La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3444 commentaires – Dernier ajout le 25/03/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

16 août 2014

La SRCM mourra avec Chari


“Abhyasis from all over the world were invited to attend this important event. Under Master’s guidance, the initial planning for the celebration was made for around 20,000 abhyasis with a budget prepared accordingly. Until shortly before the event, registrations had reached a little over this number. However, when Master fell ill just before the celebrations, a Sahaj Sandesh message was sent out encouraging all abhyasis to go to Tiruppur to attend the bhandara. This led to an unexpected last minute increase in arrivals at the venue. (…) The final count, including children, reached the impressive total of 33,000 participants.” (Echoes of SRCM, Numéro special et mondial de juillet 2014)

Incapable de faire le plein, Patel n’arrive pas à mobiliser les foules sous son seul nom. Les effectifs pour les célébrations sont en chute libre : quand Chari remplissait Tiruppur de 45 à 50 000 personnes, Patel atteint difficilement le score de 20 000 abhyasis ! Il aura fallu remobiliser les adeptes autour des problèmes de santé de Chari au dernier moment pour tenter d’égaler le score obtenu cette année pour l’anniversaire de Babuji…

Alexis

En 2012, Chari a présenté sa démission. Les abhyasis l’ont refusée. Chari a nommé son successeur : Kamlesh Patel. Mais que sait-on de lui ? Presque rien, sa biographie est absente du site internet, ses discours ne sont pas retranscrits. La SRCM s’est enfermée dans le culte d’une seule personnalité, Chari. Et dans ce modèle, il n’y a pas de place pour deux personnes.

La spiritualité enseignée par le Sahaj Marg est insuffisante à retenir ses adeptes. Les abhyasis ont besoin d’admirer un maître vivant et Chari a transformé les enseignements du Sahaj Marg en véritable culte à son image.

L’Amour pour le Maître. Sous la double influence de Chari et des abhyasis, la SRCM a évolué vers le culte de la personnalité. Chari le maître vivant et Babuji la personnalité mythique censée s’exprimer dans Whispers.

L’égrégore fonctionne grâce à Chari. Il n’y a pas d’autres places pour les petits nouveaux. Patel ne mobilise personne. La SRCM mourra avec Chari et le Sahaj Marg dépérira peu à peu.


Elodie

1 commentaire:

Alexis a dit…

La SRCM devant la justice indienne
Une tentative d'extorsion de fonds ?

Petite revue de presse