exemple, l'ashram d'Ahmedabad s'étend sur 2 hectares, son hall de méditation peut accueillir 2500 personnes, il y a des dortoirs pour 750 personnes et une quinzaine d'appartements…
2005 : Nouveau changement ! On ne finance plus d'ashrams mais une école (la LMOS), des centres de formation (CREST) et des centres de retraite (Panshet, Malampuzha, etc.). Diversification des projets et des investissements, mais c'est toujours en Inde essentiellement que ça se passe. Le transfert des fonds occidentaux vers l'Inde fonctionne à plein régime. Pourquoi changer ?

En clair, Chari a commencé à investir en Europe et aux Etats-Unis, ou plutôt il a fait investir les abhyasis occidentaux chez eux, pour ensuite mieux pouvoir leur demander de financer son quartier général en Inde (le BMA), ainsi que tous ses nouveaux projets…

Au bon vouloir de Chari

Chari s'amuse ! Il joue avec les abhyasis, comme pour tester jusqu'où il ne faut pas aller, sachant qu'on n'a pas encore vu la fin. Ils acceptent tout sans broncher…

En 2003, contre toute attente, il fait revendre le château d'Augerans. Puis les abhyasis australiens doivent revendre leur terrain d'Armadale, près de Perth. Le 16 mai 2006, Chari donne son accord aux Italiens pour leur projet d'ashram, lors de son passage chez eux. Une semaine plus tard, depuis Vrads au Danemark, il annule le projet pour mieux autoriser le 2 juin suivant le projet berlinois. Il dit non au projet londonien et renvoie les abhyasis irlandais et anglais sur Vrads…

Mais Chari ne fait pas que s'amuser ! Si les abhyasis doivent lui demander la permission, ils doivent aussi se débrouiller par eux-mêmes pour le financement. A quoi sert donc la fondation suisse SMSF qui collecte les donations européennes si elle ne participe pas ? Chari (la SMSF) n'a financé que les deux tiers de l'ashram de Berlin. Combien a-t-il mis sur la table pour Milan ? Il refuse de participer financièrement au Royaume-Uni, malgré les 1500 € versés en moyenne par abhyasi ? Et il ne met pas un centime non plus à Lyon quand les abhyasis doivent trouver 3000 € chacun…

Alors, pour que leur projet aboutisse, les responsables du Centre de Lyon ont tout particulièrement soigné leur campagne de communication, en adoptant une stratégie d'évitement des questions financières.
Pour ce faire, ils utilisent les mots de P.R. Krishna, fils de Chari et responsable de la gestion des ashrams dans le monde : un ashram, "il faut le vouloir de tout son cœur. (…) Le problème n'est pas l'argent. Quand le Maître agit, les projets viennent et l'argent est trouvé."
Quand le Maître agit, Chari ne fait rien d'autre que donner son accord via le bout des lèvres d'Ajay pour la recherche d'un ashram. En gros, "allez-y, débrouillez vous". Cela ne signifie pas qu'il acceptera l'achat final, ce genre de revirement s'est déjà vu ! Quant à la SRCM France, elle est beaucoup plus généreuse : du haut de son pactole boursier, elle daigne apporter la moitié du financement, quand elle touche déjà 80% du montant des cotisations de base qui seront doublées l'an prochain…

Un ashram, "il faut le vouloir de tout son cœur". De tout son cœur, vraiment ? Oui, mais surtout de tout son porte-monnaie !
En attendant, "quand le Maître agit", la bourse s'effondre… et les projets sont abandonnés.